Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 janvier 2005

Piétonnisation de la rue Daguerre : résultats de la consultation

Le Conseil de quartier Mouton-Duvernet se réunira demain soir, mardi 18 janvier à partir de 20h, à l’école élémentaire 46, rue Boulard (voir le plan d'accès). Thème principal de cette réunion publique : les résultats de la consultation organisée localement sur la piétonnisation de la rue Daguerre.

Pour celles et ceux qui ne pourraient se rendre à cette réunion, voici néanmoins quelques chiffres et résultats qui ont filtré lors du dépouillement des questionnaires :

Pour les habitants du quartier :
- 6000 questionnaires distribués.
- 300 réponses.
- Souhait exprimé par la majorité : une rue Daguerre 100% piétonne.

Pour les commerçants :
- 120 questionnaires distribués.
- 35 réponses.
- Souhait exprimé par la majorité : une rue Daguerre ouverte aux automobiles mais priorité piétons.

Les organisateurs sont un peu déçus du peu de mobiliation pour un sujet important quant à l'avenir du quartier alors que beaucoup de moyens d'information avaient été mis en oeuvre. On notera en particulier la faible participation des commerçants au regard de l'impact économique potentiel de ces évolutions...

Mais rendez-vous demain pour les résultats officiels et précis de cette consultation locale. D'ici là, nous vous invitons à nous faire part de votre sentiment sur ces projets de piétonnisation par mail ou directement ci-après.

Pierre

Plus d'info :
+ Notre article précédent, en date du 10 décembre 2004, sur la piétonnisation de la rue Daguerre.

samedi, 15 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme : un conseil d'arrondissement réellement extraordinaire (3/3)

Le débat s'annonçait important. Le Plan Local d'Urbanisme est un document clé pour l'avenir de Paris (cf. notre série d'article entre le 5 et le 10 janvier) et notre Conseil d'arrondissement se réunissait en séance extraordinaire lundi 10 janvier 2005 dernier pour débattre de ce thème unique. A la suite de cette réunion, 3 internautes nous ont fait parvenir leur vision de cette soirée. Paris14.info vous livre leurs articles en 3 épisodes...

Episode 3

PLU : bilan mitigé à mi-parcours

Le projet de PLU a été débattu lundi 10 janvier 2005 en Conseil d’arrondissement, de 19h00 à 23h45 (!), ce qui a valu à Monsieur le Maire un « bonne nuit » plutôt qu’un « bon soir », et sur ce point, on a pu le suivre parfaitement !

Comme on s’en doutait un peu, l’opposition politique n’est pas spécialement venue de la droite (inexistante et réduite à sa portion congrue dans notre arrondissement) mais essentiellement des Verts... Ces derniers, qui font pourtant partie de la majorité municipale, et qui par l’intermédiaire de Romain Paris (élu Vert), avaient le rôle (ingrat et ironique) de présenter ce PLU ...qu’ils allaient combattre avec une certain professionnalisme, il faut l’avouer. Politiquement, il y avait donc de quoi faire tourner les têtes, et sur les 200 propositions d’amendements du groupe Verts, 60 ont finalement été retenus pour le débat au sein du Conseil d’Arrondissement.

Le principal point d’accrochage fut le problème du C.O.S. sur les 15 premiers mètres, qui passe de 3 à 4 dans le projet. Cela risque d’entraîner une densification très forte du bâtit parisien en général, et lorsque les parcelles sont peu profondes - ce qui est le cas de la plupart des terrains sur lesquels sont construites les maisons de faubourg de notre arrondissement – il est à craindre des surélévations, voire de fructueuses opérations immobilières privées. Comme à cela se joint une diminution des protections de l’ancien bâtit (adieu les E.A.C., c’est désormais un simple filet de hauteur qui doit garantir une hypothétique protection, sauf pour quelques chanceuses maisons du 14eme où la volumétrie serait conservée), le groupe des Verts a mis sous la condition du retour du C.O.S. à 3 son acceptation du projet PLU au Conseil de Paris le 31 janvier prochain.

