Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 février 2005

Affichage associatif et commercial : des propositions (2/3)

Le Comité d'Initiative et de Consultation d'Arrondissement (CICA) s'est réuni récemment à la Mairie autour de Pierre Castagnou et de Sergio Coronado, délégué à la Démocratie Locale. Thème de ce CICA : l'affichage associatif et commercial dans le 14e arrondissement. L'insuffisance en la matière est criante... Suite de notre article d'hier...

Pourtant, pour un affichage local "performant" des solutions existent et Paris14.info souhaite faire des propositions inspirées de notre expérience de militants associatifs de terrain.

Partons d'un constat : pour être efficace, l'affichage associatif demande un maillage très fin. L'idéal serait de disposer d'un espace d'affichage rue par rue. Dès lors, il ne fallait pas chercher la solution bien loin...

medium_boite_a_lettre.jpgTout d'abord, pourquoi ne pas disposer au dos ou sur les côtés de nos affreux parcmètres des supports réservés aux affichettes des associatifs ou commerçants locaux ? Ils sont déjà régulièrement squattés par nos Conseils de quartier... Idem sur les boites-à-lettres. Puisque les petites boites de proximité disparaissent (hélas) et sont remplacées par d'énormes frigos jaunes dont la surface généreuse est immédiatement livrée aux tags et à l'affichage dit sauvage (voir ci-contre l'un des "frigos" de la porte d'Orléans...), pourquoi ne pas y installer un support destiné à l'affichage ?

De même, pourquoi n'admettre sur les arrêts de bus ou dans les couloirs de métro que de l'affichage commercial ? Ne serait-il pas possible que la société Decaux humanise un peu sont oeuvre ennuyeuse d'uniformisation des villes en proposant aux associations et aux petits commerçants un espace réservé à de l'affichage citoyen, artistique ou civique ?

Pour un tramway publicitaire ?

Fait accompli ? Difficile de revenir en arrière ? Pourquoi ne pas se battre pour que le tramway des maréchaux serve en la matière de zone pilote ? Devons-nous accepter l'idée d'un tramway 100% publicitaire ? Nous faisions déjà des propositions pour un mobilier urbain plus citoyen le 25 janvier dernier...

le retour du tambour !

Pourquoi notre Mairie d'arrondissement ne proposerait-elle pas un service municipal d'information digne de ce nom ? Ses agents auraient pour mission d'entretenir un réseau local d'information allant de l'affichette chez le boulanger pour les Conseils de quartier à la mise à jour du site internet de la Ville en passant par le porte-à-porte auprès de commerçants, cafetiers, libraires ou bar-tabacs qui sont les meilleurs relais pour une information locale efficace et qui heureusement jouent parfois le jeu de leur propre initiative...

...Amis du blog et du RSS

Enfin, peut-être pourrions-nous suggérer à la Mairie la mise en place d'un blog "information locale" (et d'un flux RSS !) que tous les bloggers du 14e pourraient relayer sur leurs sites. Plusieurs sources pour une meilleure information...

Ces propositions nous paraissent de bon sens... C'est pourquoi, dès demain, nous vous proposerons de les soutenir. Si, si. A suivre !

Pierre

Plus d'info :
+ Oui, en lisant notre article d'hier :
- Affichage associatif et commercial : un CICA pour rien ?

samedi, 12 février 2005

Affichage associatif et commercial : un CICA pour rien ? (1/3)

medium_affichage_citoyen_paris14_2.jpgLe Comité d'Initiative et de Consultation d'Arrondissement (CICA *) s'est réuni récemment à la Mairie autour de Pierre Castagnou et de Sergio Coronado, délégué à la Démocratie Locale. Thème de ce dernier CICA : l'affichage associatif et commercial dans le 14e arrondissement.

