Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 avril 2005

L'Amérique blogue-t-elle ?

Le blog, c'est vraiment génial... La soirée Paris blogue-t-il ? n'a pas encore eu lieu et voilà qu'elle traverse déjà l'Atlantique pour être déclinée aux US par une bande de Frenchies expat' dans différents coins des States... Je cite :

---------------

4 activistes: Marion, l'initiatrice, Estelle, Jérôme et ma pomme lançons l'idée de faire une rencontre super cool sympa méga chouette entre tous les blogueurs francophones ou francophiles des USA ou tout du moins de la côte Est...

Pour le moment, les discussions sur le nom vont de "Les Frenchies parlent aux français", à FBMNYC-05 pour French Blogger Meeting in New York City in 2005 en passant par "L'Amérique blogue-t-elle ?" pour faire un clin d'oeil d'outre Atlantique à la rencontre "Paris blogue-t-il ?"...


---------------

Alors New-York blogue-t-il ? Réponse le 28 mai...

Pierre

Plus d'info :
+ Merci à Nicolas qui nous fait passer l'info. Blogueurs de tous les Pays, (ré-)unissez-vous !
+ Paris blogue-t-il ? J-5. Venez rencontrer vos voisins de la blogosphère ! Inscrivez-vous !

jeudi, 07 avril 2005

La FCPE 14 s’exprime sur les fermetures de classes dans le 14e arrondissement

18 rue Jean Zay, 12 rue Sévero, 12 rue d’Alésia, 3 écoles élémentaires du 14e sont touchées par des projets de fermetures de classes.

Paris14.info fait le point avec Sylviane Coué, secrétaire de l'Union Locale 14e de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'élèves).

Paris14.info : Fermetures de classes dans le 14e : où en sommes-nous ?

Sylviane Coué : Après 2 mois de mobilisation, à savoir de : distribution de tracts, signatures de pétition, délégations au Rectorat de Paris, manifestation sur la voie publique, rassemblements, assemblées générales, occupation d'école..., nous constatons une situation très différente suivant les écoles :

- 2 fermetures sont prévues dans la partie ouest du 14e : 18 rue Jean Zay (proche de la gare Montparnasse - voir le plan du quartier) et 12 rue Sévero (proche de la mairie - voir le plan du quartier).

Au seul regard des chiffres d'élèves inscrits, la situation est délicate, mais il ne faut justement pas tomber dans une logique comptable. Il faut privilégier de bonnes conditions de scolarisation, mettre l'accent sur les spécificités géographiques et l'organisation pédagogique de ces établissements. Comment accepter qu'une école passe de 12 à 7 classes en quelques années ? En septembre 2000 l'élémentaire Jean Zay comptait encore 12 classes! Comment gérer simplement et sur la durée 7 classes alors qu'il y a 5 niveaux à l'école élémentaire (CP, CE1, CE2, CM1, CM2) ? Cela conduit forcément à une multiplication des classes à double-niveau. Et à Paris les parents et les enseignants ne sont pas habitués à cette configuration. Comme ce qui est inconnu, fait peur, il y a un risque certain de "fuite" des élèves vers les établissements privés.

- 1 fermeture est prévue dans la partie ouest du 14e : 12 rue d'Alésia (quartier Alésia - Montsouris - voir le plan du quartier). La situation est là assez différente. Au seul regard comptable, l’effectif est supérieur aux grilles mises en place par l'Académie, si l'école passait de 17 à 16 classes cela se solderait par une moyenne supérieure à 27 élèves par classe. Donc à priori il s'agit d'un "loupé" qui devrait naturellement être corrigé. Mais l'Académie retarde sa décision à fin juin, voire septembre quand la rentrée sera faite. Donc les parents se mobilisent fortement pour faire pression et obtenir un réajustement plus rapide.

P14 : Quel soutien avez-vous de la part des élus du 14e ?

SC : Nous recevons un fort appui de la Mairie du 14e qui voit au-delà de ces suppressions un mauvais coup porté à l'école publique (réduction des moyens, accroissement des inégalités). J’en veux pour preuve le voeu déposé et voté le 4 avril dernier en Conseil d’arrondissement.

