Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 novembre 2011

Lecture musicale de Brassens par la Cie Lire Autrement

"Jeanne, Héléne, Marinette, Eve ou Margot"

Mardi 15 novembre 2011 à 19h15 à l'entrepôt

Par la compagnie Lire Autrement

Avec Simone  Hérault, Alexandre Lechaux

Accompagnés à la guitare par Jean-Pierre Semeraro

Pour célébrer le 30° anniversaire de la mort de Georges brassens, avec le partenariat de la mairie du 14°, l'entrepôt vous invite à venir écouter une lecture musicale de ses chansons.

Fines fleurs du pavé, déesses ou marquises, mais toujours muses de Brassens, les paroles de ces chansons révèlent des trésors de compassion, de complicité, de tendresse et d’humour.

Entrée gratuite

compagnie lire autrement, l'entrepot, brassens, lecture musicale

mercredi, 12 octobre 2011

Conférence à l'entrepôt : la cochenille

Animé par l'équipe d'Alterculture, l'Entrepôt vous propose une conférence sur l'histoire de la cochenille. Cette conférence vise à faire connaître, d’un point de vue culturel et artistique, l’utilisation d’un pigment naturel : le Rouge Carmin, extrait d’un insecte, la Cochenille mexicaine.

A cette occasion venez découvrir l'exposition les "couleurs du Mexique" qui présente les peintures de treize artistes d'Oaxaca.

 

entrée 10€/ réduit 7€

toutes les infos sur

http://www.lentrepot.fr/ent_evenement.asp?eid=1804

 

Les Oiseaux du NIl : rencontre avec Marianne Stjepanovic

Rencontre avec Marianne Stjepanovic autour de son ouvrage, la biographie de Simone de Beauvoir : contexte politique et social de l'écriture d'une femme engagée

Diplômée en lettres et en linguistique, Marianne Stjepanovic-Pauly est documentaliste pendant une dizaine d’années. Mais à la vie de bureau, elle préfère la compagnie des enfants et des livres. Passionnée par les mots et par la littérature, elle écrit les histoires qu’elle invente pour ses fils, des contes et des nouvelles. Elle trouve aujourd’hui dans la rédaction de biographies la possibilité d’explorer ses domaines de prédilection : la littérature, l’écriture et l’histoire.

 

+ d'infos

l'entrepôt,

7/9 rue Francis de Pressensé

75014 Paris
M° Pernety

 

informations, réservations: animation@lentrepot.fr

ou 01 45 40 07 45

http://www.lentrepot.fr/ent_evenement.asp?eid=1775

samedi, 08 octobre 2011

Les Puces de Vanves Invitent les Artisans-Restaurateurs

Puces de Vanves, Flea Market Paris, Marché aux Puces Paris
Le Dimanche 16 Octobre de 10 h à 13 h,
le Collectif des Puces de Vanves organise,
comme l’année dernière, un événement consistant à inviter des artisans restaurateurs à venir faire des démonstrations de leur savoir-faire aux Puces de Vanves.

Cette année ils seront 9 ou 10 à restaurer :
céramiques, cannage, rempaillage, orfèvrerie, objets d’art, reliure, soclage, argenterie, tableaux.

PUCES DE VANVES
av Marc Sangnier, av Georges Lafenestre Paris 14e

mardi, 30 août 2011

Morceaux exquis

Sous ce titre, la Fondation EDF présente une exposition qui s’articule autour des parties les plus symboliques du corps et des dictons qui les utilisent.

Elle présente plus de 300 objets issus de la vie quotidienne, du monde de l’art ou de la science figurant le corps et constituant le puzzle de notre vision du corps

Elle mobilise des savoirs populaires, des objets d’art ancien et contemporain.Exposition, Morceaux exquis, Fondation EDF

Elle renouvelle notre regard sur le cœur, le foie, la main, les pieds, l’œil, le nez, la bouche, le cerveau, la tête…

Elle utilise une farandole d’expressions populaires et de dictons savoureux :

Le corps est plus vite paré que l’âme, Avoir un cœur d’artichaut / Avoir un cœur de crème fraîche, Si mon cœur est étroit, à quoi me sert que le monde soit si vaste ? Cœur qui soupire n’a pas ce qu’il désire, Avoir quelqu’un dans la peau, Être bête comme ses pieds, Avoir les dents longues, Se rincer l’œil, Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, La femme sans boucle d’oreille semble un âne sans muselière, Avoir la peur au ventre,Ventre plein danse mieux que robe neuve, Quand la faim croît, l’orgueil décroît.La beauté est à fleur de peau, mais la laideur va jusqu’à l’os, Se prendre la tête, Être de mauvais poil, La femme paresseuse trouve sa tresse trop lourde, Fille en cheveux vient si tu veux…….

