Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 mars 2007

Square du Chanoine Viollet : adieu au cèdre

Marie-Françoise nous adresse le texte suivant. Elle nous remercie par avance de bien vouloir transmettre sa "très vive protestation aux autorités responsables et aux citoyens du 14° soucieux, comme moi, de la qualité de notre environnement." Voilà qui est fait...

----------------------

J'habite depuis 1991 au 59 rue du Moulin Vert, c'est-à-dire juste en face du square du Chanoine Viollet. J'aime ce quartier convivial, à taille humaine et vert. J'aimais particulièrement le grand cèdre du square et les grands arbres qui l'entouraient. Le square qui date des années 30, jusqu'à sa récente rénovation , avait le charme des vieux coins de Paris, bancs verts où bavardaient les personnes agées du quartier, jeunes enfants...

Les travaux de rénovation (étaient-ils indispensables ?) ont été une catastrophe : bétonnage intensif et très mal réalisé (cf. la flaque d'eau qui stagne autour des jeux quand il pleut), arrachage de massifs... J'ai assisté à ces travaux : les engins (bétonnières, rouleaux compresseurs...) ont piétiné les racines du cèdre sans aucune précaution puis, à 50 cm du tronc, on a bétonné le sol. Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu'un arbre, qui a été planté en 1930, ait eu du mal à résister à ces traitements.

J'ai observé le cèdre attentivement : pas de bourgeons au printemps, peu de signes de vie. Ce matin [ndlr : mardi 27 février 2007], les jardiniers sont venus pour arracher le cèdre et les arbres qui l'entourent. C'est un carnage.

J'attendais plus de soin et de respect des espaces verts dans notre quartier, d'autant que le récent petit jardin de la rue Didot est parfaitement réussi, fleuri, calme et charmant.

Marie-Françoise

Plus d'info :
+ Le square du Chanoine Viollet est .

mercredi, 28 février 2007

Centre social Didot-Broussais : un nouveau directeur

Nous vous présentions il y a peu de temps l'action du Centre social Didot Broussais dans une interview de Sylvia Hébert, sa directrice...

...Sylvia a quitté hier le centre pour partir en formation. Elle est remplacée par Nour Belarbi, 33 ans, jeune papa de deux enfants... Présentation express !

Pierre

Plus d'info :
+ L'interview de Sylvia Hébert (Part. I / II).

mardi, 27 février 2007

La Télé Libre de John Paul lepers

C'était hier à l'Entrepôt. En présence de Jean-Pierre Bacri et d'Agnès Jaoui, parrains de la soirée, le lancement de La TéléLibre de John-Paul Lepers.

medium_latelelibre_2.JPG

Jean-Pierre Bacri

medium_latelelibre.JPG

 John Paul Lepers

La Télé Libre sera en accès gratuit jusqu'à la fin des Présidentielles. Elle devrait passer en mode "sur abonnement" au-delà... Bon vent à cette nouvelle chaîne hébergée sur Vpod.tv.

Pierre

Plus d'info :
+ Merci Lise pour les photos !

lundi, 26 février 2007

François Bayrou : pour une social-économie

Il est de notoriété publique je soutiens François Bayrou. C'est pourtant en qualité de blogueur et animateur de Paris14.info que j'ai été convié à la conférence de presse de François Bayrou qui se tenait vendredi 23 février 2007 dernier au Méridien Montparnasse, rue du Commandant Mouchotte dans le XIVe arrondissement.

Je vous livre donc en quelques épisodes un compte rendu vidéo de cette conférence au cours de laquelle le Président de l'UDF présentait son programme économique en présence de nombreux élus parmi lesquels Marielle de Sarnez, Hervé Morin, Charles de Courson, Jean Arthuis... Titre de cette présentation : pour une social-économie...

Aujourd'hui, première et deuxième parties : "Plantons le décor..." et "Propos introductifs".