Il faut savoir que concrètement, un vœu approuvé au niveau du conseil d'arrondissement est traité au niveau du Conseil de Paris, puis sera suivi d’une intervention du Maire de Paris auprès de l'Académie et du ministre de l'Education Nationale. Bertrand Delanoe a déjà écrit (le 01/04/05) au Ministre pour lui demander l’annulation de ces suppressions. Il fera vraisemblablement, suite aux différents vœux qui ne manqueront pas d'arriver d'autres arrondissements, d'autres interventions.

P14 : Quels retours avez-vous de l’Académie ?

SC : Leur attitude, c’est la surdité totale. Vous pouvez demander les témoignages des parents qui ont été reçus par M. Rosselet, l’Inspecteur d’Académie en charge du 1er degré, en visite dans le 14e le 29 mars. Ils ont eu le sentiment d’être traité avec un certain mépris et une grande condescendance. En parlant des effectifs l’Inspecteur a même évoqué la présence d’élèves fantômes ...

P14 : Quelles sont les revendications de la FCPE ?

SC : L'Académie fixe les règles du jeu dans les écoles parisiennes. C’est elle qui met en place la grille. Or cette même Académie se permet en cours d'année de changer les règles du jeu. Elle a élevé le seuil de fermeture en élémentaire. Il est passé de 26 à 27 hors ZEP. Le problème, c’est qu’elle annonce des fermetures qui ne correspondent même pas à sa nouvelle grille. C'est le cas du 12 rue d'Alésia où, si la fermeture intervenait, on compterait plus de 27 élèves par classe. Il y a un problème et nous demandons donc à l’Académie de revoir sa copie.

P14 : Quelle est la réaction des parents d’élèves ?

SC : Ces annonces de fermeture entraînent un mécontentement certain et un mouvement de protestation multiforme et pluri-partisan, qui s'étend même à des écoles non concernées par ces mesures. Qui peut prendre le risque de laisser la situation en l'état, voire de mépriser les citoyens et les enseignants, qui s'inquiètent du sort réservé à l'école publique ? C'est pourtant l'attitude que choisit l'Académie.

Par ailleurs, il me semble qu'il serait dans l'intérêt de tous les politiques de prendre connaissance des dossiers et d'inviter les différentes composantes à discuter et négocier.


P14 : Vous appelez à une action commune des parents d'élève le 9 avril 2005 à 12h30 devant l'Hôtel de Ville de Paris. Quel est l'objet de ce rassemblement ?

SC : Au-delà du problème de ces fermetures de classe dans le 14e, la FCPE Paris organise un rassemblement samedi 9 avril prochain sur le thème du soutien à l'école publique.

Nous demandons des moyens accrus pour les RASED (réseaux d'aide pour les enfants en difficulté scolaire), un réexamen de toutes les mesures de fermetures avec un point de vue global et visant à l'école de la réussite pour tous.

Dans notre esprit, cela signifie que l’école doit offrir à tous de bonnes conditions de scolarité. Mettre les élèves dans des classes surchargées, est ce mettre toutes les chances de leur côté ?

-------------------------

Propos recueillis par mail les 6 et 7 avril 2005 par Pierre Vallet - Paris14.info

Plus d'info :
+ Nos articles précédents sur ces 3 fermetures de classe.

Subvention aux associations : la tête du client ?

Il y avait un Conseil d'arrondissement lundi dernier, interminable avec son ordre du jour surprise.

C'est fou ce que c'est intéressant un Conseil. Quelques chiffres glanés en cours de soirée :
- Subventions votées à des associations sportives : 50 210 €
- Subvention de fonctionnement pour l'association Théâtre Paris 14 : 522 000 €
- Accompagnement artistique du Tramway des Maréchaux Sud : un million d'euros pour une vingtaine d'artistes sélectionnés.
- Subvention à l'association "Oeuvre d'Education Populaire Familiale du Petit Montrouge" : 1900 €
...
Et puis une réfection de plus de la Mairie du 14e dont la façade serait dégradée. Une intervention qui nécessitera de la pose et dépose de pierres pour plus d'1 million d'Euros... Et nos élus de clamer en choeur que vraiment notre Mairie a mal été entretenue par le passé. Ouais. Je vous laisse juge, parce que côté jardin, elle a l'air superbe notre Mairie... Enfin, pour 1 millions d'Euros, le tailleur de pierre à mon avis, il va pouvoir poser du marbre de Carrare...
...

