Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 mai 2005

Inauguration de la place Eugène Claudius-Petit

Aujourd'hui, vendredi 27 mai 2005, à 11 h, Bertrand Delanoë, Maire de Paris, inaugurera la place Eugène Claudius-Petit. François Bayrou, Président de l'UDF, assistera à la cérémonie.

Cette nouvelle place se situe avenue de la Sibelle, au centre de la ZAC Alésia-Montsouris (on y accède : soit par le 5ter, rue d'Alésia, soit par l'avenue Reille).

A cette occasion, Yves Ogé, conseiller d'arrondissement, qui a bien connu Eugène Claudius-Petit, a rédigé le texte suivant. Nous nous permettons, en hommage à Eugène Claudius-Petit, de le diffuser.

-------------------------------------------

Vendredi 27 mai, l'un de nos aînés, notre ami Eugène Claudius-Petit, doit enfin recevoir l'hommage qui lui est dû avec l'inauguration d'une place à son nom dans le 14e arrondissement de Paris.

Eugène Claudius-Petit (1907-1989) a été l'un de ces hommes qui ont marqué aussi bien la Résistance que les années qui ont suivi la Libération. Il fut toute sa vie un homme d'idéal et de volonté. Apprenti ébéniste à douze ans, il devient professeur de dessin.

Résistant actif de la première heure, il est l'un des principaux dirigeants du réseau Franc-Tireur, qu'il représente au Conseil National de la Résistance. Il siège par la suite aux Assemblées constituantes d'Alger et de Paris.

Remarqué par la force de ses convictions, il est élu député de la Loire en 1946. Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme (1948-53), il est également Maire de Firminy (Loire), où il accueille l'architecte Le Corbusier.

Homme de convictions, Eugène Claudius-Petit était un homme libre dans ses combats politiques : il n'hésitait pas à remettre en jeu son mandat de député ou son poste ministériel, ce qu'il fit plusieurs fois. En septembre 1954 notamment, il démissionne du poste de Ministre du Travail, qu'il occupe dans le Gouvernement Mendès-France, en raison de l'échec du projet de Communauté Européenne de Défense (CED).

Elu député de Paris (14e arrondissement) en 1973, il perd son siège en 1978, à la suite d'un désaccord avec Jacques Chirac, maire de Paris.

Homme d'idéal, Eugène Claudius-Petit, humaniste, profondément chrétien, était à l'écoute des autres. Il était passionné par tout ce qui pouvait améliorer les conditions de vie de ses compatriotes. Ses actions d'homme politique ou de militant sont le reflet de cet idéal, aussi bien à la présidence de la SONACOTRA, organisme chargé de construire des logements pour les Français musulmans d'Algérie, qu'au Fonds de Ré-établissement des Personnes Déplacées, dépendant du Conseil de l'Europe. A 80 ans, il tenait encore une permanence téléphonique anonyme pour aider à vivre ceux qui n'en avaient plus le courage.

Merci encore, cher Claudius, pour ce que tu as donné à tous par ta chaleureuse présence et ton exemple.

Yves Ogé.


-------------------------------------------

Les anciens habitants du 14e arrondissement se souviendront également que Eugène Claudius-Petit était membre de l'UDSR sous la IVe République.

Battu dans la Loire et à Firminy, il se fit élire député à Paris en 1973 avec l'étiquette CDS/réformateur.

Resté fidèle jusqu'à sa mort au CDS, il était reconnu comme un orateur hors pair. Il était également connu pour ses positions originales et à contre-courant (au sein du CDS).

En 1978 (sa permanence se trouvait rue Sarrette, près de l'avenue du Général Leclerc), il avait été classé "premier" par le magazine LE POINT pour son travail de parlementaire. Il avait été devancé par Yves Lancien dans la primaire de mars 1978 et s'était retiré au deuxième tour (il faut dire qu'au premier tour, un candidat PR, Chr. Pelège, s'était présenté contre lui, candidature qui avait été favorisée à l'époque par Jacques Chirac...).

