Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 octobre 2016

Rendez-vous théâtre avec l'oeil éclairé d'Agnès notre critique du XIVè

Le chien

Ce texte savoureux d'Eric Emmanuel Schmitt raconte l'histoire d'un écrivain narrateur (Mathieu Barbier) et de son ami ancien médecin Samuel (Patrice Dehent) qui s'est suicidé 5 jours après la mort de son chien Argos écrasé par une voiture. Pourquoi? Tout le monde se pose des questions tellement Samuel était discret sur sa vie et ses sentiments. Personne même pas sa fille Miranda ne sait quel homme était son père et ce qui se tramait dans sa tête. Or il se trouve que ce docteur plein de pudeur a écrit une lettre à Miranda qu'il a confié à cet écrivain.. .

Ainsi petit à petit, Samuel qui s'était contenté d'écouter son ami parler, va se confier sur scène. La vérité va alors éclater au grand jour, et l'on va comprendre le secret de cet homme âgé de 80 ans. Son passé va resurgir et le suspens qui jusqu'à présent battait son plein va enfin se terminer. Dans un décor presque nu, l'on est tenu en haleine du début jusqu'à la fin. En effet, ces deux comédiens et les deux metteurs en scène (MF et JC Broche) ont l'art de faire progresser le fil du récit de manière à exciter vivement notre curiosité. Quant à Eric Emmanuel Schmitt, par le biais de cette grande affection qu'éprouve Samuel pour son chien, il nous fait réfléchir avec finesse sur le rôle de cet animal, et sur la manière dont il peut retourner cet amour. Une atmosphère émouvante, et séduisante…

Agnès Figueras-Lenattier

Plus d'infos Théâtre Rive Gauche 6 rue de la gaîté Métro : Edgar Quinet

14:19 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : médecin, chien, mystère

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.