Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 septembre 2019

Rendez-vous théâtre avec l'oeil éclairé d'Agnès notre critique du 14ème

Nuit gravement au salut

 

Un duel explosif et truffé d'humour caractérise cette pièce qui a pour thème l'abus de pouvoir. Ecrite en 1995 par Henri-Frédéric Blanc, elle raconte un diner au départ professionnel entre Léa Belmont romancière et Victor Pontier seul éditeur prêt à la publier. Le contrat doit être rédigé au cours de ce repas, mais à condition que…

Au son d'une musique feutrée, et à l'aide d'un menu aux noms amusants (apocalypse au chocolat, supplice à la vanille ), les deux comédiens (Stéphanie Bassibey, Ludovic Laroche) de la compagnie " Le renard argenté Production" défendent chacun leur point de vue, au moyen de leur vision très différente de la vie. Lui est prétentieux, pas très scrupuleux, cultivant facilement l'humour noir, elle, jolie femme, idéaliste et visiblement intègre se rebelle devant ce chantage déployé par son interlocuteur. Mais son fils souffre d'une maladie de la moelle osseuse et elle a besoin d'argent pour l'opération très chère de son fils... 
Cèdera t-elle ou fera t-elle preuve de dignité et de courage. En tout cas, l'éditeur adopte un ton très convaincant, habile et fera tout pour la persuader de ne pas résister, jusqu'au coup de théâtre final. Tout cela agrémenté  du jeu sophistiqué du garçon de restaurant (Pierre-Michel Dudan) qui ne fait qu'accroître la drôlerie des répliques joliment construites et raffinées.

La question de la probité de l'artiste est ici étudiée avec finesse et subtilité et comme le dit Ludovic Laroche, qui signe également la mise en scène, cette pièce est un petit bijou acerbe et percutant…

Agnès Figueras-Lenattier

 

Plus d'infos

Théâtre du Lucernaire 53 rue Notre-Dame-des-Champs

Métro: Vavin, Notre-dame-des-Champs

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.