Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 janvier 2005

Rue Raymond Losserand : participez à son aménagement !

La réflexion sur l'aménagement de la rue Raymond Losserand continue. Il s'agit maintenant de savoir ce qui sera fait sur la "2e tranche", entre la rue Pernety et l'avenue du Maine. Si vous souhaitez donner votre avis en direct sur le terrain, la commission circulation-transport-voirie du Conseil de quartier Pernety organise une marche exploratoire demain, mercredi 19 janvier 2005 à 17h30.

Concrètement, il s'agit, à partir du point de rendez-vous (Métro Pernety) de remonter à pieds la rue Raymond Losserand en compagnie des représentants des Services de la Voirie et des Déplacements de la Ville de Paris et de la mairie du 14e arrondissement et de leur faire part de vos souhaits...

D'ici là, si vous avez des suggestions à faire, vous pouvez les adresser directement par mail à Séverine Chiesa ou à Lorena Pazvilas qui suivent pour la Mairie du 14e arrondissement les travaux des Conseils de quartier. Vous pouvez également nous faire part de vos réactions aux projets en cours en cliquant sur lien commentaires ci-après : nous ferons suivre aux intéressés !

Enfin, pour ceux qui souhaitent assister à la prochaine réunion du Conseil de quartier Pernety, celle-ci aura lieu au collège A. Giacometti - 7, rue du Cange (voir le plan d'accès) - mercredi 26 janvier 2005 prochain à 20 heures...

Pierre

Plus d'info :
+ ...Sur les Conseils de quartier.
+ ...Sur le Conseil de quartier Pernety et ses membres.
+ Le site du Conseil de Quartier Pernety : http://mapage.noos.fr/pernety/



lundi, 17 janvier 2005

Antennes relais : nouvelle réunion avec deux opérateurs

A la demande des habitants et des parents d'élèves de l'avenue Jean Moulin, des rues Antoine Chantin et des Plantes, le Conseil de Quartier Jean-Moulin - Porte d'Orléans organise une réunion d'information sur l'implantation et les projets d'extension des sites antennes relais de téléphonie mobile.

Les opérateurs de téléphonie mobile Bouygues Télécom et Orange France sont implantés ou modernisent leurs antennes relais sur les sites suivants :

Orange France : 46-48, avenue Jean Moulin
Bouygues Télécom : 46-48, avenue Jean Moulin et 63, rue des Plantes

La réunion se déroulera demain, mardi 18 janvier 2005, de 19h à 21 heures à l'école élémentaire Antoine Chantin (5, rue Antoine Chantin - voir le plan d'accès) en présence des représentants des opérateurs Bouygues Télécom et Orange France, de Etienne Cendrier de l'Association Robin des Toits, ainsi que des responsables du service politique de la Ville, de l'Opac.

Venez nombreux pour vous informer, débattre et réagir... Pour info, les habitants situé en face de ces antennes (et pas en dessous) sont les plus exposés au rayonnement et, eux, ne touchent pas un centime.

Nicole et Alain

Plus d'info :
+ Notre article sur les antennes relais en date du 1er décembre dernier.
+ Le site officiel de l'association Robin des Toits : http://robindestoits.org/


Piétonnisation de la rue Daguerre : résultats de la consultation

Le Conseil de quartier Mouton-Duvernet se réunira demain soir, mardi 18 janvier à partir de 20h, à l’école élémentaire 46, rue Boulard (voir le plan d'accès). Thème principal de cette réunion publique : les résultats de la consultation organisée localement sur la piétonnisation de la rue Daguerre.

Pour celles et ceux qui ne pourraient se rendre à cette réunion, voici néanmoins quelques chiffres et résultats qui ont filtré lors du dépouillement des questionnaires :

Pour les habitants du quartier :
- 6000 questionnaires distribués.
- 300 réponses.
- Souhait exprimé par la majorité : une rue Daguerre 100% piétonne.

Pour les commerçants :
- 120 questionnaires distribués.
- 35 réponses.
- Souhait exprimé par la majorité : une rue Daguerre ouverte aux automobiles mais priorité piétons.

Les organisateurs sont un peu déçus du peu de mobiliation pour un sujet important quant à l'avenir du quartier alors que beaucoup de moyens d'information avaient été mis en oeuvre. On notera en particulier la faible participation des commerçants au regard de l'impact économique potentiel de ces évolutions...