"Plantons le décors..." parce que les réunions organisées par l'UDF ont ceci d'assez étonnant : elles ne dressent pas de barrières entre les élus, les journalistes, les invités... Il en ressort un grand sentiment d'accessibilité de toutes et tous assez sympathique. Celles et ceux qui connaissent les meetings UMP, les salles compartimentées, la manie des badges et leur service d'ordre à l'ancienne (hérité du RPR, croix de Lorraine toujours au revers de la veste), comprendrons de quoi je parle. A noter dans ce bref extrait, l'apparition de Quitterie Delmas que nous avons eu le plaisir d'interviewer longuement et qui devrait être candidate UDF dans une partie du XIVe arrondissement (10e circonscription). A noter également, une guest star des blogs, Christophe Ginisty, baron blogueur ayant récemment fait son coming-out pro-Bayrou. Une annonce qui, en contre-point de celle de Loïc le Meur, a ramené un certain équilibre dans une blogosphère qui - à en juger par les résultats du sondage ci-contre - ne roule pas vraiment pour Sarko.

"Propos introductifs" ensuite car François Bayrou a un style - bien à lui - très didactique qui se révèle notamment dans l'introduction de ses discours. On peut y voir les traces de son agrégation de Lettres classiques, obtenue à l'âge de 23 ans... Dans un univers politique très formaté et où certains laissent volontiers d'autres leur tenir la plume - j'adore Henri Guaino et vous ? - cette approche relativement docte singularise son propos...

Ensuite parce que j'ai été sensible à cette approche programmatique. D'habitude, les projets économiques et sociaux font l'objet de deux présentations séparées dans les programmes électoraux. Il faut pourtant considérer le projet économique et social dans son unité. C'est selon François Bayrou cette "vision contemporaine du modèle républicain français" que vous retrouverez dans le deuxième extrait ci-dessous...

Pierre Vallet

Plus d'info :
+ Ce blog n'a pas vocation dans les semaines à venir à devenir partisan, pro-untel ou unetelle. Comme lors du dernier référendum, nous invitons donc militants et sympathisants de tous bords à nous adresser leurs tribunes, invitations à des réunions publiques, etc. Nous essayerons dans la mesure du possible de veiller à un certain équilibre et à la meilleure réactivité... Il y aura bien sûr quelques râleurs, mais depuis plus de 2 ans que nous pratiquons l'exercice, nous sommes rôdés aux mauvais coucheurs...
+ ...Nous vous signalons à ce titre le café-débat autour du Pacte présidentiel de Ségolène Royal qui aura lieu le samedi 3 mars prochain de 10h à 12h à la Brasserie Le Rond Point, Porte d'Orléans - 2, place du 25 août 1944 - 75014 Paris !
+ A noter, toujours dans notre arrondissement, l'ouverture de la toute nouvelle permanence de campagne de Nicole Guedj qui portera les couleurs de l'UMP dans la 11e circonscription (XIVe arrondissement). Située rue Bardinet, la candidate y réunissait dimanche dernier ses soutiens. Débat sur la stratégie de campagne et sur les orientations à adopter dans le XIVe arrondissement, présentation d'une première affiche - Nicole Guedj, une nouvelle énergie - la quinzaine de militants réunis ce matin sont ressortis mobilisés. A suivre...
+ Pour qui voterez-vous au 1er tour de l'élection présidentielle ? Avez-vous pris part à notre "vote express" ci-contre ?

dimanche, 25 février 2007

Le cinéma (et les DVDs) de Jive : février 2007

Chaque mois, Jive, notre cinéphile quatorzièmois, nous livre ses critiques de DVD et ses bons plans... Des petites sorties ce mois mais des grands films à découvrir d’urgence