Pour ce qui est des Espaces Verts Protégés (anciens Espaces Verts Intérieurs Protégés), il est à noter une avancée notable, puisque le Règlement Local de Publicité (RLP) annexé au PLU, demanderait l’interdiction d’implanter de la publicité sur les E.V.P., ce qui diminuerait de manière significative les outrages faits à notre paysage urbain, déjà fort abîmé par ailleurs. De plus, la délimitation de certains E.V.P. s’est affinée, comme sur l’OPAC Sarrette / Prisse d’Avennes / Père Corentin, sur celui de la poste au 105 Boulevard Brune ou sur celui (gigantesque) de l’hôpital Sainte Anne dont les 65000 m2 actuels devraient retourner aux 71000 m2 d'autrefois.

Enfin et pour conclure, rappelons que si à gauche les rangs étaient au complet, à droite seuls Messieurs Ogé (UDF) et Vivien (UMP) étaient présents du début à la fin des débats. Opposés au projet de PLU actuel, ils lui ont notamment reproché de défendre une vision de Paris du type « Amélie Poulain » ; ce qui n’a nullement dérangé René Dutrey, parlant cette fois au nom de la majorité municipale, qui a bien aimé ce film, particulièrement pour son modèle de mixité sociale !

Pour notre part, si on pouvait aussi y mettre un peu du bonheur est dans le pré, nous n’y verrions pas d’inconvénient, en ajoutant que l’avenir de Paris ne se joue pas pour une poignée de dollars, et en espérant que les tontons flingueurs de la politique nous éviterons un avenir diabolique !

Dan

Plus d'info :
+ L'Episode 1 en date du 13 janvier : Une réunion qui a déPLU
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

vendredi, 14 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme : un Conseil d'arrondissement réellement extraordinaire (2/3)

Le débat s'annonçait important. Le Plan Local d'Urbanisme est un document clé pour l'avenir de Paris (cf. notre série d'article entre le 5 et le 10 janvier) et notre Conseil d'arrondissement se réunissait en séance extraordinaire lundi 10 janvier 2005 dernier pour débattre de ce thème unique. A la suite de cette réunion, 3 internautes nous ont fait parvenir leur vision de cette soirée. Paris14.info vous livre leurs articles en 3 épisodes...

Episode 2

PLU : une majorité municipale profondément divisée...

Plus de 200 amendements étaient prévus, mais la grogne de Pierre Castagnou et le minimum de discipline requis au sein de la majorité municipale ont conduit à une réduction à ...60 amendements.

Les amendements présentés par les élus de la majorité municipale ont été regroupés en 9 thèmes :
- Logement
- Emplacements réservés
- Densité -Equilibre habitat/activités
- Environnement
- Stationnement
- Sureté/sécurité
- Orientations d'aménagement
- Patrimoine (36 amendements) - 2 amendements présentés par les élus UMP du XIVe
- Tourisme/Commerce/Artisanat

Ces amendements ont été rapportés par les différentes composantes des élus de la majorité et plus particulièrement par les élus Verts. Le public est intervenu à cinq reprises dans les débats. Les élus de l'opposition (UMP - UDF) sont également intervenus. Ces amendements ont été adoptés dans leur ensemble.

A noter toutefois que deux amendements relatifs à la "densité" et à "l'équilibre habitat/activités" présentés par les élus verts n'ont pas été adoptés et ces mêmes élus Verts n'ont pas apprécié ! De quoi s'agit-il ?

Amendement relatif à la densité :
Paris étant la grande ville la plus dense d'Europe, sa capacité d'évolution est réduite. Pour les élus Verts, il faut préserver sa richesse patrimoniale et il s'agit de limiter cette densité tout en assurant les évolutions nécessaires aux besoins des parisiens, en particulier s'agissant du logement social. Or le PLU introduit un COS différencié selon la profondeur de la parcelle : fixé à 4 dans les 15 mètres et à 2 au-delà de cette bande. L'impact est positif pour le coefficient 2. En revanche le COS de 4 s'appliquera pour l'écrasante majorité des parcelles et notamment à celles donnant lieu à dépôt de permis de construire densifiant ainsi encore plus les tissus faubouriens. Option irrecevable pour les élus Verts. Ils proposent donc de ramener le COS à 3+2 dans les mêmes conditions que celles proposées pour le COS 4+2. Amendement rejeté.

