Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 février 2005

Le plot du jour !

medium_le_plot_1.jpgC'était il y a quelques semaines. Dans notre quartier vert, les services de la voirie changeaient tous les plots signalant aux automobilistes un obstacle à respecter...

Brève discussion avec l'ouvrier de service. Il m'apprend que ces petits plots en plastiques qui fleurissent dans nos quartiers en travaux coûtent environ 80 € HT pièce. Dans son camion, une centaine de plots verts s'entassaient. Il fallait les remplacer par des plots blancs, plus visibles.

80 € HT x 100 = 8000 € HT.

Quand on connaît la durée de vie de ces champignons luminescents, ça donne la nausée...

Maroun

mercredi, 02 février 2005

10 km du 14e : les résultats...

Dimanche 30 janvier dernier, la Mairie du XIVe et l'Office du Mouvement Sportif du 14e organisaient une course pédestre, les traditionnels "10 km du 14e". Vous pourrez télécharger les résultats de cette course en cliquant ici!

Maroun

Plus d'info :
+ ...Oui. En lisant les nombreuses réactions suscités par notre l'article sur consacré à cette course !
+ Merci à Douminh qui nous avait déjà donné un lien pour trouver les résultats de la course...

Ferme Montsouris : une interview de Thomas Dufresne, président du Collectif de Port Mahon...

Avec le Collectif de 43 associations qu'il préside, Thomas Dufresne anime avec passion le combat pour la sauvegarde de la Ferme Montsouris - 26/30, rue de la Tombe-Issoire - et des Carrières de Port-Mahon. Interview.

Paris14.info : Avec la mise en vente du site et la préemption annoncée par la Ville de Paris en sommes-nous aux derniers épisodes du feuilleton 26-30 Tombe-Issoire ?

Thomas Dufresne : Il reste encore des points à éclaircir.

La Soferim, propriétaire, affirme avoir trouvé un acheteur pour tout le site à 16 millions d'euros. Alors qu'elle-même est en train de l'acheter à environ 7 millions d'euros. Ces 16 millions sont très élevés par rapport aux prix du marché. L'acheteur est-il un Australien ou un Eskimo qui vient de débarquer à Paris depuis peu et qui ne connait pas encore le cour de l'euro ? Cette annonce est-elle destinée à calmer les financiers de la Soferim ?

Toujours est-il que cette annonce permet à la Ville de Paris de préempter. La Ville devrait faire une offre de préemption basse à, selon mon estimation, environ 5 ou 7 millions d'euros.

P14 : La carrière de Port-Mahon est-elle maintenant sauvée ?

TD : Pour qu'elle soit sauvée, il faut renoncer définitivement à toute opération immobilière ou même à toute opération de réhabilitation et s'orienter vers un chantier de restauration. Une opération de réhabilitation lourde imposerait en effet une intervention lourde sur le Monument Historique souterrain et donc le défigurerait, alors qu'il a été classé "du fait de son caractère intact".

Cette restauration pourrait être réalisée gratuitement, il n'y aurait que les matériaux à payer, par des associations ou par des fédérations appartenant au Collectif et dont c'est le travail quotidien, notamment Rempart, Paris Historique, la SEHDACS et l'OCRA.

P14 : Lors du Conseil d'arrondissement du 10 janvier dernier consacré au PLU, de nombreux amendements relatifs à la Ferme Montsouris ont été déposés. Comment le Collectif analyse-t-il ces derniers éléments ?

TD : C'est bien que la Ville complète la protection au titre des monuments historiques de l'Etat, par une protection Ville de Paris. Mais, c'est tout le site qui doit être, par la Ville et par l'Etat, à présent préservé. Les associations se battent depuis plus de 10 ans pour cela.

P14 : Le Collectif se bat également pour la sauvegarde d'un petit pavillon de style Troubadour situé Villa Saint-Jacques. Que devient-il ?

TD : Le 4 novembre 2003, sans permis de démolir, les maçons s'y sont attaqués. Il a fallu appeler la Police pour les arrêter. C'est le seul exemple à Paris d'une maison de maître romantique d'inspiration Renaissance. Là aussi, il faut le restaurer. Ce pavillon, si charmant, pourrait devenir le siège administratif du centre polyvalent (associatif, culturel et social) que beaucoup souhaitent en ce lieu.

