Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 mars 2006

Deux nouvelles fermetures de classes

Nous vous en parlions récemment, Vincent Jarrousseau, adjoint aux affaires scolaires à la Mairie du XIVe, confirme la nouvelle sur son blog. Deux classes supplémentaires devraient fermer. Les écoles concernées ? L'école maternelle 22, rue Antoine Chantin et l'école élémentaire Square Alain Fournier. Tous les détails en cliquant ici.

Pierre

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu "Fermetures de classes" dans le XIVe.

samedi, 18 mars 2006

Paul Vivien, mon peintre en musique

Paul Vivien aime peindre la musique ; reliant les arts, il agrémente le bruit flou qui passe, invisible au quotidien, et l’accorde aux harmoniques de son imaginaire, suggérant par ses nuances l’irréel. C’est une peinture qui parle de brumes subtiles puis d’éblouissements, accordant à l’ambiance des petites touches d’éclats qui accompagnent des reflets. En musique, on parlerait de Claude Debussy, mais aussi de Georges Gershwin, de Darius Milhaud et d’Henri Sauguet.

medium_paul_vivien_le_chateau.jpg

Il y a aussi dans cette approche une manière d’aimer la vie comme d’aimer les gens. Paul Vivien se tient toujours à une distance courtoise, afin de ne pas blesser celui qui est en face, pour laisser l’autre respirer, pour laisser passer la lumière qu’il estime tant, vers celui qui regarde. Cette peinture a pour corollaire le délicat souci de celui qui l’observe, elle questionne sans imposer, sans heurter, elle souhaite laisser vivre – mine de rien – avec bienveillance.

Paul Vivien, habitant du 14ème, exposera très bientôt au Grand Réservoir de l’hôpital du Kremlin Bicêtre, du 23 mars au 9 avril 2006. Je ne saurais vous conseiller d’y aller, ne serait-ce que pour y entendre ce qu’il a peint, car ça fait du bien…

Dan

Plus d’info :
+ Vernissage le jeudi 23 mars, de 18h30 à 21h30. Grand réservoir du CHU de Bicêtre. Exposition du 23 mars au 9 avril 2006, du mardi au dimanche de 15h à 18h30 sur RDV.

jeudi, 16 mars 2006

La Journée « Dorioùdigor - Portes ouvertes » de l'école Diwan

L'équipe pédagogique de Diwan - l'école bretonne du 92 bis boulevard Montparnasse - nous adresse ce message que nous vous retransmettons...

---------------------------------------

La petite école maternelle Diwan de Paris, qui a ouvert ses portes en septembre 2004 dans le quartier Montparnasse grandit ! Elle prépare déjà activement la rentrée prochaine. Elle organise le samedi 18 mars prochain une journée « Dorioù digor - Portes ouvertes » destinée à l'ensemble des parents, Bretons ou pas, qui désirent en savoir un peu plus sur les bienfaits du bilinguisme pour leur enfant, et sur la méthode d'enseignement par immersion. Bienvenue aux curieux!

Tout au long de cette journée, qui débutera à 10 heures, les nouveaux parents pourront ainsi rencontrer les parents actuels, les enfants déjà scolarisés, les responsables associatifs et le directeur de l'école.

Au programme (sujet à modifications) :
> 10h00 - 12h00 : classe ouverte venez découvrir l'enseignement bilingue en situation réelle avec les enfants et leur enseignant
> 12h15 : apéro et crêpes bretonnes(vendues au profit de l'association)
> 14h : contes pour petits et grands en partenariat avec la Mission Bretonne dans le cadre de la journée mondiale du conte.

Les principes de l'école Diwan de Paris, c'est...
- Une éducation de grande qualité
- Le bilinguisme précoce, qui éveille les enfants à toutes les langues et ouvre son esprit sur le monde
- Des résultats scolaires exceptionnels
- Un développement cognitif favorisé
- Un contexte multiculturel
- Des classes à petit effectif (15 élèves par classe)...

Venez en discuter avec nous et trouver des réponses aux questions que vous vous posez.