COUP DE CŒUR DU MOIS

BABY BOY FRANKIE (MK2)
Réalisateur : Allen BARON - Acteurs : Allen Baron, Molly Mc CARTHY, Larry TUCKER

medium_babyboy.jpg

Résumé : Retiré des affaires depuis quelques temps , Fankie BONO, tueur à gages, revient à New York pour un dernier contrat : l’assassinat d’un petit gangster. Lors de la traque alors qu’il s’emploie a éviter tout contact avec sa victime le destin l’amène a être reconnu par un ancien  ami de l’orphelinat…

Critique : Un film que je viens découvrir qui est absolument une petite perle du film noir. Ce n’est pas pour rien que Martin Scorsese et Robert de Niro lui vouent un culte depuis des années. Ce film sort dans l’indifférence générale dans les années 60. Victime de malchance, il ne peut concourir au Festival de Cannes car la copie est arrivée en retard. Il obtient pourtant un prix au festival de Locarno mais à ma connaissance n’a jamais été distribué en France. C’est donc un film rare que MK2 nous propose. Si comme moi vous avez adoré L’impasse de Brian  de Palma et Gloria de John Cassavetes, vous allez adorer ce Baby Boy Fankie  qui vous plonge dans un  sublime décor hivernal de la ville de New York à travers le portrait fascinant de ce tueur à gages.

Bonus :  Requiem for a killer : the making of Blast of silence 60mns Manhattan 30 ans plus tard le réalisateur retourne sur les lieux de son tournage. Emouvant et original. Bande annonce 2mns

 Image : 1 :33 Son : VO mono sous titre français Durée: 76 mns Sortie dvd 31 janvier

LA CURIOSITE DU MOIS

SCHULTZE GETS THE BLUES (TF1)
Réalisateurs : Michael SCHORR

medium_schultz.2.jpg

Résumé : Après avoir consacré une partie de sa vie à la mine, Schultze se retrouve à soixante ans contraint de prendre une retraite anticipée. Il partage alors son temps entre ses copains, la pêche et l’association locale de musiciens où il est lui même accordéoniste. Un jour il découvre l’existence d’une autre musique que la traditionnelle polka. Obsédé par les rythmes blues, il décide de se rendre en Louisiane  berceau de la musique cajun…

Critique : Une fiction imaginée comme un documentaire, Le réalisateur a lui même découvert le blues lors d’un voyage en Louisiane. Son expérience du film documentaire donne une touche très réaliste des deux mondes. Pas de comédiens connus et surtout beaucoup d’amateurs pour lui permettre de retranscrire  au plus juste l’ouverture d’esprit et la culture cajun. Un film décalé, drôle touchant et poétique qui devrait séduire le plus grand nombre de nos lecteurs. Si vous aimez Jarmusch, Tati et les films à contre courant ce film est un bijou à découvrir d’urgence. Alors embarquez avec ce Monsieur SCHULTZ. A noter que ce film avait remporté le prix spécial de la mise en scène à Venise en 2003 dans la sélection "à contre-courant".

Bonus : Très maigre, c’est dommage pour un film aussi réussi. Il faudra vous contenter de la bande annonce.

Format : 1 :85 Son : 5 .1 Durée : 1h48 Sortie dvd 22 février

LA COMEDIE DU MOIS

COCORICO MONSIEUR POULET (Editions Montparnasse)
Réalisateur : Jean ROUCH - Acteurs : Fernando Ramos Da Silva, Jorge Julião Gilberto Moura.

medium_mrpoulet.jpg

Résumé : Dans une 2CV bringuebalante, Lam surnommé M.Poulet s’en va en brousse chercher les poulets qu’il vendra à Niamey. Assisté de Tallou et Damouré, il espère faire des affaires juteuses. Mais les imprévus s’accumulent, les poulets sont introuvables, le fleuve Niger difficile à traverser et en plus pour couronner le tout une diablesse ne cesse de jeter des sorts…

Critique : Un film drôle et touchant qui reflète une certaine idée de l’Afrique.Ce film a été tourné en 1974. Dépassé par les incidents Jean Rouch en profita pour faire son film le plus libre et le plus insensé, le scénario a été largement modifié devant faire a de nombreux incidents qui font de ce film du génial Jean Rouch certainement une des meilleures comédies de cette époque.

