Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 octobre 2005

Vous aimez votre boîte ?

...Vous êtes dans une entreprise formidable dont les locaux se trouvent dans le 14e arrondissement ? C'est le moment de le dire puisque c'est aujourd'hui la Fête des Entreprises !

Pierre

Les Bretons de Paris se mobilisent pour leur école

C'est un projet controversé et qui divise la majorité municipale du 14e arrondissement. Toujours est-il que l'école Diwan de Paris est maintenant une réalité et l'ouverture de la première classe maternelle (qui vient de déménager 92, boulevard du Montparnasse) dans le 14e arrondissement de Paris montre l'enracinement de la culture bretonne dans la capitale, et l'attachement des Bretons de Paris pour leur langue.

Pour soutenir leur école, la communauté scolaire Diwan organise dimanche prochain 23 octobre 2005 avec le concours de la Mission bretonne un "Fest-deiz", pendant lequel des dizaines de musiciens et chanteurs se produiront. Vous retrouverez pour l'occasion :
- le Bagad Pariz - Ti ar Vretoned
- le groupe Deskomp
- le groupe Kroazhent
- le groupe Kaszall
- le couple de sonneurs Merrien - Dayot
- An Dud Nevez (sonneurs)
- Des invités surprise, une scène ouverte et des lots à gagner...

Il y aura également des activités et jeux bilingues pour les enfants en Français et en Breton à l'étage. Entrée: 8€, gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés d'un adulte.

Donc, si vous n'êtes pas allergiques aux particularismes locaux et si vous situez toujours le Village d'Astérix en Bretagne, vous savez où aller le weekend prochain !

Camille 

Plus d'info :
+ Le site officiel de l'école Diwan : http://diwanparis.free.fr/ - Le mail : diwanparis@free.fr
+ 15h-20h Mission Bretonne/Ti ar Vretonned - 22 rue Delambre (voir le plan d'accès) - 75014 Paris - Métros : Vavin,Edgar Quinet ou Montparnasse.
+ Pour soutenir et participer : Skoazell Diwan Paris / Comité de Soutien Diwan Paris - 374, rue de Vaugirard - 75015 Paris.

mercredi, 19 octobre 2005

Les yeux de la mémoire : une expo pas comme les autres

Allez sans hésiter voir cette exposition à la Mairie annexe : 60 ans après la libération du camp d’Auschwitz, ce sont « les yeux de la mémoire ». Les paroles ne sont en effet pas assez fortes pour montrer ce que des hommes ont été capables de faire.

Une exposition sans mots inutiles ; l’affiche représente un bras sur lequel est tatoué le n°126094. Photos, pièces d’archives et témoignages sont mis en place par l’Association Fonds Mémoire d’Auschwitz. Courez-y au plus vite, si possible avec des jeunes qui sont en âge de comprendre cela...

Dan

Plus d'info :
+ Jusqu’au 24 octobre, du lundi au samedi, de 11h à 17h (jeudi 19h). A la Mairie annexe, 12 rue Durouchoux. Visites, groupes et scolaires : AFMA 01 44 54 75 59.
+ Egalement une lecture spectacle le dimanche 23 octobre à 16h et 18h30 : « Je rapporterai ces paroles », textes de déportés, au Conservatoire Darius Milhaud – entrée par le 26, rue Mouton Duvernet.


 

mardi, 18 octobre 2005

Au théâtre ce soir (gratos !)

Le comédien et metteur en scène Frédéric Almaviva, natif du XIVe, est l'animateur de l'émission Théâtre en Direct, seule émission de théâtre hebdomadaire du PAF.
 
Les pièces sont jouées en public au Mac-Mahon, célèbre cinéma d'art et d'essais des années 1930, transformé en théâtre pour l'occasion. Elles sont retransmises en direct le mercredi soir à 21 heures sur Direct8, nouvelle chaîne de TNT. Attention, bon plan : vous pouvez assistez gratuitement au spectacle et à l'émission !

La programmation alterne pièces classiques et auteurs vivants que nous voulons faire connaître. Toutes ces pièces, accessibles au plus grand nombre, portent un regard sur le monde et interrogent notre époque. C’est pourquoi les représentations sont en général suivies d’un débat avec des invités : gens de théâtre, bien sûr, mais aussi des témoins et des acteurs de notre époque (journalistes, responsables politiques, historiens, etc.)

A noter, Frédéric Almaviva signera la mise en scène des Justes d'Albert Camus, le 26 octobre prochain...