Amendement relatif à l'équilibre habitat/activités :
Pour les élus Verts, le PLU tel qu'il est fait le pari très risqué de laisser le seul marché opérer la répartition spatiale entre activités et habitat avec accentuation des risques de bulle foncière et immobilière au détriment de la politique de construction de logement sociaux (le foncier devenant prohibitif). Pour palier ces inconvénients, les élus Verts proposent de modifier les zones en faisant en sorte que la zone d'incitation à la mixité et la zone priorité au logement social ne se chevauchent plus. Amendement rejeté.

Une majorité municipale profondément divisée

C'est ainsi que lorsque le vote sur l'acceptation du "projet PLU ainsi amendé" s'est tenu, les élus Verts ont voté contre. René Dutrey, premier adjoint (Vert) au Maire du 14e, a justifié la position des élus Verts en disant que le rejet des deux amendements importants ci-dessus décrits ne leur permettait pas d'approuver le projet de PLU ainsi proposé.

Un ange est passé...

Nicole

Plus d'info :
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

jeudi, 13 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme : un conseil d'arrondissement réellement extraordinaire... (1/3)

Le débat s'annonçait important. Le Plan Local d'Urbanisme est un document clé pour l'avenir de Paris (cf. notre série d'article entre le 5 et le 10 janvier) et notre Conseil d'arrondissement se réunissait en séance extraordinaire lundi 10 janvier dernier pour débattre de ce thème unique. A la suite de cette réunion, 3 internautes nous ont fait parvenir leur vision de cette soirée. Paris14.info vous livre leurs articles en 3 épisodes...

Episode 1

PLU : une réunion qui a déPLU

J’ai assisté lundi 10 janvier 2005 dernier au Conseil d’Arrondissement, en omettant complètement de me munir de 2 outils essentiels : mon fidèle oreiller pour dormir plus confortablement pendant les 3 premières heures de la réunion et une boisson énergétique histoire de me réveiller pour la suite de la soirée.

Certes, je n’avais pas dîné mais il est vrai que la réunion sur le thème du PLU commençait à 19h et que plus de 60 amendements devaient être débattus… débat ayant démarré après 22h – le temps pour le public de quitter la salle, lassé après 3h de verbiage.

Donc en résumé, entre un discours de bienvenue du maire du 14e arrondissement, Pierre Castagnou, s’étalant pendant 45mn, une grossière présentation du PLU face à public pourtant averti par M. Romain Paris (élu en charge de l'urbanisme et de la propreté) pendant une interminable demi-heure, le tout suivi par les critiques des diverses représentations politiques (leur pertinence égalant bien souvent celle des interventions précédentes), il y avait de quoi trépigner.

Le plus grave est qu’une large partie du public s’était déplacée pour assister au débat des 60 amendements proposés. Or, la parole a été donnée au public avant même l’annonce de ceux-ci, ce qui, me direz vous, est certainement très commode puisque limitant toute possibilité d’intervenir (rappelons que lors de ces conseils, toute question doit être préalablement rédigée et remise à un huissier suffisamment à l’avance au cours de la session). Seules 5 personnes ont donc adressé leur mécontentement pour ressasser quelques sujets déjà largement évoqués lors de réunions précédentes. Il était certainement nécessaire de se rappeler ainsi au bon souvenir des élus puisque, visiblement, ceux-ci n’avaient pas donné suite, mais ces thématiques abordées faisaient-elles réellement partie du cadre du PLU (parce que concernant des problèmes très particuliers propres au quartier alors que le PLU dresse des stratégies urbaines globales) ? Ceci dit, vu l’écoute attentive dont ont fait preuve les élus à l’égard de la plupart des intervenants, on comprend mieux la nécessité de répéter les choses…

