Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 13 janvier 2010

Prochaine séance du ciné-quartier Mouton-Duvernet ce mardi 19 janvier

5emeVictime.jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous convier mardi prochain à la prochaine séance de son ciné-quartier autour du film "La 5ème victime", réalisé en 1956 par Fritz Lang avec Dana Andrews, Rhonda Fleming, George Sanders,…
A New York, Walter Kyne devient patron d’un grand journal à la mort de son père. Il offre un poste de haute responsabilité à celui de ses trois chefs de service qui retrouvera le « tueur au rouge à lèvres ». Celui-ci terrorise la ville en s’attaquant à des jeunes femmes. Pour avoir ce poste, l'un des journalistes va même jusqu'à se servir de sa fiancée comme appât pour attraper le tueur...
Nicolas Mansier

Plus d'info :
+ Cette séance est ouverte à tous. Elle a lieu le mardi 19 janvier à partir de 19h30 au cinéma Le Denfert (24, place Denfert Rochereau). Le prix d'entrée est de 4 euros, le film est suivi d'un débat.
+ Pour être informé(e) régulièrement des séances mensuelles, vous pouvez vous inscrire à l'adresse : conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr (la prochaine séance est prévue le le 16 février 2010 avec le film d’Akira Kurosawa "Le Château de l'Araignée").

mardi, 22 décembre 2009

LA SUBVERSION DES IMAGES

L'exposition La subversion des images, offre un panorama exceptionnel de l'imagerie surréaliste, elle rassemble près de 400 œuvres.Eli Lotar, Germaine Krull.jpg

Orchestrée autour d'une ellipse centrale et ponctuée par des miroirs déformants chaque espace explore l'un des usages de la photographie par les surréalistes.

Le photographe préféré des surréalistes est une machine : le photomaton.

Ils découvrent l'usage créatif de cet automate qui met l'autoportrait à la portée de tous.

Je ne vois pas .jpg

D'abord ils se représentent eux-mêmes. Ils posent ensemble, pleins de mimiques et de grimaces. Ils assemblent plusieurs portraits, ils s'amusent avec les premiers photomatons, Man Ray crée des échiquiers avec des portraits de ses amis surréalistes. Ils se font photographier à plusieurs dans les décors de carton des foires. On peut voir Éluard, Dali, Man Ray... s'amusant comme des fous à la fête foraine

 

Les rituels de réunions et des séances photo sont nombreux et les prises de vues improvisées ou, au contraire, soigneusement préparées qui en résultent, constituent une véritable activité collective pour les surréalistes. ils passent beaucoup de temps ensemble, pratiquent le cadavre exquis, le collage.

 

Des collages aux expérimentations (photogrammes, surimpressions, solarisations, distorsions, grattages, brûlages...), les surréalistes pratiquent autant une subversion « de » la photographie qu'une subversion « par » la photographie.

Le réel, le fortuit, le merveilleux les fascine : avec la photo, les surréalistes ont traqué le mystère dans le réel. La ville devient pour le photographe surréaliste le lieu privilégié du surgissement d'un fantastique moderne alliant rêve et réalité. Au-delà de ces "rencontres fortuites", les surréalistes utilisent aussi le gros plan pour rendre le monde fantastique. Saisi par l'œil mécanique, le réel gagne en étrangeté.Brassaï.jpg

Ils veulent "changer la vie" en "changeant la vue".

Il est difficile pour nous d'apprécier à quel point les techniques et les idées des surréalistes ont révolutionné la publicité ou la mode.

Dès les années trente, les revues de mode deviennent en effet un des laboratoires de la vulgarisation du surréalisme avant que la publicité

ne s'empare de ce lexique pour frapper les esprits.

Les surréalistes sont fascinés par la publicité, la photographie publicitaire ne s'est pas encore constituée en discipline professionnelle, tout reste encore à inventer. Plusieurs photographes proches du mouvement surréaliste tentent ainsi leur chance.

Leurs images sont remarquées, leurs idées bientôt imitées, leurs trouvailles sont utilisées par la publicité.

Pétrole Hahn.jpgDora Maar travaille pour Pétrole Hahn, et les fameuses Larmes de Man Ray ont été conçues, au départ, pour vanter les mérites d'un  mascara.Fiat, n° 1Man Ray .jpg

On remarquera aussi un bouquet final de brosses à dents (publicité signée Robert Bresson)

Les moins de 18 ans et les âmes sensibles éviteront le « cabinet noir », avec la collection de cartes postales coquines de Paul Éluard, des photos pornos, et un film muet avec deux nanas ensemble,

 

Une exposition stimulante qui donne envie de faire des photos et des collages.