 

Chaque communauté, chaque pays a ses propres symboles et son propre langage pour décrire le corps qui devient ainsi un support d’expression. Il révèle toute la richesse, l’originalité, la diversité et la longévité des savoirs populaires et de leur relations avec les domaines normalement réservés à la culture savante.

En Europe, le cœur est certainement un des organes qui attire le plus les métaphores. Par son mouvement il symbolise la vie dans sa fragilité. Il est aussi considéré comme le siège des sentiments et en priorité de l’amour.

Ainsi objets du cœur et du sang parlent-ils le même langage : lignage, procréation, ardeur, douleur, endurance.Exposition, Morceaux exquis, Fondation EDFLa main rapproche ou éloigne. Tous les contacts ne lui sont pas permis ni dans la sphère du social ni dans celle du religieux.

 

 

Peut-on juger les hommes à leurs pieds ?

Exposition, Morceaux exquis, Fondation EDFSi le chaussant parle toujours de la condition sociale du chaussé, pied, cheville et cuisse parlent à loisir d’érotisme et de sexualité...

Percer le lobe de l’oreille n’est pas seulement qu’un choix de parure mais aussi un acte prophylactique destiné par exemple à préparer la fillette à sa vie de femme ou bien à stimuler la vue des marins qui scellaient avec une boucle leurs fiançailles avec la mer.

 

 

Exposition, Morceaux exquis, Fondation EDFL’existence pèse poliment sur le dos, familièrement sur le cul. Inaccessible à sa propre vue le dos est la cible de tous les dangers. Il refuse à autrui toute considération, dès lors qu’il se détourne avec dédain. Encore plus que le dos, le cul affiche un mépris des conventions.

Par un effet contraire, les fesses sont le lieu où se posent la chance, la richesse et la jouissance pour qui sait prendre la vie du bon côté.

 

Placé au centre du corps, le ventre accueille plusieurs organes et permet la transformation des énergies vitales. S’y côtoient les organes les plus nobles et les fonctions les plus basses mais toutes sont indispensables. La culture populaire s’amuse à le rappeler, incitant à la modestie et à la tempérance.

De l’extérieur le ventre est délimité par la taille, elle-même souvent soulignée par une ceinture ou un corselet qui maintient à son tour les organes internes et contient les désirs de Dame Nature.

De même les seins, à la fois érotiques et nourriciers sont soustraits ou offerts au regard. Modèle de tous les plaisirs, le sein se jauge à la main et devient la mesure de la coupe à champagne.

 

Contrairement aux chairs, les os résistent aux attaques du temps. Les cultures populaires et savantes y ont vu un sens moral symbolisant la vanité humaine.

En outre, la culture populaire perçoit cette « charpente » comme la racine de l’énergie. Partagé entre ces deux extrêmes le crâne sème la terreur et provoque le sourire. Exposition, Morceaux exquis, Fondation EDF

 

Poils et cheveux marquent les étapes de la vie et parlent d’une animalité à dresser. Ils sont partout l’objet de soins particuliers. Ils attirent et dérangent, s’exhibent ou se cachent, parlent de force, de séduction et de pudeur.

 

Tous les objets qu’ils nous soient familiers ou étrangers, nous parlent, nous font sourire, nous émeuvent.

 

À voir avant le 25 septembre
Espace Fondation EDF

6, rue Récamier 75007 Paris

Entrée libre tous les jours de 12 h à 19 h sauf les lundis et jours fériés.
http://fondation.edf.com/

Valise "Hero", 2009 - Samsonite Black Label by Alexander MacQueen
© DR
Amulette "mano in fica" Sicile, Italie, XIXe siècle Corail, turquoise, cuivre Coll. MuCEM, Paris/Marseille, dépôt du Musée de l'Homme
© MuCEM, cliché Christophe Fouin
Bottes pour la chasse aux canards France Coll. MuCEM Paris - Marseille
© MuCEM, cliché Christophe Fouin
Lithographie coloriée : Pantin n°2 [donnant la fessée] Wissembourg (Bas-Rhin), avant 1869 Papier Coll. MuCEM, Paris/Marseille
© Christophe Fouin
Marionnette à tringle France, Fin du XIXe siècle Bois, verre, métal Coll. MuCEM, Paris/Marseille
© Christophe Fouin

jeudi, 11 août 2011

Visite de Montparnasse vendredi 12 août

Secrets de Paris vous propose la visite de Montparnasse demain après-midi :

Découvrez le Montparnasse artistique, ses cafés, ses ateliers, ses anecdotes drôles ou tendres.

visite guidee paris,visite guidee secrets paris,paris secret,secrets de paris,visite montparnasse,visite guidee vendredi 12 août,

Rendez-vous devant La Coupole (102, bd Montparnasse, 75014, M° Vavin), à 15h.
Tarif : 10 euros.

