Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 avril 2005

La FCPE 14 s’exprime sur les fermetures de classes dans le 14e arrondissement

18 rue Jean Zay, 12 rue Sévero, 12 rue d’Alésia, 3 écoles élémentaires du 14e sont touchées par des projets de fermetures de classes.

Paris14.info fait le point avec Sylviane Coué, secrétaire de l'Union Locale 14e de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'élèves).

Paris14.info : Fermetures de classes dans le 14e : où en sommes-nous ?

Sylviane Coué : Après 2 mois de mobilisation, à savoir de : distribution de tracts, signatures de pétition, délégations au Rectorat de Paris, manifestation sur la voie publique, rassemblements, assemblées générales, occupation d'école..., nous constatons une situation très différente suivant les écoles :

- 2 fermetures sont prévues dans la partie ouest du 14e : 18 rue Jean Zay (proche de la gare Montparnasse - voir le plan du quartier) et 12 rue Sévero (proche de la mairie - voir le plan du quartier).

Au seul regard des chiffres d'élèves inscrits, la situation est délicate, mais il ne faut justement pas tomber dans une logique comptable. Il faut privilégier de bonnes conditions de scolarisation, mettre l'accent sur les spécificités géographiques et l'organisation pédagogique de ces établissements. Comment accepter qu'une école passe de 12 à 7 classes en quelques années ? En septembre 2000 l'élémentaire Jean Zay comptait encore 12 classes! Comment gérer simplement et sur la durée 7 classes alors qu'il y a 5 niveaux à l'école élémentaire (CP, CE1, CE2, CM1, CM2) ? Cela conduit forcément à une multiplication des classes à double-niveau. Et à Paris les parents et les enseignants ne sont pas habitués à cette configuration. Comme ce qui est inconnu, fait peur, il y a un risque certain de "fuite" des élèves vers les établissements privés.

- 1 fermeture est prévue dans la partie ouest du 14e : 12 rue d'Alésia (quartier Alésia - Montsouris - voir le plan du quartier). La situation est là assez différente. Au seul regard comptable, l’effectif est supérieur aux grilles mises en place par l'Académie, si l'école passait de 17 à 16 classes cela se solderait par une moyenne supérieure à 27 élèves par classe. Donc à priori il s'agit d'un "loupé" qui devrait naturellement être corrigé. Mais l'Académie retarde sa décision à fin juin, voire septembre quand la rentrée sera faite. Donc les parents se mobilisent fortement pour faire pression et obtenir un réajustement plus rapide.

P14 : Quel soutien avez-vous de la part des élus du 14e ?

SC : Nous recevons un fort appui de la Mairie du 14e qui voit au-delà de ces suppressions un mauvais coup porté à l'école publique (réduction des moyens, accroissement des inégalités). J’en veux pour preuve le voeu déposé et voté le 4 avril dernier en Conseil d’arrondissement.

Il faut savoir que concrètement, un vœu approuvé au niveau du conseil d'arrondissement est traité au niveau du Conseil de Paris, puis sera suivi d’une intervention du Maire de Paris auprès de l'Académie et du ministre de l'Education Nationale. Bertrand Delanoe a déjà écrit (le 01/04/05) au Ministre pour lui demander l’annulation de ces suppressions. Il fera vraisemblablement, suite aux différents vœux qui ne manqueront pas d'arriver d'autres arrondissements, d'autres interventions.

P14 : Quels retours avez-vous de l’Académie ?

SC : Leur attitude, c’est la surdité totale. Vous pouvez demander les témoignages des parents qui ont été reçus par M. Rosselet, l’Inspecteur d’Académie en charge du 1er degré, en visite dans le 14e le 29 mars. Ils ont eu le sentiment d’être traité avec un certain mépris et une grande condescendance. En parlant des effectifs l’Inspecteur a même évoqué la présence d’élèves fantômes ...

P14 : Quelles sont les revendications de la FCPE ?

SC : L'Académie fixe les règles du jeu dans les écoles parisiennes. C’est elle qui met en place la grille. Or cette même Académie se permet en cours d'année de changer les règles du jeu. Elle a élevé le seuil de fermeture en élémentaire. Il est passé de 26 à 27 hors ZEP. Le problème, c’est qu’elle annonce des fermetures qui ne correspondent même pas à sa nouvelle grille. C'est le cas du 12 rue d'Alésia où, si la fermeture intervenait, on compterait plus de 27 élèves par classe. Il y a un problème et nous demandons donc à l’Académie de revoir sa copie.