A voir jusqu'au 11 janvier au Centre Pompidou.

 

Eli Lotar, Germaine Krull
Sans titre,
ca. 1930
© Centre Pompidou

Reproduction d'une toile de René Magritte,
Je ne vois pas la (femme) cachée dans la forêt et photomatons des surréalistes »
in La révolution surréaliste n° 12 15 décembre 1929
© Centre Pompidou, Paris

Brassaï
Sans titre, vitres cassées d'un atelier de photographe
, ca. 1934
© Estate Brassaï - RMN
© Museum Folkwang, Essen, 2009

Dora Maar, Pierre Kefer, Étude publicitaire pour Pétrole Hahn, vers 1934
© Centre Pompidou, Paris,

Fiat, n° 1, octobre 1934,
(photographie de Man Ray)
© Adagp, Paris 2009
© MAN RAY TRUST/ADAGP, Paris 2009
© Centre Pompidou, Paris, Bibliothèque Kandinsky.

 

 

22:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : centre pompidou

mercredi, 09 décembre 2009

Prochaine séance du ciné-quartier Mouton-Duvernet ce mardi 15 décembre

Indiscrétions.jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous convier mardi prochain à la prochaine séance de son ciné-quartier autour du film "Indiscrétions" réalisé par George Cukor avec Katherine Hepburn, Cary Grant, James Stewart.
La veille du mariage d'une riche héritière de Philadelphie, son ex-mari introduit dans la maison deux journalistes travaillant pour la presse à scandales et, avec eux, quiproquos, confrontation des classes sociales et hésitations amoureuses.
Nicolas Mansier
Plus d'info :
+ Cette séance est ouverte à tous. Elle a lieu le mardi 15 décembre à partir de 19h30 au cinéma Le Denfert (24, place Denfert Rochereau). Le prix d'entrée est de 4 euros, le film est suivi d'un débat.
+ Pour être informé(e) régulièrement des séances mensuelles, vous pouvez vous inscrire à l'adresse : conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr (la prochaine séance est prévue le 19 janvier 2010 avec le film de Fritz Lang "La 5ème victime")

mercredi, 18 novembre 2009

Découvrez le travail de Christelle et André Sauzet


flyer-nov-09-rectopsd.jpg
Flyer-Nov-09-verso.jpg

 

 

mercredi, 11 novembre 2009

Prochaine séance du ciné-quartier Mouton-Duvernet ce mardi 17 novembre

HorlogerDeSaintPaul.jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous convier mardi prochain à la prochaine séance de son ciné-quartier autour du film "L'horloger de Saint-Paul" réalisé par Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret et Jean Rochefort ...

Michel Descombes est un paisible horloger qui vit dans le vieux quartier de Saint-Paul, à Lyon. Depuis le départ de son épouse, il vit seul avec son fils qu’il va finir par apprendre à connaître le jour où celui-ci va tuer un homme.

Nicolas Mansier

Plus d'info :
+ Cette séance est ouverte à tous. Elle a lieu le mardi 17 novembre à partir de 19h30 au cinéma Le Denfert (24, place Denfert Rochereau). Le prix d'entrée est de 4 euros, le film est suivi d'un débat.
+ Pour être informé(e) régulièrement des séances mensuelles, vous pouvez vous inscrire à l'adresse : conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr (prochaine séance le mardi 15 décembre)

lundi, 02 novembre 2009

chronique DVD octobre

 

Le cinéma (et les DVD) de Jive : Octobre 2009

Chaque mois, Jive, notre cinéphile quatorzièmois, nous livre ses critiques de DVD et ses bons plans....

 

19095365.jpg-r_160_214-f_jpg-q_x-20090422_052208.jpgTHE OTHER MAN M6 video

Réalisateur: Richard EYRE

Acteurs: Liam NEESON, , Laura LINNEY, Antonio BANDERAS

Format: 2:35

Durée: 1h30

Sortie DVD le 14 octobre

Résumé: Peter découvre que sa femme a reçu des messages d'un homme dont il n'a jamais soupçonné l'existence. N'écoutant pas les conseils de sa fille, c'est un Peter blessé et plein de ressentiment qui s'envole pour Milan à la recherche du mystérieux Ralph pour découvrir la vérité sur cet autre homme.

