Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 juin 2011

L'île aux films ! Le festival d'été jeune public à l'entrepôt !

ile aux films logo.jpg

L’entrepôt lance son festival d’été dédié au jeune public :

 

 

 

L’île aux films !

Du 13 au 19 juillet,l’entrepôt vivra au rythme des enfants, avec une sélection de films tout en musique, et un florilège de surprises entièrement consacré aux petits, de 2 à 8 ans !

o   La Nounou et les pirates, à partir de 2-3 ans

o   Les aventures de Sindbad, à partir de 2-3 ans

o   Le Criquet, à partir de 2-3 ans

o   Goshu le violoncelliste, à partir de 4 ans

o   Pierre et le loup, à partir de 7 ans

o   U, à partir de 5-6 ans

o   Chantons sous la pluie, à partir de 6 ans

 

Ces projections auront lieu chaque jour à 10h15, et le samedi et dimanche à 11h15 et s’accompagneront d’activités à la fois ludiques et pédagogiques, pour découvrir le cinéma et les secrets de la fabrication d’un film d’animation.

 

 

Au jour le jour :


Mercredi 13 juillet : à l’abordage !
10h15 : Venez déguisés pour la projection de La Nounou et les pirates ! Maquillage de pirate à l’issue de la séance pour tous les matelots en herbe!
à partir de 2-3 ans - Tarif: 4€


Jeudi 14 juillet : quizz surprise !
10h15: La séance de Pierre et le loup sera suivie d’un quizz pour découvrir la musique de Serge Prokofiev et les personnages du film.
à partir de 7 ans - Tarif: 4€


Vendredi 15 juillet : au coeur de la fabrique des images animées !
10h15: Après Goshu le violoncelliste les enfants réaliseront eux-mêmes leur film en 35 mm ! Après avoir peint sur la pellicule, nous projetterons le film et les enfants pourront ainsi voir leur dessin s’animer sur grand écran.
à partir de 4 ans - Tarif: 4€


Samedi 16 juillet : à la recherche du film perdu !
11h15: Les enfants devront retrouver la bobine manquante afin qu’il puisse être projeté... L’occasion de visiter le cinéma ! Ensuite... place au chef d’oeuvre : Chantons sous la pluie!
à partir de 6 ans - Tarif: 4€


Dimanche 17 juillet : voyage en musique, avec Sindbad !
11h15: Les aventures de Sindbad ! A la fin de la projection: place à la musique ! Les enfants pourront faire connaissance avec les instruments de l’orchestre et assister à un concert !
à partir de 2-3 ans - Tarif: 5€


Lundi 18 juillet : à la découverte des coulisses du cinéma !
10h15: La projection de U sera suivie d’un atelier : à partir d’extraits du film, les enfants seront amenés, comme dans un jeu de piste, à réfléchir sur des questions très simples de mise en scène : comment c’est fait ? Pourquoi ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout en s’amusant avec Mona, Kulka, U et les autres créatures du film.
à partir de 5-6 ans - Tarif: 4€


Mardi 19 juillet : cérémonie de clôture
10h15: Après le film Le Criquet les tout-petits apporteront la touche finale à l’affiche, que tous les petits spectateurs, durant toute la semaine, auront patiemment confectionnée.
à partir de 2-3 ans - Tarif: 4€

 

 

à l'entrepôt,

7/9 rue Francis de Pressensé

75014 Paris
M° Pernety

 

informations, réservations: cinema@lentrepot.fr

ou 01 45 40 64 75



lundi, 07 mars 2011

festival Cinéma Jeune public: "l'Ecran Animé"

L’écran animé, la programmation jeune public du Cinéma L’Entrepôt

                                        Tarif unique 4€ pour tous


Des séances jeune public tous les mercredis (10h et 14h) et tous les samedis (14h)
Des animations, des ateliers, des jeux pédagogiques, et des ciné-goûters ! 

Oeuvres présentées:

La Nounou de Garri Bardine (à partir de 2-3 ans) 44 min.

