Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 septembre 2018

Rendez-vous théâtre avec l'oeil éclairé d'Agnès notre critique du XIVè

Mon ami La Fontaine

 C'est en l'honneur de Nicolas Fouquet surintendant des finances de Mazarin puis de Louis XIV que Philippe Murgier auteur, comédien a écrit cette jolie pièce. Celle-ci se déroule en 1668 alors que Fouquet, après avoir été arrêté sur ordre de Louis XIV et condamné au bannissement  en est à 7ème année d'emprisonnement.

Un ami lui a fait passer en secret " Les Fables de son ami La Fontaine". Il va les découvrir, en lire une dizaine et les faire également partager aux spectateurs. Trouvant là comme une sorte d' écho à son injuste sort, il va demander à son valet Champagne qui partage sa cellule de lui jouer avec sa viole de gambe du Lully et du Marin Malais. " Joue-moi quelque chose de tendre, fais-moi rêver " lui dit-il.

Oubliant un peu sa rancune contre Jean-Baptiste Colbert qui l'a quelque peu trahi, Fouquet fait revivre avec grâce les vers de Jean de la Fontaine. Naturel, enjoué, lyrique, il nous enchante avec sa diction parfaite, sa voix rythmée et c'est un vrai régal de l'entendre dire du La Fontaine. Ceci dans un décor superbe et dans une pénombre envoûtante. Sans oublier les beaux vêtements  bien d'époque.

C'est un moment de pur bonheur de se remémorer "La cigale et la fourmi" ou l'histoire du corbeau sur un arbre perché en proie à la ruse d'un renard…

 Autre spectacle méritant d'être cité " Les carnets de Harry Haller" au Guichet Montparnasse. On retrouve avec joie ce beau texte d'Hermann Hesse dit avec humour et brio par Fréderic Schmitt. Il ne faut pas hésiter à aller voir cette histoire prologue au "Loup des steppes" relatant la vie d'un écrivain en mal d'inspiration qui peste contre son existence fade et sans grand intérêt.

Agnès Figueras-Lenattier

Theâtre14  20 avenue Marc Sangnier

Métro : Porte de Vanves

14:29 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.