Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 novembre 2017

Reconquérir le courage

Cynthia Fleury

CD Frémeaux et Associés

 

" Quand on a été courageux, il faut l'être encore. Ce qui est fait reste encore à faire " dit Jankélévitch. Et Cynthia Fleury de parler d'un travail quotidien avec une obligation constante de retourner sur le métier. Un effort très grand qui nourrit le sujet…

Se basant sur l'expérience de philosophes et autres personnes illustres comme Victor Hugo, Diogène, Amartya Sen, Montaigne, Churchill, Cynthia Fleury livre une réflexion personnelle sur le courage et par la même occasion évoque le découragement. Philosophe et psychanalyste, elle constate combien le monde du travail et de la politique influence négativement le psychisme des individus. Qu'il s'agisse de harcèlement, du mal parler, de soi-disant compétences obsolètes, finalement l'expérience du découragement se traduit de la même manière : être empêtré dans de la glue avec une grande corruption latente. "La fin du courage explique Cynthia Fleury aboutit à un sentiment de lassitude, de découragement qui renvoie à une perte de confiance en soi, aux autres. "

"Qu'est-ce que le courage "? s'interroge t-elle et elle parle du courage de celui qui résiste à ceux qui le persuadent qu'il se bat contre des moulins à vent et qui continue à se battre. Et qui ne s'arrête pas devant l'échec. Il suffit de lire Victor Hugo qui n'a jamais renoncé. Il s'est toujours battu malgré l'exil et la mort de sa fille. Il a sublimé ses malheurs avec son œuvre puissante et l'un des outils de la sublimation c'est le courage. Victor Hugo l'a nettement démontré, et Cynthia Fleury donne comme conseil judicieux de faire de ce grand homme son compagnon de voyage dans le métro.

Cynthia Fleury parle du courage comme un moyen de se dépasser, et comme un élément régulateur de la démocratie. " Si personne n'a du courage dans la démocratie, elle meurt. Le courage est son mode de fonctionnement. La démocratie est inséparable de l'exercice du courage comme outil de protection du sujet et comme outil de régulation dans la société. " Mais comme elle l'affirme : "A quoi sert d'être courageux quand les autres ne le sont pas. Comment éviter d'être le sacrifié du système qui ne le reconnaît pas ? " Tant de questions passionnantes que se pose la philosophe et dont elle débat au cours de ces trois DVD? L'art et la lecture sont pour elle un bon moyen de se ressaisir et de ne pas tomber dans le découragement.

Au moyen d'un langage à la fois élaboré et à la portée de tous, Cynthia Fleury démontre qu'il faut mener des combats régulièrement sans forcément les gagner et qu'il n'existe pas de véritable échec. Que courage et performance ne sont pas liés.

Très intéressant ce double langage, à savoir celui de la psychanalyste d'un côté et de la philosophe de l'autre.

Agnès Figueras-Lenattier

mardi, 14 novembre 2017

La bohême de Puccini

Deux représentations de l'opéra bien connu de Puccini " La Bohême" auront lieu au Grand Auditorium des Arts et Métiers le 19 et 26 novembre à 15h. Cela fait partie de la programmation des dimanches musicaux de Paris.
01-43-37-93-21 ou bontempsjc@orange.fr

mardi, 07 novembre 2017

Georges Demenÿ

 Les origines sportives du cinéma

 Georges Demenÿ tient une place majeure dans l'apparition du cinéma avec notamment son invention : le phonoscope qui permet de projeter de courtes séances filmées. Avec Etienne-Jules Marey, il travaille sur le procédé de la chronophotographie, et entreprend des recherches sur le mouvement des sportifs. Il a également une 2ème casquette : son action dans le domaine de l'éducation physique. En 1880, le 1er janvier, il crée le Cercle de gymnastique rationnelle destiné pour la première fois à obtenir une approche scientifique de la pratique de la gymnastique. Après avoir enseigné à l'école de Joinville, en 1910, il propose une méthode personnalisée d'éducation physique reposant sur des mouvements naturels, continus, complets et arrondis. Son livre " L'éducation physique des enfants" publié en 1916 aura une influence sur la pratique du sport à l'école dans l'entre-deux-guerres. Ce réalisateur jouera aussi un rôle important sur le plan du sport féminin, et son essor pendant la guerre de 14-18 est en grande partie due à lui.

C'est l'histoire de cet inventeur qui est ici résumée avec les diverses recherches qu'il a entreprises, ses innovations côté cinéma, sa collaboration avec Léon Gaumont… Tout au long du livre, sont jointes des chronophotographies liées aux mouvements. Par exemple des clichés sur le saut à la perche, sur une course de vélocité, sur une marche cadencée… On en apprend beaucoup, et même si c'est un peu technique, on se plonge avec intérêt dans cette période.

Agnès Figueras-Lenattier