P14 : Quels sont les projets du Collectif sur le site ? Votre combat est-il un combat anti-promoteur ?

TD : Il n'est certainement pas un combat contre les promoteurs, ni même un combat contre la Soferim qui réalise d'autres opérations dans Paris et qui a même d'autres projets dans le 14e. Ce métier est tout à fait respectable.

Le Collectif milite pour que ce lieu, qui a une tradition sociale et culturelle, continue d'exister dans l'intérêt des Parisiens.
Nous avons proposé un programme s'appuyant intégralement sur la tradition du lieu.

Ainsi, les Parisiens disposeront :
- d'un musée souterrain unique leur permettant de découvrir comment nos ancêtres ont construit Paris,
- d'une ferme, en plein Paris, toute aussi unique,
- d'un foyer social et
- plus généralement d'un centre culturel et social qui animerait ce quartier.

Les associations y ont déjà organisé une fête médiévale, une pièce de théâtre un forum associatif, des expositions, des activités pédagogiques notamment pour les enfants, etc.

Et tout cela ne pourra se faire qu'avec la coopération de la Ville et de l'Etat.

P14 : Que deviendront les habitants actuels du squat ?

TD : Il est certain qu'il faut qu'ils soient relogés. Quel être humain, digne de ce nom, pourrait soutenir qu'il faut mettre ces familles à la rue ?

Interview réalisée le 1er février 2005. Propos recueillis par mail.

Plus d'info :
+ Le site officiel du Collectif de Port-Mahon et de la Ferme Montsouris.

mardi, 01 février 2005

Plan Local d'Urbanisme : la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris s'exprime

La Chambre de Commerce de Paris (CCIP) vient de publier ses propositions pour mieux prendre en compte le développement des entreprises. Elle souhaite faire entendre la voix des entreprises et des activités économiques dans le but, non seulement d'enrayer le déclin de la Ville, mais surtout de développer réellement la compétitivité du territoire parisien. La CCIP observe que la démarche d'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU) pourrait constituer à certaines conditions une chance pour Paris, en déclenchant une nouvelle dynamique pour la capitale.

Sur le fond, la CCIP partage les orientations de la Ville de Paris sur les points suivants :
- Le lancement de l'opération du Quart Nord-Est sur 200 hectares avec 680.000m² de SHON consacrés aux activités ainsi que la ZAC de la Porte des Lilas constituent un nouvel élan pour Paris.
- La simplification des documents d'urbanisme (4 zones principales dans le PLU contre 11 pour l'ancien POS) permet une plus grande souplesse dans la lecture et la mise en application du droit des sols.
- La meilleure prise en compte des activités économiques et son corollaire, le renforcement de l'emploi dans Paris.

En revanche, les points de désaccords sont nombreux :
- Sur la question de la densité, la CCIP s'interroge fortement sur la faiblesse des objectifs dans ce domaines qui aboutit à diminuer la constructibilité dans Paris, alors que l'on déplore une carence en disponibilité foncière.
- Sur le principe de rééquilibrage Est/Ouest et de mixité des fonctions, la CCIP n'est pas favorable à l'instauration des dispositifs pouvant concourir à freiner les dynamiques existantes notamment dans le centre et dans l'Ouest de la capitale.
- Sur le dispositif de protection des linéaires commerciaux, la CCIP est sensible aux efforts de la collectivité parisienne pour préserver la richesse et la qualité du commerce de proximité mais s'oppose à l'introduction d'un tel dispositif dans un règlement de PLU. Elle estime que ce dispositif restreindra la possibilité des commerçants de céder leurs fonds et contribuera à ralentir le processus de renouvellement des locaux par des activités certes ni commerciales ni artisanales mais de nature à conserver un certain dynamisme au quartier concerné.
- Enfin la CCIP pense que la réalisation des ambitions économiques du projet de PLU dépend de l'efficacité des déplacements des personnes et du transport et de la livraison des marchandises, non seulement sur Paris, mais dans toute l'agglomération. Elle estime que la politique menée par la municipalité depuis 2001 peut constituer un handicap pour les entreprises et l'emploi parisien. A cet égard, la CCIP interpelle la collectivité sur l'opportunité de recourir de façon non concertée avec les communes limitrophes à l'embouteillage comme mode de régulation intermodal.