Critique: Un film passé inaperçu malgré son casting, un film à découvrir pour sa subtilité des sentiments et son regard assez juste sur cette idée "connaît bon bien la personne avec qui nous vivons" Quelel serait notre attitude si on devait apprendre quelque chose de désagréable sur celui ou celle qui partage notre vie?

Un  film qui démarre comme un thriller efficace et se poursuit sur un drame psychologique poignant et fort bien interprété avec une pirouette fort bien menée de bout en bout.

Une très bonne surprise.

Bonus: Making of (30mns) : aucun intérêt à cette suite de longs plans de tournage, il ne se passe rien d'intéressant à l'image.

Interviews des acteurs et des producteurs

Bande annonce

 

18987130.jpg-r_160_214-f_jpg-q_x-20080917_043341.jpgLES ENFANTS DE DON QUICHOTTE  acte 1 Bodega

Réalisateurs: Ronan DENECE, Augustin et Jean-Baptiste LEGRAND

Durée: 1H15

 

Sortie DVD 24 octobre

 

Résumé: Le 26 octobre 2006, Augustin Legrand et Pascal Oumaklouf, de simples citoyens, décident de vivre dans la rue, au plus proche des sans-abri afin de les fédérer et de les amener à exiger le respect de leurs droits fondamentaux. Véritable camp retranché, le Canal Saint-Martin fut pendant plusieurs mois le lieu d'une nouvelle résistance. Voici l'histoire de leur combat dont ce film est un prolongement, une arme et un outil.

Critique: Un film de combattant, de révolté devant la misère ne peut qu'être salué.

Il est important de voir ce film pour mieux comprendre la situation du logement en France et de cette précarité qui nous guette tous. On ne peut pas reprocher à Legrand son engagement et sa sincérité. J'ai lu  ici et là des papiers vraiment désagréable sur le personnage, sur son implication très médiatique ou certains y voyaient une marche idéale dans son parcours de comédien. Franchement je crois que pour faire une telle action il faut être sévèrement" burné " comme dirait la marionnette de Tapi aux Guignols. Tout acte militant pour aider les  plus faibles est à saluer et à soutenir impérativement.

Messieurs Legrand je n'ai qu'un mot BRAVO

Pour chaque DVD acheté, 3 euros seront reversés à l'association "Les enfants de Don Quichotte"

Bonus: Entretien avec Christophe Robert, sociologue et directeur des Études à la Fondation Abbé Pierre, analyse l'action des Enfants de Don Quichotte et décompose la problématique du mal-logement (38') Entretien avec Augustin Legrand, fondateur des Enfants de Don Quichotte, fait le bilan réaliste de l'association et de l'action publique contre le mal-logement depuis 2006 (28') Bande-annonce

 

19074146.jpg-r_160_214-f_jpg-q_x-20090313_024936.jpgSYNECDOCHE NEW-YORK Ocean films

Réalisateur: Charlie KAUFMAN

Acteurs: Philipp SEYMOUR HOFFMAN, Dianne WIEST, Emily WATSON, Jennifer JASON LEIGH.

Durée: 2H05

sortie DVD le 7 octobre

 

Résumé: aden Cotard, metteur en scène de théâtre, est en train de monter une nouvelle pièce. Mais travailler pour un public de petits vieux dans un obscur théâtre d'une banlieue de New York lui paraît bien terne. Sa femme, Adele, l'a quitté pour poursuivre sa carrière de peintre à Berlin, emmenant avec elle leur petite fille, Olive. Madeleine, sa psy, est plus occupée à faire la promo de son nouveau livre qu'à soulager ses angoisses. Sa liaison avec une belle et naïve jeune femme, Hazel, a tourné court. Et il est rongé par une mystérieuse maladie qui s'attaque à son système nerveux.

Critique: Charlie Kaufman signe ici son tout premier film en tant que réalisateur. Il a auparavant signé les scénarios de films de Spike Jonze (Dans la peau de John Malkovich) et de  Michel Gondry (Eternal sunshine of the spotless mind). Une direction d'acteurs aux petits oignons, pour une histoire folle et surréaliste tout droit sortie de l'imagination débordante de son auteur. Un film qui peut en dérouter plus d'un mais qui peut aussi avoir ses fans. Un film ovni, onirique qui mérite qu'on s'y accroche. Pour ceux qui cherchent la signification du titre, la voici: Le titre du film est un jeu de mot sur la ville de Schenectady de l'Etat de New York où se déroule l'action du film.