Mais rendez-vous demain pour les résultats officiels et précis de cette consultation locale. D'ici là, nous vous invitons à nous faire part de votre sentiment sur ces projets de piétonnisation par mail ou directement ci-après.

Pierre

Plus d'info :
+ Notre article précédent, en date du 10 décembre 2004, sur la piétonnisation de la rue Daguerre.

dimanche, 16 janvier 2005

Petite enfance : une crèche rue Morère !

Lors du dernier Conseil d'arrondissement, Monsieur Castagnou a rendu publique l’information selon laquelle le 13 rue Morère a été préempté par la Ville de Paris pour y installer une « maison de la petite enfance » (traduire une crèche dans le vocabulaire commun), établissement qui faisait cruellement défaut dans cette partie de l’arrondissement où les enfants semblent naître à 3 ans !

Le Conseil de quartier Jean Moulin Porte d’Orléans ne pourra donc que s’en féliciter, lui qui se faisait l’écho de cette demande de la part des jeunes parents, qui seront désormais moins délaissés dans cette partie sud de l’arrondissement.

Dan

Plus d'info :
+ La Mairie d'arrondissement revendique la création de 22 places de crèches et de haltes garderies depuis mars 2001. Elle annonce également le financement d'un plan de 160 nouvelles places pour la petite enfance avant la fin de la mandature.
+ Il y a près de 4500 enfant en bas âge dans le 14e arrondissement pour 1200 places de crèches.
...
+ Hélas, en ce qui concerne le 19, rue Morère où un projet architectural très vert avait provoqué quelques émois chez les riverains avant d'être retiré, là, pas de nouvelles - mais n'hésitez pas à nous faire signe si vous avez des infos...

samedi, 15 janvier 2005

Plan Local d'Urbanisme : un conseil d'arrondissement réellement extraordinaire (3/3)

Le débat s'annonçait important. Le Plan Local d'Urbanisme est un document clé pour l'avenir de Paris (cf. notre série d'article entre le 5 et le 10 janvier) et notre Conseil d'arrondissement se réunissait en séance extraordinaire lundi 10 janvier 2005 dernier pour débattre de ce thème unique. A la suite de cette réunion, 3 internautes nous ont fait parvenir leur vision de cette soirée. Paris14.info vous livre leurs articles en 3 épisodes...

Episode 3

PLU : bilan mitigé à mi-parcours

Le projet de PLU a été débattu lundi 10 janvier 2005 en Conseil d’arrondissement, de 19h00 à 23h45 (!), ce qui a valu à Monsieur le Maire un « bonne nuit » plutôt qu’un « bon soir », et sur ce point, on a pu le suivre parfaitement !

Comme on s’en doutait un peu, l’opposition politique n’est pas spécialement venue de la droite (inexistante et réduite à sa portion congrue dans notre arrondissement) mais essentiellement des Verts... Ces derniers, qui font pourtant partie de la majorité municipale, et qui par l’intermédiaire de Romain Paris (élu Vert), avaient le rôle (ingrat et ironique) de présenter ce PLU ...qu’ils allaient combattre avec une certain professionnalisme, il faut l’avouer. Politiquement, il y avait donc de quoi faire tourner les têtes, et sur les 200 propositions d’amendements du groupe Verts, 60 ont finalement été retenus pour le débat au sein du Conseil d’Arrondissement.

Le principal point d’accrochage fut le problème du C.O.S. sur les 15 premiers mètres, qui passe de 3 à 4 dans le projet. Cela risque d’entraîner une densification très forte du bâtit parisien en général, et lorsque les parcelles sont peu profondes - ce qui est le cas de la plupart des terrains sur lesquels sont construites les maisons de faubourg de notre arrondissement – il est à craindre des surélévations, voire de fructueuses opérations immobilières privées. Comme à cela se joint une diminution des protections de l’ancien bâtit (adieu les E.A.C., c’est désormais un simple filet de hauteur qui doit garantir une hypothétique protection, sauf pour quelques chanceuses maisons du 14eme où la volumétrie serait conservée), le groupe des Verts a mis sous la condition du retour du C.O.S. à 3 son acceptation du projet PLU au Conseil de Paris le 31 janvier prochain.