Bref, il était déjà 22h quand Monsieur le Maire se décida – enfin ! – à aborder le premier des 60 amendements. Lui souhaitant intérieurement bon courage pour cette nuit qui s’annonçait longue, je suis rentrée me coucher. A quoi bon, le public ne pourra pas intervenir quoiqu’il arrive. Certes il y aura une « enquête publique » qui risque fort d’aboutir comme la précédente à une série de questions répétitives et mal formulées (ex. question 4 : « jugez-vous important de réaliser de nouveaux espaces verts » et question 12 : « jugez vous important de créer de nouveaux espaces verts » avec une écrasante majorité de réponses positives – plus de 93%, comme si un parisien allait répondre ‘non’ – soupir).

Désormais, le citoyen lambda va être contraint de rester muets face aux débats élaborant les stratégies urbaines qui régiront son cadre environnemental pour les 20 prochaines années… autant s’endormir et noyer sa frustration dans ses rêves !

Angélie

Plus d'info :
+ A paraître vendredi 14 janvier : une majorité municipale profondément divisée...
+ A paraître samedi 15 janvier : à mi-parcours, un bilan mitigé pour le PLU.
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

lundi, 10 janvier 2005

Mairie du 14e arrondissement : le PLU en débat

Dans notre 14e arrondissement, cette rentrée est marquée par un premier rendez-vous (très) important. Vous êtes intéressés par notre environnement urbain, l'architecture et la préservation du patrimoine ? Vous vous inquiétez pour la survie du petit commerce ? Vous vous demandez comment stopper la flambée des prix dans l'immobilier ? Le manque de crèches et de logements sociaux sur Paris vous interpelle ? Vous aimeriez savoir si l'on va construire une tour dans votre jardin ou parc favori ? En un mot, vous vous sentez concernés par la vie de votre quartier, de notre arrondissement et plus largement de Paris ? Ne manquez sous aucun prétexte la réunion de notre Conseil d'arrondissement, ce soir, lundi 10 janvier 2005 à partir de 19 heures*. Thème exclusif et exceptionnel de ce Conseil : le Plan Local d'Urbanisme (PLU).

Le PLU est un document fondateur pour notre ville. La loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (S.R.U.) du 13 décembre 2000 réforme en profondeur l'approche publique de l'évolution et de l'aménagement des villes. Le PLU, qui se substitue notamment au Plan d'Occupation des Sols (POS), n'est pas uniquement un document d'urbanisme réglementaire : il exprime un véritable projet de ville. Il doit s'harmoniser avec le Programme Local de l'Habitat et le Plan de Déplacements Urbains, qui en sont les corollaires. En bref, ce document, encore en concertation, mais qui entrera en vigueur à partir de 2006, fixera les règles d'urbanisme pour les vingt prochaines années à Paris.

Autant vous dire que cette prochaine réunion risque d'être bien houleuse. Le projet présenté en Conseil est en effet bien en retrait du premier projet présenté aux élus et aux associations en décembre 2003. Nos premières informations font état du dépôt de plus de 200 amendements ...par les seuls élus Verts ! Quant aux associations de tous bords, elles n'ont pas l'intention d'en rester là et annoncent des réactions vigoureuses si elles ne sont pas entendues.

Alors, à ce soir, nombreux et mobilisés sur ce sujet clé pour l'avenir de Paris. Votre présence et votre engagement sur ce sujet sont importants... De ce fait, je vous invite à faire suivre cette info à vos amis ou proches.