Retrouvez toutes nos visites sur notre site : www.secrets-de-paris.fr

mardi, 02 août 2011

Visite inédite de l'ancien Village d'Orléans

Secrets de Paris vous propose une promenade originale dans un village créé à l'époque du romantisme et absorbé par Paris seulement en 1860.
Où l'on parlera, chemin faisant dans ses ruelles charmantes, d'une marguerite, d'un maréchal ferrant, de Michel Audiard, d'un médium, de mathématiques, d'Adèle Blanc-sec et de Marcel Duchamp...

Visite créée par Thomas Dufresne.

Rendez-vous les vendredi 5, samedi 27 et mardi 30 août devant le cinéma Gaumont Alésia (73, avenue du Général Leclerc, 75014, M° Alésia), à 15h.
Tarif : 10 euros.

visite guidee paris,visite paris,secrets de paris,visiter paris insolite,

 

Par Secrets de Paris

www.secrets-de-paris.fr

vendredi, 22 juillet 2011

Brassens ou la liberté

paris14.info Brassens .jpgIl y a 30 ans que Georges Brassens a « cassé sa pipe » ! Originaire de Sète, cette grande figure de la chanson française passa une grande partie de sa vie à Paris, sa patrie d’adoption..

La Cité de la musique a demandé au dessinateur et auteur Joann Sfar, ainsi qu’à la journaliste Clémentine Deroudille, petite-fille de Robert Doisneau, de le faire voir en dehors des clichés Brassens, sa pipe, sa guitare, sa moustache et ses chansons.

Fumeur de pipe et sportif, séducteur et fidèle (Püpchen rencontrée en 1947 sera sa compagne jusqu’à la fin de sa vie. Mais même très amoureux, Brassens, libertaire, refuse de se marier et d'avoir des enfants. Ardent défenseur de l'union libre, il ne partagera pas le domicile de sa Compagne. Bouffeur de curés et connaisseur de la Bible

On y découvre des documents inédits, manuscrits et carnets exceptionnellement confiés par la famille et les proches du chanteur, et également des archives audiovisuelles et radiophoniques, des photographies, des guitares... De photos en anecdotes, de films d’époque en paroles de chansons.

Qui ne connaît pas Brassens ? Tout le monde a chantonné un jour l’une de ses chansons de celles l’on chante en famille au coin du feu et que les enfants apprennent à l’école. . Brassens, transmis comme un trésor du patrimoine poétique et populaire, représentant la langue française à l’étranger.

Anar tranquille ? il fut le chanteur le plus censuré sur les ondes. Des fiches de censure de Radio France nous le rappellent.

Formidable musicien amateur de swing et de musique manouche.Paris14.infoBrassens Doisneau Glacière.png
 Libertaire,  s’opposant à la guerre, à la morale bien pensante ou à l’arbitraire de la police et de la justice : sur une affiche du 30 octobre 71 on note sa participation à un gala pour l’abolition de la peine de mort aux côtés de Ferré, Hallyday Nicoletta et Reggiani.

 

Perfide, un rapport des renseignements généraux de 54 note : « sa notoriété grandit tandis que diminue son intellectualisme anarchiste. 

Une fresque entière est consacrée au Brassens intime avec de nombreux clichés inédits ou peu connus du poète, de sa tribu et de ses amis.

En quelques années, Brassens rencontre le succès et connaît une ascension particulièrement rapide mais ne change rien pendant longtemps à son mode de vie, très simple et chiche au cœur du 14e arrondissement, chez Jeanne et sa cohorte d'animaux.

L’exposition se développe aussi autour des domaines qui encadrent tout le parcours de Brassens en commençant par la littérature qu’il a cultivé en autodidacte. Qui sans Brassens connaîtrait Antoine Pol (les Passantes) ?

Des liens très forts rattachent Brassens au 14èmeparis14.info Brassens impasse Florimont.jpg

C’est l’impasse Florimont qui abritera Brassens de 1944 à 1966.
En octobre 2005 trois chats en terre cuite sont venus se poser sur la maison de Georges en souvenir des nombreux chats recueillis par la Jeanne
« Son » music hall Bobino où il rodait presque toujours ses chansons et partait en tournée avant de les enregistrer (contrairement aux artistes actuels).

Même célèbre, il continue d'habiter plusieurs années impasse Florimont dans des conditions rudimentaires. Seule concession au progrès domestique : il fait installer l'eau courante et l'électricité

Expositions, Brassens, Cité de la musique


Le sous-sol abrite le « cabaret Brassens », un espace dédié aux familles et aux enfants avec un fil conducteur autour des dessins de Joann Sfar qui illustrent de nombreuses chansons de Brassens. Une exposition qui existe aussi à hauteur d’enfants, qui a été pensée pour eux.