C'est pourquoi la CCIP s'oppose à la fermeture envisagée des voies sur berges et souhaite le maintien à la circulation des traversées des Bois de Vincennes et de Boulogne.

Concernant le stationnement, la CCIP demande que la construction de parcs souterrains soit poursuivie pour 2 raisons au moins : favoriser le développement des sièges sociaux dans la capitale et plus généralement la création d'entreprises et d'autre part faire diminuer le stationnement de surface.

Olivier

Plus d'info :
+ Le site officiel de la CCIP.
+ Les recommandations de la CCIP relatives au PLU (dont on débat ce jour au Conseil de Paris).
...
+ Merci à nos amis de 13 Esprit Village pour cet article :-)

Plan Local d'Urbanisme : un COS à 3 ?

Depuis hier, le Plan Local d'Urbanisme est en débat au Conseil de Paris (voir notre article du 31 janvier). Conclusion ce soir avec l'adoption du projet par une courte majorité de nos 163 Conseillers de Paris (l'équivalent des Conseillers généraux dans un département).

Ce Conseil a donné lieu à de nombreuses passes d'armes au sein même de la majorité municipale. Les Verts ont fait pression pour faire descendre le Coefficient d'Occupation des Sols (COS) à 3, au lieu du 4-2 prévu par la Ville et soutenu par le PS. Les négociations et les débats ont duré une bonne partie de la nuit, et le PLU devrait être voté aujourd’hui.

Selon les Verts, la remise à un niveau de 3 sur le COS devrait faire baisser la pression de la promotion immobilière sur les petites parcelles (comme celles des maisons de faubourg du 14e - à 1 ou 2 étages), et au delà permettre une meilleure préservation de ce petit patrimoine typiquement parisien, où l’on retrouve une véritable mixité sociale.

De son côté, la droite poursuit son opposition ferme au projet de PLU. Elle a ainsi déposé 250 amendements (contre 1200 pour les Verts !) et s'est exprimé par la voix de Philippe Goujon (sénateur UMP de Paris) : « Paris a perdu 200 000 emplois en dix ans, dont 40 000 en 2003. Les entreprises parisiennes se fragilisent, Paris est touché dans son commerce et, quand il s'en créait 100 en 1993, il ne s'en ouvre plus que 77. Conserver l'existant, c'est bien, mais prendre des mesures qui brident le développement, c'est antiéconomique. »

Fin des débats ce soir, tard dans la nuit... Mais comme hier, vous pouvez les suivre en direct (version audio uniquement) en cliquant ici...

Dan

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu sur le PLU.
+ Sur le site de la Ville de Paris : la liste des débats et délibérations relatives au PLU.
+ Et pourquoi débattons-nous du PLU ? Peut-être parce qu'il y a 3 millions de mal logés en France comme nous le confirmait hier le Figaro. Article à lire avant le passage en archives payantes...
...
+ L'article que le journal Le Parisien consacre ce jour au PLU : "Urbanisme : Comment Paris redessine son avenir"
+ L'article du Figaro sur le même sujet : "Plan d'urbanisme : les Verts jouent avec les nerfs de Delanoë".

Pierre Castagnou : des voeux très sélect...

...C'était le 20 janvier dernier. Pierre Castagnou faisait ses voeux à la Mairie du 14e. Nous, on n'a pas été invité et on s'étonne que ces voeux n'aient même pas été annoncés sur le site de la Mairie du 14e.

Alors si vous faites partie des "Happy few", n'hésitez pas à nous raconter tous ces beaux voeux que notre Maire formule pour nous :-)

Pierre

PS. A part ça, le Maire du 14e n'est pas très réactif lorsqu'il est sollicité via le site de la Mairie. Nous lui avons demandé il y a déjà une bonne vingtaine de jours combien de personnes avaient signé la pétition de soutien à Christian Chesnot et Georges Malbrunot... Et toujours pas de réponse... Si vous avez l'info, merci de nous l'envoyer !

lundi, 31 janvier 2005

Hôpital Saint-Vincent de Paul et Quai d'Orsay : la colère du Maire du 14e

Suite à l'annonce faîte du transfert du Ministère des Affaires Etrangères sur le site de l'Hôpital Saint-Vincent de Paul, Pierre Castagnou, Maire du 14e arrondissement fait part sur le site de la Mairie du 14e de son mécontentement.