Pour mémoire, le centre social Didot-Broussais est en quasi cessation de paiement, a dû sérieusement réduire la voilure et est menacé de fermeture pour un déficit chronique de 50 000 € - grosso modo, le prix de son loyer annuel.

A noter également une intervention dans le public. Une personne a simplement interpellé le Maire pour lui signaler que l'ensemble des associations "quartier politique de la Ville Didot - Porte de Vanves" se débrouille avec un budget cumulé d'environ 50 000 €.

Pierre Castagnou a répondu que "comparaison n'est pas raison". Certes...

On remarquera cependant qu'il n'existe pas à ce jour de critères fixes permettant de cadrer et d'attribuer des subventions aux associations selon une grille prédéfinie. Le seul rempart est le regard de nos élus. Un chacun fait ce qui lui plaît qui a des allures de service à la tête du client ...et un système (très courant puisqu'on appelle cela du clientélisme) mis en place par l'ancienne majorité et dont la nouvelle semble s'accommoder fort bien. Qui parlait de changer d'ère ?

Pierre

Plus d'info :
+ En fin de séance (22h et des poussières - 6 personnes dans le public), une question remarquable des élu-e-s Vert-e-s au Maire du 14e. Je cite :

----------------------------

Question orale posée par Marie-Thérèse Atallah, René Dutrey et Michèle Loux, relative au fonctionnement de la commission transparence dans les désignations des candidats aux logements sociaux du contingent de la Mairie du 14ème.

----------------------------

Concrètement, les élus Verts souhaitaient voir pris en compte dans les revenus des demandeurs de logements sociaux les aides diverses dont ils peuvent bénéficier (APL, allocations familiales...) comme cela se pratique dans d'autres arrondissements de la Capitale. Dans ce bras de fer, les élus Verts ont obtenu - apparemment de haute lutte - gain de cause.

Il sera ainsi plus facile à des personnes ayant des revenus modestes - voire pas de revenu du tout - d'obtenir un logement. On s'étonne que cette mesure de bon sens n'ait pas été adoptée plus tôt...

...Et un épisode de plus dans la guerre qui oppose Pierre Castagnou, Vice-Président du groupe PS à l'Hôtel de Ville, à René Dutrey, Président du groupe Vert en ce même Conseil de Paris.

mercredi, 06 avril 2005

Blogs de quartier : un nouveau venu !

Ils sont encore rares. Les blogueurs aiment parler de leur vie mais sont finalement assez peu nombreux à parler de la vie dans leur quartier...

Dès lors, toutes nos félicitations à Didier, un habitant du 9e arrondissement qui vient de lancer son blog de quartier récemment. Bon courage au nouveau venu qui se lance dans l'aventure... Et qui au passage nous a piqué toute notre rubrique "A Propos". Bon, il faut dire qu'elle était tellement bien faite, qu'on ne peut pas lui en vouloir :-)

Pierre

Plus d'info :
+ A ce jour, nous recensons tous les blogs citoyens et de quartier qui diffusent une information de proximité sur Paris intra-muros... Pour les découvrir, jetez un coup d'oeil dans notre rubrique "Blogs de quartier" (colonne de gauche, si, si juste là).
+ Vous parlez de la vie dans votre quartier et nous ne parlons pas de vous ? Réparez cette injustice !

mardi, 05 avril 2005

Conseil d'arrondissement : pas d'ordre du jour !

Bon, finalement, l'ordre du jour du Conseil d'arrondissement n'a pas été mis en ligne avant le Conseil. Il n'est du reste toujours pas en ligne sur le site de la Mairie.

C'est nul. Des sujets importants ont été abordés. Des fermetures de classes dans le 14e, le fonctionnement de la commission transparence d'attribution des logements sociaux (remis en question par les élu-e-s Vert-e-s) et encore et toujours le tramway. Tout cela mérite une audience informée et motivée.

...Sur la durée du Conseil d'arrondissement, il y aurait également des choses à dire. Il restait 6 personnes dans le public à 22h10 à la fin du Conseil et le ras-le-bol des Conseillers d'arrondissement était perceptible... A commencer par ceux de l'opposition qui ont déserté la séance à partir de 21h30 ou 45 (*).