P14 : Quelle est la réaction des parents d’élèves ?

SC : Ces annonces de fermeture entraînent un mécontentement certain et un mouvement de protestation multiforme et pluri-partisan, qui s'étend même à des écoles non concernées par ces mesures. Qui peut prendre le risque de laisser la situation en l'état, voire de mépriser les citoyens et les enseignants, qui s'inquiètent du sort réservé à l'école publique ? C'est pourtant l'attitude que choisit l'Académie.

Par ailleurs, il me semble qu'il serait dans l'intérêt de tous les politiques de prendre connaissance des dossiers et d'inviter les différentes composantes à discuter et négocier.


P14 : Vous appelez à une action commune des parents d'élève le 9 avril 2005 à 12h30 devant l'Hôtel de Ville de Paris. Quel est l'objet de ce rassemblement ?

SC : Au-delà du problème de ces fermetures de classe dans le 14e, la FCPE Paris organise un rassemblement samedi 9 avril prochain sur le thème du soutien à l'école publique.

Nous demandons des moyens accrus pour les RASED (réseaux d'aide pour les enfants en difficulté scolaire), un réexamen de toutes les mesures de fermetures avec un point de vue global et visant à l'école de la réussite pour tous.

Dans notre esprit, cela signifie que l’école doit offrir à tous de bonnes conditions de scolarité. Mettre les élèves dans des classes surchargées, est ce mettre toutes les chances de leur côté ?

-------------------------

Propos recueillis par mail les 6 et 7 avril 2005 par Pierre Vallet - Paris14.info

Plus d'info :
+ Nos articles précédents sur ces 3 fermetures de classe.

Tramway : Paris14.info sur France 3

...Comme nous vous l'annoncions l'autre jour pour solliciter votre avis, France 3 nous a proposé d'intervenir dans une nouvelle émission consacrée exceptionnellement au Tramway des Maréchaux Sud.

Nous étions donc un petit nombre mardi 5 avril dernier à la Brasserie Paris Orléans, à l'angle des Maréchaux et de l'avenue du Général Leclerc pour le tournage de l'émission. C'est une drôle d'expérience et un exercice vraiment pas évident. L'animateur, Yvan, m'a posé tout un tas de questions... Puis l'interview réelle a commencé. On a un peu l'impression d'être un acteur parce que la répétition des questions fait qu'on a le sentiment d'être en train de jouer un rôle. Pour la conclusion, il a fallu s'y reprendre à 3 fois pour que l'animateur sorte du cadre par le bon côté...

L'émission devrait être diffusé le 29 avril... On vous tiendra au courant pour l'horaire. Quant à vous dire ce que j'ai pu raconter, pas question. On préfère que vous regardiez l'émission :-)

Pierre

Plus d'info :
+ ...Maintenant, si vous voulez avoir une petite idée, cliquez sur nos fils d'actu Tramway ou Commerce de proximité. Ca devrait vous éclairer.
+ Sinon, il y avait également Denis Tillinac qui intervenait dans l'émission. C'était marrant de se recroiser là...

Subvention aux associations : la tête du client ?

Il y avait un Conseil d'arrondissement lundi dernier, interminable avec son ordre du jour surprise.

C'est fou ce que c'est intéressant un Conseil. Quelques chiffres glanés en cours de soirée :
- Subventions votées à des associations sportives : 50 210 €
- Subvention de fonctionnement pour l'association Théâtre Paris 14 : 522 000 €
- Accompagnement artistique du Tramway des Maréchaux Sud : un million d'euros pour une vingtaine d'artistes sélectionnés.
- Subvention à l'association "Oeuvre d'Education Populaire Familiale du Petit Montrouge" : 1900 €
...
Et puis une réfection de plus de la Mairie du 14e dont la façade serait dégradée. Une intervention qui nécessitera de la pose et dépose de pierres pour plus d'1 million d'Euros... Et nos élus de clamer en choeur que vraiment notre Mairie a mal été entretenue par le passé. Ouais. Je vous laisse juge, parce que côté jardin, elle a l'air superbe notre Mairie... Enfin, pour 1 millions d'Euros, le tailleur de pierre à mon avis, il va pouvoir poser du marbre de Carrare...
...