Pour ce qui est des Espaces Verts Protégés (anciens Espaces Verts Intérieurs Protégés), il est à noter une avancée notable, puisque le Règlement Local de Publicité (RLP) annexé au PLU, demanderait l’interdiction d’implanter de la publicité sur les E.V.P., ce qui diminuerait de manière significative les outrages faits à notre paysage urbain, déjà fort abîmé par ailleurs. De plus, la délimitation de certains E.V.P. s’est affinée, comme sur l’OPAC Sarrette / Prisse d’Avennes / Père Corentin, sur celui de la poste au 105 Boulevard Brune ou sur celui (gigantesque) de l’hôpital Sainte Anne dont les 65000 m2 actuels devraient retourner aux 71000 m2 d'autrefois.

Enfin et pour conclure, rappelons que si à gauche les rangs étaient au complet, à droite seuls Messieurs Ogé (UDF) et Vivien (UMP) étaient présents du début à la fin des débats. Opposés au projet de PLU actuel, ils lui ont notamment reproché de défendre une vision de Paris du type « Amélie Poulain » ; ce qui n’a nullement dérangé René Dutrey, parlant cette fois au nom de la majorité municipale, qui a bien aimé ce film, particulièrement pour son modèle de mixité sociale !

Pour notre part, si on pouvait aussi y mettre un peu du bonheur est dans le pré, nous n’y verrions pas d’inconvénient, en ajoutant que l’avenir de Paris ne se joue pas pour une poignée de dollars, et en espérant que les tontons flingueurs de la politique nous éviterons un avenir diabolique !

Dan

Plus d'info :
+ L'Episode 1 en date du 13 janvier : Une réunion qui a déPLU
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

vendredi, 14 janvier 2005

Anastasia Gnassounou : a star is born ...rue de l'Ouest (suite)

Nous vous en informions dès hier et ça y est ! Ce midi, c'était le baptème du feu pour Anastasia Gnassounou, notre libraire favorite de la rue de l'Ouest, qui intervenait pour la première fois dans l'émission "Coups de coeur des libraires" sur LCI animée par Valérie Expert. Bien que toute rouge - pardonnez-moi - elle s'en est super bien tirée (malgré la présence sur le plateau de deux vieux routiers de l'émission littéraire télévisée : Gérard Collard et Jean-Paul Collet). Anastasia vous recommande donc les livres suivants :
- Une sale histoire de Luis Sepulveda qui nous avait déjà tant ému avec son vieux qui lisait des romans d'amour...
- On a volé Napoléon de Richard Jones - Les éditions du Léopard Masqué
- Les déjantées (vol. 4) - Maïtena – éditions Métailié
- et dans un autre genre, Commis d’office de Hannelore Cayre – éditions Métailié.
...Maintenant, si vous vous demandez où acheter ces livres, les bonnes librairies ne manquent pas dans le 14e arrondissement et vous pouvez toujours aller rue de l'Ouest à la Maison de Cézanne :-)

Pierre

Plus d'info :
+ La Maison de Cézanne - Librairie, papeterie, cadeaux - 67, rue de l'Ouest (voir le plan d'accès).
Tél. 01 43 35 03 28. Ouvert de 10h30 à 19h30 du mardi au samedi et le lundi de 13h30 à 19h30.
+ Les coups de coeur des libraires. Emission animée par Valérie Expert. Vendredi 14 à 12h10. Rediffusion à 13h40 et le dimanche à 21h40.

Plan Local d'Urbanisme : un Conseil d'arrondissement réellement extraordinaire (2/3)

Le débat s'annonçait important. Le Plan Local d'Urbanisme est un document clé pour l'avenir de Paris (cf. notre série d'article entre le 5 et le 10 janvier) et notre Conseil d'arrondissement se réunissait en séance extraordinaire lundi 10 janvier 2005 dernier pour débattre de ce thème unique. A la suite de cette réunion, 3 internautes nous ont fait parvenir leur vision de cette soirée. Paris14.info vous livre leurs articles en 3 épisodes...

Episode 2

PLU : une majorité municipale profondément divisée...

Plus de 200 amendements étaient prévus, mais la grogne de Pierre Castagnou et le minimum de discipline requis au sein de la majorité municipale ont conduit à une réduction à ...60 amendements.