Claude Nadeau
Présidente du comité de soutien de l’Ecole Diwan

Plus d'info :
+ La première école Diwan a été créée en 1977 en Bretagne. Ces écoles bilingues (français - breton) laïques, gratuites et ouvertes à tous sans distinction sont gérées par des associations de parents. Le réseau Diwan est formé actuellement de 40 établissements, de l'école maternelle jusqu'au Lycée. Il scolarise près de 3000 élèves, et se hisse parmi les meilleurs à l'échelle nationale pour les taux de réussite aux différents examens (brevet des collèges et baccalauréat). A l'image de la mosaïque parisienne, l'Ecole Diwan de Paris accueille des petits élèves de différentes nationalités et de tous les milieux, avec pour objectif commun le bilinguisme à tavers la langue bretonne, dans un esprit d'ouverture sur l'Autre et d'enrichissement mutuel.
+ Renseignements : 06 14 39 76 76. Ecole Diwan - 92 bis boulevard Montparnasse - 75014 Paris (métro Vavin ou Montparnasse).

mercredi, 08 mars 2006

On s’en fou(t) ?

Une faute d’orthographe innocente est venue me prévenir : en omettant le « t » d’« on s’en fout », le fou (la folie) s’incruste ; un danger lointain en apparence, se rapproche de chez nous. Comment vous/nous entendre lorsque des fondations de notre raison d’être, de notre conscience, s’effacent ?

L’Iran, cinq heures d’avion : un grand pays issu d’une grande civilisation. Non content de souhaiter supprimer de la carte un voisin, son président s’en prend à la culture, à celle qui ne lui ressemble pas, action habituelle préfigurant les massacres à venir… On n’a ainsi officiellement plus le droit d’écouter du Mozart ou du Beethoven en Iran, désormais considérés comme issus d’une « musique occidentale dégénérée » (sic), terme déjà employé au temps où les nazis régnaient en Europe. Les médias n’en ont pas fait de bruit ou si peu, ainsi faut-il entendre qu’on se fout d’un fou ?

Moins loin que l’Iran, la Palestine vote pour le Hamas, pour ceux qui revendiquent d’avoir tué des Israéliens. Une députée femme a même envoyé son enfant se kamikazer. Une fois élus, ces gens sont en costume/cravate, devenus respectables, sourires aux caméras. Quelle est la signification pour nous autres occidentaux, du sens de respectable ? De responsable ? Va pour le Hamas, élu démocratiquement ! Qui est fou ?

Toujours moins loin, en Algérie un journaliste est emprisonné pour ses écrits, son opinion : c’est un délit qui ne bénéficie pas de la loi d’amnistie graciant tueurs, éventreurs et massacreurs des groupes armés passés. Le journaliste, c’était peut-être pour nous écrire … Qu’ici tout près cette fois, à Bagneux, quelqu’un a été torturé puis mutilé - à mort : aurions-nous été capables d’entendre les cris de la victime, venant des sous-sols ?

Le périphérique est-il la dernière barrière de notre confortable vie ? Lorsqu’il nous est imposé, à nous autres automobilistes, de faire des détours pour renter chez nous, quel tollé ! « Mais de quel droit, m’oblige-t-on à rallonger mon trajet lorsque je rentre chez moi en voiture ? ». Que de bruits et d’hurlements faits lorsqu’il a fallu intervenir sur notre bien être… « Regardez, je suis dans ma voiture, et maintenant je ne peux plus rouler tranquillement : sens interdits implantés un peu partout, nous vivons sous une dictature (sic !), c’est un scandale, vous allez nous entendre !».

Ouf, pas trop tôt, j’aimerais bien vous/nous entendre un peu, mais au-delà de nos fenêtres ! Allons dire, écrire, hurler, quand personne ne prête assistance, là-bas à un (gendarme) blanc agonisant (sur l’île de St Martin), ici quand une jeune musulmane se fait tabasser par son compagnon pour un délit d’émancipation. Mais pardon, de vous/nous déranger.… Une seule petite question encore, mais brutale : quel prix sommes-nous prêts à payer pour préserver notre confort, notre « je m’en fout » de l’intérieur du périphérique de chacun, qui risque à tout instant de perdre son t ?

Article coécrit par Danielle et Dan

Etudes et musique : des astuces pour accorder ses violons...