Pour mémoire, le centre social Didot-Broussais est en quasi cessation de paiement, a dû sérieusement réduire la voilure et est menacé de fermeture pour un déficit chronique de 50 000 € - grosso modo, le prix de son loyer annuel.

A noter également une intervention dans le public. Une personne a simplement interpellé le Maire pour lui signaler que l'ensemble des associations "quartier politique de la Ville Didot - Porte de Vanves" se débrouille avec un budget cumulé d'environ 50 000 €.

Pierre Castagnou a répondu que "comparaison n'est pas raison". Certes...

On remarquera cependant qu'il n'existe pas à ce jour de critères fixes permettant de cadrer et d'attribuer des subventions aux associations selon une grille prédéfinie. Le seul rempart est le regard de nos élus. Un chacun fait ce qui lui plaît qui a des allures de service à la tête du client ...et un système (très courant puisqu'on appelle cela du clientélisme) mis en place par l'ancienne majorité et dont la nouvelle semble s'accommoder fort bien. Qui parlait de changer d'ère ?

Pierre

Plus d'info :
+ En fin de séance (22h et des poussières - 6 personnes dans le public), une question remarquable des élu-e-s Vert-e-s au Maire du 14e. Je cite :

----------------------------

Question orale posée par Marie-Thérèse Atallah, René Dutrey et Michèle Loux, relative au fonctionnement de la commission transparence dans les désignations des candidats aux logements sociaux du contingent de la Mairie du 14ème.

----------------------------

Concrètement, les élus Verts souhaitaient voir pris en compte dans les revenus des demandeurs de logements sociaux les aides diverses dont ils peuvent bénéficier (APL, allocations familiales...) comme cela se pratique dans d'autres arrondissements de la Capitale. Dans ce bras de fer, les élus Verts ont obtenu - apparemment de haute lutte - gain de cause.

Il sera ainsi plus facile à des personnes ayant des revenus modestes - voire pas de revenu du tout - d'obtenir un logement. On s'étonne que cette mesure de bon sens n'ait pas été adoptée plus tôt...

...Et un épisode de plus dans la guerre qui oppose Pierre Castagnou, Vice-Président du groupe PS à l'Hôtel de Ville, à René Dutrey, Président du groupe Vert en ce même Conseil de Paris.

mercredi, 06 avril 2005

Paris blogue-t-il ? J-7 !

La soirée Paris blogue-t-il ? a lieu dans 7 jours. L'occasion de faire le point :
- 118 inscrits.
- une bouteille de champ' de ma poche pour avoir dépassé le 100e
- un magnum en suspens si on arrive à 200 blogueurs inscrits (toujours de ma poche, ça m'apprendra à faire des paris à la c...).
- un concours de photo "Les fenêtres de la blogosphère" qui continue...
...

A suivre

Pierre

Blogs de quartier : un nouveau venu !

Ils sont encore rares. Les blogueurs aiment parler de leur vie mais sont finalement assez peu nombreux à parler de la vie dans leur quartier...

Dès lors, toutes nos félicitations à Didier, un habitant du 9e arrondissement qui vient de lancer son blog de quartier récemment. Bon courage au nouveau venu qui se lance dans l'aventure... Et qui au passage nous a piqué toute notre rubrique "A Propos". Bon, il faut dire qu'elle était tellement bien faite, qu'on ne peut pas lui en vouloir :-)

Pierre

Plus d'info :
+ A ce jour, nous recensons tous les blogs citoyens et de quartier qui diffusent une information de proximité sur Paris intra-muros... Pour les découvrir, jetez un coup d'oeil dans notre rubrique "Blogs de quartier" (colonne de gauche, si, si juste là).
+ Vous parlez de la vie dans votre quartier et nous ne parlons pas de vous ? Réparez cette injustice !