Bonus: "Autour de Synecdoche, New York" : making of (19') "L'histoire de Caden Cotard" : entretien avec Philip Seymour Hoffman sur son personnage et son travail avec Charlie Kaufman (12') Master Class de Charlie Kaufman (28') Bande-annonce Bio-filmographies de Charlie Kaufman et Philip Seymour Hoffman

 

screenshot.jpeg

 

A ne pas rater en édition Blue Ray le film culte Les Tontons Flingueurs avec plein de bonus inédits.

 

 

Jive octobre 2009

Plus d'infos :
+ Retrouvez toutes les chroniques et interviews de Jive - notre cinéphile quatorzièmois - dans notre rubrique Cinéma.
+ Un cinoche dans le XIVe ? Toutes les séances accessibles en clic dans notre colonne de gauche !

 

 

05:45 Publié dans Cinéma, Culture, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dvd

mercredi, 14 octobre 2009

Prochaine séance du ciné-quartier Mouton-Duvernet ce mardi 20 octobre

Anosamours.jpgLe conseil de quartier Mouton-Duvernet a le plaisir de vous convier mardi prochain à la prochaine séance de son ciné-quartier autour du film "A nos amours", réalisé en 1983 par Maurice Pialat avec Sandrine Bonnaire, Evelyne Ker, Dominique Besnehard ...

A quinze ans, lors de vacances sur la Côte d’Azur, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume qu’elle préfère les aventures sans lendemain à l’amour que lui porte Luc. Finalement c’est ce dernier qui la quitte et elle finit par se marier avec un homme qu’elle est incapable d’aimer…

Nicolas Mansier

Plus d'info :
+ Cette séance est ouverte à tous. Elle a lieu le mardi 20 octobre à partir de 19h30 au cinéma Le Denfert (24, place Denfert Rochereau). Le prix d'entrée est de 4 euros, le film est suivi d'un débat.
+ Pour être informé(e) régulièrement des séances mensuelles, vous pouvez vous inscrire à l'adresse : conseil_mouton.duvernet@yahoo.fr (la séance de novembre est prévue le 17 novembre avec le film de Bertrand Tavernier "L'horloger de Saint-Paul" avec Philippe Noiret).

 

mardi, 29 septembre 2009

Louis Comfort Tiffany Couleurs et lumière

Le Musée du Luxembourg présente la première exposition consacrée au célèbre créateur américain Louis Comfort Tiffany en France

Il est l'un des plus talentueux créateurs américains de tous les temps, chef de file du design américain dont la réputation s'étend jusque dans les grandes capitales européennes : il rivalise avec les grands verriers européens de la fin du XIXe siècle.

L'exposition rassemble environ 160 œuvres (vitraux, vases, luminaires, objets, bijoux et mosaïques, dessins, aquarelles et photos d'époque) qui révèlent la remarquable contribution de ce créateur, tant à l'industrie du verre qu'à l'ensemble des arts décoratifs.

 

Tiffany s'est d'abord fait connaître comme décorateur d'intérieur, devenant dans les années 1880 et au début des années 1890 l'un des décorateurs américains les plus recherchés. Son entreprise a meublé quelques-unes des plus riches demeures des États-Unis, fournissant vitraux, tentures en velours et mobilier.Tiffany Vitrail Bella.jpg

 

Les projets présentés illustrent l'approche nouvelle de Tiffany, consistant à incorporer le verre dans le décor intérieur sous forme de vitraux, de lampes, de carreaux pour manteaux de cheminée, de rampes en métal et en verre et de mosaïques.

 

Tiffany Encrier.jpgParallèlement à la production de vitraux, les ateliers Tiffany expérimentaient le verre en fusion. Fort de son regard d'artiste, il supervisait les formes et le mariage des couleurs dans ses vitraux, ses vases et ses lampes. Ses sources d' inspiration étaient multiples : les surfaces marbrées et irisées des vases anciens en verre, les lignes courbes des plantes et des fleurs, les bleus et les verts éblouissants des plumes du paon, ainsi que les motifs abstraits obtenus en coulant le verre en fusion coloré. Il était fasciné par le verre et par la façon dont ce matériau reflète les couleurs et la lumière.

 

Tiffany a su tirer profit de la nouvelle technologie de l'éclairage électrique pour mettre en valeur l'éclat et la transparence de ses abat-jour en verre sertis dans le plomb. La popularité de ses lampes en verre et en bronze sera telle que la marque Tiffany deviendra un nom générique.