L'enjeu est important. L'information locale est un élément clé de la démocratie participative dont nos édiles sont aujourd'hui les héraults. De plus, avec la question des locaux associatifs, un espace d'affichage réglementé ouvert aux associations et aux commerçants est une des demandes récurrentes des acteurs de la vie de quartier. Les petits commerçants et associations souhaiteraient en effet pouvoir mettre en avant leurs actions d'animation locale.

une Ville de Paris dans l'illégalité, une situation insatisfaisante

Tout d'abord, à mi-parcours de la mandature de Bertrand Delanoë, quelques faits et chiffres (stupéfiants) :
- La réglementation (notamment le code de l'environnement) fait obligation aux communes de proposer aux associations un espace d'affichage libre. La Ville de Paris est aujourd'hui très en retard par rapport à cette réglementation. Le 14e propose en la matière 36 m2 d'espace contre les 66 qui constitueraient le minimum légal.
- Le 14e dispose aujourd'hui de 18 panneaux sous verre (non-réglementaires puisqu'ils devraient être en accès libre) et d'un panneau en affichage libre de 2 m² rue de la Gaité...
- Il faut en moyenne deux mois pour obtenir un emplacement sur un panneau d'affichage libre et près de 6 mois pour les panneaux électroniques Decaux.
- A titre de comparaison, 6 panneaux publicitaires "4x3" représentent une surface de 72 m² d'affichage commercial. Combien de 4x3 dans notre arrondissement ???

Castagnou aux associations : aidez-nous (!?)

medium_affichage_citoyen_paris14_3.jpgLa présentation des résultats de la municipalité actuelle est suprenante puisque tant le Maire du 14e que son délégué à la Démocratie Locale ont demandé aux associations présentes lors du CICA de les soutenir pour obtenir des moyens de la part de la Ville de Paris !!!

Mais de qui se moque-t-on ? Notre équipe municipale ne fait-elle pas partie de la majorité en place ? Voir nos élus quémander le soutien des associations pour obtenir de la Ville de Paris qu'elle rompe les liens incestueux (copyright Sergio Coronado...) qui la lie aux puissant groupes privés qui se partagent le marché de l'affichage commercial à Paris avait quelque chose d'assez cocasse... Et la perplexité voire l'incrédulité des responsables associatifs présents était palpable.

Pourtant, cette demande de soutien révèle bel et bien une grande impuissance et un manque d'écoute caractérisé de la Mairie de Paris. A ce titre, l'absence remarquée - Sergio Coronado l'a publiquement regrettée - de Marie-Pierre de la Gontrie, adjointe (PS) au Maire de Paris en charge de la démocratie locale et des relations avec les associations, en était un aveu supplémentaire. Sur cette question, la majorité municipale est atteinte de schizophrénie et le double discours tenu d'une part aux associations dans le 14e et d'autre part aux afficheurs à la Mairie de Paris tient purement et simplement du - comment dit-on cela poliment ? - euh... foutage de gueule.

Ainsi comment ne pas relever le fait que des associations soient lourdement punies lorsqu'elles osent s'attaquer à une affiche commerciale [NDLR : du coup, on vous recommande le blanc d'Espagne, la craie ou les papiers scotchés :-) qui ne sont paraît-il pas répréhensibles...] quand nos rues, panneaux de circulation, stations de métro et mobiliers urbains en tout genre sont tranquillement parasités par toutes sortes de campagnes publicitaires dîtes de street marketing, un affichage réellement sauvage et des auto-collants franchement collant...

un CICA improductif

Dès lors, les 3 heures de palabres du CICA ont pu paraître un rien décalées. On a certes beaucoup discuté mais les propositions de la Mairie d'arrondissement restent dérisoires : 11 panneaux de 2 m² vont être installés dans notre arrondissement quand une première étude du Conseil de Quartier Pernety recommande l'achat de 12 panneaux d'information pour le seul quartier Pernety. Une évaluation qui à l'échelle du 14e situerait les besoins à 72 panneaux ! Quant à l'affichage pour les petits commerçants, il n'a même pas été évoqué...

Pourtant des solutions existent et Paris14.info souhaite faire des propositions inspirées de notre expérience de militants associatifs de terrain. Des solutions que nous vous exposerons dès demain !

Pierre

Plus d'info :
+ * Le CICA rassemble régulièrement toutes les associations du 14e arrondissement qui y sont inscrites (voir la page que lui consacre le site de la Mairie du 14e.).
+ La liste des emplacements pour les 11 nouveaux panneaux du 14e devait être arrêtée en janvier... Si vous avez le sentiment que ça bouge de ce côté, cliquez ci-après sur "commentaires" pour nous tenir au courant !

vendredi, 11 février 2005

Le Quai d'Orsay à l'Hôpital ? Une très mauvaise idée selon...

