Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 novembre 2016

Rendez-vous théâtre avec l'oeil éclairé d'Agnès notre critique du XIVè

"Audience", " Vernissage"

 

Ces deux pièces de Vaclav Havel né à Prague en 1936, se situent sous le régime communiste tchèque des années 70. L'humour y tient une grande place et l'auteur fait référence à des personnalités du monde artistique.
Dans " Audience" Ferdinand Vanek (incarnation théâtrale de Vaclav Havel) auteur de pièces de théâtre censurées est employé dans une brasserie. Son chef imbibé de bière le convoque et lui propose tout en le forçant à boire un poste de magasinier. Ce qui lui permettrait de monter en grade. Mais cette offre n'est pas gratuite et il existe une condition… La mise en scène est astucieuse, et l'interprétation des comédiens habile. Les deux personnalités sont bien dessinées avec le calme et l'intériorité de l'un, et la nervosité et l'humeur bilieuse de l'autre.

La deuxième pièce "Vernissage" est vraiment amusante; et le ton humoristique et caustique de l'écrivain ressort bien. Vanek est invité au vernissage de ses amis, (un couple), qui ont décoré leur appartement d'une nouvelle façon. Avec sur les murs le célèbre tableau de Miloslav Mucha " Champ de Colza" reproduit maintes fois sous différents formats. Ce couple bourgeois affiche de manière quelque peu outrée son bonheur, son goût de la culture, persuadé que de cette manière il va convaincre Vanek de changer de vie. Un brin précieux et envahissants, ces deux personnes n'arrêtent pas de crier leur amitié à Vanek et de le chouchouter. Vanek cèdera t-il?

Lors de ces deux spectacles, il s'agit pour Ferdinand Vanek d'accepter ou de résister aux offres alléchantes de son supérieur hiérarchique et de ses amis. On le voit se dépatouiller du mieux qu'il peut, afin d'être fidèle à ses principes.

Vaclav Havel définit le théâtre comme un endroit ou scène et salle se retrouvent pour éprouver le plaisir d'être sur la même longueur d'onde. Du reste, on sent bien lors de cette soirée, la symbiose qui règne entre les comédiens et le public. Vaclav Havel est donc bien mis à l'honneur avec toute sa finesse et son ironie…
Agnès Figueras-Lenattier

Plus d'infos

Théâtre Artistic Athévains 45 bis rue Richard Lenoir

Métro : Voltaire

20:01 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.