Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 janvier 2005

Paris Accordéon Forever

Pour les amoureux de l'accordéon (et les curieux), il est dans le 14e une adresse à connaître ! Avant de vous la révéler, petit résumé de l'origine ou de l'histoire de l'accordéon...

L'instrument est né en 1829 à Vienne en Autriche. Si, depuis sa naissance, il a toujours été au centre des fêtes et des divertissements en tout genre, il a connu un passage à vide dans les décénnies 80-90. Mais depuis quelques années, il retrouve une seconde jeunesse et toute sa vitalité au travers d'instruments de concert adoptés aujourd'hui par des musiciens accomplis comme Alain Abott, Grand Prix de Rome. Je suis certaine qu'en citant quelques noms célèbres comme Aldo Romano, Yvette Horner, André Vershuren, Armand Lassagne, Marcel Azola, Joss Baselli, Gus Viseur, Clifton Chernier, Jo Privat pour ne citer qu'eux, vous avez un air de musette en tête !

Que dire sur l'instrument et son histoire ?

Le mot "accordéon" apparaît de façon régulière vers la fin du XIXème siècle et sa popularité est immense. Il sert à jouer des transcriptions d'œuvres pour clavier (orgue ou piano). Instrument à vent comme l'harmonica ou l'harmonium, le son est produit par un système d'anches libres (languette fine et élastique en bois introduite dans l'embouchure de certains instruments à vent). L'accordéon traditionnel le plus fréquemment utilisé a été associé à la musique ethnique, folklorique et populaire. Début 1900, Paris verra la vogue de l'instrument qui prend des proportions gigantesques. Il sera, au XXème siècle, l'un des instruments les plus joués au monde.

Puis, l'"Harmonica" de Paolo Soprani (1897) est vite baptisé accordéon "chromatique" en raison de ses claviers et, par opposition, tous les autres modèles seront des accordéons "diatoniques". Il bouleverse les traditions et ceux qu'attire la musique "classique", n'hésiterons pas à le choisir car ils le trouvent irremplaçable. En 1907, grâce à Giovani Gagliardi, excellent instrumentiste, l'accordéon devient l'instrument dont tout Montmartre parle, c'est-à-dire les habitués du Bateau-Lavoir, du Lapin-Agile ou du Moulin-de-la-Galette.

Après 1910, l'instrument acquiert un grand prestige auprès d'un public nouveau. De la salle de danse, il passe dans les bals des "gens de maison", dans les petits orchestres, en soliste dans les cafés, dans les spectacles et les salons. Les Harmonies du Nord de la France et Belges vont donner un essor inattendu à l'accordéon. La vogue de l'accordéon tient alors du délire ! Après la Première Guerre, la fameuse polka "Perles de Cristal, de Humel est jouée pour la première fois. L'accordéon est partout et il s'intègre dans les orchestres de jazz et de tango nouveaux venus.

Quant à la musique, saviez-vous que le "genre musette" tire ses origines d'un instrument très ancien : la musette ? Tout a commencé au XIXème siècle par les bals auvergnats de Paris, animés par des joueurs de cabrettes (famille des cornemuses) aussi appelées musette d'où l'appellation de "bal à la musette". Mais l'accordéon n'y a pas encore droit de cité bien au contraire. Plus tard les Auvergnats se mirent à l'accordéon "diatonique". Citons entre autres Bouscatel dont le café "Le Chalet" devient le centre attractif de la rue de Lappe (… le monde entier va chez Bousca …). Le Bousca de la rue de Lappe continuera à faire la joie des danseurs de musette jusqu'en 1950. Emile Vacher (1883-1969) est l'une des figures les plus originales du monde de l'accordéon, il sera le premier à mettre des javas à son répertoire.

En fait, le "bal musette" existe depuis 1715 au travers des bals masqués, des cabarets, des guinguettes où l'on venait se distraire au son du violon, de la vielle, de la musette accompagnés parfois d'un piston ou d'une clarinette et puis au fil du temps d'autres instruments vendront s'incorporer : le banjo, la guitare et une batterie de jazz. De nouvelles formations introduiront la clarinette, la trompette, le saxophone mais l'accordéon reste le centre de ces ensembles qui, sans lui, ne seraient plus "musette.

L'accordéon se prête à tous les répertoires : musique classique et contemporaine, traditionnelle, jazz. Le "Carrefour Mondial de l'Accordéon de Montmagny (Canada) en est la démonstration (http://accordeon.montmagny.com) ou, plus près, la "Rencontre Européenne de l'Accordéon" à Chartes (www.rencontre-accordeon.com). A consulter aussi "Trad Magazine (www.tradmagazine.com).

