Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 février 2019

L'intégrale de Yannick Bellon

Doriane Films

 Le coffret de la filmographie complète (10DVD) de la grande réalisatrice Yannick Bellon née en 1924 vient de sortir avec ses huit longs-métrages et plusieurs courts-métrages dont "Colette", " Goëmons", " Zaa le petit chameau", "Varsovie quand même ".

Avant de regarder ces films ou après, question de choix, on peut écouter grâce à deux DVD, la voie posée et agréable de Yannick Bellon qui résume sa vie, évoque sa passion pour Paris, et explique la manière dont elle a conçu ses films comportant une trame souvent novatrice.

Alternant pendant longtemps montage et réalisation, le documentaire a joué un grand rôle dans sa vie. Sympathisante du parti communiste, réalisatrice d'un sujet sur Baudelaire, son cinéma est très proche d'une réalité pas toujours rose et dépeint celle-ci avec subtilité, et un bon sens de l'analyse du contexte et des sentiments qui en découlent. Proche de la nature et des grands espaces, elle s'insurge dans " L'affût" contre la chasse et dans " La triche" défend l'homosexualité à l'époque interdite. Autre sujet : le viol qu'elle dépeint de manière jamais traitée jusqu'alors avec des scènes à peine supportables. La souffrance intérieure d'une femme atteinte d'un cancer du sein jouée à merveille par Marlène Jobert est également présente. Quant à son film " Les enfants du désordre" sur les jeunes en difficulté, anciens détenus, en proie à la drogue ou autres qui réussissent à s'en sortir grâce au théâtre c'est un pur bijou. Un documentaire sur le même domaine également passionnant complète le tableau. Les interviews de Dominique Blanc, Emmanuelle Béart, Robert Hossein et j'en passe apportent un complément tout à fait intéressant.

Bref, les moments passés à travers l'œuvre de Yannick Bellon sont forts, captivants et propices au débat et à la réflexion. A ne pas manquer.

Agnès Figueras-Lenattier

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.