Pierre

Plus d'info :
+ Pour bien préparer cette réunion, vous pouvez lire les articles publiés sur ce site ces 4 derniers jours, les enrichir de vos commentaires (ou nous les adresser par mail).
+ Ou l'excellente tribune de François Ascher - "Aménagement : Paris sera Francilien ou ne sera pas" publiée dans le journal Liberation le 5 janvier dernier.
...
+ Réunion exceptionnelle du Conseil d'arrondissement consacré au nouveau Plan Local d'Urbanisme - lundi 10 novembre à partir de 19h à la Mairie du 14e arrondissement - salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès).
+ Le site officiel que la Mairie de Paris consacre au PLU.
+ Les résultats de l'enquête publique préalable.

dimanche, 09 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme (PLU) : Faites votre appartement ! (4/4)

La Mairie du 14e organise un Conseil d'arrondissement exceptionnel consacré au PLU. Revue de détails en 4 articles.

Le PLU doit être proposé en Conseil de notre arrondissement le 10 janvier 2005 à 19h, pour une présentation en Conseil de Paris fin janvier. Il est évident qu’il ne satisfait ni les politiques (abandon des promesses sociales et environnementales), ni les habitants et les Conseils de quartier (oubli de leur demandes répétées), et encore moins les associations (douze mois de concertations évaporés !). On pourrait espérer des promoteurs matière à satisfecit ; mais si le coefficient d’occupation des sols (COS) passe effectivement de 3 à 4 sur les 15 premiers mètres de profondeur, il faut souligner qu’il n’y a plus de terrains où construire dans Paris !

Donc ce 10 janvier, un nombre incalculable d’amendements (plus de 200...) pourraient être présentés et soumis au vote du conseil d’Arrondissement à la Mairie. Si chaque propriétaire souhaite requalifier une protection comme précédemment inscrite au POS, si chaque association d’urbanisme souhaite y inscrire ce qu’il y a été durement négocié, et si chaque parti politique souhaite influencer plus ou moins socialement l’esprit du PLU, il y a de bonnes chances pour que la soirée devienne longue et inédite ! Comme par principe, chacun protège son patrimoine et ses idées, ce projet de PLU engage son auteur à de sérieuses difficultés, notamment si chaque propriétaire en profite par la suite pour surélever son immeuble (et faire au passage de substantiels bénéfices...).

Exemple de calcul avec un Coéfficient d'Occupation des Sols (COS) passant de 3 à 4 :

Prenons un terrain de 15m de profondeur sur 6m50 de large, soit près de 100 m2. Avec le nouveau COS, il pourra être construit 400 m2 habitables – 300m2 auparavant – et considérant une cour intérieur, l’immeuble sera de 5 étages – 4 auparavant – pour une hauteur de 17m50. On peut imaginer quelques surélévations, vu la rentabilité du prix au m2 supplémentaire (entre 4 et 5000 Euros dans le 14e).


Pour l’instant, chacun prévoit des cahiers de propositions, et s’apprête, dans le cas où celles-ci ne seraient pas acceptées, à « réagir énergiquement au premier semestre 2005 » (l'association Monts14 notamment), durant la période d’enquête publique. Il PLeUre dans mon coeur comme il PLeUt sur la ville...

Dan

Plus d'infos :
+ Notre série d'articles consacrée au PLU (voir les jours précédents).
+ La réunion exceptionnelle du Conseil d'arrondissement consacré au nouveau Plan Local d'Urbanisme aura lieu lundi 10 novembre à partir de 19h à la Mairie du 14e arrondissement, salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès).
+ Le site officiel que la Mairie de Paris consacre au PLU.
+ Les résultats de l'enquête publique préalable.

samedi, 08 janvier 2005

Plan local d'urbanisme (PLU) : je construis dans mon jardin... (3/4)

La Mairie du 14e organise un Conseil d'arrondissement exceptionnel consacré au PLU. Revue de détails en 4 articles.