En tout cas, une adresse à ne pas manquer : "Paris Accordéon" au 80 de la rue Daguerre.
La boutique existe depuis 1944 grâce à Alfred Marceau Magnier son fondateur puis en 1962 le jeune Patrick Quichaud y entre pour la première fois … Vous trouverez la suite de l'histoire sur le site www.parisaccordeon.com mais que cela ne vous empêche pas de pousser la porte de cette sympathique boutique jaune à la belle enseigne où vous serez accueilli par le non moins sympathique et chaleureux Patrick Quichaud, le spécialiste assisté de son équipe. Vous trouverez là une ambiance, des informations, des trésors, vous entendrez quelques notes et ferez certainement des découvertes. Si vous voulez acheter un instrument il n'y a que l'embarras du choix et un service après-vente comme seuls les passionnés savent en offrir. Alors, n'hésitez surtout pas !

Nicole

vendredi, 28 janvier 2005

Hôpital Saint-Vincent de Paul : ça déménage...

Avalanche d'article suite à la dépêche AFP que nous vous communiquions hier, annonçant l'installation du Ministère des Affaires Etrangères sur le site de Saint-Vincent de Paul.

Petite revue de web :

Libération : "Le quai s'invite à l'Hôpital.".
Le Figaro : "Le tribunal de grande instance et le Quai d'Orsay vont déménager."
Reuters : "Polémique Raffarin-Delanoë sur le transfert de bâtiments d'Etat".
Nouvel Observateur : "Le TGI va à Tolbiac, le Quai d'Orsay à Saint-Vincent de Paul".
Batiactu : "Le maire de Paris reproche le «comportement impérial» du Premier ministre".
France 3 : "Les Affaires Etrangères dans le XIVe".

Vous habitez le 14e ? Faîtes-nous part de vos réactions en cliquant sur le lien ci-après "Commentaires". Nous publierons dans quelques jours un article reprenant les principaux extraits de ces derniers...

Pierre

PLU : l’association Monts14 mécontente….

Loin d'avoir obtenu les protections souhaitées en matière de petit patrimoine dans le projet du futur PLU, l’association Monts14 souhaiterait faire une communication publique lors des prochaines réunions des six Conseils de Quartier. Elle a déjà commencé lors du dernier Conseil de quartier Montsouris - Dareau. Elle poursuivra ces communications le 8 février prochain lors du Conseil de quartier Jean Moulin - Porte d'Orléans.

Que repproche Monts14 au projet de PLU ? Pour Patrice Maire, Président de l'association, la liste des protections apparaît bien amaigrie au regard de ce qu’il avait obtenu dans le précédent Plan d'Occupation des Sols (POS). Patrice Maire estime que tout ce qu'il avait demandé avait été « validé » par les fonctionnaires de la Ville, mais que, lorsque le PLU a enfin été dévoilé au public, aux élus et aux associations en décembre 2004 (pour un vote quelques semaines après), il n'y avait plus rien des résultats des concertations entreprises durant deux ans. On peut comprendre un certain agacement, voir énervement ! Pour Monts14, le futur PLU fait bien trop de place à la promotion immobilière (voir ci-après "Plus d'info").

Pourtant, cette vision d'un Paris encore plus densifié ne paraît pas correspondre aux attentes des Parisiens. En effet, les résultats du questionnaire de la Ville de Paris démontraient l'attachement des Parisiens à la protection du petit patrimoine, au bien-être des familles et des enfants (espaces verts), ainsi qu'à une meilleure approche du logement social.

Mais - et c'est un fait nouveau - ce qui a l’air d’intéresser les Parisiens, c'est la valeur sociale des anciens lotissements, qui permettent encore à des familles ayant des revenus modestes de se loger à Paris (sans subventions),. Ainsi, dans ces vieux immeubles de type faubourien, bien entretenus par leurs propriétaires, le logement est là "social" de fait, et la préservation de ce patrimoine n'en est que plus importante.

Ce point de vue est celui exposé en conseil d'arrondissement par René Dutrey (1er adjoint au Maire), dont le mouvement politique (les Verts), s’est abstenu de valider tel quel le projet de PLU ...dont ils étaient (les Verts) pourtant les rapporteurs... A noter, en privé, d'autres élus de la majorité PS en auraient fait de même !

