Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 décembre 2021

Acharnement

Aujourd’hui, je voulais dire que je suis la proie de plagiats de tous les côtés et que plus ça va, plus la presse s’acharne sur moi. Mais de toute façon on ne me démontera pas et comme disait Camus «  On me combat donc je suis ». Même si c’est dur à vivre, en fait c’est très flatteur et si les journalistes n’ont pas mieux à faire que de copier, qu’ils continuent. Je m’en fous…

Je voudrais aussi savoir ce que devient la joueuse de tennis Martine Bureau qui voulait être réalisatrice et je ne comprends pas pourquoi elle ne sort pas son film et ne remporte pas «  La palme d’or »… Et je vais ajouter qu'elle n'a pas intérêt à me plagier sinon ce sera un procès qu'elle remportera bien évidemment puisqu'elle a la presse pour elle. Facile comme attitude. On pique les idées et on se sert de la presse. Je lui souhaite beaucoup de succès car elle a du talent mais en aucun cas avec ces moyens là. J'en ressortirais perdante mais avec un bel amour-propre qui m'a toujours caractérisée et avec une parfaite équité...

En tout cas, j'espère qu'on n'en arrivera pas là. Même si nous ne sommes plus amis, ce serait vraiment ridicule d'en arriver à de la haine. D'autant plus que je ne suis pas du tout procédurière et que ce genre de choses me mine. Voilà c'est dit, et inhala.

J'ai dit que j'espérais ne pas avoir de problèmes avec cette ancienne amie mais ce n'est pas pour autant que je souhaite redevenir amie avec elle. Si un jour je la croise on verra, ok je lui adresserai peut-être la parole mais c'est tout. Nous n'avons pas la même conception de l'amitié et c'est une personne trop dure pour moi. Elle le sait d'ailleurs, c'est souvent ce qu'on lui reproche... Ce qu'elle m'a fait, je n'aurais jamais pu le faire, ce qui prouve que nous ne pouvons plus être amies. Mais ce n'est pas grave, j'ai une autre vie maintenant avec mes amis et tout ça c'est loin maintenant. Je voudrais qu'on me foute la paix avec tout ça. Et qu'on arrête de me foutre la pression à longueur de temps. Je voudrais pouvoir vivre tranquille...

Le plagiat à mon égard continue avec ce matin vendredi 17 décembre un enregistrement du docteur Tal Shaller totalement inspiré de mon expérience. Pour l'instant, je ne suis pas du tout prête à en parler. Je signale aussi que j'ai écrit un essai et qu'il a été totalement plagié aussi. Notamment sur les techniques que l'on pourrait employer en hôpital psychiatrique pour diminuer les médicaments et ne pas faire des patients des véritables zombies. La plupart de mes idées sont novatrices et j'aimerais bien être reconnue en tant que tel et pouvoir m'exprimer dans les journaux. mais pour l'instant tout m'est refusé. Je ne sais pas combien de temps ça va durer. 
Je voulais aussi ajouter que j'avais l'intention pour essayer de comprendre quelque chose au COVID d'interviewer le docteur Raoult. Il a refusé. Ensuite, je me suis adressée à Alexandra Cause Henrion qui également refusé. Et je pense que ça va être la même chose avec le docteur Willem. Apparemment, je fais peur comme mon père à qui on proposait souvent des duels sur la 5 mais personne n'osait l'affronter.  Quoi qu'il en soit, la vérité sera difficile à obtenir. Mais je vais en parler à mon généraliste le docteur R'BIBO et voir s'il accepte de répondre à mes questions. 

Agnès Figueras-Lenattier

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.