...les Chirac. C'est du moins ce que nous apprend le journal Le Parisien dans son édition d'hier...

Le Président de la République "n'aurait pas du tout apprécié de découvrir que Michel Barnier envisageait un déménagement du Quai d'Orsay dans les actuels locaux de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul, dans le XIVe." « Une très mauvaise idée », aurait tranché le chef de l'Etat, qui n'aurait jamais donné son accord à un tel transfert.

Rappelons que cette installation apparaît incompatible avec le développement d'un centre d'accueil pour les enfants et adolescents handicapés, centre qui fait cruellement défaut à Paris, contraignant un grand nombre de familles à se rendre en Belgique pour trouver des soins adaptés.

Camille

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu Hôpital Saint-Vincent de Paul.
+ Le Parti des Travailleurs nous a fait parvenir un tract. Bon, c'est un tract du Parti des Travailleurs... Il faut donc sauver l'Hôpital Saint-Vincent de Paul et voter non à la Constitution Européenne... Mais si nos élus UMP ou UDF locaux ont une idée sur le sujet, ils peuvent aussi nous envoyer son tract :-)

Ferme Montsouris : la Ville de Paris préempte !

Déjà, mercredi dernier lors de sa réunion hebdomadaire, le Collectif de Port-Mahon et de la Ferme Montsouris n'osait y croire et l'on percevait une certaine fébrilité. Le pot de terre allait-il l'emporter sur le pot de fer ?

Et ce matin, la Ville de Paris confirmait la nouvelle : elle préempte les 2700 m2 du site de la Ferme Montsouris, le célèbre 26-30 rue de la Tombe-Issoire.

Fin de partie ? Rien n'est moins sûr. Car le promoteur et actuel propriétaire, qui avait acheté pour 6,4 millions d'euros prétend avoir trouvé acheteur pour 16,4 millions ...Plus de 6000 € / m2 quand la Ville de Paris lui propose 6,5 millions ou 2407 € / m2 ! Il peut dès lors refuser la préemption.

Mais de gros doutes subsistent sur cet acheteur mystérieux dont la Soferim n'a pas révélé l'identité... Certes la Soferim projetait de construire plus de 7200 m2 de plancher (contre 2850 à l'heure actuelle) et un nouveau promoteur pourrait tenter de prendre le relais. Mais sur un site au sol et sous-sol classé, veillé par un Collectif de 38 associations, que la Ville souhaite acquérir et sur lequel elle a refusé plusieurs permis de construire, on se demande qui pourrait être assez fou pour s'embarquer dans la galère ? Et l'offre faîte à la Soferim apparaît soudain comme un dernier bluff dans l'espoir de faire monter les enchères et l'estimation des domaines... Un poker menteur où elle risque sa chemise.

Pierre

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu Ferme Montsouris.
+ L'interview de Thomas Dufresne, Président du Collectif.
+ Le site du Collectif de Port-Mahon qui milite pour une restauration du site.
+ La Mairie du 14e souhaite réaliser sur le site un équipement public de proximité, une vingtaine de logements sociaux.

Tri sélectif : quelques rappels...

Notre XIVème arrondissement a été parmi les premiers à mettre en place le tri sélectif, il y a quelques années déjà. A cette fin, des prospectus nous avaient été distribués pour nous guider dans nos tris. Malheureusement, il n’y a jamais eu de rappels pour les mauvais élèves et de nombreuses erreurs sont aujourd’hui à déplorer.

Les poubelles jaunes (papier/carton, plastique, métal, petit électroménager) :

1ère recommandation la plus commune : tout sac fermé jeté tel quel ne sera pas recyclé, quel que soit son contenu – question de sécurité. Pour rappel, les poubelles jaunes sont en partie triées manuellement (par la même occasion, inutile donc de trier des papiers de 5cm²…). Jetez donc le contenu du sac puis le sac vide ensuite. C’est aussi valable pour des magazines enveloppés : ôtez le plastique avant.

2ème recommandation : tout plastique « huileux » (emballage plastique d’huile ou de beurre…) est à bannir – tout simplement parce que les processus industriels séparant les corps gras des plastiques sont très polluant [NDLR : si cette info a malheureusement disparu du mini-dépliant de la mairie de Paris, celle-ci était bien présente dans les guides beaucoup plus complets qui avaient été distribués].