En somme, si le PLU marque quelques avancées sociales et environnementales, il dévoile une conception assez étroite de l’immobilier : tout pour la promotion et la réhabilitation - rien pour la rénovation et la préservation. Toutes ces concertations pour en arriver là ou las... Affaire à suivre.

Dan

Plus d'info :
+ Le projet de PLU en l'état propose de faire passer le Coéfficient d'Occupation des Sols (COS) de 3 à 4 sur les 15 premiers mètres de profondeur (d'une parcelle). Associé à la perte des protections sur le petit bâtit en hauteur, cet élément entraîneraient selon l'association Monts14 une densification encore plus forte de l'habitat parisien et une nouvelle envolée des prix de l'immobilier puisque la valeur d'un bien reflète d'abord le nombre de m² constructibles...
+ Notre rubrique plan local d'urbanisme...
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

jeudi, 27 janvier 2005

Hôpital Saint-Vincent de Paul : Raffarin choisit le Ministère des Affaires Etrangères

Nous l'évoquions ce matin, et l'AFP confirme.

-------------------------

PARIS, 27 jan 2005 (AFP) - Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé jeudi dans un communiqué qu'il avait choisi l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris (XIVè arrondissement) pour "le transfert des bureaux du ministère des Affaires étrangères".


-------------------------

Dans ce contexte, on peut s'interroger sur le devenir du grand pôle médico-social du handicap de l'enfant et de l'adolescent que l'AP-HP entendait construire sur ce site...

Camille

Plus d'info :
+ Le site de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP).
+ Le Comité de Sauvegarde de Saint-Vincent : www.sauvonssaintvincent.com
+ Tous nos articles consacrés au devenir l'Hôpital Saint-Vincent de Paul.

Hôpital Saint-Vincent de Paul : adieu au Palais de Justice ?

C'est le journal le Parisien qui l'affirme : l'Hôpital Saint-Vincent de Paul n'accueillera pas le Palais de Justice... Le Garde des Sceaux, Dominique Perben, aurait tranché et choisi un site dans le nouveau quartier de Tolbiac (13e arrondissement). Fin du suspens ?

Reste à obtenir le maintien de l'activité hospitalière et du projet de construction d'un grand pôle médico-social du handicap de l'enfant et de l'adolescent, un type de structure qui fait défaut aujourd'hui dans la capitale et qui oblige parfois les familles à se rendre en Belgique pour trouver des soins adaptés...

La partie n'est pas gagnée puisqu'encore récemment c'était au tour du Ministère des Affaires Etrangères d'exprimer son intérêt pour le site (voir notre article du 20 janvier dernier)...

Camille

Plus d'info :
+ Le site de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP).
+ Tous nos articles consacrés à l'Hôpital Saint-Vincent de Paul.

mercredi, 26 janvier 2005

10 km du 14e : il est encore temps de s'inscrire...

Dimanche 30 janvier prochain, la Mairie du XIVe et l'Office du Mouvement Sportif du 14e organisent une course pédestre, les traditionnels "10 km du 14e". Le départ est donné à 9 heures 30 sur le parvis de la Mairie mais rien ne sert de courrir si vous n'êtes pas partis à point ! L'inscription préalable (à partir de 9 heures) et un certificat médical sont obligatoires...

Vous pourrez également prévoir un chèque de 15 €...

Une originalité, la course sera suivie cette année à 15 heures d'une grande randonnée vélo et rollers ouverte à toutes et à tous... Une initiative du Roller Squad Institut !

Allez, sortez de vos placards... Il fait froid mais tellement beau ! Si, si, ça va vous aérer...

Maroun

Plus d'info :
+ Renseignements 01 43 95 09 01 - Permanence de 14h à 18h au 26, rue Mouton Duvernet.

Harry Boudchicha côté Daguerre

C'est un jeune homme fluet au regard clair qui m'accueille. Nous sommes dans un atelier haut perché dans un bel immeuble de l'avenue René Coty. En fait d'atelier, je devrais sans doute dire petit studio... Harry Boudchicha me présente son univers. De grands tableaux, très colorés, peinture sur bois qui rappellent parfois les oeuvres d'un Moebius ou l'univers électronique du "Tron" de Disney dans les années 80. "Pourquoi pas ?" confie Harry, "J'ai toujours aimé la science-fiction. Cela correspond aussi à ma génération..." Sur les étagères, des livres de contes, des jouets des années 70 ou 80, une tête de bélier customisée et partout de grands panneaux de bois sur lesquels Harry raconte avec de la peinture à l'huile son 14e arrondissement : des femmes patientent à la terrasse d'un café rue Daguerre, des visages se-croisent-se-mélangent dans un méli-mélo de couleurs et de graphismes soignés...