Votre enfant est inscrit au Conservatoire du 14ème Arrondissement et entre en 6ème à la rentrée 2006 ?

Le Collège Paul BERT est, jusqu’à présent, le seul établissement du 14ème arrondissement à proposer des classes avec aménagement d’horaires qui permettent de suivre, dans les meilleures conditions possibles, les cours du Conservatoire, grâce à un partenariat entre la direction du Collège et celle du Conservatoire.

L’enseignement dans les classes avec aménagement d’horaires est strictement le même que celui des autres classes. Seule diffère l’organisation de l’emploi du temps où ne figurent  pas (ou presque pas) d’heures de permanence.
Les cours de ces classes se terminent donc, certains jours,  plus tôt que dans les autres classes. Le temps libéré permet aux élèves de suivre les cours au Conservatoire  hors des créneaux tardifs ou très chargés du mercredi après-midi ou du samedi tout en poursuivant chez eux, dans des conditions horaires confortables,  le travail personnel de leur instrument.

Cette année, par exemple, les élèves de la classe 6ème avec aménagement d’horaires, terminent à 15 heures le lundi et le vendredi ainsi que le mardi une semaine sur deux.

Si, pour la rentrée 2006-2007, vous n’appartenez pas au secteur dévolu au Collège Paul Bert, il vous faut demander pour votre enfant une dérogation, au 3ème trimestre du CM2, (imprimé à retirer au Rectorat de l’Académie de Paris – Service de la Division des Elèves et des Etablissements – 94 avenue Gambetta – Métro Saint-Fargeau) et de demander « la classe musique » de 6ème. Alors que jusqu’à l’année dernière, cette dérogation était accordée sans problème, le Rectorat en juin dernier a refusé par lettre type  toutes les dérogations, y compris celles pour la classe avec aménagement d’horaires. Les parents concernés, avec le soutien de L’APEC, de la FCPE, du Proviseur et de la Principale adjoint de Paul Bert ont fait des demandes en recours qui ont toutes finalement abouti.

Ces dérogations ont permis à ces  élèves inscrits au Conservatoire et  entrant en 6ème de continuer de bénéficier de ces conditions idéales. Elles ont permis aussi le maintien de cette sixième qui a besoin des élèves bénéficiant de dérogations pour être remplie. Les élèves du secteur étant trop peu nombreux. Comme l’année dernière, l’APEC s’est fixé comme objectif de diffuser l’information concernant cette classe et de défendre son existence. Nous prions les parents intéressés, de bien vouloir prendre contact, dès maintenant, avec l’Association des Parents d’Elèves du Conservatoire.

Nous sommes à votre disposition pour toute information et vous tiendrons au courant de nos démarches.

Ami(e)s lecteurs et lectrices... Très cordialement à vous.

Association des Parents d’Elèves et amis du Conservatoire du 14ème arrondissement de Paris. Association Loi de 1901 adhérente de la F.N.A.P.E.C. (Fédération Nationale des Associations de Parents d’Elèves de Conservatoires et écoles de musique, de danse et de théâtre).

Plus d'info :
+ Oui, par mail !

vendredi, 03 mars 2006

Fermetures de classes : c'est reparti ?

Vincent Jarrousseau, adjoint à la Mairie du XIVe en charge des affaires scolaires, nous apprend sur son blog que 2 nouvelles fermetures de classes seraient programmées par l'Académie de Paris dans le 14e pour la rentrée 2006. La première à l'écolé élementaire Alain Fournier et la seconde à l'école maternelle 22, rue Antoine Chantin.

Si cette information se confirme, après les 5 fermetures de l'année dernière, on peut véritablement s'émouvoir et s'indigner...

Pierre

mardi, 28 février 2006

R2C2 : l'échec épate...

Evénement échiquéen dans le 14ème arrondissement : dimanche 26 février, s’est déroulé au gymnase Auguste Renoir le « 2ème Grand Prix Jeunes des Échecs » de la saison 2006. Dominique Benoiste, Président du Royal Rouvier Chess Club (R2C2), nous adresse ce compte rendu...