D'une manière générale, évitez les emballages sales (oubliez les pots de yaourt, les conserves de sardines…). C’est aussi une question d’hygiène et d’odeur...

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez aussi jeter du petit électroménager (petite radio cassée, sèche-cheveux…) dès lors que vous jetez piles et autres batteries à part en les ramenant dans des grandes surfaces ou des magasins d’électroménager. Même si le recyclage n’est pas toujours réellement assumé, cela reste le moyen le plus sûr pour l’environnement.

Les poubelles blanches (verre) :

N’y jeter que les bouteilles et les pots en verre… pas leurs capsules. Ne jetez pas non plus les ampoules.

Un peu de courtoisie pour finir…

Soyez sympa et pensez à vos voisins :
Pliez vos boîtes : les poubelles jaunes sont les premières à déborder, alors écrasez moi ces bouteilles plastiques, ces paquets de céréales, ces packs de lait, ces canettes et autres contenant en carton / plastique / aluminium. Pensez aux suivants et économisez la place!

Bruits de verre : les bris de verre sont particulièrement bruyants, alors évitez de jeter vos bouteilles tard le soir ou à 5h du matin (et non, tout Paris ne s’éveille pas à 5h du mat’).

Ordures « parfumées » : limitez les produits très odorants dans la poubelle jaune. Epargnez-nous vos emballages de livarot par exemple...

Enfin, un peu d’hygiène et de bon sens : les pansements, les serviettes hygiéniques, les couches, les mouchoirs plein de rhume, les préservatifs…. doivent être soigneusement emballés et jetés dans la poubelle verte. Personne n’a envi de partager votre intimité et vos miasmes.

Merci et bon tri !

Angélie

Plus d'info :
+ Certains déchets sont interdits de poubelles... Pour les produits toxiques, on préfèrera l'enlèvement à domicile. Tél. 01 43 61 57 36 / 21.
+ Pour les objets encombrants, il fatu s'adresser à la décheterie qui vient les enlever sur rendez-vous. Tél. 01 55 34 77 17.
+ ...Et les médicaments périmés doivent être rapportés en pharmacie.
+ Pour tout renseignement complémentaire, les pages "propreté" du site de la Ville de Paris, un sujet sur lequel nous reviendrons prochainement et qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d'encre...

mercredi, 09 février 2005

Conseil de quartier Jean Moulin - Porte d'Orléans : y'a foule !

...Ils étaient prêt de 150 habitants hier soir au Conseil de quartier Jean Moulin - Porte d'Orléans comme nous vous l'annoncions dans notre article du 6 février dernier... Et pour cause, l'ensemble du quartier avait été couvert par un affichage dit sauvage mais franchement citoyen - nous reviendrons prochainement sur ce sujet.

Une proposition de voeu relative aux antennes relais a été adoptée lors de ce Conseil de quartier. Jean Moulin - Porte d'Orléans emboite ainsi le pas au Conseil de quartier Mouton-Duvernet - Daguerre qui avait adopté un voeu similaire le 1er décembre 2004 dernier...

Pour info, voici le voeu adopté hier soir...

---------------------------------------------------


PROPOSITION DE VŒU POUR LA REDUCTION DE L’EXPOSITION DU PUBLIC
AUX CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES GENERES PAR LES ANTENNES-
RELAIS DE TELEPHONIE MOBILE



Exposé des motifs :

En contradiction avec le principe élémentaire de précaution, les répercussions sanitaires de la technologie de la téléphonie mobile n'ont pas été étudiées avant sa mise sur le marché. Le développement intensif de la couverture de Paris accroît dans des proportions considérables la pollution électromagnétique.

Le sud notre arrondissement présente une densité d'implantation importante de ces antennes, les sites sont désormais, en plusieurs endroits, distants les uns des autres de 50m, tous opérateurs confondus. L'extension devant se poursuivre.

Le niveau le plus bas d'exposition au-dessous duquel il n'y a pas d'effet biologique nocif, ne peut être, à l'heure actuelle, fixé de manière définitive. L'innocuité de ces champs électromagnétiques issus d'ondes pulsées, n'a quant à elle, toujours pas été prouvée.