Les amendements présentés par les élus de la majorité municipale ont été regroupés en 9 thèmes :
- Logement
- Emplacements réservés
- Densité -Equilibre habitat/activités
- Environnement
- Stationnement
- Sureté/sécurité
- Orientations d'aménagement
- Patrimoine (36 amendements) - 2 amendements présentés par les élus UMP du XIVe
- Tourisme/Commerce/Artisanat

Ces amendements ont été rapportés par les différentes composantes des élus de la majorité et plus particulièrement par les élus Verts. Le public est intervenu à cinq reprises dans les débats. Les élus de l'opposition (UMP - UDF) sont également intervenus. Ces amendements ont été adoptés dans leur ensemble.

A noter toutefois que deux amendements relatifs à la "densité" et à "l'équilibre habitat/activités" présentés par les élus verts n'ont pas été adoptés et ces mêmes élus Verts n'ont pas apprécié ! De quoi s'agit-il ?

Amendement relatif à la densité :
Paris étant la grande ville la plus dense d'Europe, sa capacité d'évolution est réduite. Pour les élus Verts, il faut préserver sa richesse patrimoniale et il s'agit de limiter cette densité tout en assurant les évolutions nécessaires aux besoins des parisiens, en particulier s'agissant du logement social. Or le PLU introduit un COS différencié selon la profondeur de la parcelle : fixé à 4 dans les 15 mètres et à 2 au-delà de cette bande. L'impact est positif pour le coefficient 2. En revanche le COS de 4 s'appliquera pour l'écrasante majorité des parcelles et notamment à celles donnant lieu à dépôt de permis de construire densifiant ainsi encore plus les tissus faubouriens. Option irrecevable pour les élus Verts. Ils proposent donc de ramener le COS à 3+2 dans les mêmes conditions que celles proposées pour le COS 4+2. Amendement rejeté.

Amendement relatif à l'équilibre habitat/activités :
Pour les élus Verts, le PLU tel qu'il est fait le pari très risqué de laisser le seul marché opérer la répartition spatiale entre activités et habitat avec accentuation des risques de bulle foncière et immobilière au détriment de la politique de construction de logement sociaux (le foncier devenant prohibitif). Pour palier ces inconvénients, les élus Verts proposent de modifier les zones en faisant en sorte que la zone d'incitation à la mixité et la zone priorité au logement social ne se chevauchent plus. Amendement rejeté.

Une majorité municipale profondément divisée

C'est ainsi que lorsque le vote sur l'acceptation du "projet PLU ainsi amendé" s'est tenu, les élus Verts ont voté contre. René Dutrey, premier adjoint (Vert) au Maire du 14e, a justifié la position des élus Verts en disant que le rejet des deux amendements importants ci-dessus décrits ne leur permettait pas d'approuver le projet de PLU ainsi proposé.

Un ange est passé...

Nicole

Plus d'info :
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

jeudi, 13 janvier 2005

Anastasia Gnassounou : a star is born (rue de l'Ouest)...

...Juste quelques lignes pour que vous n'oubliez pas de regarder LCI demain à 12 heures 10. Anastasia Gnassounou, notre libraire favorite de la rue de l'Ouest, fait en effet ses débuts dans l'émission littéraire de la Chaîne Info, "Les coups de coeur des libraires". Elle y reviendra notamment sur ses choix de livres en cette rentrée...

Comme quoi, à force de bien faire son métier, on finit toujours par se faire remarquer... C'est Sandrine qui doit être toute fière (sans oublier les gamins de l'école primaire d'à côté qui font les pîtres en passant devant la vitrine !) :-)

Pierre

Plus d'info :
+ La Maison de Cézanne - Librairie, papeterie, cadeaux - 67, rue de l'Ouest (voir le plan d'accès).
Tél. 01 43 35 03 28. Ouvert de 10h30 à 19h30 du mardi au samedi et le lundi de 13h30 à 19h30.
+ Les coups de coeur des libraires. Emission animée par Valérie Expert. Vendredi 14 à 12h10. Rediffusion à 13h40 et le dimanche à 21h40.

Plan Local d'Urbanisme : un conseil d'arrondissement réellement extraordinaire... (1/3)

Le débat s'annonçait important. Le Plan Local d'Urbanisme est un document clé pour l'avenir de Paris (cf. notre série d'article entre le 5 et le 10 janvier) et notre Conseil d'arrondissement se réunissait en séance extraordinaire lundi 10 janvier dernier pour débattre de ce thème unique. A la suite de cette réunion, 3 internautes nous ont fait parvenir leur vision de cette soirée. Paris14.info vous livre leurs articles en 3 épisodes...