Un travail inspiré des vitrines du Bouquet d'Alésia, des reflets du jour, du passage clouté où tant de gens restent bloqués au beau milieu de l'avenue du Général Leclerc "...Un excellent exercice pour ceux qui veulent s'entraîner à croquer." Et l'on imagine Harry, à couvert dans la fumée et les senteurs de comptoirs d'un café d'ici ou d'ailleurs, traçant d'un coup de crayon expert des formes qui prennent vie sur ses cahiers et deviendront peut-être des illustrations pour un conte des mille et une nuits...

Harry peut passer plusieurs mois sur une toile. Il est heureux. Il vient d'exposer au salon d'Automne...

Bon, allez, on ne va pas se la jouer critiques d'art. On aime ses peintures et en plus, Harry est un artiste qui ne se plaint pas... Conscient d'être dans une période un peu bohème, il semble en goûter ces charmes que tant de bourgeois cherchent à recréer... Alors, si vous vous promenez rue Boulard, allez jeter un coup d'oeil Côté Daguerre. L'exposition prend fin dimanche prochain...

Pierre

Plus d'info :
+ Découvrez le site de Harry et de sa complice Céline Bokobza : www.boubok.com
+ Harry est exposé Côté Daguerre - 11 rue Boulard - Tél. 01 43 27 89 89 - jusqu'au dimanche 25 janvier. Allez admirer le grand format "La Femme au Livre" au fond de la boutique...
+ ...Excellent portraitiste, Harry accueille des élèves dans son atelier pour des cours de dessin et peinture. Avis aux amateurs !

mardi, 25 janvier 2005

Tramway des maréchaux : à quoi ressemblera-t-il ?

medium_tramway_marechaux.3.jpgJe me demande à quoi ressemblera ce tramway des maréchaux que l'on nous promet pour la fin 2006. A l'une de ces images glacées dont nous abreuvent ses promoteurs ou à l'un de ces innombrables tramways publicitaires qui circulent dans nos villes d'Europe ?

A l'heure où nos conseils de quartier s'interrogent sur la démocratie locale sans information locale...
A l'heure où notre CICA se réunit pour bavasser sur 11 malheureux m² d'affichage associatif supplémentaires (qui ne nous mettrons pas pour autant en conformité avec la loi)...
A l'heure où les journaux associatifs locaux d'information en sont réduits à faire de l'affichage sauvage à peu près n'importe où pour faire passer une info citoyenne sur le Plan Local d'Urbanisme, la Ferme Montsouris, la sauvegarde l'Hôpital Saint-Vincent de Paul, les antennes relais ou la disparition du petit commerce...

Je me demande si nous ne pourrions pas avoir un tramway qui véhicule non seulement des usagers mais également des citoyens qui pourraient trouver sur ses arrêts ou dans ses rames, ce petit bout d'information locale qui permettrait à chacun d'entre nous d'en savoir un peu plus sur la vie en société, à Paris, dans le 14e arrondissement...

Camille

lundi, 24 janvier 2005

Mairie du 14e : un conseil vraiment ordinaire...

Un conseil d'arrondissement a lieu ce soir, lundi 4 janvier 2005 à partir de 19 heures à la Mairie du 14e. Contrairement à celui du lundi 10 janvier dernier qui traitait du PLU (voir notre fil d'actu Plan Local d'Urbanisme) et s'annonçait extraordinaire - et de fait, il a duré jusqu'à près de minuit - celui-ci ne devrait pas attirer les foules étant donné son ordre du jour maigrichon...

Un conseil d'arrondissement très ordinaire ? Hélas, oui, comme en témoigne son ordre du jour (plus ou moins inintelligible mais il faut bien paraître savant de temps à autres). Disponible en format .pdf, nous vous le livrons ici au format html. Pourquoi ?

L'année 2004 était l'année du handicap. Visiblement, il ne s'agissait pas de l'année de la lutte contre le handicap puisqu'elle n'aura toujours pas permis aux handicapés visuels d'accéder aux dizaines de documents en .pdf qui inondent le site de la Mairie du 14e et pour cause : les documents .pdf sont inaccessibles aux différents logiciels qui permettent aux non ou mal voyants de surfer sur la toile (Jaws notamment)... Oui, une bête question de format... Alors puisque les services de la Mairie n'ont pas le temps, nous, on va bénévolement faire un peu de copier-coller...