En revanche, un séminaire qui s'est tenu à Prague, sous l'égide de l'Organisation Mondiale de la Santé, du 25 au 27 octobre dernier, a démontré l'existence d'une corrélation entre ces champs électromagnétiques et l'électro hypersensibilité, forme d'allergie grave développée par des patients vivant en permanence à proximité d'antennes relais.

L’OMS définissait ainsi 24 octobre 2004 dernier l'électro hypersensibilité : "la sensibilité vis-à-vis des champs électromagnétiques a reçu la dénomination générale "hypersensibilité électromagnétique" ou EHS. elle comprend des symptômes exprimés par le système nerveux comme les maux de tête, la fatigue, le stress, les troubles du sommeil, de symptômes cutanés comme des picotements, des sensations de brûlure, des démangeaisons, des douleurs et des crampes musculaires ainsi que beaucoup d'autres problèmes de santé. La sensibilité électromagnétique est un problème invalidant pour les personnes qui en sont affectées. "

D'autres nombreuses études scientifiques, mettent en évidence des effets nocifs pour la santé au-dessus d'une exposition à des champs électromagnétiques supérieure à 0,60 V/m
La Charte de Paris de mars 2003, relative aux antennes relais de téléphonie mobile prévoit, quant à elle, un seuil d'exposition du public de 2 V/m, en valeur moyenne sur 24 heures. Cela ne suffit plus à assurer une exposition minimale des parisiens aux champs électromagnétiques, comme s'y sont engagés les signataires de la Charte.

Il apparaît donc indispensable et urgent d’adopter, en milieu urbain dense,un seuil de précaution, maximum et indépassable de 0,6 V/m, des champs électromagnétiques générés par ces antennes-relais.

A noter que les mesures de champs électromagnétiques liés à la téléphonie mobile effectuées en 2004 pour la Ville de Paris démontrent que pour le niveau de couverture actuel des trois opérateurs, des seuils d’exposition inférieurs à 0,6 V/m, assurent déjà un excellent fonctionnement des téléphones mobiles, UMTS inclus, et une couverture totale de Paris.

Vœu :

Le Conseil de Quartier Jean Moulin Porte d'Orléans demande que le niveau d’exposition du public aux champs électromagnétiques, liés aux émissions des antennes-relais de téléphonie mobile, prévu dans la Charte de Paris soit ramené à 0,6 V/m, seuil maximum et indépassable.



---------------------------------------------------

Alain

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu Antennes Relais.
+ Les associations Robin des Toits ou Priartem.
...
+ Le fil d'actu Jean Moulin - Porte d'Orléans.

Le Quai d'Orsay à l'Hôpital ? Faudra pousser les murs...

Nous nous en faisions l'écho récemment, le Ministère des Affaires Etrangères envisage de s'installer sur le site de l'actuel Hôpital Saint-Vincent de Paul. C'est du moins ce qu'annonçait une dépêche AFP en date du 27 janvier dernier. Une décision qui avait provoqué la colère du Maire du 14e arrondissement, Pierre Castagnou, mis devant le fait accompli.

Le problème, c'est que les bâtiments de l’hôpital Saint-Vincent de Paul représentent aujourd’hui 51 000 m2 quand le cahier des charges du futur ministère des affaires étrangères estimait les besoins à plus de 65 000 m2. Alors, que faire ? Faudra-t-il pousser les murs ? Raser les espaces verts intérieurs protégés du site ?

Une chose est sûre : ce projet de densification du site est incompatible avec les 25 000 m2 que requièrent la création d'un pôle médico-social du handicap, décidée par l’Etat, la Ville de Paris et l’AP-HP dans son schéma d'orientation. Une incompatibilité qui conduirait les familles dans l'attente d'un tel site à poursuivre leur route vers la Belgique, seul pays disposant à cette heure d'une structure adaptée pour la prise en charge des enfants et adolescents handicapés...

Le Maire du 14e a rencontré Michel Barnier, Ministre des Affaires Etrangères le 28 janvier dernier pour lui faire part en face à face de son opposition à ce projet. Monsieur Barnier est revenu sur les propos du Premier ministre, indiquant que rien n'était encore décidé et que la discussion avec la Ville de Paris était toujours d'actualité...

A suivre...