Le Conseil d'arrondissement à en théorie lieu de 19h à 21h. Quand les délais impartis sont largement dépassés, ne serait-il pas possible d'organiser ces longues séances sur deux soirées ?

Pierre

(*) Mention spéciale néanmoins au courageux Yves Ogé qui reste le seul Conseiller d'arrondissement d'opposition (UDF) à tenir dignement son rang et ses fonctions. Ponctualité, assiduité, questions précises, prises de position sur le fond et pas seulement sur la forme, Monsieur Ogé réalise un sans faute qui mérite d'être salué.

Plus d'info :
+ Sur l'ordre du jour du Conseil et sa mise en ligne "tardive" : nos articles en date du 4 et 2 avril.

lundi, 04 avril 2005

Antennes relais : Orange s'agite (suite)

Suite à notre dernier article sur les Antennes Relais avenue Jean Moulin, un commentaire fort intéressant posté par Christine du Collectif "On bouge en bus".

Nous vous le retransmettons sous forme d'article afin qu'il intègre notre fil d'actu Antennes Relais...

-----------------------------------------------

"...pas reçu l’avis de la commission centrale de la Ville,..."

Il s'agit en fait de la commission de concertation qui est présidée par Yves Contassot. Une séance de cette commission se tenait le 30 mars.

Selon le décret de 2002, une installation ou modification d'installation d'antennes n'est valide que si elle a reçu toutes les autorisations administratives nécessaires.

La plus importante de ces autorisations est celle émanant de la Sous-Direction du Permis de Construire à la Direction de l'Urbanisme ; elle est opposable au tiers. Ce qui n'est pas le cas des dispositions de la Charte signée en mars 2003 entre la Ville de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile.

On remarque d'ailleurs que dans toutes les publicités, dans tous les catalogues des opérateurs, cette charte n'est même pas mentionnée par eux. Ils ne se réfèrent qu'au décret de 2002.

Cette charte "de bonne conduite" n'a aucune valeur juridique. Néanmoins, les opérateurs qui décideraient de ne pas respecter les engagements pris en signant cette charte, savent qu'ils mettraient en péril leur image déjà bien écornée avec les procès intentés aux responsables d'association soucieux de la sécurité sanitaire du public.

Prenons un opérateur qui passerait outre un avis défavorable de cette commission. Que risque-t-il actuellement ? Pas grand chose... S'il a pris la précaution d'obtenir au préalable l'autorisation d'urbanisme (permis de construire ou déclaration de travaux sans opposition).

En revanche, il se met hors-la-loi, si sachant qu'il obtiendra l'avis favorable de la commission de concertation, il s'abstient de demander l'autorisation d'urbanisme obligatoire pour toute nouvelle installation ou modification d'installation....

Et c'est là que cela se complique. Car notre collectif a constaté que bien souvent les opérateurs sont induits en erreur, ou se laissent induire en erreur, par le service de l'Ecologie Urbaine de la Ville de Paris lui-même qui transmet en Mairie des fiches techniques portant la mention :
"dossier soumis à déclaration ou permis de construire : NON"

...alors que les travaux envisagés par l'opérateur relèvent de l' autorisation d'urbanisme

Dans le cas de la modification de l'installation envisagée par Orange au 46-48, avenue Jean Moulin, une déclaration de travaux à la Direction de l'Urbanisme est nécessaire. Elle n'a pas été, à ce jour, déposée.

L'équipe technique d'Orange a indiqué mardi 29 mars, à l'association Robin des Toits et aux locataires mobilisés n'en être qu'à la phase d'études, alors que ces derniers étaient informés depuis quinze jours par leur bailleur, l'OPAC, qu'Orange allait modifier entre le 29 mars et le 15 avril l'installation existante et, que la Mairie avait reçu fin février un descriptif très détaillé des modifications envisagées portant sur :
> le remplacement des cinq antennes existantes de 2,70m par cinq autres de 2,10m de haut,
> la suppression des bras de déport entre les antennes et les mats,
> le remplacement d'un mat de 9m par un autre de 6m de haut,
> le remplacement d'un mat de 7m par un autre de 4,70m

Nous ne sommes pas d'accord avec ces deux réductions de hauteur de mats qui réduisent d'autant la distance des antennes aux premières habitations situées sous la toiture terrasse de l'immeuble et à celles de l'immeuble faisant face aux antennes avenue Jean Moulin.