Une nuit de nouvel an, un petit garçon dont personne ne s'occupe invente avec des bouts de chiffons et d'autres babioles une nounou idéale du nom de Choo Choo. Et comme dans les contes de fées, la poupée prend vie.
Mercredi 9 mars 10h et 14h
Samedi 12 mars 14h

----------------------------------------------------------------------------
Impression de montagne et d’eau (à partir de 5 ans) 45 min.

Programme de 4 courts-métrages chinois. Magnifique adaptation d’une fable traditionnelle (La Mante religieuse), et d’histoires populaires (L’épouvantail, Les Singes qui veulent attraper la lune). Ces films sont des joyaux utilisant une technique unique au monde : le lavis animé à l’encre de chine et à l’aquarelle. Un éblouissement.
Mercredi 9 mars 14h
Mercredi 16 mars 10h et 14h
Samedi 19 mars 14h

----------------------------------------------------------------------------
Petites Z’Escapades (à partir de 3 ans) 40 min.

Programme de 6 courts-métrages Univers enchanté décliné en chansons (Jean de la lune, Meunier tu dors..), magie burlesque et dépaysante du Bout du monde, et Petites Z’Escapades, conte subtil et philosophique de Pierre-Luc Granjon..
Mercredi 23 mars 10h et 14h
Samedi 26 mars 14h SEANCE SUIVIE D’UN ATELIER
Mercredi 30 mars 10h et 14h SEANCES SUIVIES D’ATELIERS
Samedi 2 avril 14h


.... Et bien d'autres !

Retrouvez la programmation complète sur le site Internet de l'entrepôt: http://www.lentrepot.fr/ent_cycle.asp?cid=44

mardi, 17 mars 2009

Portes ouvertes à l'école du Sacré-Coeur

Connaissez-vous l’école du Sacré Cœur ? Une bonne occasion de la connaître : venez aux Portes Ouvertes le samedi 28 mars de 10h30 à 13h au 29, rue Gassendi !

Des élèves de CM2 vous présenteront leur école et vous pourrez visiter les classes et rencontrer les professeurs !

Cette école, existant depuis 1855, est sous contrat d’association avec l’Etat et sous la tutelle des Filles de la Charité. Sa vocation est d’accueillir l’enfant tel qu’il est, et de l’emmener le plus loin possible , en développant ses capacités et en lui assurant de bonnes bases.

Si plus de la moitié des élèves de CM2 entre dans des collèges sélectifs, l’attention est portée à tous, et une aide individualisée peut être mise en place, grâce à deux postes de regroupement d’Adaptation ( 2 professeurs qui peuvent prendre un petit groupe d’élèves en remédiation.)

 

Ecole-Sacre-Coeur-Paris-14.gif

L’école du Sacré Cœur compte actuellement 200 élèves de la toute petite section de Maternelle (accueil dès 2 ans et demi)au CM2. Elle comporte aussi une classe spécialisée, une CLIS 1, accueillant des enfants ayant des troubles de l’apprentissage.

Les élèves bénéficient d’une équipe enseignante de qualité, soucieuse du suivi de chacun, en rencontrant les parents.

Le fonctionnement se fait sur 4 jours avec 2 heures de soutien le mercredi matin pour les enfants qui en ont besoin. (puis accompagnement possible au centre de loisirs paroissial).

Natation, Sport, informatique, anglais sont au programme ! Des ateliers le midi, une classe verte au CE2…et surtout une ambiance familiale et chaleureuse, avec une Association de Parents active ! 

Les enfants de l’école du Sacré Cœur aiment leur école ! Leur sourire, le samedi 28 mars, en vous accueillant, vous le confirmera !

Arnaud

Plus d'info :
+ Le 29 rue Gassendi, c'est ici

 

jeudi, 12 juin 2008

Stage pour les enfants. Musique et danse au programme!

Samedi 5 et dimanche 6 juillet 2008

 

 

Ateliers enfants-parents (6 mois - 3 ans)

De 10h à 11h et de 11h à 12h:

Pendant une heure, enfants et parents forment un petit groupe de complices musiciens.
Ils explorent l'univers musical à travers des chansons, jeux musicaux, découverte et manipulation d'instruments de musique, danse...