--------------------

Ordre du jour du Conseil d'arrondissement :

- Adoption du compte-rendu de la séance du 29 novembre 2004

Examen des mémoires en délibération ci-après sur saisine de Monsieur le Maire de Paris :
- Projet de délibération DVD 2005-02 / DU 2005-08
Aménagement de voies publiques dans le site de l’hôpital Broussais, à Paris 14ème arrondissement :

- Approbation du bilan de la concertation préalable relative à l’aménagement de voies publiques sur
le site de l’hôpital Broussais ;
- Approbation du programme de l’opération ;
- Approbation du principe et des modalités de passation du marché de maîtrise d'oeuvre technique
relatif à l’aménagement des voies dans le site de l’hôpital Broussais ;

Rapporteur : Monsieur Romain PARIS

- Projet de délibération : DPA 2004-307
Approbation du principe de réalisation des travaux de modernisation des fenêtres au LEI Lucas de
Nehou 19, rue Friant 75014 Paris et des modalités de passation du marché de travaux
correspondant.
Rapporteur : Monsieur Vincent JAROUSSEAU

- Projet de délibération : DASCO 2005-02
Approbation des modalités d'attribution d'un Appel d'Offres Ouvert relatif à la fourniture et
livraison de livres et manuels scolaires nécessaires aux écoles maternelles, élémentaires et aux
établissements du second degré de la Ville de Paris pour les 5ème, 6ème, 7ème, 13ème, 14ème,
15ème arrondissements (193 établissements), valable de la date de notification jusqu’au 31
décembre 2006.
Rapporteur : Monsieur Vincent JAROUSSEAU

--------------------

Voilà. C'est tout. 5 minutes nous auront suffit pour adapter cet ordre du jour et ainsi donner accès à cette information citoyenne. 5 minutes de trop pour les services de la Ville de Paris ?

Pierre

Plus d'info :
+ Pour les voyants, l'ordre du jour du Conseil d'arrondissement au format .pdf est téléchargeable sur le site de la Mairie du 14e. Allez, on vous économise un clic...
+ www.braillenet.org pour en savoir plus sur la cécité et le web.
+ Autre organisme, même combat www.accessiweb.org.
...
+ ...Pour info, les conseils de quartier font parfois l'objet d'un traitement un peu plus favorable. Ainsi, l'ordre du jour du conseil de quartier Montsouris-Dareau qui a lieu demain soir est lui parfaitement accessible... Mais alors côté compte-rendu, c'est la catastophe...

samedi, 22 janvier 2005

Centre d'animation Vercingétorix : Catherine Jubeau et Marie Do Fréval entrent en scène...

En préparation de leur prochain spectacle "RUE DU DEPART", la Compagnie Catherine Hubeau et le metteur en scène Marie Do Fréval organise une soirée le jeudi 27 janvier à 20h au Centre d'animation Vercingétorix (181-183 rue Vercingétorix 75014), ainsi que les 17 février - 24 mars - 21 avril et 19 mai.

Après une première expérience intitulée le "Cabaret Feuilleton", la compagnie souhaite continuer l'aventure et vous êtes chaleureusement invités à venir participer à un groupe de Parole des habitants du quartier.

En effet, le principe de la soirée est un repas "de parole" avec au menu 3 plats :
- Une entrée : papotage sur les événements du quartier
- Un plat : chacun raconte une petite histoire personnelle, une anecdote ou une observation
- Un dessert : une ou deux écritures "surprise" à faire ensemble

La soirée sera suivie d’une prise de rendez vous pour ceux qui veulent être interviewés…

Important : chacun amène quelque chose à manger. Simplement, veuillez prévenir de votre présence au 06 89 93 20 99...

Angélie

Plus d'info :
+ Marie Do Fréval a notamment créé l'Asssociation de la Compagnie à Bulles. Elle anime au sein de cette association une troupe d'enfants agés de 10 à 12 ans, l'Enfant-Phare...
+ Du 16 mai au 15 juin 2005, la Compagnie Catherine Hubeau propose un stage sur l’Acteur et la caméra. Ce stage propose à l’acteur de découvrir la réelle spécificité de son travail face à la caméra et de perdre ses appréhensions. Ce stage met en jeu la concentration, la construction et l’adaptation de l’acteur à travers divers exercices : travail instantané, casting, improvisation, exercices sur l’imaginaire. Olivier Nolin et Catherine Hubeau assurent le suivi de ce stage. Pour plus d'info, écrire au Kaléidoscope Bleu, Les Frigos de Paris, rue des Frigos 75013 Paris...