Le groupe "qualité de vie" du Conseil de quartier l'avait indiqué lors de la réunion publique du 18 janvier 2005, les riverains présents également.
Surfant sur l'aspect amélioration de l'esthétique figurant dans la charte, Orange n'en a pas tenu compte.

Or, le public présent le 18 janvier, comme les associations, comme le Conseil de Quartier, n'ont cessé de dire que la sécurité sanitaire, le respect du principe de précaution restaient prioritaires pour eux quoiqu'en disent les rédacteurs de la charte de mars 2003.

Il serait grand temps d'ouvrir ses oreilles et d'entendre enfin ce que les citoyens demandent depuis deux ans.

par Christine de l'atelier écoloj-risques urbains (membre du collectif Onbougenbus).


-----------------------------------------------

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu Antennes Relais (dans le 14e arrondissement).

Conseil d'arrondissement : l'ordre du jour arrive (suite)

...Il y a un Conseil d'arrondissement ce soir à la Mairie du 14e. Il a lieu à 19h.

Si nos élus disposent d'un ordre du jour, ce qui pourrait être judicieux pour préparer un Conseil, nous autres, pauvres et humbles citoyens du 14e arrondissement n'en connaissons pas le contenu puisque celui-ci - à moins de 7h de la réunion - n'est toujours pas disponible sur le site de la Mairie.

Pour mémoire, comme nous l'écrivions dans un article en date du 2 avril dernier, le public peut intervenir au cours du Conseil... Mais s'il découvre l'ordre du jour à l'entrée de la salle, il y a fort à parier que les personnes ou associations concernées ne seront pas présentes ou n'auront eu que peu de temps pour préparer une intervention pertinente.

On s'étonne dès lors de voir si peu de monde assister à ces Conseils qui sont pourtant un temps fort de notre démocratie locale. Y'en a marre de ce manque de respect !

A moins que Piere Castagnou, notre Maire d'arrondissement, ne préfère maintenir les habitants du 14e dans un état d'ignorance et ne recevoir à la Mairie que ses amis ? Mais quand on se fait l'apôtre du changement d'ère et le chantre de la démocratie participative, cela est-il envisageable ?

Pierre

Plus d'info :
+ Conseil d'arrondissement à la Mairie du 14e - salle des mariages - 2, place Ferdinand Brunot (voir le plan d'accès) - lundi 4 avril à 19h.

La Constitution européenne en ligne

Le référendum sur le Traité constitutionnel européen est pour le 29 mai prochain.

Pour vous faire une idée, pour conforter votre opinion, pour vous en faire une, pour ne plus hésiter, le mieux est de tenter de lire le traité de Constitution européenne. Autant vous prévenir, c'est une constitution, c'est un peu indigeste, mais la lecture de certains articles et notamment sur la citoyenneté ou la définition et les objectifs sont tout de même accessibles.

La Ville de Paris met le document en ligne. Vous pouvez le télécharger sur www.paris.fr ou directement en cliquant ici.

Ollivier

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu Europe et 14e arrondissement.

samedi, 02 avril 2005

Conseil d'arrondissement : l'ordre du jour arrive, oui, c'est promis...

Je ne sais pas comment nos élus préparent leur conseil d'arrondissement, mais ce n'est sans doute pas à la lecture de l'ordre du jour qui nous est toujours dévoilé - à nous, pauvres et humbles citoyens du 14e arrondissement - à la dernière minute ou presque...

Ainsi, le site Internet de la Mairie du 14e nous annonce depuis belle lurette que l'ordre du jour du prochain Conseil, lundi 4 avril - oui, ce lundi, celui qui arrive - est consultable quelques jours avant le Conseil... Ils feraient mieux de dire quelques heures !

Un peu agaçant dans la mesure où l'on invite le public à prendre la parole (moyennant une levée de la séance de sorte que nos interventions ne figurent jamais dans le compte-rendu final de séance...) sur des sujets qu'il découvre le jour même. Ce qui n'est tout de même pas une configuration idéale pour que le public puisse préparer une intervention. Et l'on remarque souvent que les personnes qui interviennent ont été prévenues par téléphone qu'un sujet, une subvention la plupart du temps, les concernait - un rien choquant, ces petits délits d'initiés.

