Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 janvier 2005

Artistes du 14e : bon voyage ?

Le 14e a toujours attiré de nombreux artistes et, même si la hausse de l'immobilier et le goût prononcé des jeunes générations pour le cachet d'un atelier ou d'un loft d'artiste réduit sévèrement l'offre, notre arrondissement conserve une place à part dans le coeur de nombreux artistes...

Mais comment cela a-t-il commencé ?...Peut-être par le cimetière, celui du Montparnasse, qui est créé en 1824 et où reposent tant de célébrités : Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Charles Baudelaire, Robert Desnos, George Sand, Camille Saint-Saëns, François Rude, Charles Garnier, Maupassant, Sainte-Beuve, Alfred Dreyfus, Jean Carmet, Serge Gainsbourg... L'implantation de ce cimetière favorisa en effet l'arrivée d'artistes, d'artisans et sculpteurs en art funéraire (très florissant au XIXème siècle) puis l'installation de nombreuses tavernes, lieux de rencontres et de convivialité qui accueillirent plus tard peintres, poètes, intellectuels, photographes.

Le Mont Parnasse a depuis toujours été un lieu où on venait faire ...la fête. L'appellation familière les "Montparnos" regroupe tous les artistes qui ont fait la notoriété de Montparnasse entre les deux guerres.
A noter que l'exposition universelle de 1889 attirent de nombreux artistes dans ce quartier populaire dont la vie artistique est déjà si riche et qui va devenir le lieu de la modernité. Apollinaire, Gauguin, Matisse et "le douanier Rousseau" s'y installent. Deux cafés vont être les locomotives de ce mouvement : le Dôme et la Coupole.
Le Dôme ouvre ses portes en 1897. On pouvait y rencontrer la bohême cosmopolite de l'époque autour d'Apollinaire.

En 1902, le sculpteur Alfred Boucher inaugure "la Ruche", Cité des Arts et village cosmopolite où de jeunes artistes viennent de partout et particulièrement d'Europe Centrale. On pourra y voir Léger, Matisse, le douanier Rousseau, Chagall, Soutine, Modigliani, Brancusi, Zadkine se mêlant aux écrivains comme Paul Fort, Max Jacob, Apollinaire, Blaise Cendras. Tous ces artistes créèrent ce qu'on devait appeler l'Ecole de Paris.

Classée Monument historique en 1972, la Ruche a été restaurée et des artistes y travaillent dans 23 ateliers.
La Coupole, elle, est créée en 1927 : vaste brasserie dont les nombreux piliers ont été décorés par les peintres de l'époque : Marie Vasilieff, Fernand Léger, Kisling ... etc. A partir de cette date, le Dôme et la Coupole se "partagent" les personnalités. Au Dôme, Hemingway, Man Ray le photographe, Henri Muller, Blaise Cendras, Claudel, Jammes, Breton … A la Coupole : Cocteau, Radiguet, Aragon, Elsa Triolet, Picasso, Foujita, Zadkine, Kisling, Sartre, Giacometti, Simone de Beauvoir. Sans oublier Kiki de Montparnasse la reine des soirées et le modèle de peintres célèbres.

Ces lieux ainsi que les ateliers d'artistes, les théâtres sont toujours la mémoire vivante de la vie artistique de notre Arrondissement. ...Ce qui nous amène à l'actualité et à une proposition très intéressante de la Mairie de Paris, proposition à laquelle nous avons souhaité donner écho.

Cette vie artistique reste active. Entre autres manifestations, les journées portes ouvertes de mai dernier ont réuni une centaine d'artistes peintres, photographes, sculpteurs, musiciens, danseurs, échassiers boulevard Edgard Quinet où des expositions se tiennent régulièrement. Pour favoriser cette vie artistique, la Mairie de Paris et l'Association Française d'Action Artistique (AFAA) s'associent pour proposer à des artistes habitant à Paris des résidences d'une durée de trois à six mois dans quatre capitales culturelles : Budapest, New-York, Sao-Paulo, Buenos Aires. Plutôt sympa, non ? Le dossier et l'appel à candidatures sont disponibles sur le site de l'AFAA et sur celui de la Mairie de Paris... Mais comme on aime bien vous mâcher le travail, il vous suffira de cliquer ici pour télécharger le dossier de candidature...