Episode 1

PLU : une réunion qui a déPLU

J’ai assisté lundi 10 janvier 2005 dernier au Conseil d’Arrondissement, en omettant complètement de me munir de 2 outils essentiels : mon fidèle oreiller pour dormir plus confortablement pendant les 3 premières heures de la réunion et une boisson énergétique histoire de me réveiller pour la suite de la soirée.

Certes, je n’avais pas dîné mais il est vrai que la réunion sur le thème du PLU commençait à 19h et que plus de 60 amendements devaient être débattus… débat ayant démarré après 22h – le temps pour le public de quitter la salle, lassé après 3h de verbiage.

Donc en résumé, entre un discours de bienvenue du maire du 14e arrondissement, Pierre Castagnou, s’étalant pendant 45mn, une grossière présentation du PLU face à public pourtant averti par M. Romain Paris (élu en charge de l'urbanisme et de la propreté) pendant une interminable demi-heure, le tout suivi par les critiques des diverses représentations politiques (leur pertinence égalant bien souvent celle des interventions précédentes), il y avait de quoi trépigner.

Le plus grave est qu’une large partie du public s’était déplacée pour assister au débat des 60 amendements proposés. Or, la parole a été donnée au public avant même l’annonce de ceux-ci, ce qui, me direz vous, est certainement très commode puisque limitant toute possibilité d’intervenir (rappelons que lors de ces conseils, toute question doit être préalablement rédigée et remise à un huissier suffisamment à l’avance au cours de la session). Seules 5 personnes ont donc adressé leur mécontentement pour ressasser quelques sujets déjà largement évoqués lors de réunions précédentes. Il était certainement nécessaire de se rappeler ainsi au bon souvenir des élus puisque, visiblement, ceux-ci n’avaient pas donné suite, mais ces thématiques abordées faisaient-elles réellement partie du cadre du PLU (parce que concernant des problèmes très particuliers propres au quartier alors que le PLU dresse des stratégies urbaines globales) ? Ceci dit, vu l’écoute attentive dont ont fait preuve les élus à l’égard de la plupart des intervenants, on comprend mieux la nécessité de répéter les choses…

Bref, il était déjà 22h quand Monsieur le Maire se décida – enfin ! – à aborder le premier des 60 amendements. Lui souhaitant intérieurement bon courage pour cette nuit qui s’annonçait longue, je suis rentrée me coucher. A quoi bon, le public ne pourra pas intervenir quoiqu’il arrive. Certes il y aura une « enquête publique » qui risque fort d’aboutir comme la précédente à une série de questions répétitives et mal formulées (ex. question 4 : « jugez-vous important de réaliser de nouveaux espaces verts » et question 12 : « jugez vous important de créer de nouveaux espaces verts » avec une écrasante majorité de réponses positives – plus de 93%, comme si un parisien allait répondre ‘non’ – soupir).

Désormais, le citoyen lambda va être contraint de rester muets face aux débats élaborant les stratégies urbaines qui régiront son cadre environnemental pour les 20 prochaines années… autant s’endormir et noyer sa frustration dans ses rêves !

Angélie

Plus d'info :
+ A paraître vendredi 14 janvier : une majorité municipale profondément divisée...
+ A paraître samedi 15 janvier : à mi-parcours, un bilan mitigé pour le PLU.
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

mercredi, 12 janvier 2005

Artistes du 14e : bon voyage ?

Le 14e a toujours attiré de nombreux artistes et, même si la hausse de l'immobilier et le goût prononcé des jeunes générations pour le cachet d'un atelier ou d'un loft d'artiste réduit sévèrement l'offre, notre arrondissement conserve une place à part dans le coeur de nombreux artistes...

Mais comment cela a-t-il commencé ?...Peut-être par le cimetière, celui du Montparnasse, qui est créé en 1824 et où reposent tant de célébrités : Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Charles Baudelaire, Robert Desnos, George Sand, Camille Saint-Saëns, François Rude, Charles Garnier, Maupassant, Sainte-Beuve, Alfred Dreyfus, Jean Carmet, Serge Gainsbourg... L'implantation de ce cimetière favorisa en effet l'arrivée d'artistes, d'artisans et sculpteurs en art funéraire (très florissant au XIXème siècle) puis l'installation de nombreuses tavernes, lieux de rencontres et de convivialité qui accueillirent plus tard peintres, poètes, intellectuels, photographes.