Camille

Plus d'info :
+ L’Ile Séguin, à Boulogne Billancourt, Issy-les-Moulineaux et le 13e arrondissement sont intéressés par l'accueil du Ministère des Affaires Etrangères et de ses 4 000 agents.
+ Dans un communiqué, Pierre Castagnou "prend acte du changement de ton du gouvernement. Le maire du 14e entend rester vigilant sur le devenir de St Vincent de Paul et la vocation médico-sociale du site qui ont été réaffirmés à maintes reprises par les élus de l’arrondissement et le maire de Paris."
+ Notre fil d'actu consacré au sort de l'Hôpital Saint-Vincent de Paul.
+ Le conseil de quartier Montparnasse Raspail se réunit le mardi 15 février 2005 à partir de 20 heures à l'école élémentaire, 24 rue Delambre (voir le plan d'accès). Le sort de l'Hôpital Saint-Vincent de Paul est à l'ordre du jour. Si vous souhaitez donner votre avis, c'est le moment de vous joindre à ce rendez-vous citoyen...

mardi, 08 février 2005

Le plot du jour (demain, j'arrête)...

medium_le_plot_4.jpg...Un survivant. Je vais lui recoller la tête sur un plot blanc. C'est beau la mixité et puis comme ça, j'aurais peut-être économisé 80 € HT à la collectivité...

Bon, allez, j'arrête... Maintenant, si vous voulez adhérer à l'amicale des Planteurs de Platane (qui mine de rien savaient se faire respecter), vous pouvez cliquer ici.

Maroun

Plus d'info :
+ Oui, sur le plot d'hier, d'avant-hier et d'avant avant-hier... Consternant.

lundi, 07 février 2005

Le plot du jour (encore et toujours...)

medium_le_plot_3.jpg

Coût unitaire 80 €

...80 € HT x 2 = 160 € HT. Mais là, le 3e a déjà l'air très mal en point. Allez, 240 € HT. Quand on aime, on compte pas. Et de toute manière, les plots verts sont provisoires et toujours remplacés par des blancs.

Je ne sais pas quelle est la société qui fabrique ces trucs, mais à mon avis, ils ont trouvé le filon et il est bordé de pépites...

Maroun

Plus d'info :
+ Oui, sur le plot d'hier et d'avant-hier...

dimanche, 06 février 2005

Conseil de quartier Jean Moulin - Porte d'Orléans : prenez la parole !

...Mais si, puisqu'on vous le propose... Vous avez certainement votre mot à dire !

Le prochain Conseil de Quartier Jean Moulin - Porte d'Orléans aura lieu après-demain, mardi 8 février à partir de 19h30 à l'école élémentaire au 5 de la rue Prisse d'Avennes (voir le plan d'accès).

Trimestriel, ce conseil a un ordre du jour chargé et très intéressant pour les habitants du quartier. Seront notamment abordés les thèmes suivants :

- Antennes relais (téléphonie mobile) : suite à la réunion publique rue Antoine Chantin, un voeu devrait être proposé aux habitants pour limiter les émissions électromagnétiques des antennes relais.
- Le chantier du tramway (emprises, calendrier, plantations, nuisances...). La Mission Tramway, c'est-à-dire l'équipe de com' chargée de nous vendre le projet, devrait être présente... Enfin, nous, on est plutôt pour le tramway alors...
- Parole aux habitants (si, si...).
- Avancement des groupes de travail sur les espaces verts, l'animation locale, l'information locale, etc...

medium_brasserie_le_daudet.jpgA noter, la mobilisation des commerçants qui commencent à relayer sur leurs vitrines les petites affichettes annonçant le prochain Conseil de quartier. En la matière, la Palme d'or est attribuée à Philippe et Chantal Boitel, les sympathiques proprio de la brasserie Le Daudet. Ils ont en effet pris l'initiative de proposer à leurs clients un cahier de doléances (ou de louanges je suppose) afin que ceux-ci puissent adresser un message aux représentants du Conseil de quartier. Du coup, la librairie, le boulanger et l'institut de beauté de la rue Alphonse Daudet ont à leur tour relayé l'opération...

Bon, ben, si tout le monde s'y met, le préau de l'école Prisse d'Avennes (où votre humble serviteur eût à subir quelques cours de gymnastique...) finira par être trop petit... :-)

Pierre