Sinon, pour les curieux, vous trouverez sur la page spéciale du site de la Mairie de Paris :
- les caractéristiques des résidences à l'étranger,
- le profil requis des candidats,
- la bourse allouée,
- la prise en charge du voyage aller-retour (en classe éco, les gars - Prévoyer des sous pour les boissons gazeuses, 'faut pas abuser...),
- l'accompagnement de l'artiste dans ces villes,
- la constitution du dossier,
- les modalités de sélection,
- le formulaire de candidature (www.afaa.asso.fr).

Attention : date limite de remise des dossiers le 15 février 2005 !

Alors tous nos voeux aux à l'intention des futurs candidats sélectionnés et bons vents !

Nicole

Plus d'info :
+ Le site dédié à cette opération d'échange.
+ Si vous vous sentez à l'étroit malgré l'offre de résidence proposée, vous pourrez toujours consulter cet annuaire des résidences d'artistes dans le monde...
+ Le site de l'AFAA : www.afaa.asso.fr.
...
+ Quant au cimetière, je ne vous expliquerai pas comment on y va, mais voici tout de même un plan de celui de Montparnasse...

lundi, 10 janvier 2005

Mairie du 14e arrondissement : le PLU en débat

Dans notre 14e arrondissement, cette rentrée est marquée par un premier rendez-vous (très) important. Vous êtes intéressés par notre environnement urbain, l'architecture et la préservation du patrimoine ? Vous vous inquiétez pour la survie du petit commerce ? Vous vous demandez comment stopper la flambée des prix dans l'immobilier ? Le manque de crèches et de logements sociaux sur Paris vous interpelle ? Vous aimeriez savoir si l'on va construire une tour dans votre jardin ou parc favori ? En un mot, vous vous sentez concernés par la vie de votre quartier, de notre arrondissement et plus largement de Paris ? Ne manquez sous aucun prétexte la réunion de notre Conseil d'arrondissement, ce soir, lundi 10 janvier 2005 à partir de 19 heures*. Thème exclusif et exceptionnel de ce Conseil : le Plan Local d'Urbanisme (PLU).

Le PLU est un document fondateur pour notre ville. La loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (S.R.U.) du 13 décembre 2000 réforme en profondeur l'approche publique de l'évolution et de l'aménagement des villes. Le PLU, qui se substitue notamment au Plan d'Occupation des Sols (POS), n'est pas uniquement un document d'urbanisme réglementaire : il exprime un véritable projet de ville. Il doit s'harmoniser avec le Programme Local de l'Habitat et le Plan de Déplacements Urbains, qui en sont les corollaires. En bref, ce document, encore en concertation, mais qui entrera en vigueur à partir de 2006, fixera les règles d'urbanisme pour les vingt prochaines années à Paris.

Autant vous dire que cette prochaine réunion risque d'être bien houleuse. Le projet présenté en Conseil est en effet bien en retrait du premier projet présenté aux élus et aux associations en décembre 2003. Nos premières informations font état du dépôt de plus de 200 amendements ...par les seuls élus Verts ! Quant aux associations de tous bords, elles n'ont pas l'intention d'en rester là et annoncent des réactions vigoureuses si elles ne sont pas entendues.

Alors, à ce soir, nombreux et mobilisés sur ce sujet clé pour l'avenir de Paris. Votre présence et votre engagement sur ce sujet sont importants... De ce fait, je vous invite à faire suivre cette info à vos amis ou proches.

Pierre

Plus d'info :
+ Pour bien préparer cette réunion, vous pouvez lire les articles publiés sur ce site ces 4 derniers jours, les enrichir de vos commentaires (ou nous les adresser par mail).
+ Ou l'excellente tribune de François Ascher - "Aménagement : Paris sera Francilien ou ne sera pas" publiée dans le journal Liberation le 5 janvier dernier.
...
+ Réunion exceptionnelle du Conseil d'arrondissement consacré au nouveau Plan Local d'Urbanisme - lundi 10 novembre à partir de 19h à la Mairie du 14e arrondissement - salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès).
+ Le site officiel que la Mairie de Paris consacre au PLU.
+ Les résultats de l'enquête publique préalable.

samedi, 01 janvier 2005

Bonne et heureuse année 2005 !!!