Le Mont Parnasse a depuis toujours été un lieu où on venait faire ...la fête. L'appellation familière les "Montparnos" regroupe tous les artistes qui ont fait la notoriété de Montparnasse entre les deux guerres.
A noter que l'exposition universelle de 1889 attirent de nombreux artistes dans ce quartier populaire dont la vie artistique est déjà si riche et qui va devenir le lieu de la modernité. Apollinaire, Gauguin, Matisse et "le douanier Rousseau" s'y installent. Deux cafés vont être les locomotives de ce mouvement : le Dôme et la Coupole.
Le Dôme ouvre ses portes en 1897. On pouvait y rencontrer la bohême cosmopolite de l'époque autour d'Apollinaire.

En 1902, le sculpteur Alfred Boucher inaugure "la Ruche", Cité des Arts et village cosmopolite où de jeunes artistes viennent de partout et particulièrement d'Europe Centrale. On pourra y voir Léger, Matisse, le douanier Rousseau, Chagall, Soutine, Modigliani, Brancusi, Zadkine se mêlant aux écrivains comme Paul Fort, Max Jacob, Apollinaire, Blaise Cendras. Tous ces artistes créèrent ce qu'on devait appeler l'Ecole de Paris.

Classée Monument historique en 1972, la Ruche a été restaurée et des artistes y travaillent dans 23 ateliers.
La Coupole, elle, est créée en 1927 : vaste brasserie dont les nombreux piliers ont été décorés par les peintres de l'époque : Marie Vasilieff, Fernand Léger, Kisling ... etc. A partir de cette date, le Dôme et la Coupole se "partagent" les personnalités. Au Dôme, Hemingway, Man Ray le photographe, Henri Muller, Blaise Cendras, Claudel, Jammes, Breton … A la Coupole : Cocteau, Radiguet, Aragon, Elsa Triolet, Picasso, Foujita, Zadkine, Kisling, Sartre, Giacometti, Simone de Beauvoir. Sans oublier Kiki de Montparnasse la reine des soirées et le modèle de peintres célèbres.

Ces lieux ainsi que les ateliers d'artistes, les théâtres sont toujours la mémoire vivante de la vie artistique de notre Arrondissement. ...Ce qui nous amène à l'actualité et à une proposition très intéressante de la Mairie de Paris, proposition à laquelle nous avons souhaité donner écho.

Cette vie artistique reste active. Entre autres manifestations, les journées portes ouvertes de mai dernier ont réuni une centaine d'artistes peintres, photographes, sculpteurs, musiciens, danseurs, échassiers boulevard Edgard Quinet où des expositions se tiennent régulièrement. Pour favoriser cette vie artistique, la Mairie de Paris et l'Association Française d'Action Artistique (AFAA) s'associent pour proposer à des artistes habitant à Paris des résidences d'une durée de trois à six mois dans quatre capitales culturelles : Budapest, New-York, Sao-Paulo, Buenos Aires. Plutôt sympa, non ? Le dossier et l'appel à candidatures sont disponibles sur le site de l'AFAA et sur celui de la Mairie de Paris... Mais comme on aime bien vous mâcher le travail, il vous suffira de cliquer ici pour télécharger le dossier de candidature...

Sinon, pour les curieux, vous trouverez sur la page spéciale du site de la Mairie de Paris :
- les caractéristiques des résidences à l'étranger,
- le profil requis des candidats,
- la bourse allouée,
- la prise en charge du voyage aller-retour (en classe éco, les gars - Prévoyer des sous pour les boissons gazeuses, 'faut pas abuser...),
- l'accompagnement de l'artiste dans ces villes,
- la constitution du dossier,
- les modalités de sélection,
- le formulaire de candidature (www.afaa.asso.fr).

Attention : date limite de remise des dossiers le 15 février 2005 !

Alors tous nos voeux aux à l'intention des futurs candidats sélectionnés et bons vents !

Nicole

Plus d'info :
+ Le site dédié à cette opération d'échange.
+ Si vous vous sentez à l'étroit malgré l'offre de résidence proposée, vous pourrez toujours consulter cet annuaire des résidences d'artistes dans le monde...
+ Le site de l'AFAA : www.afaa.asso.fr.
...
+ Quant au cimetière, je ne vous expliquerai pas comment on y va, mais voici tout de même un plan de celui de Montparnasse...