 

Ateliers musique et danse pour les 3 à 8 ans

De 14h à 18h :

Deux groupes d'enfants (3-5 ans et 6-8 ans) alternent musique et danse avec deux professeurs.

Atelier 3-5 ans :

Avec de multiples instruments (percussions, instruments à vent, matériaux sonores...), les enfants partent pour un voyage musical imaginaire.
Ils parcourent les éléments musicaux fondamentaux : mélodie, harmonie, rythme, mouvement, etc., à travers des jeux, des chansons, des danses.

Atelier 6-8 ans :
Travail autour de chansons du répertoire de la chanson française et création de chansons avec les enfants.

Atelier danse contemporaine pour les 3-5 ans et 6-8 ans :
Autour de situations ludiques, et le soutien d’objets, les enfants développent un nouveau langage corporel. Nourri de sensations et d’imagination, le travail du mouvement prend la forme d’une belle aventure.

A l’issue des cours, les parents seront conviés à assister à une petite restitution du travail des enfants.

Intervenants :
- Rhéa-Elsa Picard, professeur d'éveil musical, de solfège et de piano
- Maud Vivien, professeur d'éveil musical, de piano et chanson
- Sylvie Adaridi, professeur de danse contemporaine
(Voir son site)

Lieu :
Petit Théâtre
6bis, rue Hippolyte Maindron
75014 Paris

Tarifs :
Groupes 6 mois - 3 ans : 15 euros par enfant la séance d'1 heure.
Groupes 3 - 8 ans : 100 euros pour le week-end (8 heures)
ou 65 euros pour une après-midi (4 heures)


Tous les renseignements disponibles à l'adresse : www.aucreuxdeloreille.com ou au 01 45 45 64 55

vendredi, 29 février 2008

Quelle école primaire dans 10 ans ?

Un problème de gestion des bâtiments scolaires, par manque de budgets et d'ambition, commence à se poser sérieusement, un peu partout comme aussi dans le 14ème.

Si la gestion immobilière publique n'est pas arrivée au stade de l'urgence (comme une norme de sécurité à respecter), c'est une montagne administrative qui s'oppose à toute espérance. L'escalade de l'Everest pour envisager quelques améliorations de la belle et vieille demeure de Jules Ferry.

Les demandes répétées des chefs d'établissements sont chaque année analysées par l'administration dans sa visite d'architecture. Considérées comme plus ou moins prioritaires par les affaires scolaires de la Ville, qui prennent bonne note (où "l'antériorité de la demande n'est en rien un facteur de priorité"), un service administratif spécifique sera en charge d'émettre un devis, honnête par son montant mais impossible à définir dans le temps ; celui-ci sera incorporé au budget prévisionnel de l'ensemble des travaux des écoles de l'arrondissement, par ordre de priorité.

Mais là, le politique n'offre pas de budget suffisant... donc l'élu local doit faire ses choix. En règle générale, il s'en félicite, en organise son ramage, car ça n'aurait jamais été fait si il n'était pas là. Pour les 3/4 (voir toutes) les demandes sont reportées aux années suivantes, tout dépend du budget de la Ville et des pressions des autres écoles du secteur. L'objectif est cadré : le souci de l'élu local, donc le choix politique (ce serait logique si il ne s'agissait pas de l'avenir des enfants des écoles X ou Y). Il y a ainsi les choix de l'élu local, et ceux des enseignants et des chefs d'établissements. Parfois les mêmes, parfois pas.

 

Dans le cas où tout s'est mis à fonctionner, les budgets ont cette particularité à Paris, d'être validés par deux votes - au moins, ce sont parfois trois votes - un au Conseil de Paris puis un autre en Mairie d'arrondissement (souvent retour au Conseil de Paris). Les appels d'offres, les prévisions de travaux... avec les mois (voir les années), tout se prépare... Mais les travaux ne peuvent se réaliser que durant des vacances scolaires (souvent d'été), or il faut déménager les centres de loisirs... et les entreprises sont rares en été. Comptez donc quelques années pour que cette machinerie s'occupe des locaux de vos enfants (ils seront devenus adultes entre temps).