Nous traitons aujourd'hui des jardins, cours et espaces verts intérieurs. Un petit coup d’œil dans l’atlas du PLU montre l’effacement partiel des quelques pauvres espaces verts listés depuis vingt-cinq ans dans l’ancien Plan d'Occupation des Sols (POS). Ils sont répertoriés par une couleur verte, donc uniquement par leur superficie moyenne, mais non par leur délimitation (très vague pour la plupart), par leur plantation (pourtant propre aux jardins…), et surtout pas par leur caractère (le dessin, le charme), notions absolument inexistantes en 2004. A croire que l’Urbaniste n’a jamais mis les pieds dans un jardin planté d’arbres. Ainsi, on lit qu’ils sont définis comme « morcelables » : la formulation du PLU a l’air de s’être tordue le cou pour ne pas qualifier les espaces verts, même protégés, de constructibles ! Pour être cocasse, imaginez une tour sur l’espace planté de votre immeuble, et pour contrepartie votre ancien jardinet divisé sur 47 étages !

Notons que certains EVIP des domaines publics ont déjà subis des outrages : destructions de jardins (classés en EVIP AP-HP Hôpital Ste Anne, 20% ont disparu), abattage d’arbres pour plantation de panneaux de pub (EVIP aussi pour l’OPAC rue Prisse d’Avennes), disparition de petits jardins ouvriers pour….encore de la pub (EVIP de la petite ceinture, R.F.F. Av. Jean Moulin), et j’en passe. Pourtant, pour trouver de la place aux projets souhaités par la Ville, il ne faudrait pas manœuvrer autrement. Par exemple, un stade bien ringard et jamais dépoussiéré depuis les années 70, et voici un endroit où l’urbanisme futur s’inscrirait totalement dans notre PLU, de par l’emplacement (éloigné de toute protection), et de par sa fonction (emprise totale de la Ville).

Par un manque de protection du bâtit ancien, et par voie de conséquence par un manque à s’affirmer dans une certaine politique d’urbanisme social comme c’était prévu, le PLU a d’ores et déjà été qualifié par les associations locales de projet schizophrène !

Dan

Plus d'infos :
+ Demain, 4e et dernier article de notre série : Plan Local d'Urbanisme (PLU), faîtes votre appartement... (4/4)
+ Nos articles d'hier (PLU : des protections amoindries ?)et d'avant-hier (PLU : un premier rendez-vous important à la Mairie du 14e).
...
+ La réunion exceptionnelle du Conseil d'arrondissement consacré au nouveau Plan Local d'Urbanisme aura lieu lundi 10 novembre à partir de 19h à la Mairie du 14e arrondissement, salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès).
+ Le site officiel que la Mairie de Paris consacre au PLU.
+ Les résultats de l'enquête publique préalable.

vendredi, 07 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme (PLU) : des protections amoindries ? (2/4)

La Mairie du 14e organise un Conseil d'arrondissement exceptionnel consacré au PLU. Revue de détails en 4 articles.

Depuis déjà quelques semaines, les associations, les Conseils de quartier (pour le moins les habitants membres de ces conseils), et même les politiques (!) qui travaillent sur le futur PLU tombent de haut. Ils s’aperçoivent que ce qui leur avait été accordé lors des entretiens avec les fonctionnaires de la Ville n’est pas du tout répertorié dans les plans qu’ils ont sous leurs yeux ! Pire, le PLU proposé fait machine arrière pour ce qui concerne la préservation du petit patrimoine non classé. Dans notre arrondissement, comprendre les maisons de type « petit Montrouge » de faible hauteur, celles qui apportent un cachet typique à notre espace urbain. Sans proposer d’innovation urbaine ou architecturale (mis à part les tours, mais ce n’est pas une innovation !), sans non plus s’engager sur un urbanisme social ou écologique, pourtant inscrit au cahier des charges de ce PLU.