Voilà pour l'histoire et la petite histoire... Le 14e peut maintenant lui rendre honneur.

Jean-Louis






mardi, 24 mai 2005

Paris14.info dans Libération

Interview de Philippe Pinault, fondateur de Blogspirit - notre excellent hébergeur - ce jour dans le quotidien Libération.

Merci à lui puisqu'il nous cite parmi ses 3 sites favoris !

Article à lire en cliquant ici...

Camille

Boulevard Brune : faîtes-vous tirer le portrait :-)

Une trentaine de peintres vont installer leur chevalet sur le boulevard Brune début juin.

Leur projet : témoigner de la vie de ce quartier en pleine mutation et donner un visage à tous ceux qui l'animent en portraiturant ses habitants. Ils réaliseront 500 portraits au pastel de commerçants, de personnalités, d'enfants ou de passants. Les peintres réaliseront aussi une douzaine de paysages du quartier. Les oeuvres seront exposées dans le quartier et donneront lieu à l'édition d'un album.

L'idée est de mettre en valeur, au travers de cette vaste galerie de visages, la communauté formée par les habitants. Les portraits seront ensuite offerts aux personnes qui auront posé.

L'initiative est soutenue par la Mairie de Paris et celle du 14eme. Elle permettra sans doute aux riverains qui subissent les travaux du tramway de prendre leur mal en patience :-)

Alain

vendredi, 20 mai 2005

Cité Universitaire : la fête commence aujourd'hui !

...En dépit d'un weekend chargé avec l'opération Portes ouvertes des ateliers d'artistes du 14e arrondissement, la Cité Universitaire Internationale organise le CitéScope, 3 jours de Fête dans l'enceinte de la Cité.

Concerts, expos, danse, projections de films, gastronomie, colloques, vous ferez le tour du monde en 80 minutes ou plus (voir le programme détaillé), alors, faîtes un détour et dans la foulée, n'oubliez pas, à 300 mètres de là, le dîner de quartier organisé place Jules Hénaffe (voir le plan du quartier).

Jim

Journées portes ouvertes des Ateliers d'artiste : la galerie virtuelle est en ligne

medium_journee_porte_ouverte_14e.jpgPlus de 300 artistes vous ouvrent leur porte samedi 21 et dimanche 22 mai 2005... A cette occasion et pour la deuxième année consécutive, la Mairie du 14e a mis en ligne sur son site une galerie virtuelle qui vous permettra de partir en reconnaissance avant de chausser les crampons...

Lien direct en cliquant ici ou sur la photo ci-contre.

Nos favoris...

Quant à nous, après avoir sillonné les chemins (on-line) du 14e, voici quelques artistes auxquels nous vous recommandons de rendre visite :
- Stéphane Nahmani dit Sholby (36, rue Boissonade - fond de cour - droite)
- Bernard Coetz dit Gilcozar (Cité U - Maison Internationale - 17, boulevard Jourdan).
- Véronique Baudrand - sculpture (228 avenue du Maine).
- Bertrand Desprez - photographies (2, rue d'Arcueil).
- Charles-Eric Gogny - sculptures (13, 15 rue Montbrun).
- Atelier Tempo Vitraux - vitraux (36, rue Bezout).
- Ursula Biuso Cotté - prototypes de lampes ! (17, rue Francis de Pressensé).
- Pierrick Bourgault - photographies des bars du monde - Les éditions de l’Epure (25, rue de la Sablière).
- Emmanuel Molia - Collectif des artistes opportunistes - photographies (65, rue Didot).
- Anne et Jean-Louis Lambert - peinture, dessins, art mural - mosaïques, murs peints, fers forgés, vitraux (52, rue Pierre Larousse).
- Valerie Eguchi - Pigments et arts du Monde - transmission de savoirs et de techniques picturales (20, rue Louis Morard).
- Riccardo Rossati - peintures (26, rue des Plantes).
- Mo Maurice Tan - peintures (68, rue de Gergovie).
- Nadia Gaitelli - sculpture (15, rue Bardinet).
- Sylvie Lasserre - photographies (Au Vin des rues - 21, rue Boulard).