Bonus : Les Editions Montparnasse jamais à court d’idées, nous proposent également au programme de ce DVD 2 autres films de Jean Rouch BATAILLE SUR LE GRAND FLEUVE 33mns pendant lesquelles des chasseurs Sorko chassent au harpon les hippopotames du fleuve NIGER dans les années 50. Suivi de CIMETIERES DANS LA FALAISE qui date de 1951 et dure 18mns . Un témoignage bouleversant sur les funérailles  d’un jeune noyé en pays Dogon. A noter : tous les films sont présentés par Jean ROUCH lui même.

Durée : 93mns Format : plein écran 4/3 Son :mono Sortie février

LA PERLE DU MOIS

LE DERNIER TRAIN DE LA NUIT (Opening)
Réalisateur : Aldo LADO - Acteurs: Macha MERIL, Flavio BUCCI.

medium_derniertrain.jpg

Résumé : Lisa Stradi, une adolescente qui fait sa scolarité en Allemagne, retourne voir ses parents en Italie pour les vacances de noël accompagnée d’une amie. Au cours du voyage en train elles font la connaissance de deux marginaux. Un des marginaux rencontre une mystérieuse bourgeoise qui ne va pas tarder  à les rejoindre en compagnie des deux jeunes femmes. Suite à un incident technique nos deux jeunes femmes seules dans un compartiment  vont se retrouver plongées en plein cauchemar tout au long de la nuit où elles vont subir humiliations par les deux loubards sous l’influence de cette étrange passagère

Critique : Macha MERIL alors égérie du cinéma de la nouvelle vague décide de faire un tour en Italie fascinée à l’époque par les grands cinéastes transalpins dont Fréderico FELINI. Comme elle le dit elle même lors d’un interview elle n’aura pas la chance de tourner avec le Maître mais va découvrir d’autres cinéastes dont Dario ARGENTO avec qui elle fera le film devenu culte lui aussi les frissons de l’angoisse. Grâce à ce jeune réalisateur véritable touche à tout Aldo LADO qui écrit, réalise cadre monte ses films et parfois a été aussi on propre directeur de la photographie Macha MERIL accepte de jouer ce personnage fascinant et vénéneux qui est aujourd’ hui à marquer d’un pierre rouge car elle joue à merveille cette femme qui est le mal absolue. Tout le film baigne dans un climat empreint de claustrophobie souligné par la partition originale d’Ennio MORRICONE.

Bonus : Commentaire audio par le réalisateur Aldo LADO. Interview du réalisateur passionnate de (20mns). Interview tout aussi passionnante de Macha MERIL (17mns). Filmographies Fiche Technique Galerie Photo

Durée: 75mns en VF et version longue en VOSTde 88mns Image :1 :77 Son : 5 :1 Sous-titres : Français et Italien Sortie le 19 février

LE CULTE DU MOIS

LE RETOUR DE MARTIN GUERRE (TF1)
Réalisateur : Daniel VIGNE - Acteurs : Gérard DEPARDIEU, NATHALIE BAYE

medium_martinguerre.jpg

Résumé : En avril 1542 dans le village d’Artigat au sud de Toulouse Martin GUERRE 13 ans et Bertrande de Rols 12 ans sont unis par le curé. Les jeunes gens tardent à avoir un héritier et les rumeurs vont bon train. Malgré la naissance de leur fils 5 ans plus tard, Martin est moqué , humilié et finit par quitter le village. Pendant huit ans Bertande élève seule leur enfant jusqu’au jour ou Martin revient. Il a changé physiquement et moralement et un jour un soldat accuse Martin de lui avoir ursurpé son identité…