La question qui se pose est : la gestion (des conditions d'enseignement offertes par la Ville de Paris) pourra-t-elle évoluer si personne ne se remet en question ? Il faudra pourtant bien gérer au 21ème siècle différemment qu'au 20ème ou qu'au 19ème : ce seront d'autres besoins, d'autres temps, et d'autres urgences. Peut être pour éviter la fuite des bons élèves. Peut être pour éviter le désastre d'une ghettoïsation urbaine, ou d'un élitisme social. Qui va poser ces questions à la veille des municipales ?

Dan

vendredi, 11 janvier 2008

Regards sur le Grand Paris : Jean-Christophe Lagarde

Lors de sa conférence de presse de rentrée, le Président de la République a relancé le débat sur le Grand Paris, une réflexion sur la gouvernance et l'urbanisme dans notre Capitale qui n'est pas neutre pour un arrondissement "frontalier" comme le XIVe arrondissement.

Interview de Jean-Christophe Lagarde, député Nouveau Centre de la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis et maire de Drancy.

Part. 1

Quelle vision du Grand Paris ?

Part. 2

Quelles nouvelles compétences pour les communes du Grand Paris ?

Pierre

Plus d'info :
+ Participez au débat sur le Grand Paris. Faîtes vos proposition sur le site www.grandparis2014.com.

jeudi, 27 septembre 2007

Une interview de Marianne Auffret (part. II)

Elu-e Vert-e et adjointe auprès du Maire du XIVe en charge de la petite enfance, des quartiers Mouton-Duvernet et Montsouris-Dareau, Marianne Auffret nous parle de sa mission d'élue, fait le bilan d'une mandature (notamment en écho à cet article) et aborde la question des prochaines municipales...

Plus d'info :
+ Quelques éléments biographiques sur Marianne.
+ Marianne Auffret, interview part. I.
+ Notre rubrique petite enfance et / ou TéléParis14.

mardi, 25 septembre 2007

Une interview de Marianne Auffret (part. I)

Elu-e Vert-e et adjointe auprès du Maire du XIVe en charge de la petite enfance, des quartiers Mouton-Duvernet et Montsouris-Dareau, Marianne Auffret nous parle de sa mission d'élue, fait le bilan d'une mandature (notamment en écho à cet article) et aborde la question des prochaines municipales...

Plus d'info :
+ Quelques éléments biographiques sur Marianne.
+ Notre rubrique petite enfance et / ou TéléParis14.

vendredi, 21 septembre 2007

Marianne Auffret, bientôt sur Paris14.info

0232a1b8aa2d4194ed70bc2e3724b936.jpg

Elu-e Vert-e et adjointe auprès du Maire du XIVe en charge de la petite enfance, des quartiers Mouton-Duvernet et Montsouris-Dareau, Marianne Auffret nous parle de sa mission d'élue, fait le bilan d'une mandature (notamment en écho à cet article) et aborde la question des prochaines municipales...

Diffusion de l'interview à partir de lundi prochain et comme d'habitude toujours un peu en avant-première sur TéléParis14

Et d'ici là, nous vous livrons quelques éléments qui vous permettront de mieux la connaître... 

--------------------------

Sa biographie en 10 dates :

Mai 1981 : Mitterrand est élu. Son visage s’affiche sur le poste de télé. J’ai 6 ans. Je me demande pourquoi mes parents hurlent de joie à la vue de ce que je crois être…le pape !

Septembre 1985 : A la rentrée de 6ème, sur la fiche de début d’année, à « profession envisagée » j’écris « Premier Ministre ». Je prends ma première et seule heure de colle pour avoir écrit « n’importe quoi » selon mon professeur principal. Je deviens déléguée de classe et au conseil d’administration pour la première fois d’une longue série.

Mars 1990 : Je demande la pilule à ma mère (de gauche, progressiste). Elle me dit que je vais gâcher ma réputation. Je deviens féministe.

Juillet 1999 : Ma mère meurt. J’arrive à Paris mon CAPES en poche dans le mois qui suit. Je quitte Rennes où j’ai vécu toute ma vie. Paris devient ma  « ville choisie ».