Camille

Plus d'info :
+ Mais qui expose et où ? Le programme détaillé de la manifestation est également disponible en ligne...
+ A noter, un effort spécifique cette année pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite de certains ateliers. Les ateliers accessibles sont indiqués sur le programme de la journée.

mercredi, 11 mai 2005

Centre Vercingétorix : venez fêter le Brésil !!!

Nous avons reçu ce petit mail de la part de l'équipe du Centre d'animation Vercingétorix qui nous annonce de beaux moments de fête samedi 14 mai prochain de 14h à plus d'heure... Nous vous le retransmettons...

[Zicmu] Tut-tut-tuut_Tu-tut-tutute_Tut-tut-tuut_Tu-tut-tutute... [/Zicmu]

-------------------------------------------------

Bonjour à tous,

Depuis 14 ans, la France se consacre chaque année un nouveau pays.

Après l'Egypte et la Chine, c'est au tour du Brésil d'être en 2005 à l'honneur en France.

Pas moins de 400 spectacles et événements culturels se dérouleront de mars à septembre sous le nom "un Brésil, des Brésils" et offriront l'occasion aux Français de découvrir et de mieux connaître, la diversité d'une culture brésilienne toujours en mouvement.

Le Centre d'Animation Vercingétorix participe bien sûr à cette manifestation exceptionnelle et vous ouvre ses portes afin de venir découvrir les richesses culturelles et artistiques de ce pays.

Diverses associations se réuniront au Centre le samedi 14 mai à partir de 14h. Au programme, capoeira, salsa, musique et cuisine brésilienne, beach volley, danse, …

Autant d'activités qui auront pour but de vous faire voyager et de vous faire goûter aux plaisirs de la fête made in Brasil...


-------------------------------------------------

Et comme un petit flyer vaut parfois mieux qu'un long discours...

medium_centre_vercingetorix_fete_b.jpg


Pierre
BrAAAaaaziiiillll

Plus d'info :
+ Centre d’animation Vercingétorix - 181-183, rue Vercingétorix (angle rue Maurice Rouvier - voir le plan du quartier) - téléphone : 01 56 53 53 53.
+ Et par mail : vercin@wanadoo.fr


mercredi, 04 mai 2005

Journées portes ouvertes des Ateliers d'Artistes : demandez le programme !

C'est un des rendez-vous culturels phare de l'année dans le 14e arrondissement. Deux jours pendant lesquels près de 200 artistes du 14e vous ouvrent les portes de leurs ateliers.

Le programme complet de ces festivités qui ont lieu les 21 et 22 mai est disponible sur le site de la Mairie du 14e (lien direct en cliquant ici !).

A noter, prochainement, cette édition est marquée par un effort tout particulier pour permettre aux personnes handicapées d'accéder aux différents ateliers... Euh... On ne sait pas trop comment ils s'y prennent - peut-être mettent-ils en place les rampes d'accès qu'ils utilisent pour les bureaux de vote - mais c'est bien d'y avoir pensé !

Maroun

Plus d'infos :
+ Paris14.info vous propose une "galerie permanente" de tous les artistes du 14e qui possèdent un site internet. Découvrez-les dans notre colonne de gauche. Cela vous permettra peut-être de vous faire une idée et de tracer un itinéraire pour une promenade d'ateliers en ateliers le 21 ou le 22 mai prochain.
+ ...Vous êtes artiste, vous résidez dans le 14e et votre site internet ne figure pas sur notre site ? Signalez-le nous !

lundi, 02 mai 2005

Vernissage Ray Dedise et Isabelle Malmezat à la Galerie Montparnasse

Retour de 1er mai difficile ? Venez faire une cure de couleurs...

Ray Dedise et Isabelle Malmezat seront heureuses de vous retrouver ce soir, lundi 2 mai 2005 à partir de 18 heures, pour le vernissage de leur exposition à la Galerie du Montparnasse.