Santé, bonheur et toutes les satisfactions souhaitées !!! A bientôt sur le blog des habitants du 14e !!!

L'équipe de www.paris14.info

samedi, 25 décembre 2004

Joyeux Noël...

...Et bonnes fêtes de fin d'année ! Toute l'équipe de www.paris14.info se joint à moi pour vous souhaiter un temps de Noël privilégié en compagnie de vos proches et ami(e)s... Nous, comme nous avons tous été très sages, le Père Noël nous a fait des cadeaux par milliers à commencer par votre amitié et votre fidèle participation à ce blog... Alors à très bientôt, à la rentrée...

L'équipe de www.paris14.info

jeudi, 23 décembre 2004

Maziamo et Antonio : l'école Pierre Larousse se mobilise contre une reconduite à la frontière

Maziamo Eduardo (10 ans aujourd'hui) et son grand frère Antonio (20 ans aujourd'hui) sont arrivés d'Angola le 22 mai 2002 en France. Depuis septembre 2002, Maziamo est scolarisé à l'école primaire Pierre Larousse à Paris 14e (actuellement en CM2). Leurs parents et leurs quatre frères ont été assassinés en février 2002 à Viana par la force Armée Angolaise pour des raisons politiques : le père était membre de l'Unita. Les deux rescapés ont gagné la France via l'Afrique du Sud semble t-il grâce à l'aide d'un membre de l'Unita.

Antonio a été entendu par un officier de l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) dès le 25 novembre 2003. Sa demande de statut de réfugié politique a été rejetée le 16 décembre 2003. Sont évoquées par l'OFPRA pour motiver leur décision des "imprécisions, incohérences, et contradictions concernant les motifs des persécutions invoquées, et ces persécutions elles-mêmes". Un recours a été initié en 2004 apportant des éléments nouveaux répondant aux questions et "incohérences" relevées par l'OFPRA. Ce recours vient d'être rejeté et Antonio est dans l'attente de sa notification. Une reconduite à la frontière doit intervenir d'un moment à l'autre. Si Antonio devait retourner en Angola non seulement rien n'indique qu'il y serait en sécurité, mais son petit frère Maziamo resterait en France, car il est mineur et serait placé. Ils n'ont aucune famille en France. Ils sont en ce moment suivis par le CADA-CASP, rue Vaneau à Paris 7e où ils sont domiciliés administrativement. Antonio bénéficie d'un récépissé constatant le dépôt d'une demande de statut de réfugié valant autorisation de séjour.

Jusqu'à il y a quelques jours Antonio et Maziamo étaient logés dans un foyer dans le 13e arrondissement. Depuis peu ils ont été déplacés sur un centre d'hébergement de La Plaine Saint-Denis. Ce qui veut dire que Maziamo, 10 ans, prend le métro à 7heures 1/4 le matin pour être à l'école dans le 14e à 8 heures 30 et fait le trajet inverse le soir. Il est essentiel pour lui de rester scolarisé à l'Ecole élémentaire Pierre Larousse (28, rue Pierre Larousse - 75014 Paris), c'est un de ses rares points d'attache.

L'équipe pédagogique et l'ensemble de la communauté parentale se mobilise. Des contacts ont été pris avec les associations d'aide aux réfugiés (Amnesty International, Ligue des Droits de l'Homme, Cimade - cette dernière organisait le 18 décembre 2004 dernier la Journée Internationale des Migrants), des élus de la Mairie de Paris et du 14e arrondissement, les médias (presse, radio, télévision), les fédérations de parents d'élèves ainsi que des établissements scolaires ayant déjà été confrontés à ce type de problème.

Mais pour les Internautes, l'action la plus simple reste la signature de la pétition en ligne disponible à l'adresse suivante : http://maia1.free.fr lancée à l'initivative du Collectif pour Maziamo et Antonio.

...Et bien entendu vous pouvez faire suivre cet article à un maximum d'habitants du 14e arrondissement en faisant circuler son url permanente :
http://www.paris14.info/archive/2004/12/22/maziamo_et_ant...


Plus d'info :
+ L'article de TF1.fr sur ce sujet.
+ L'article de Libération.
+ L'article sur le site Voila.fr.