L'exposition présente une large sélection de ces impressionnantes lampes Tiffany avec leur célèbre décor de glycines ou de magnolias.Tiffany Lampe Glycine.jpg

Si la première salle reproduit dans un éclairage doux l'ambiance des demeures décorées par Tiffany on peut regretter que la seconde soit « suréclairée » ce qui ne mets pas en valeur les fameuses lampes.

Ce sera sans doute l'exposition qu'il faudra avoir vue à la rentrée, n'oubliez donc pas de réserver !

 

Louis C. Tiffany

Fenêtre du "Bella Apartment", c.1880 Verre,  plomb

New York, The Metropolitan Museum of Art, Don de Robert Koch, 2002

©Photo : The Metropolitan Museum of Art

 

Louis C. Tiffany

Encrier, c.1900-1903 Verre, argent

Newark, The Newark Museum Don de Mr. And Mrs. Ethan D. Alyea, 1967

©Photo : The Newark Museum

 

Louis C. Tiffany

Lampe " Glycines", c.1901 Verre Favrile, plomb, bronze

Richmond, The Virginia Museum of Fine Arts Don de Sydney et Frances Lewis

©Photo : Katherine Wetzel

 

 

16 septembre 2009 - 17 janvier 2010

Musée du Luxembourg 19 rue de Vaugirard - 75006 Paris

Tel : 01 45 44 12 90

www.museeduluxembourg.fr

 

lundi, 21 septembre 2009

chronique DVD septembre 2009

Le cinéma (et les DVD) de Jive : Septembre 2009

Chaque mois, Jive, notre cinéphile quatorzièmois, nous livre ses critiques de DVD et ses bons plans....

 

Vacances Oblige..

Un numéro spécial rentrée avec quelques titres incontournables.

 

BONNE RENTRÉE A TOUS

 

dvd_A-PLAT-LOEUF-DU-SERPENT-DEF_329.jpgL'OEUF DU SERPENT Carlotta

Réalisateur: Ingmar BERGMAN

Acteurs: David CARRADINE, Liv ULLMANN

Durée: 114mns


Résumé: Berlin, dans la semaine du 3 au 11 novembre 1923. Un paquet de cigarettes coûte 4 milliards de marks. C'est l'inflation galopante, le chômage, la misère et le désespoir. Au milieu du chaos, Abel Rosenberg se sent triplement étranger puisqu'il est juif, américain et chômeur. Alors qu'il se perd dans l'alcool, Abel découvre le corps de son frère suicidé d'une balle dans la bouche. Interrogé par le commissaire, il a l'intuition qu'on le soupçonne de plusieurs meurtres perpétrés dans le quartier. Il se réfugie auprès de Manuela, ancienne compagne de son frère qui joue un numéro dans un cabaret des bas-fonds. Ensemble, ils font une rencontre perfide et s'égarent dans la peur, menacés par un mal innommable qui "tel un oeuf de serpent, laisse apparaître à travers sa fine coquille la formation du parfait reptile"...

Critique: Un film assez méconnu de son auteur édité pour la première fois en DVD avec un master flambant neuf. BERGMAN dont le talent ,n'est plus à prouver parle ici une nouvelle fois du thème qui a hanté toute son oeuvre ou presque celui de la mort, l'une de ses interrogations majeure qui a culminé avec un des plus beaux films du cinéma LE 7ème SCEAU (une partie d'échecs entre un chevalier qui revient des croisades et la mort elle même). Ici avec l'Oeuf du Serpent sortie en 1977, il s'attaque à sa première super production avec une ambiance très kafkaïenne sur fond du montée du nazisme

Un film rare qui mérite d'être redécouvert et l'occasion de revoir David CARRADINE qui sortait du succès de la série KUNG FU.

Bonus:

LOIN DE SUÈDE (20 mn)

Un documentaire rare et précieux sur les coulisses de L’Œuf du serpent, avec Ingmar Bergman et ses acteurs.

BANDE-ANNONCE

L’ŒUF DU SERPENT OÙ L’EXIL D’INGMAR BERGMAN (LIVRET 36 PAGES INÉDIT) :

Un retour en textes et en images sur le film et son difficile contexte de réalisation, avec des interviews, des textes inédits et des photos de plateau…

 

42737.jpgTARZAN L'HOMME SINGE et TARZAN S'EVADE (collector) Warner

Réalisateur: W.S.VAN DYKE

Acteurs:Johnny WEISSMULER, Maureen o'SULLIVAN...