Pierre

Plus d'info :
+ Cinéma Mac-Mahon, 5 avenue Mac-Mahon Paris XVII, métro Etoile - Arrivez à partir de 20h30 pour retirer vos places...
+ A classer (prochainement) dans vos favoris : www.theatreendirect.org  [ndlr : en ligne dans quelques jours]
 + Programmation :
> 19 octobre - Aux Survivants de Nicole Gros
Mise en scène : Nicole Gros, costumes Frédéric Morel
Avec : Anne Barthel, Johann Corbeau, Monique Darpy, Nicole Dubois, Janine Souchon, Michel Wyn
Regards sur l’Occupation : 50 ans ont passé et les bouches se délient.
> 26 octobre - Les Justes d’Albert Camus
Mise en scène : Frédéric Almaviva
Avec : Anatole de Bodinat, Benoît Dugas, Nicole Gros, Philippe Sivy, Florence Tosi
Un groupe armé prépare un attentat contre un pouvoir autoritaire. La violence peut-elle servir la justice ? La réflexion de Camus sur le terrorisme est plus que jamais d’actualité.
> 2 novembre - La Dispute de Marivaux
Metteur en scène : Nicole Gros
Costumes, décor : Frédéric Morel, conseiller musical : Marc Laurette
Avec : Arnaud Denis (Azor), Marine Grandibleu (Hermiane), Jonathan Max Bernard (Mesrin), Paul M’belel (Mesrou), Sabine Pakora (Carise), Elise Rouby (Adine), Thibaud Valérian (le Prince), Elisabeth Ventura (Eglé)
« C’est la nature elle-même que nous allons interroger… Le monde et ses premières amours vont réapparaître à nos yeux tels qu’ils étaient ou du moins tels qu’ils ont dû être … »
> 9 novembre - Concessions de Thierry Samitier
Mise en scène : Marie-Sohna Condé
Avec : Ian Delépine, Thierry Samitier, Sara Viot
Un jeune auteur trouve enfin un producteur pour sa pièce, lequel s’empresse de lui imposer sa femme dans le rôle principale. Une comédie drôle et grinçante.
> 16 novembre - L’Histoire d’un merle blanc d’Alfred de Musset
Mise en scène : Anne Bourgeois
Avec : Stéphanie Tesson
Fable animalière auto-biographique qui dépeint les amours malheureuses de Musset avec Sand et ses déboires d’auteur incompris. Cette épopée miniature fait surgir une galerie très réjouissante de volatiles.
> 23 novembre - Les émigrés de Slavomir Mrozek
Mise en scène de Jean-Luc Jeener
Avec : Florent Guyot et Bernard Mallek
Deux émigrés, un intellectuel et un ouvrier, partagent misère et solitude et se déchirent. Cette pièce,la plus connue du grand dramaturge polonais, nous entraîne dans une inexorable mise à nu.
> 30 novembre 2005 - Le triomphe de l’amour de Marivaux
Mise en scène de Jean-Luc Jeener, assistante : Céline Caretti, Costumes : Catherine Lainard
Avec : Marc Courivaux, Véronique Dargance, Pauline de Meurville, Laure Maturier, Antoine Mory, Alexandre Mousset, Philippe Seurin
Une des comédies de mœurs les plus profondes du XVIIIème siècle
> 7 décembre - La séparation de Jean-Paul Zennacker
Mise en scène et interprétation : Jean-Paul Zennacker, assistante Valérie Salé
La querelle entre Pierre Bayle et Pierre Jurieu, deux théologiens protestants qui ont fuit la France de Louis XIV, fait naître une idée moderne : la séparation du civil et du religieux.
> 14 décembre - Théâtre de Jean-Luc Jeener
Mise en scène : Carlotta Clerici
Avec : Anne Coutureau, Jean-Luc Jeener, Laurence Hétier, Marine Mandrila, Christine Melcer, Sonia Nadeau.
Un jeune comédien est entre la vie et la mort après une tentative de suicide. Une réflexion sur le théâtre et sur le sens de l’engagement du comédien.

Logement social : la cagnotte des droits de mutation

Pour compléter une précédente note de Camille sur les prix du logement à Paris, voici les derniers chiffres sur les droits de mutation (versés au département), suite à la hausse du foncier : ils devraient atteindre 750 millions d’euros fin 2005 à Paris, alors que la Ville misait sur 600 millions. En 2001, ils étaient de 366 millions d’euros.

Dans le quotidien 20 minutes, René Dutrey (Premier Adjoint au Maire du 14ème et Président du groupe des Verts au Conseil de Paris), estime que : " … puisque les droits de mutation sont générés grâce à la spéculation foncière, ces recettes devraient servir à lutter contre ce phénomène, et non pas être utilisées pour les dépenses courantes de fonctionnement de la Ville " [lire l'intégralité de l'article]. Qu'en pensez-vous ?

Des conséquences politiques

Les Verts et le PS sont arrivés ce lundi 17 octobre à un accord pour le budget parisien de 2006, une performance au vu des tensions sur les budgets du logement social ; René Dutrey a finalement pu obtenir une hausse du nombre de logements à réhabiliter, passant de 1000 à 2000 familles relogées avant la fin de la mandature, ainsi que 500 logements par an passant de "loyer libre" à "très social".