Pierre

mercredi, 22 décembre 2004

Noël à Saint Pierre de Montrouge

Noël est une fête familiale particulièrement appréciée des enfants, mais c'est avant tout une fête chrétienne puisqu'elle célèbre la naissance du Christ il y a 2000 ans et des poussières...

Pour celles et ceux qui souhaiteraient échapper au mercantilisme ambiant et revenir aux sources de la tradition de Noël, voici le programme de Noël de l'église Saint-Pierre de Montrouge (dont vous pouvez admirer la flêche* place d'Alésia ou Victor et Hélène Basch pour les intimes) qui reste - le saviez-vous - la plus importante paroisse parisienne en nombre de fidèles.

> Vendredi 24 décembre
- à 18 heures : conte de Noël, puis messe des familles à 18h30.
- à 23 heures : veillée de prière et de chants de la tradition byzantine et latine avec Soeur Marie Keyrouz
- à Minuit : messe solennelle de la Nativité.

> Samedi 25 décembre
- Messe de la Nativité à 10 heures, 11h30 (messe solennelle) et 18h30.

> Dimanche 26 décembre
- ...C'est le dimanche de la Sainte Famille.

Par ailleurs, nous vous informons que les Petits Frères des Pauvres recherchent comme chaque année des bénévoles pour visiter les personnes à leur domicile le 24 décembre à partir de 13 heures et des chauffeurs pour le réveillon (aller à 18 heures ou retour vers 23 heures).

Plus d'info à l'accueil du Centre paroissial (9, passage Rimbaut) ou par téléphone (01 43 95 41 00).

Pierre

*...et sa belle croix foudroyée !

samedi, 18 décembre 2004

Fondation Cartier-Bresson : plus que quelques heures...

La toute nouvelle fondation Henri Cartier-Bresson propose une exposition absolument exceptionnelle car elle est la reproduction exacte d'une exposition qui a eu lieu en 1935 et qui réunissait trois maîtres de la photographie du XXème siècle avant même qu'ils soient connus : Manuel Alvarez-Bravo, Walker Evans et Cartier-Bresson bien sûr.

C’est en classant les archives d’Henri Cartier-Bresson, rassemblées pour la création de la Fondation, qu’apparut un modeste bristol blanc aux yeux étranges, accompagné d’un titre non moins obscur : « Documentary and antigraphic photographs ». Les noms des trois artistes formant les yeux, et pas les moindres – Manuel Álvarez Bravo, Walker Evans, Henri Cartier-Bresson - la date, avril 1935, le nom du galeriste, Julien Levy : tout était excitant. Quant à la signification de l’assertion « anti-graphic photographs », elle opposait différentes interprétations possibles que tout curieux de photographies se devait d’éclaircir. C’est ainsi que fut décidée la longue recherche qui allait mener à une tentative de reconstitution de cette exposition.

Ni catalogue, ni liste dans les archives de la galerie, de nombreuses énigmes à résoudre, plus encore, le livre d’or de la galerie indique « no press release » pour cette exposition. Tout espoir de trouver un texte semblant perdu, la méthode de recherche s’est donc appuyée sur trois axes : les tirages estampillés « Levy » dans les collections publiques ou privées, les archives des trois photographes et les témoignages extérieurs. C’est la première fois depuis 1935 que sont réunis ces tirages d’époque qui constituent un ensemble exceptionnel d’images essentielles et parfois méconnues. Cette exposition historique rassemble donc l’œuvre de jeunesse de
trois grands maîtres de la photographie. Elle ferme ses portes demain dimanche 19 décembre 2004. Alors profitez-en pour vous éduquer l'oeil... Il ne vous reste plus que quelques heures...

Plus d'info :
+ Le site officiel de la Fondation.
+ Le dossier de presse très complet en libre téléchargement (document .pdf)...
+ Adresse : 2, impasse Lebouis dans le 14e arrondissement bien sûr. La Fondation est ouverte le dimanche de 13h à 18h30. Tarif : 4€ - tarif réduit 3€. Voir le plan d'accès.

Centre d'animation Vercingétorix : vu dans la presse !

Un internaute nous signale ce jour un article sur le Centre Vercingétorix dans Le Parisien. Pour info, voici le lien...