Dans notre arrondissement que faut-il donc en attendre ? Années après années, le recensement de l’immobilier parisien s’était étoffé. Ce travail apportait des solutions de protection spécifique respectueuses de nécessaire diversité de l’habitat. Dans le quatorzième arrondissement en particulier, avaient été adoptées des classifications très utiles qui vont disparaître. Adieu à l'Ensemble Architectural Cohérent (EAC) qui mentionne plusieurs belles maisons anciennes construites les unes à coté des autres. Adieu à la Volumétrie à Conserver (VC) qui protége à la fois en hauteur et en profondeur les petits immeubles et préserver les cours plantées qui ont du charme. Adieu enfin aux Espaces Verts Intérieurs Protégés (EVIP), notion qui sert à défendre des beaux espaces verts privés, petits pour certains mais grands pour bien d’autres, comme ceux de l’hôpital Sainte Anne (75 000 m2), de l’OPAC (jardins joliment plantés des immeubles HLM) ou de Réseau Ferré de France (RFF qui est propriétaire du célèbre chemin de fer - à l'abandon - de la Petite Ceinture).

En guise de protection, tant demandée par la population, le PLU proposé remplace les notions d’Ensemble Architectural Cohérent et de Volumétrie Conservée par un « filet de hauteur » (marqué par un trait pointillé orange ou vert sur le bâtiment dans la carte du PLU), qui autorise à construire un immeuble de RDC + 4 ou 5 étages, même si le bâtit existant n’en comporte qu’un ou deux. Ni la façade du bâtiment, ni sa hauteur si celle-ci est inférieure au niveau du filet, ni sa surface sur cour au cas où une construction devenait désirable, ne seront légalement protégées, donc préservées.

Les propositions venant du Paris « d’en bas » ont été mises à la trappe. Que deviendra ce petit patrimoine ancien, symbole de notre arrondissement, qui disparaît petit à petit ?

Dan

Plus d'info :
+ Voir notre article d'hier : Plan Local d'Urbanisme (PLU) - un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4)
+ Demain : Plan Local d'Urbanisme - Je construis dans mon jardin... (3/4)
+ Après-demain : Plan Local d'Urbanisme (PLU) : Faîtes votre appartement... (4/4)
...
+ La réunion exceptionnelle du Conseil d'arrondissement consacré au nouveau Plan Local d'Urbanisme aura lieu lundi 10 novembre à partir de 19h à la Mairie du 14e arrondissement, salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès).
+ Le site officiel que la Mairie de Paris consacre au PLU.
+ Les résultats de l'enquête publique préalable.

jeudi, 06 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme (PLU) : un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4)

Voici sans doute le premier événement important pour la vie citoyenne de notre arrondissement en cette rentrée 2005. Lundi 10 janvier prochain, un Conseil d'arrondissement sera exceptionnellement consacré au Plan Local d'Urbanisme (PLU), ce nouveau règlement, en concertation depuis déjà plusieurs mois, qui viendra fin 2005 remplacer notre bon vieux Plan d'Occupation des Sols. Un document majeur pour Paris puisqu'il fixera les règles en matière de construction pour les années à venir. Paris14.info vous propose donc une revue de détails en 4 articles (suite à paraître dans les 3 jours à venir).

PLU Kézako ?

La Ville de Paris est soumise, en matière d’urbanisme, à un règlement bien strict se matérialisant par un gros atlas, regroupant les plans de toutes les constructions immobilières, jardins, monuments historiques, etc.., et qui s’appelle jusqu’en fin 2005 le P.O.S. (Plan d’Occupation des Sols).

Afin d’adapter l’urbanisme parisien à son époque, c'est-à-dire en théorie de permettre une meilleure préservation du beau bâtit ancien et de proposer des solutions modernes à des questions contemporaines d’urbanisme, le Maire de Paris a donc décidé de remplacer le P.O.S. ancien par un nouvel atlas de plans, qui s’appellera comme à Marseille ou à Lyon le Plan Local d’Urbanisme - appelé donc P.L.U. - et qui défini, pour les quinze prochaines années, ce qui sera légal ou non, de détruire ou de construire dans notre belle capitale.