Et avec un peu de chance, vous croiserez Monsieur le Maire du 14e et quelques Conseillers de Paris. Alors, si en plus c'est pipole...

Camille

Plus d'info :
+ le site officiel d'Isabelle Malmezat.
+ Exposition du 2 au 15 mai 2005 de 12h à 20h. Nocturne le samedi jusqu'à 22h.
+ Galerie du Montparnasse - 55 rue du Montparnasse (voir le plan d'accès) - Tél. : 01 43 22 72 77.

Anthony Zimmer : un héros bien de chez nous

...Un excellent polar avec Sophie Marceau et Yvan Attal. Au passage, on apprend que le héros du film habite 18, rue Mouton-Duvernet. Il est pas cinématographique et fashion notre 14e ?!

Maroun
Fan de SM (...comme Sophie Marceau, s'il vous plaît).

dimanche, 01 mai 2005

Stéphane Galienni : l'expo Mai 2005

medium_zeyer.jpgStéphane Galienni habite dans le 14e. Nous l'avons rencontré au détour d'un websurf... Galienni, artiste et blogueur a sa petite notoriété dans la communauté sans frontière des férus d'Internet et de nouvelles technologies.

Séduits par son travail, nous l'avons invité pour une performance picturale lors de la soirée Paris blogue-t-il ? à l'Entrepôt...

Portrait

Galienni, 28 ans, se distingue par sa palette de couleurs méditérranéennes, chaudes et contrastées, inspirée par la lumière éclatante de son pays natal, le Maroc, où il vécut enfant.

Le peintre se révèle à l’âge de 15 ans avec son premier tableau, fait son apprentissage à l’huile en s’inspirant des modernes et s’oriente vers une peinture figurative qui met en exergue l’imaginaire pictural de l’artiste. Mais c’est après sa rencontre en 1997 avec le peintre suédois Bengt Lingström, sympathisant du mouvement Cobra, que Galienni affirme son style : il tient son pinceau à l’envers, travaille l’huile avec le manche en bois pour tracer en profondeur des lignes, cicatrices ou rides qui marquent la chair peinte, tel des blessures intérieures qui s’exposent au grand jour ; une période sombre mais très productive, que l’artiste développe parallèlement à ses études en art et communication à la Sorbonne. le style griffé se poursuit au couteau jusqu’en 1998, où Galienni quitte définitivement Saint-Rémy-lès-chevreuse pour s’installer à Paris.

Cette année là, il entre chez Publicis comme illustrateur puis s’impose comme directeur artistique, six mois plus tard, où il orchestre des campagnes publicitaires pour Renault, Nescafé et L’Oréal entre autres.Une activité à temps plein où Galienni délaisse la peinture pour une nouvelle approche conceptuelle, inspirée par les théories de l’esthétique communicationnelle et des rapports qui relie l’art à la communication. Cette recherche plastique passe par l’expérimentation du happening, de l’art vidéo et de l’art numérique : en 2000, il réalise les premières boîtes noires signées sous un autre pseudonyme, O.Keting.

En mai 2002, il quitte le groupe de communication pour se consacrer exclusivement à ses pratiques artistiques, notamment à la peinture et à l’écriture. Depuis, Galienni a repris le pinceau pour une nouvelle période picturale qui s’oriente aussi vers l’envie de communiquer la peinture contemporaine, libérée via la performance, la fresque murale ou la carte postale, des supports et des formats qui s’inscrivent dans l’espace public ou privé, plus proche de la vie, finalement, que de l’art officiel...

Alors pour voir notre galerie photo et découvrir le travail de Stéphane, cliquez ici !

Camille

Plus d'info :
+ Le site officiel de Galienni (www.galienni.com) - pour découvrir ce que performance signifie.
+ Le blog de Galienni.
+ Plusieurs photos de la performance de Stéphane lors de la soirée Paris blogue-t-il ? dans nos deux albums photo consacrés à la soirée (part. I et part. II).
...
+ Et toujours notre expo du mois d'avril, les photographies de Sylvie Dorthan.