Septembre 1999 : Je traîne seule à une manif contre la précarité, à la recherche d’une association féministe. Je rencontre Femmes Solidaires, proche des Communistes et je deviens la lettre S de Solidaires » à la tête du cortège.

Février 2000 : Je commence une psychanalyse qui dure toujours. Il me semble que ce travail est comme une garantie que je ne fais pas de politique pour de mauvaises raisons…

Mars 2000 : je suis déléguée au congrès de Femmes solidaires. Nous passons tant de temps à mettre en cause les politiques que j’envisage de passer de l’autre côté du miroir voir un peu ce qui s’y passe.

Septembre 2000 : j’adhère chez les Verts après avoir hésité entre divers partis de gauche. Je les choisis pour leur féminisme. L’écologie viendra plus tard, puis s’installera de façon évidente.

Mars 2001 : je suis élue à la mairie du 14ème arrondissement. D’abord déléguée avant d’être adjointe, je n’ai pas le droit de porter l’écharpe bleu blanc rouge. Cette grande fierté n’arrivera qu’un an et demi plus tard.

Février 2005. Mon père meurt. Je n’ai plus d’ascendants. Je ne suis plus une petite fille. Il va falloir assurer. Je n’ai jamais été aussi déterminée. A gauche ET Ecologiste.

--------------------------

10 choses que j’aime :

La solitude du coureur de fond : pas de clans, pas d’obligés, pas de clients : juste des alliés.

L’Angleterre  passionnément. Tout : les papiers peints, les chips au vinaigre, l’accent de Manchester, la côte de la mer du Nord…

La bière, le goût, l’effet, le snobisme inversé d’en commander quand d’autres boivent du champagne.

Mes élèves, même les petits cons, même les nuls. Et la force qu’il faut pour qu’ils grandissent sans trop d’encombres.

La Bretagne ouvrière et paysanne, d’où je viens. Longtemps je n’en ai plus voulu et puis c’est revenu. A nouveau je veux me souvenir d’où je viens.

La lutte des classes. Jamais ce concept qu’on dit usé ne m’a paru si pertinent

La bienveillance. Supposer le meilleur avant de se méfier. Ne doit jamais confiner à la naïveté.

Le contre-pied, le doute méthodique, exercices intellectuels indispensable au militantisme. Evite normalement le dogmatisme.

Les politiciens et les partisans. De tous bords. Etre d’un bord et avoir des comptes à rendre c’est être debout.

Les listes.

-------------------------- 

10 choses que je n’aime pas :

La langue de bois. Ca me met dans tous mes états. Le blabla, l’évitement, la mauvaise foi, l’immobilisme, ce qu’on reproche, parfois à juste titre aux politiciens.

Les expulsions d’étrangers. Absurdes, inhumaines, injustes.

Les dysfonctionnements administratifs : quand la machine se nourrit sur le dos de l’humain.

Le manque de temps. Il me faudrait 10 vies, et ça…y’a pas.

Le pouvoir surdimensionné de la finance.

Le mauvais sommeil. Je résiste assez bien au froid, au deuil, à la contradiction, mais le sommeil… !

Les politiques à court terme.

Le sectarisme (politique, religieux, philosophique). L’entre soi en général.

La domination masculine, tellement intégrée qu’on ne la voit plus, qu’on ne l’analyse plus comme telle, mais qu’on continue de la subir.

Mes emportements, pas toujours mesurés…

--------------------------

Pierre

Plus d'info :
+ Tous les élu-e-s du XIVe arrondissement ? Ici. Intéressant de voir que certains d'entre eux ont bel et bien un visage en dépit de leurs absences répétées :-(

samedi, 28 juillet 2007

Sectorisation : de quelle école ou de quel collège dépend votre enfant ?

La Mairie de Paris a mis en ligne un outil de recherche accessible ici et que vous retrouverez de manière permanente ci-contre dans notre rubrique XIVe pratique !

Pierre

Plus d'info :
+ Une demande plus spécifique ? Un formulaire libre est également mis à votre disposition.