Les prix élevés du logement ont donc eu de multiples conséquences, en particulier sur la notion même de mixité sociale à Paris, puisque cette notion ne veut plus dire la même chose à l'UMP, au PS ou pour les Verts qui souhaitent établir à 50% la part de logements très sociaux dans le contingent des HLM de la Ville de Paris, actuellement à 30 % alors que la demande se présente dans des proportions inverses.

Dan

Plus d'info :
+ Logement et 14e arrondissement ? Notre fil d'actu...

lundi, 17 octobre 2005

Un ancien punk à la Mairie du 14e ?

...C'est ce que prétend l'hebdomadaire Le Point. A découvrir en cliquant ici.

Camille

Résultats sportifs : weekend des 15 & 16 octobre 2005

Championnat de football :
Catégorie Poussins : JAM bat Enfants de Passy 5-1
Catégorie Benjamins à 11 : JAM bat JMM 4-1
Catégorie Pupilles  : JMM bat JAM 4-1
Catégorie Seniors : JAV bat JAM 1-0

Basket :
Catégorie Minimes  2è division : JAM bat PUC 54-28
Catégorie Seniors division honneur : JAM bat La Domrémy : 79-58
Catégorie Seniors 1ère division : JAM bat AS VAL forfait d'AS VAL.

Sportivement vôtre.

Arnaud

Plus d'info :
+ Les résultats de la saison dernière (plus ou moins complets...) sur notre fil actu Sport.
+ Si vous souhaitez nous voir publier les résultats de vos clubs sportifs, c'est très simple !

Noctilien kezako ?

La RATP et la SNCF ont mis en place une nouvelle génération de ligne de bus circulant exclusivement la nuit de 0h30 à 5h30 du matin. Elle remplace les anciens Noctambus. 35 lignes de bus pour voyager toute la nuit en Ile-de-France mais aussi dans notre arrondissement.

Le réseau se compose de trois sortes de lignes :
- Les lignes circulaires relient les quatre gares parisiennes aux lieux d’activités nocturnes (Champs-Elysées, Saint Germain des Prés, Montparnasse…).
- Les radiales partent des cinq grandes stations de correspondance situées dans Paris (Gare Saint-Lazare, Gare de l'Est, Châtelet, Gare de Lyon, Gare Montparnasse) et assurent des liaisons centrées sur Paris et des liaisons vers et à l'intérieur de la proche couronne et de la grande couronne.
- Et enfin, les traversantes assurent des liaisons express et semi-directes de Paris vers la proche banlieue et la grande banlieue, complétées par une desserte en cabotage en extrémité de parcours.

Toutes ces lignes sont aux tarifs habituels et fonctionnent avec les abonnements classiques (carte orange, imagine ‘r…). Vous pouvez télécharger le plan du réseau en cliquant ici.

Sylvain

Plus d’info :
+ Le site officiel : www.noctilien.fr.

dimanche, 16 octobre 2005

Immobilier : le 14e se stabilise

...C'est en tout cas l'avis de l'indicateur exclusif Laforêt Immobilier et de Gilbert Chouchana, responsable de la confection de l'indicateur et de deux agences dans le 14e arrondissement. Il constate même une baisse de 6% au mois d'août. « Est-ce le prélude à la baisse ? », s'interroge Gilbert Chouchana...

Camille

Plus d'info :
+ Article à lire dans son intégralité sur "les Echos.fr".

samedi, 15 octobre 2005

Plurielles 3 à la Galerie du Montparnasse

Du 21 septembre au 30 octobre 2005, l’exposition PLURIELLES 3 organisée à  partir des collections du Fonds municipal d’art contemporain de la ville de Paris est proposée à la Galerie du Montparnasse ainsi qu’à la Cité Internationale des Arts et la Fiac. Elle a pour objectif de proposer aux visiteurs des œuvres de création contemporaine.

Le dossier de presse souligne que l’accrochage à la Galerie du Montparnasse proclame délibérément la fin de l’autonomie de l’œuvre d’art, qui ne peut plus faire abstraction du contexte dans lequel elle s’expose. Les œuvres présentées ne contiennent plus leurs modalités d’existence dans les limites de leur cadre, elles s’en échappent pour venir questionner le « champ élargi de la peinture ». Ainsi les cadres (Curlet), la porte (Doléac) et les miroirs (Joumard) s’apparentent à des allégories distanciées de la peinture, tout en dialoguant avec l’espace d’exposition. Jouant de la transparence, du réfléchissement, de l’illumination ou de la déconstruction, ces œuvres engendrent une relation ambiguë au lieu qui est tout à la fois le white cube nécessaire à leur avènement et un espace soumis aux variations lumineuses et à la déambulation du spectateur.

A découvrir les yeux grands ouverts.

Sylvain

Plus d’info :
+ Galerie du Montparnasse du 5 octobre au 30 octobre 2005 - Galerie du Montparnasse, 55 rue du Montparnasse (voir le plan du quartier) - Métro E. Quinet - Tous les jours de 14h à 19h - Entrée libre.
+ Consultez le dossier de presse de la Mairie de Paris...