Après dix-huit mois de concertations avec tout ce que Paris compte comme associations défendant l’urbanisme (dans le 14ème, notons que Monts14 s’est beaucoup investi dans les négociations par l’intermédiaire de son président Patrice Maire), après aussi une enquête publique proposant sur des questions - sans risques - un choix de réponses allant du « d’accord » au « tout à fait d’accord » (!), la Ville propose donc dans ce nouvel Atlas l’ultime mouture de notre futur PLU, qui après tant d’attentes aurait du se rapprocher de ce que souhaitent habitants et associations. Malheureusement et contre toute attente, le document transmis a été pour les associations et les politiques de tout bord un retour en arrière important par rapport au premier projet déposé en décembre 2003...

Ce projet risque donc d’entraîner un débat houleux lors du Conseil d'arrondissement exceptionnel consacré au PLU, lundi 10 janvier 2005 prochain à la Mairie du 14e arrondissement. Il risque malheureusement de provoquer également une perte de confiance envers l’électorat habituel de M. Delanoë, composé de tissus sociaux et associatifs, qui n’ont pas l’intention d’en rester là.

Toutes celles et ceux qui s'intéressent à l'architecture, à l'urbanisme, au logement social, à la flambée des prix dans l'immobilier, aux tours, aux espaces verts intérieurs protégés (EVIP), à ces petits détails qui font le bonheur des promoteurs ou tout simplement à l'avenir de notre ville seront donc bien inspirés d'aller faire un tour à la Mairie du 14e arrondissement - salle des mariages - à partir de 19 heures...

Nouvel article demain : "Un PLU qui ne protège plus grand chose..."

Dan

Plus d'infos :
+ La réunion exceptionnelle du Conseil d'arrondissement consacré au nouveau Plan Local d'Urbanisme aura lieu lundi 10 novembre à partir de 19h à la Mairie du 14e arrondissement, salle des mariages, 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès).
+ Le site officiel que la Mairie de Paris consacre au PLU.
+ Les résultats de l'enquête publique préalable.

mercredi, 05 janvier 2005

Ferme Montsouris : la fuite en avant du promoteur...

On ne pourra que le regretter mais c'est désormais une quotidienne. La SOFERIM s'est à nouveau illustrée aujourd'hui sur le site de la Ferme de Montsouris et des carrières de Port-Mahon. Elle a introduit dans la cour une pelleteuse de 7 tonnes qui a réduit à l'état de bourbier l'essentiel de ce qu'elle n'était pas encore parvenu à niveler les jours précédents.

Dès lors, la soit-disant "préparation à l'intervention préventive des archéologues" (voir nos articles d'hier) ressemble de plus en plus à une fuite en avant. Sur un sol fragilisé, au-dessus d'un sous-sol classé, la SOFERIM prend des risques qui pourraient conduire à l'effondrement des carrières médiévales de Port-Mahon. A nouveau, ce jour, le Maire du 14e est intervenu pour arrêter la pelleteuse et les caméra de France 3 Ile-de-France se sont rendues sur place... Faudra-t-il que M. Pierre Castagnou dorme dans la cour de la Ferme Montsouris pour prévenir un prochain coup de force du promoteur ?

Ce dernier ne semble pas mesurer les risques qu'il fait courrir aux habitants des maisons avoisinantes, 24 et 22 rue de la Tombe-Issoire, qui reposent sur le même ciel de carrière. L'effondrement d'une école dans le 13e l'année dernière a marqué tous les esprits. Devrons-nous attendre une nouvelle catastrophe provoquée par un promoteur visiblement plus soucieux de ses intérêts à court terme que de la sécurité des riverains qu'il menace...

Plus d'info :
+ Les 37 associations du Collectif de Port-Mahon se réunissent ce soir à la Mairie annexe du 14e arrondissement - salle des fêtes à partir de 19 heures - afin d'évoquer la suite qu'elles souhaitent donner aux derniers événements et notamment à l'apparente inertie du Ministère de la Culture sur ce sujet. Un compte-rendu de cette réunion vous sera proposé prochainement.
+ ...Vos informations et réactions qui sont bien entendu les bienvenues ci-après...
+ Ou par mail si vous souhaitez qu'elles soient publiées sous forme d'articles : contact@paris14.info.

Pierre