Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 novembre 2019

Un arbitre, juge-arbitre international de tennis et ses livres

" La balle est faute " fait partie des 7 livres édités à compte d'auteur qu'a écrits Patrick Flodrops ancien ingénieur chimiste spécialisé dans le traitement de l'eau et célèbre arbitre et juge-arbitre international de tennis de 1977 à 2000. Dans cet ouvrage, il raconte sa vie sur le circuit et des anecdotes plus que croustillantes, il en a à revendre. Imaginez par exemple Mac Enroe dans un hôtel à Lyon commandant à minuit un steak plein de frites. Or jugeant ce plat peu à son gôut, le voilà balançant tout dans sa chambre !..." On m'a appelé explique Patrick Flodrops et une fois sur place, j'ai dit au maître d'hôtel de le renvoyer à New York et que je m'arrangerai pour qu'il soit remboursé des dégâts causés par Mac Enroe"… Une autre fois voilà Patrick Flodrops lors d'une Coupe Davis au Mexique à moitié en pyjama en proie à 15 individus barbus voulant le persuader en échange d'un séjour gratuit d'un mois dans ce pays avec femme et enfants de ne pas valider le certificat médical d'un joueur américain…

Il arrivait à cet arbitre qui admirait énormément Borg de le regarder faire du mur pendant une heure assis sur un tabouret, action que ce joueur répétait systématiquement après chaque match… Ou encore comment il a remis dans le droit chemin Guy Forget, qui voulait volontairement perdre un match le plus rapidement possible histoire d'avoir le temps de prendre un avion pour disputer un match exhibition lui rapportant  un gros cachet!... Et je ne parle pas de l' histoire plus que stupéfiante avec Noah lorsque celui-ci découvrit le premier livre de Patrick Flodrops sur Napoléon dont il est un spécialiste… Il lui arrive d'ailleurs de faire des conférences sur cet illustre personnage.

Excellent joueur de bridge, ceinture noire de karaté, pilote d'ULM, 4/6 au tennis, Patrick Flodrops a eu un jour l'occasion de rencontrer toujours par le biais du tennis, Rudolph Steiner un ancien WaffenSS. Il a sauté sur l'occasion et après lui avoir demandé la permission en échange d'un deal équitable de l'interviewer longuement, il en a fait un livre " Les blés d'or".

Auteur d'un ouvrage sur les tribus primitives, il a également parlé dans "Les femmes du troisième Reich" des femmes gravitant autour d'Hitler". De celles très amoureuses de lui comme Leni Riefenstahl la grande cinéaste qui a filmé les Jeux Olympiques de 1936 et qui n'a pas eu peur de déclarer sa flamme au dictateur. Ce dernier lui a alors répondu que sa femme, sa maîtresse c'était l'Allemagne… D'autres au contraire ne pouvaient le saquer comme la courageuse Contesse Henriette Von Schirach qui lors d'un dîner au Berghof dans la résidence d'été d'Hitler a osé lui parler à table de politique alors qu'il avait défendu qu'on le fasse… Elle aurait pu être fusillée pour cette audace…

Son dernier livre paru en mai 2019, est une biographie d'Einstein où il montre la grande indépendance d'esprit de cet homme qui ne faisait que ce qu'il voulait et qui s'impliquait beaucoup dans la société de son époque. " C'est un homme à la dégaine tellement particulière avec ses cheveux longs, pas de chaussettes. déclare l'auteur Il était très cool, plein d'humour et a découvert des choses tellement inouïes… La physique quantique c'est très difficile et la seule chose que l'on sait, c'est que cela fonctionne. Mais personne au monde même les grands physiciens ne sont capables de dire pourquoi et comment… C'est incroyable de penser que sa femme qui était constamment à ses côtés ne savait pas au bout de 10 ans de mariage ce qu'il faisait dans la vie. Pas une fois, elle ne l'a interrogé à ce sujet. Parfois, il y a avait 100.000 personnes sur les quais pour le voir, et jamais elle 'a eu la curiosité de lui demander pourquoi ces gens se trouvaient là. Très curieux qu'il ne lui ai pas dit " mais au fait est-ce que tu sais ce que je fais, pourquoi j'ai eu un prix Nobel…

Einstein était très intéressé par le racisme, la démocratie. C'était un personnage très actif, et par exemple il donnait des cours gratuits aux jeunes noirs des Etats-Unis. Et si on leur interdisait de monter dans un bus, il montait dans le bus avec eux.. Quand les Indiens d'Amérique ont été spoliés, il passait sa vie dans les camps indiens pour essayer de rétablir leurs droits. Parfois il a réussi, parfois non.

C'était aussi un violoniste exceptionnel qui jouait du Mozart. Mais qui ne jouait que pour des actions caritatives, pour que les gens l'aident dans son combat contre le racisme, le nationalisme. C'était un personnage extraordinaire et en 3 ans d'enquête je ne me suis pas ennuyé une seule seconde…"

patrickflodrops@sfr.fr ou 06 13 27 30 22

 

Agnès Figueras-Lenattier

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.