Critique : A l’heure où ses deux grands acteurs sont de nouveau réunis au cinéma sous la direction  de Thomas GILOU (la vérité si je mens 1 et 2) le hasard nous propose sous la houlette de tf1 une belle copie DVD de leur première rencontre dans ce chef d’œuvre de Daniel Vigne. Ce film a été une étape très important pour Nathalie BAYE car le grand public pouvait la découvrir  réellement. Le film à l’époque fut un grand succès public et critique et a été l’objet d’un remake assez réussi aux Etats -Unis avec Jodie FOSTER et Richard GERE Sommersby qui situe la même intrigue pendant la Guerre de Sécession. Largement diffusé à la télévision depuis sa sortie ce film mérite tout de même d’être revu.

--------------------

Un petit mot pour finir pour vous rappelez la sortie discrète du très beau film de Christian FECHNER intitulé Justinien TROUVE ou le BATARD DE DIEU. Honteusement descendu par la critique de l’époque, ce film est une merveille et vous plonge dans un moyen âge terriblement violent comme rarement celui-ci a été montré. Et en plus c’est l’occasion de revoir cet excellent acteur qu’était Roland Blanche. Un film à petit prix - alors précipitez-vous...

Jive février 2007

Plus d'infos :
+ Retrouvez toutes les chroniques et interviews de Jive - notre cinéphile quatorzièmois - dans notre rubrique Cinéma.
+ Un cinoche dans le XIVe ? Toutes les séances accessibles en clic dans notre colonne de gauche !

samedi, 24 février 2007

Carrière de Port-Mahon : les photos des dégats

...Il semble que nous ne soyons pas passés loin de la catastrophe à la Ferme Montsouris puisque les forages réalisés "pour consolider le site" par la Soferim, propriétaire des lieux, ont fait éclater un pilier médiéval. Sans compter le béton qui s'est au passage déversé dans la carrière, inondant les galeries.

Rien d'irréparable, mais la simple confirmation du rapport de l'expert consulté par le Collectif de Port-Mahon en lutte pour la sauvegarde du Monument historique.

Les photos et la suite sur le blog du Collectif de Port-Mahon.

Pierre

Plus d'info :
+ Vous souhaitez suivre l'actualité du Collectif de Port-Mahon ? Ils vous proposent de vous inscrire à leur newsletter (en haut à droite de leur site).
+ ...Si vous ne comprenez rien à cette histoire, jetez un coup d'oeil à notre fil d'actu "Ferme Montsouris".

vendredi, 23 février 2007

Fermetures de classes : ça suffit !

Depuis plusieurs années maintenant, nous assistons dans le XIVe arrondissement à des fermetures successives de classes dans les écoles. L'école élémentaire de la rue Boulard devrait à nouveau être touchée à la rentrée prochaine.

Si l'on peut comprendre que l'Académie de Paris puisse calculer chaque année que telle ou telle école doivent fermer une classe suite à une baisse des effectifs, on imagine mal qu'à population du XIVe constante, une même école puisse plusieurs années de suite subir une fermeture sans voir le nombre d'enfants par classe augmenter dans des proportions importantes...

Par ailleurs, il est important de noter que l'école élémentaire de la rue Boulard est une des (encore trop) rares à accueillir une "classe d'intégration scolaire" (CLIS) qui a mission objet de permettre à des élèves en situation de handicaps de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire. On imagine donc mal comment la réduction du nombre de classes ne pourrait s'accompagner d'une dégradation réelle des conditions d'enseignement.

...Face à cette situation, des parents d'élèves ont lancé une pétition. A lire sur le site de Vincent Jarousseau, élu du XIVe en charge des Affaires scolaires.

Pierre

Plus d'info :
+ Pour prendre un peu de recul, notre rubrique "fermeture de classes".
+ La mobilisation des parents d'élèves peut parfois faire reculer le rectorat. Exemple avec l'école élémentaire de la rue Prisse d'Avennes.

jeudi, 22 février 2007

10 kilomètres du 14e : résultats et photos...