Du long apprentissage de la démocratie locale...

Pierre

Plus d'info :
+ Les dates des prochains Conseil d'arrondissement sont toutes disponibles sur notre agenda.

Traité constitutionnel européen : le vote de nos élus

Le référendum sur le Traité constitutionnel européen aura lieu le 29 mai prochain. Bigre, ça approche... Et nous commencons à recevoir des articles sur ce sujet.

L'occasion pour Paris14.info de mener une petite enquête sur le vote de nos élus. Alors oui ou non ? Qui vote quoi ? Un premier bilan :

Pierre Castagnou, Maire du 14e arrondissement, Conseiller de Paris (PS) : NON.
René Dutrey, 1er adjoint au Maire du 14e, Conseiller de Paris (Verts) : OUI (proche du MMMMmmmouais).
Geneviève Bellenger, adjointe au Maire du 14e en charge de la voirie et du stationnement (PS) : OUI.
Pascal Cherki, adjoint au Maire de Paris en charge des sports, Conseiller de Paris (PS) : NON, NON et NON.
Carine Petit, députée suppléante, adjointe au maire du 14e en charge de la Jeunesse et des Sports : NON.
Nicole Catala, Conseiller de Paris de l'opposition (UMP) : NON.
Marielle de Sarnez, Conseiller de Paris de l'opposition (UDF), Député européen : OUI.
Yves Ogé, Conseille d'arrondissement de l'opposition (UDF) : OUI.

Yves Cochet, député (Verts) de la 11e circonscription de Paris [NDLR : qui couvre une large partie du 14e] : OUI.
Serge Blisko, député (PS) de la 10e circonscription de Paris [NDLR : qui couvre l'est de notre arrondissement] : OUI.

...C'est clair ou plutôt, ce n'est pas clair, le Oui ou Non à l'Europe est transversal à toutes les formations politiques.

De ce fait, et puisque le Oui ou le Non, n'apparaissent pas appartenir à telle ou telle formation politique, Paris14.info se permettra de relayer l'actualité des manifestations locales qui lui seront signalées dans le cadre du Referendum. A bon entendeur...

Et au passage, nous vous livrons ci-après un petit article sur ce thème qui nous est parvenu récemment...

Maroun

------------------------------------------------

Le 14ème dans l’Europe ?


« Ils veulent nous faire avaler des couleuvres ! » « On veut nous enfler ! » Oui ou Non ?

Un référendum, non pas sur une proposition simple, mais sur un texte absolument indigeste de 400 pages que personne n’a vu ni lu : dites-nous vite fait un Oui, et puis on aura l’air intelligents, nous les technocrates français les plus brillants de Bruxelles. « …de toute façon, on n’a pas le choix », « ceux qui veulent dire le contraire, on les exclus …», etc.… Ils n’ont pas l’air très brillants en com, nos euro politiques !

Quand on parle comme ça aux français, c’est clair : NON ! Et puis c’est plus facile. Et si ça continue comme ça, ce ne sera pas 55 % mais 85 %....

Avec un peu de recul, ils ne s’en prendraient pas autrement pour nous faire dire Non… !

Pourquoi un référendum ? Le Président doit nous considérer tous comme sortis d’une maîtrise en Droit Constit’ ! J’ai beau avoir lu le résumé de 15 pages édité par le parlement européen, j’avoue je reste dans un profond désespoir… 15 pages comme ça, c’est 15 jours de migraine !

En résumé de ce que j’ai pu comprendre, on nous propose un ministre des affaires étrangères européen. Il y a aussi pas mal de procédure de vote (majorité qualifiée avec un nombre minimum d’Etats), mais je n’ai vu nulle part quoi que ce soit qui puisse déchaîner nos passions franco-françaises! Si j’ai loupé des passages importants, dites-le : ce blog servira à la compréhension, car on ne sait toujours pas si oui ou non, cette constitution européenne changera notre destin, comme le dit Valéry… !

Parait qu’ils s’y sont mis à 25…

Merci pour vos commentaires !

Dan