Traverse Bièvre - Montsouris : une rencontre bien utile

Ca sert aussi à ça un blog. A faciliter les rencontres qui en deux temps trois mouvements et une valse à mille temps permettent de clarifier les points de vue et malentendus éventuels. Il y avait des bisbilles ces derniers jours autour du trajet de la Traverse Bièvre - Montsouris. Mais grâce aux blogs de quartier 13 Esprit Village et Paris14.info, il semble que tout le monde soit bel et bien d'accord...

Camille

Plus d'info :
+ Nos fils d'actu Bièvre - Montsouris, le bus de proximité et Circulation & transports en commun.

Rétrospective Boubok au Panthéon Sorbonne

medium_boubok.jpgAujourd'hui, mardi 5 avril commence la première retrospective Boubok au Panthéon Sorbonne Université Paris I.
Une première exposition commune de peintures de Harry Boudchicha et de Céline Bokobza.

Convié par la faculté, Harry y exposera une vingtaine d´oeuvres retraçant ainsi son parcours artistique de ces dix dernières années :
la période Africaine, les contes Malgaches mais aussi les Cafés Parisiens et les Nus, des peintures à l´huile sur bois réalisées depuis 1995 à aujourd´hui.
Céline exposera sa série de Couloirs (peinture à l´huile sur carton) et quelques portraits (à l´huile sur toile).

Voici toutes les infos pratiques :
Galerie Soufflot : 12, place du Panthéon, 75005 Paris-Panthéon Sorbonne Paris I
1er étage Esc.M Aile gauche
RER : Luxembourg

Le numéro de portable de Harry pour tout autre renseignement : 06 64 29 90 38

L´exposition durera du 5 au 27 avril 2005

Attention : vernissage le 7 avril de 18h30 A 21h30

Camille

Plus d'info :
+ ...Sur le site de Harry et Céline : www.boubok.com !
+ Notre dernier article sur Harry, un jeune artiste du 14e qui travaille sous une belle lumière avenue René Coty...

mardi, 05 avril 2005

La Bélière est sauvée (suite)

...Enfin presque. Si vous songez à l'allure de l'ancien bâtiment, il vous faudra sans doute pas mal d'imagination pour le reconnaître dans ce qui sort de terre actuellement.

medium_la_beliere_paris_14.jpg


Le 14e arrondissement y gagnera une Maison des Associations qui fait cruellement défaut à ce jour.

Julie

Plus d'info :
+ Notre diaporama sur les travaux de la Bélière.

Conseil d'arrondissement : pas d'ordre du jour !

Bon, finalement, l'ordre du jour du Conseil d'arrondissement n'a pas été mis en ligne avant le Conseil. Il n'est du reste toujours pas en ligne sur le site de la Mairie.

C'est nul. Des sujets importants ont été abordés. Des fermetures de classes dans le 14e, le fonctionnement de la commission transparence d'attribution des logements sociaux (remis en question par les élu-e-s Vert-e-s) et encore et toujours le tramway. Tout cela mérite une audience informée et motivée.

...Sur la durée du Conseil d'arrondissement, il y aurait également des choses à dire. Il restait 6 personnes dans le public à 22h10 à la fin du Conseil et le ras-le-bol des Conseillers d'arrondissement était perceptible... A commencer par ceux de l'opposition qui ont déserté la séance à partir de 21h30 ou 45 (*).

Le Conseil d'arrondissement à en théorie lieu de 19h à 21h. Quand les délais impartis sont largement dépassés, ne serait-il pas possible d'organiser ces longues séances sur deux soirées ?

Pierre

(*) Mention spéciale néanmoins au courageux Yves Ogé qui reste le seul Conseiller d'arrondissement d'opposition (UDF) à tenir dignement son rang et ses fonctions. Ponctualité, assiduité, questions précises, prises de position sur le fond et pas seulement sur la forme, Monsieur Ogé réalise un sans faute qui mérite d'être salué.

Plus d'info :
+ Sur l'ordre du jour du Conseil et sa mise en ligne "tardive" : nos articles en date du 4 et 2 avril.

Geneviève Bellenger : Cap Vert.