© Fred Mella
© Jean-Pierre Leloir
© Robert Doisneau
© M Jarnoux Paris Match

 

Brassens ou la liberté  jusqu’au 21 août

Cité de la musique
221, avenue Jean Jaurès 75019 Paris.
Tel 01 44 84 44 84

http://cite-musique.fr/

 

 

 

dimanche, 10 juillet 2011

Bal populaire de la fête nationale place Jacques Demy ce mercredi 13 juillet

bal_fete_nationale_2011.jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous inviter le mercredi 13 juillet à célébrer ensemble la fête nationale.
 
Il vous donne rendez-vous à partir de 19h30, sur la place Jacques Demy (la place du marché de la mairie), où une animation musicale rythmera la soirée, dans ce cadre particulièrement propice.
 
Ceux qui le souhaitent pourront participer à un repas partagé sous forme de pique-nique participatif où chacun amène quelque chose à boire et à manger à partager avec ses voisins (tables et chaises seront à disposition).
 
A bientôt, pour un moment ou pour la soirée.
 
Nicolas Mansier

Plus d'info :
+ la place Jacques Demy
+ l'affiche en format pdf

mercredi, 22 juin 2011

L'île aux films ! Le festival d'été jeune public à l'entrepôt !

ile aux films logo.jpg

L’entrepôt lance son festival d’été dédié au jeune public :

 

 

 

L’île aux films !

Du 13 au 19 juillet,l’entrepôt vivra au rythme des enfants, avec une sélection de films tout en musique, et un florilège de surprises entièrement consacré aux petits, de 2 à 8 ans !

o   La Nounou et les pirates, à partir de 2-3 ans

o   Les aventures de Sindbad, à partir de 2-3 ans

o   Le Criquet, à partir de 2-3 ans

o   Goshu le violoncelliste, à partir de 4 ans

o   Pierre et le loup, à partir de 7 ans

o   U, à partir de 5-6 ans

o   Chantons sous la pluie, à partir de 6 ans

 

Ces projections auront lieu chaque jour à 10h15, et le samedi et dimanche à 11h15 et s’accompagneront d’activités à la fois ludiques et pédagogiques, pour découvrir le cinéma et les secrets de la fabrication d’un film d’animation.

 

 

Au jour le jour :


Mercredi 13 juillet : à l’abordage !
10h15 : Venez déguisés pour la projection de La Nounou et les pirates ! Maquillage de pirate à l’issue de la séance pour tous les matelots en herbe!
à partir de 2-3 ans - Tarif: 4€


Jeudi 14 juillet : quizz surprise !
10h15: La séance de Pierre et le loup sera suivie d’un quizz pour découvrir la musique de Serge Prokofiev et les personnages du film.
à partir de 7 ans - Tarif: 4€


Vendredi 15 juillet : au coeur de la fabrique des images animées !
10h15: Après Goshu le violoncelliste les enfants réaliseront eux-mêmes leur film en 35 mm ! Après avoir peint sur la pellicule, nous projetterons le film et les enfants pourront ainsi voir leur dessin s’animer sur grand écran.
à partir de 4 ans - Tarif: 4€


Samedi 16 juillet : à la recherche du film perdu !
11h15: Les enfants devront retrouver la bobine manquante afin qu’il puisse être projeté... L’occasion de visiter le cinéma ! Ensuite... place au chef d’oeuvre : Chantons sous la pluie!
à partir de 6 ans - Tarif: 4€


Dimanche 17 juillet : voyage en musique, avec Sindbad !
11h15: Les aventures de Sindbad ! A la fin de la projection: place à la musique ! Les enfants pourront faire connaissance avec les instruments de l’orchestre et assister à un concert !
à partir de 2-3 ans - Tarif: 5€


Lundi 18 juillet : à la découverte des coulisses du cinéma !
10h15: La projection de U sera suivie d’un atelier : à partir d’extraits du film, les enfants seront amenés, comme dans un jeu de piste, à réfléchir sur des questions très simples de mise en scène : comment c’est fait ? Pourquoi ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout en s’amusant avec Mona, Kulka, U et les autres créatures du film.
à partir de 5-6 ans - Tarif: 4€


Mardi 19 juillet : cérémonie de clôture
10h15: Après le film Le Criquet les tout-petits apporteront la touche finale à l’affiche, que tous les petits spectateurs, durant toute la semaine, auront patiemment confectionnée.
à partir de 2-3 ans - Tarif: 4€

 

 

à l'entrepôt,

7/9 rue Francis de Pressensé

75014 Paris
M° Pernety

 

informations, réservations: cinema@lentrepot.fr

ou 01 45 40 64 75