Un reportage bien mérité si l'on en juge par cet extrait :

"Après un petit mois de fonctionnement, le centre accueille déjà une centaine d'habitués, entre le mur d'escalade, les cours de cuisine, les ateliers arts plastiques et le studio d'enregistrement avec batterie et table de mixage. Mais la star du moment s'appelle Lionel, le prof de hip-hop, dont les cours dispensés dans une véritable salle de danse avec parquet et miroirs font fureur auprès des jeunes filles. Quatorze autres personnes travaillent dans le centre entre l'équipe permanente et les animateurs à temps partiel. Le tout pour une subvention annuelle de 330 000 € auxquels s'ajoutent les cotisations des adhérents : 70 € par an pour l'escalade, 150 € par an pour le hip-hop par exemple."


Plus d'info :
+ Centre d'animation Vercingétorix - 181, rue Vercingétorix - Métro Plaisance. Tél. 01 56 53 53 53.
+ A noter, le centre propose une série d'animations spécifiques pour la période de Noël (cf. notre article d'hier).


Pierre

jeudi, 16 décembre 2004

Osmoz Café : à l'Ouest, du nouveau

osmoz_cafe.jpgDu nouveau pour les gourmands du 14ème arrondissement de Paris… Jean-Marie et Sylvie viennent d’ouvrir, depuis novembre, l’Osmoz Café. Midi et soir, la brasserie ne désemplit plus ; il faut dire que du lundi au samedi, cette jeune équipe assure un service sans faille dans un décor très intimiste, rappelant les charmes de l’Afrique. La cuisine reste, elle, n'est pas en reste. Bruno, le chef, excelle sur une bonne base traditionnelle, avec un clin d’œil au Grand Ouest… N’oublions pas que l’on est à deux pas de Montparnasse ! Tarte fine au camembert, entrecôte à la fleur de sel de Guérande, moelleux et sa crème et surtout la fameuse tatin… la carte fait rêver tous les amateurs de bons petits plats du terroir qui peuvent aussi se régaler avec le sympathique menu pour 12,50 euro/t seulement . En fin de semaine, le restaurant propose régulièrement une animation : concert, fêtes (beaujolais). Enfin, pour toutes les occasions familiales ou encore les rencontres associatives, l’équipe ne manque pas d’idées pour rendre les moments très conviviaux… Bref une adresse qui mérite un 20 sur 20.

Plus d'info :
Osmoz Café - 33, rue de l’Ouest - 75014 Paris. Métro Gaité. Tél : 01 43 22 81 49.

Frédy

mardi, 07 décembre 2004

Télé Plaisance, télé locale ?

Télé Plaisance nous a posté ce commentaire... En fait, c'est plutôt de la pub mais on vous le rediffuse pour info (et parce qu'elle a un petit nom bien de chez nous...).

Emilie

-----------------------------

Pour la première fois en France depuis le 1er Octobre 2004, Télé Plaisance, la télévision d'accès public est diffusé dans le bouquet de télévision sur ADSL Freebox.

Télé Plaisance est une télévision d’accès public c’est à dire une télévision dont la programmation dépend de celles et ceux qui désirent y participer donc du téléspectateur.C'est la première fois en France qu'une télévision associative diffuse de façon permanente.

Diffuser sur Télé Plaisance est simple. Il suffit au télé spectateur :
- De réserver son horaire de diffusion sur le site www.teleplaisance.org dans notre grille des programmes vierge (unique au monde)
- Puis de renvoyer sa création vidéo (dv, vhs, dvcam, dvd..) avec la chartre de Télé plaisance signée.
- La vidéo se réalise par le télé spectateur lui même ou son entourage.

C'est une télévision polymorphe, polyglotte, polychrome, polyphone, polysémique et polyvalente parce que quotidiennement un groupe différent propose et programme son témoignage, son débat, sa fiction, sa documentation, son concert ou son expérimentation.

Télé Plaisance est une télévision pour l’émancipation des vidéastes.

Télé Plaisance se regarde sur le bouquet de télévision par ADSL Freebox. Cette chaîne est inclue dans le forfait Freebox. Elle est diffusée sur le canal 49.
Plus de 300 000 foyers abonnés à Free regardent régulièrement la télévision sur ADSL grâce à l’offre Freebox.

Pour plus d’informations : http://teleplaisance.org/