Durée: 1H39-1h35


Résumé:-Le cimetière des éléphants : un lieu mythique qui justifie sans peine une expédition dans la jungle. Mais la route est périlleuse, les accidents sont nombreux, les pygmées féroces… Et surtout, la forêt à son gardien, mystérieux et redoutable : Tarzan, l’homme singe…

- Des chasseurs blanc capturent Tarzan pour le montrer dans un cirque. Mais le roi de la jungle, aidé par ses amis éléphants et fauves réussit à décimer le groupe d’odieux aventuriers avant de retrouver Jane qui l’attend au foyer…

Critique: Alors que se déroule encore pour quelques jours l'exposition TARZAN au musée du Quai Branly, il est fort recommandé de se replonger dans les aventures cinématographiques de l'homme singe imaginé par Edgar RICE BURROUGH. Warner nous propose une édition collector avec le premier et le 3ème tournés avec Johnny WEISSMULLER (il en tournera 12).

Ce qui est formidable en les revoyant c'est que la magie fonctionne toujours malgré l'âge du film, les enfants adorent ce personnage et la mise en scène de l'époque.

Tarzan l'homme singe ainsi que Tarzan et sa compagne sont considérés à juste titre comme les plus beaux les plus violents et les plus sexy de tous ceux tournés jusqu'ici.

A quand une vraie vision du livre de BURRROUGHS car pour le moment aucun film n'a raconté la véritable histoire de Tarzan et  de Jane si ce n'est DISNEY et le GREYSTOKE de Hugh HUDSON qui ont par petites touches abordés les thèmes et situations exactes du roman.

 

Bonus:

« Silver Screen roi de la jungle » (90’)

« Le tournage de la MGM : Johnny Weissmuller »

« Schnarzan le conquérant »

« Le fric du rodéo »

6 bandes-annonces Tarzan

 

42735.jpgBEN HUR Warner

Réalisateur: William WYLER

Acteurs; Charlton HESTON, Jack HAWKINS, Stephen BOYD...

Durée:3h32


Résumé: Judas Ben-Hur, prince de Judée, retrouve son ami d'enfance Messala, venu prendre la tête de la garnison de Jérusalem. Mais leur amitié ne peut résister à leurs caractères différents.

Alors qu'une pierre tombe du balcon de la maison familiale de Ben-Hur, manquant de tuer le gouverneur qui paradait plus bas, Messala trahit son ami qu'il sait innocent en l'envoyant aux galères et en jetant en prison sa mère et sa soeur. Ben-Hur jure alors de reconquérir sa liberté et prépare sa vengeance.

Critique: Que peut encore dire ou écrire sur cette oeuvre qui a largement contribué à l'événement des films à grands spectacles. BEN-HUR c'est tout ce qu'on aime au cinéma, ce sont des morceaux d'anthologies à jamais gravé dans la mémoire collective. Pas d'effets numériques, ici tout est vrai jusqu'au milliers de figurants (environs 400 000) et une course de chars toujours aussi impressionnante.

Une mise en scène signée William WYLER qui était aussi sur la première version cinéma en tant qu'assistant du réalisateur Fred NIBLO

Ce projet de film ambitieux fut mené pour sauver le Studio de la MGM de la faillite. Ce pari fut payant.Du fait de l'importance de l'enjeu, une quarantaines de scénarios furent examinés avant d'aboutir à un résultat jugé satisfaisant et décroché 11 Oscars en 1960. A ce jour ce raccord n'a était que égalé par James Cameron avec TITANIC et Peter Jackson avec sa trilogie du SEIGNEUR DES ANNEAUX

Bonus:

Ben-Hur : le film qui changé le cinéma »

« Ben-hur, à travers les images »

Making of (58’)

Bouts d’essai de Leslie Nielsen, Cesare Danova et Haya Harareet

Ciné-journaux d’époque

Les récompenses : cérémonie des Oscars 1960

Bandes-annonces

 

images-1.jpegL'ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON Warner

Réalisateur: David FINCHER

Acteurs: Brad PITT, Cate BLANCHETT...

Durée: 159mns

Résumé: Un homme naît très vieux et vit toute sa vie à l'envers, pour mourir bébé, traversant ainsi le monde de la fin des années 1910 à l'aube du xxie siècle.

Critique: Une grande oeuvre romanesque réalisé par ce petit génie qu'est David FINCHER.

Le romancier Fitzgerald est considéré à juste titre comme souvent inadaptable, mais le e scénario signé Eric Roth, l'auteur de Forrest Gump,tend à prouver ici que tout est possible.