-----------------------------

Ce tournoi mis en place depuis quelques années permet à de jeunes joueurs de clubs parisiens et de la proche banlieue de jouer entre eux. Pour la première fois depuis sa création, il a été organisé dans notre arrondissement grâce au « R2C2 » (Royal Rouvier Chess Club). Le succès a été total, dépassant très largement les espérances de ce jeune club de jeu d’Échecs du 14e. En effet près de 130 jeunes de 6 à 16 ans ont participé à cette compétition et ont pu s’adonner dans le calme et la convivialité aux indicibles joies et aux redoutables aléas du « Jeu des Rois, Roi des Jeux ». A noter : 48 d’entre eux étaient issus du « R2C2 », dont 19 du quartier Politique de la Ville de l’arrondissement et 12 écoliers de l’école élémentaire Maurice Rouvier. Chapeau bas devant tous ces vaillants jeunes qui n’ont pas opté pour une activité sportive des plus faciles !

Tout avait été préparé afin que cette journée soit un indélébile souvenir pour tous : buvette conviviale, cadeaux à chaque concurrent, arbitrage de classe internationale, coupes gravées en nombre et lecteurs DVD aux premiers de chaque catégorie. L’espace était amplement suffisant pour contenir les participants et leurs accompagnateurs ainsi que le staff de l’organisation, soit environ 200 personnes.

Madame Carine Petit, adjointe au Maire à la Jeunesse et au Sport, venue dans l’après-midi voir à l’œuvre les participants, n’a pas caché son étonnement devant un tel calme et une telle concentration de la part d’un groupe aussi important de petits enfants et de jeunes adolescents.

Le point d’orgue de cette journée a été la venue du Maire, M. Pierre Castagnou, qui a tenu à marquer de sa présence cette première manifestation échiquéenne dans son arrondissement en remettant lui-même les 40 coupes et superbes cadeaux aux plus méritants.

A noter : cette manifestation inédite a reçu le soutien actif de la Mairie du 14ème, de l’OMS14  et du « Comité Départemental Parisien des Échecs » (CDPÉ).

Je tiens à remercier, outre M. Pierre Castagnou et Mme Carine Petit :
- l’indispensable Suzanne.
- les bénévoles : Michèle et Cécile, Laurence et Denis, Philippe Lc., Serge, Daniel.
- les arbitres (Luc, Sophie, Marcel et Pascal) 
- les 130 participants et leurs  parents.
- Patrick Humbert, président du « CDPÉ », sans lequel rien n’aurait été possible.

Échéphilement et cordialement

Dominique BENOISTE
Président R2C2

Plus d'info :
+ ...Sur le site web du R2C2 et / ou par mail en cliquant ici.
+ ...Et pour les initiés, la grille américaine !


 

lundi, 06 février 2006

Des nouvelles de Naboudou et de Junior...

...via le quotidien l'Humanité qui publie deux "portraits croisés" des deux lycéens du XIVe, Naboudou Bamba et Junior Buritica, menacés d'expulsion sous le titre « Nous ne vivons pas aux dépens de la société ».

Lien direct en cliquant ici.

Pierre

Plus d'info :
+ Notre dernier article en date du 13 janvier 2006 dernier : "Expulsion de Naboudou : la mobilisation continue".
+ Notre catégorie "14e solidaire".

lundi, 30 janvier 2006

L'agenda du XIVe...

...Pour le mois de Février 2006 est en voie de finalisation. Si vous avez des infos à y ajouter avant que nous ne le mettions en ligne, c'est le moment...

Maroun

Plus d'info :
+ Voir l'agenda du mois de Janvier 2006...

Une visite (virtuelle) du Collège Jean Moulin

...Le Collège Jean Moulin a fait peau neuve et Vincent Jarrousseau, adjoint aux affaires scolaires auprès du Maire du XIVe, nous propose sur son blog quelques photos après rénovation ainsi qu'un résumé des travaux. Ca fait un peu cafet' d'Hélène et les Garçons - en langage années 1990 - traduire c'est très coloré mais cela n'a pas l'air mal du tout.

A visiter en cliquant ici.

Pierre

Plus d'info :
+ Vous êtes un ancien du Collège Jean Moulin ? Vous devriez jeter un coup d'oeil à cette page...
+ Ne me dîtes pas que vous ne savez pas qui est Jean Moulin ???