C’est une élue locale qui ne laisse pas indifférente. Conseiller de Paris et déléguée aux transports, à la voirie et au stationnement, Geneviève Bellenger est farouchement attaquée par les uns, encensée par les autres. Elle incarne pourtant un nouveau type d’élus de terrain, enracinés dans leur arrondissement. Pour le meilleur et pour le pire ? Portrait.

medium_genevieve_bellenger.2.jpgSans doute a-t-elle compris qu’une ville évolue avec son temps. Ferme dans ses principes – intransigeante affirment ses détracteurs – Geneviève Bellenger a engagé une politique volontariste dans le sud de notre arrondissement. Les réaménagements de voirie, les sens interdits, les couloirs vélo ou de bus, la Traverse Bièvre - Montsouris, c’est elle. Du reste, le quartier vert, Madame Bellenger y habite, et s’il y fait mieux vivre, mieux respirer et mieux marcher, elle en revendiquera la « maternité ».

Ce profil n’a bien entendu pas laissé de marbre. Mais, de fait, cette action politique musclée a engendré un sursaut citoyen, tant d’ailleurs des heureux que des mécontents, qui se sont défoulés autant dans leur voiture que dans les Conseils de quartier, mais qui maintenant regardent tous la politique locale dans un périmètre plus large que celui formé par le seuil de leur porte palière.

Il faut dire que Geneviève Bellenger y met du sien. Qu’il s’agisse de soutenir les mal lotis délogés à coups de matraque, de défendre la ferme Montsouris face aux agressions d’un promoteur sans respect, de sécuriser le cheminement des enfants autour d’une école ou encore de promouvoir une animation de quartier là où il en manque, l’adjointe du Maire d’arrondissement, Pierre Castagnou, cultive une approche très terrain.

Concertation à sens unique ?

Une présence efficace ? Certes, elle est toujours présente aux Conseils de quartier pour répondre aux habitants. Mais ses prises de parole brusquent les uns, fâchent les autres. Le ton peut être cassant et si l'écoute est au rendez-vous, les grincheux ne sont pas toujours entendus, de l'art de la concertation à sens unique... Des problèmes de stationnement à Denfert-Rochereau ? Il y a un parking à Alésia ! Des petits commerces en berne ? Les commerçants passent leur temps à se plaindre. L’avenue René Coty transformée en parking de 15h à 23h ? Si on ne fait pas vivre l’enfer aux automobilistes, comment espérer les convaincre d’abandonner leurs véhicules. C'est un enjeu de santé publique. Geneviève Bellenger est une élue en mission et la feuille de route est interminable...

Un engagement sur le terrain qui ne lui a pas valu que des félicitations. Il n’est pas loin, le temps où des groupes de riverains mécontents (furieux pour certains !!!) du quartier vert Alésia – Tombe-Issoire se promettaient avec hargne de lui faire entendre raison. On a souvent entendu pis que pendre, des attaques personnelles et de l'injustifié...

Puis le quartier vert est entré dans les mœurs. Les associations de riverains mécontents ont vécu, l’espace d’un été et d’un hiver, ce que ce vivent les associations, prisonnières d’un temps politique qui ne les épargne guère. La situation s’est adoucie et avec le printemps, quand d’autres en auraient eu leur saoul, Geneviève a repris ses combats, son bâton de pèlerin. Savez-vous que la Sainte Patronne de la Capitale s’appelait Geneviève ?

De toute manière, elle est comme ça. Convaincue, pas toujours convaincante, mais elle avance. Et dans une politique locale où le souci premier semble de ne pas faire de vagues, Geneviève Bellenger se démarque et continue sa route. La Porte d’Orléans n’est pas loin, Paris a souvent été libéré par le sud.

Pierre

Plus d'info :
+ Paris14.info publiera régulièrement des portrait d'habitants connus ou inconnus du 14e... Ce portrait est le premier. Si vous souhaitez que nous réalisions le portrait d'une personne dont vous estimez le parcours remarquable et que vous souhaitez nous suggérer de la rencontrer pour en faire le portrait, n'hésitez pas à nous en faire part !
+ Illustration photographique empruntée sur la page "élus" du site de la Mairie du 14e arrondissement...
+ Cet article vous donne des boutons ? Vous le trouvez juste ou injuste ? Vous souhaitez réagir ? Bienvenue sur un blog : la rubrique commentaires est ouverte sans modération a priori. ...Nous vous remercions néanmoins par avance de bien vouloir conserver le ton courtois approprié et de respecter ainsi les règles de la netiquette... :-)