Cela faisait plus de quinze ans que Hollywood parle de ce film, dont la faisabilité n'a cessé d'être remise en question. De nombreux réalisateurs, Steven Spielberg, Ron Howard ou Spike Jonze, ont approché cette aventure avant d'abandonner un projet devenu mythique.

Il aura fallu toute la détermination de Fincher, de son génie visuel, technique et directeur d'acteur pour faire aboutir le meilleur film de ces dernières années tout au moins le plus poétique et le plus beau de son auteur après des réussites incontestables tels que Seven, Fight Club et le trop méconnu Zodiac.

Le film aurait mérité à mon avis le plein de statuettes aux Oscars, sur 13 nominations il n'aura reçu que 3 oscars Techniques. C'est une bien maigre consolation...

 

L'Etrange Histoire de Benjamin Button, de David Fincher avec Brad Pitt et Cate Blanchett.

http://www.benjaminbutton.com/

 

Bonus:

Disc 1

commentaires du réalisateur David Fincher

Disc 2

14 séquences à la découverte de l'envers du décor

Préface, développement technique et production en détails

Interview du compositeur français Alexandre DESPLAT qui vient d'être récompensé aux Etats-Unis d'un Hollywood Award, il vient de terminer la musique de Twilight 2 " la tentation.

galerie de photos et bandes annonces

 

Dans nos salles obscures, 2 films à ne pas rater 19158764.jpgDEMINEURS et 19136342.jpgDISTRICT 9 tous deux fortement recommandés.

 

Jive Septembre 2009

Plus d'infos : + Retrouvez toutes les chroniques et interviews de Jive - notre cinéphile quatorzièmois - dans notre rubrique Cinéma. + Un cinoche dans le XIVe ? Toutes les séances accessibles en clic dans notre colonne de gauche !

 

05:45 Publié dans Cinéma, Culture, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dvd, chronique

dimanche, 20 septembre 2009

Journée Mondiale de la Poésie Dans le miroir de l'Autre : mémoires d'avenir

 

La XXIe Journée se déroulera le 17 octobre à la Mairie Annexe du 14e Arrdt.

Placée sous le patronage de la Mairie du 14e Arrdt. de Paris, de la Ville et de la Province de Venise, la Journée Mondiale de la Poésie se déroulera à la Salle des Fêtes de la Mairie-Annexe du 14e Arrdt. (12 rue Durouchoux, 75014 Paris -Métro : Denfert-Rochereau) le samedi 17 octobre prochain à partir de 15hs.

La Journée bénéficie de l’adhésion du Président de la République Italienne

La Journée Mondiale de la Poésie 2009 a reçu l’adhésion personnelle de M. le Président de la République Italienne, On. Giorgio Napolitano (« con l’adesione del Presidente della Repubblica ») qui a décerné aux organisateurs une spéciale médaille présidentielle.

Partenaires institutionnels et soutiens

Organisée par Giulia Bogliolo Bruna, présidente de "Poesia-2 Ottobre » de Paris, la Journée bénéficie du soutien de la Mairie du 14e Arrdt. en les personnes de M. Pascal Cherki, Maire du 14e Arrdt., Conseiller de Paris et de Mme. Danièle Pourtaud, Adjointe au Maire de Paris en charge du Patrimoine et Conseillère déléguée du 14e en charge de la Culture et du Patrimoine.

La Journée Mondiale de la Poésie bénéficie du soutien:

·de l’Association « Actes de Présence »,

·du C.I.E.M.I (Centre d’Information et d’Etudes sur les Migrations Internationales) de Paris,

·du Conseil de la Jeunesse du 14e Arrdt.,

·du Centro Studi Americanistici « Circolo Amerindiano » de Pérouse,

·du magazine “ Nuovi Orizzonti Europa”,

·des restaurants Pastapapà qui offrent le cocktail qui clôt la Journée.

Thème et esprit de la Journée Mondiale de la Poésie

Dans une alchimie de paroles (mini-représentations théâtrales, lectures et récitations poétiques, réflexions philosophiques et littéraires), de musiques, d’images (tableaux, photographies), de nombreuses personnalités du monde entier venues d’horizons différents, (écrivains, philosophes, comédiens, sociologues, peintres, musiciens) déclineront le thème : « Dans le miroir de l’Autre : Mémoires d’avenir ».

