Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 septembre 2018

Rendez-vous théâtre avec l'oeil éclairé d'Agnès notre critique du XIVè

Intramuros

 Alexis Michalik, comédien pour le théâtre, le cinéma, la télévision, metteur en scène, auteur de pièces de théâtre dont " Edmond" qui a remporté 5 oscars en 2017, a écrit cette histoire suite à une conversation ayant trait à l'art avec des prisonniers.

Cela se passe dans une maison centrale pour détenus condamnés à de longues peines ou étant jugés comme ayant peu de chance de se réinsérer socialement. Un professeur de théâtre va tenter l'expérience de donner des cours de théâtre à ces prisonniers. 110 détenus séjournent au sein de cet établissement mais seuls deux d'entre eux , Kevin un jeune de banlieue, et Ange un cinquantenaire peu bavard, vont se présenter. Ce professeur nommé Richard aidé par son ex femme également comédienne et une jeune assistante sociale va malgré tout s'investir.

Au début, c'est un peu difficile pour Richard et ses acolytes, qui ont du mal car les deux protagonistes n'ont pas l'air de vouloir jouer le jeu, surtout Ange récalcitrant aux exercices proposés. Puis petit à petit, d'autres formes d'apprentissages plus adaptées vont finalement motiver Kevin et Ange qui vont alors se prêter au jeu. Le passé des personnages va ressurgir, avec des explications sur les raisons de leur emprisonnement, et une introspection intérieure. Une sorte de mise à nu va s'effectuer aboutissant sur un drame contenant parfois des répliques amusantes et laissant planer de nombreux rebondissements et surprises. C'est un spectacle prenant, et qui montre que le théâtre est destiné à trouver des émotions. Aussi bien, côté comédiens que côté spectateurs. Avec un décor totalement réduit à rien, qui fait doublement apprécier l'interprétation et la mise en scène. Bref, c'est à voir…

Agnès Figueras-Lenattier

 

Plus d'infos

Théâtre de la Pépinière 7rue Louis Le Grand

Métro : Opéra, Bus 68,95, 27,21

11:24 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.