...Sont en ligne sur le site internet de l'Office du Mouvement Sportif du XIVe arrondissement (OMS14).

medium_10kms_du_XIVe.jpg

Lien direct pour les résultats ici (format Excel).

Lien direct pour les photos .

Arnaud

Plus d'info :
+ François Denis, Président de l'OMS14, nous présente l'action de l'OMS14 dans une interview exclusive.

mercredi, 21 février 2007

Le Café Tournesol : un bon plan rue de la Gaîté !

medium_rue_de_la_gaite_cafe_tournesol.jpg

...Un café (assis) à 1€50 dans le XIVe près de Montparnasse ? Eh oui, ça existe encore. Et les assiettes - à peu près 7€ - sont copieuses !? Alors, ça mérite bien qu'on vous signale l'adresse : le Café Tournesol - 9, rue de la Gaîté - 75014 Paris. Tél. 01 43 27 65 72. Et puis c'est assez spacieux et pas trop enfumé (en tout cas le samedi midi). On s'y retrouve ?

medium_cafe_tournesol_rue_de_la_gaite.jpg

Pierre

Plus d'info :
+  Notre catégorie "sorties et bons plans".

mardi, 20 février 2007

L'Ecole Diwan sous les projecteurs

...Le Maire de Paris Bertrand Delanoë s'est rendu vendredi 16 février 2007 dernier à l'école Diwan de Paris pour une visite officielle, en compagnie du maire du XIVe arrondissement Pierre Castagnou et de la Conseillère de Paris et Conseillère du XIVe Danièle Auffray.

« Nous sommes là pour parler d'avenir » a déclaré d'entrée de jeu le Maire de Paris, au cours de cette visite d'une demi-heure pendant laquelle il a répété son attachement à l'école Diwan de Paris ainsi qu'à la culture et à la langue bretonne, qui constituent selon lui « une part de l'âme de Paris ». Bertrand Delanoë a en outre mentionné ses propres racines bretonnes, en soulignant que son père parlait le Breton, et s'est dit heureux du brassage culturel, ayant lui-même bénéficié d'un mélange de cultures. Il estime que l'enseignement du Breton par immersion "n'exclut pas mais enrichit".

medium_delanoe-diwan-paris.jpg

Cette visite s'est terminée avec le chant par les enfants de l'hymne européen en Breton, et la remise à Bertrand Delanoë d'un livre sur l'histoire des Bretons de Paris, dédicacé et signé par chacun des petits bretonnants de l'école.

Le Président du Conseil Régional de Bretagne, Jean-Yves Le Drian, n'ayant pu se rendre disponible, a symboliquement offert à l'école Diwan de Paris trois drapeaux qui ont immédiatement été pavoisés sur le fronton de l'école : le drapeau européen, le drapeau tricolore et le gwenn-ha-du.

Des reportages ont été ou seront seront diffusés aux journaux télévisés de TF1, TV Breizh, et France3.

Gwenn

Plus d'info :
+ L'événement s'est déroulé sous l'œil attentif des médias, et en présence de Patrick Hervé, président du réseau Diwan national ; d'Annavari Chapalain, Directrice de ce réseau ; de Tanguy Solliec, directeur de l'école ; d'Adeline Ferec, présidente du comité de parents accompagnée par le vice-président François Sermier ; et de Claude Nadeau, présidente du Comité de soutien, accompagnée des membres du bureau Didier Berhault et Jean-Yves Le Bras.
+ En vidéo, notre interview de Claude Nadeau, Présidente du Comité de soutien (Part. 1 / Part. 2).
+ Pierre Castagnou, Maire du XIVe, qui apparaît sur cette photo tout arnaché aux côtés de Bertrand Delanoë, s'est cassé la clavicule. Nous lui présentons tous nos voeux de prompt rétablissement !