Fidèle à l’esprit qui a animé les précédentes éditions, la Journée se propose de donner libre cours à un dialogue fécond entre les arts sous le signe de la liberté créatrice, de l’interculturel, des valeurs humanistes de fraternité, solidarité et de tolérance.

Manifestation résolument engagée, la Journée souhaite contribuer, par une communion des arts et de sensibilités, au combat contre toute forme d’ethnocentrisme, de racisme, d’antisémitisme et de sexisme.

In memoriam Lucie Aubrac et Pablo Neruda, hommage en sa présence à Jean Malaurie

affiche jmp 2009 def.jpg

Un hommage sera rendu à la mémoire de la Résistante Lucie Aubrac, à la présence de Raymond Aubrac, son époux et grand Résistant, par Renée Keller, Secrétaire Générale de l’Union des Déportés et Internés Chrétiens.

La figure du grand poète Pablo NERUDA sera évoquée, sous forme de composition poétique et de spectacle théâtral, par Pedro Vianna (poète et écrivain, économiste spécialiste de la question migratoire, président d’Actes de présence) et Eric Meyleuc (poète, Actes de présence).

La Journée sera honorée de la présence et de la participation du Prof. Jean Malaurie (Directeur-fondateur de la collection « Terre Humaine », Ambassadeur de Bonne volonté auprès l’UNESCO, Président d’honneur de l’Académie Polaire d’Etat de Saint-Petersbourg…).

Avec les interventions de la célèbre anthropologue Dominique Sewane et de Giulia Bogliolo Bruna, ethno-historienne et présidente de l’Association « Poesia-2 Ottobre » de Paris, la Journée rendra hommage à Jean Malaurie, chercheur humaniste, inlassable défenseur des Minorités et des oubliés de l’Histoire.

 

Parmi les participants à la Journée Mondiale de la Poésie

·Gérard Augustin, poète, co-directeur de la Collection « Levée d’encre » éd. L’Harmattan,

·Yahia Belaskri, journaliste et écrivain,

·Prof. Michel Cassir, universitaire, co-directeur de la Collection « Levée d’encre » éd. L’Harmattan, Lauréat du Prix de la Poésie Francophone,

·Claudia Christiansen, comédienne,

·Marie-Lize Gall, peintre et poétesse, Présidente des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e,

·Myriam Guilhot, comédienne et journaliste

·Jean-Marc Huguet, psycho-sociologue et écrivain,

·Ali Keskin, poète et écrivain turc, militant de la liberté et de la laïcité,

·Pierre Pelle, économiste, philosophe et écrivain,

·Romolo Santoni, Président du Centro Strudi Americanistici «Circolo Amerindiano» (Pérouse),

·Alessio Sabatini Sciarroni, poète,

·Association Actes de présence,

·Ensemble instrumental Charles Koechlin.


La Journée pourra compter sur la participation d’Antoine Beaufort (Président de la LICRA Jeunes) et Maria Giuseppina Bruna (Responsable de la LICRA Jeunes Paris).

A noter également l’intervention chorale du Conseil de la Jeunesse du 14e Arrdt. de Paris (instance de démocratie participative à l’adresse des jeunes de 13 à 25 ans promue par la Mairie de Paris et la Mairie du 14e) représenté, entre autres, par Boussad Belhia, Maria Giuseppina Bruna, Gilles Pradeau, Sara Laforge et Pedro Toto

La Journée donnera libre cours à l’expression artistique de Ghislaine Loyré - de Hauteclocque (anthropologue et peintre), Mary Brilli (peintre), François Gall (peintre) Marie-Lize Gall (peintre et poétesse, Présidente des Peintres et Sculpteurs Témoins du 14e Arrdt.), Hortense Cheminant (photographie).

Dans le miroir de l’Autre : mémoire d’avenir

Date : Samedi17 octobre 2009  à partir de 15hs00

Lieu : Mairie-Annexe du 14e Arrdt. de Paris

Adresse : 12 rue Durouchoux, 75014 Paris -Métro : Denfert-Rochereau

Horaires : à partir de 15hs.

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE

En clôture, cocktail dinatoire offert par les restaurants PASTAPAPA

Contacts:

Giulia Bogliolo Bruna Ethno-historienne, Présidente de « Poesia-2 Ottobre » de Paris gbogliolo.bruna@gmail.com

Maria Giuseppina Bruna Doctorante, Responsable la Communication margie.bruna@gmail.com

affiche jmp 2009 19 septembre.pdf

Dossier de presse JMP2009 def.pdf