Nous vous livrons ci-après sa réaction.

------------------------------

L'annonce du premier ministre de transférer sur les terrains de l'hôpital Saint-Vincent de Paul les bureaux du ministère des Affaires étrangères a fait "sortir de ses gonds" le maire du 14e arrondissement, Pierre Castagnou. celui-ci rappelle son opposition et celle du maire de Paris à toute remise en cause de la vocation médico-sociale du site.

Informé de cette décision par une dépêche AFP, Pierre Castagnou, s'insurge contre ce nouvel effet d'annonce du 1er ministre qui ne gouverne plus que par communiqué de presse".

Le maire du 14e dénonce le mépris du 1er ministre pour la Mairie de Paris, les élus et les Parisiens : "Nous ne sommes plus au temps où Paris était administré par le Préfet de la Seine qui décidait pour les Parisiens".

La décision d'installer le Quai d'Orsay sur le site de Saint-Vincent de Paul "ignore le projet de Plan Local d'Urbanisme, fruit de 2 ans de concertation avec la population, qui va être adopté par le Conseil de Paris, mardi 1er février. Elle fait fi du principe de non densification du secteur", ajoute Pierre Castagnou, pour qui le projet de pôle médico-social de prise en charge du handicap de l'enfant et de l'adolescent, que le conseil d'administration de l'AP-HP a prévu d'y réaliser, reste la priorité absolue.

Le maire du 14e assure, qu'après avoir combattu le projet de transfert du Tribunal de Grande Instance sur St Vincent de Paul, il s'opposera, avec le maire de Paris, les élus du 14e, le comité de sauvegarde de l'hôpital et la population, à cette nouvelle manoeuvre du gouvernement.


------------------------------

Camille

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu consacré à l'Hôpital Saint-Vincent de Paul.
+ ...Et toujours en direct vos réactions à ce déménagement - il suffit de cliquer sur le lien "commentaires" ci-après"...

Plan Local d'Urbanisme : écoutez la séance en direct...

C'est le grand jour pour le PLU dont nos élus débattent (vivement) en ce moment au Conseil de Paris.

Fait exceptionnel, la séance est retransmise en direct (en audio). Avis aux amateurs...

Voici le lien : http://streaming.paris.fr/retransmission_audio.html

Pierre

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu sur le PLU.
+ Sur le site de la Ville de Paris : la liste des débats et délibérations relatives au PLU.
+ Et pourquoi débattons-nous du PLU ? Parce qu'il y a 3 millions de mal logés en France comme nous le confirme ce jour le Figaro. Article à lire avant le passage en archives payantes...

Mazziamo et Antonio : le soulagement ?

Nous vous en avions parlé en dans notre article du 23 décembre dernier... Il semble que la mobilisation de l'école Pierre Larousse pour Mazziamo et Antonio ait été suivie d'effet. Nous vous livrons donc le dernier message du Collectif.

-----------------------------

Peut-être lisez vous les journaux ? Sinon voici un rapide message pour vous dire qu'un recours gracieux a été déposé et que notre requête a été accueillie avec bienveillance.

Il nous semble plus prudent d'attendre la réponse définitive des autorités compétentes, c'est à dire la carte de séjour d'Antonio, pour nous réjouir définitivement. Nous vous donnerons des nouvelles dès que possible.

Cordialement à vous tous.

Le collectif

Merci à tous ceux qui ont signé la pétition !


-----------------------------

A suivre...

Julie

Plus d'info :
+ Ce message est toujours en ligne sur http://maia1.free.fr/


dimanche, 30 janvier 2005

RATP 2004 Awards : bus et métro plus fréquentés...

La RATP vient de publier ses chiffres de fréquentation pour 2004 : record historique pour l'Ile-de-France avec 2,77 milliards de voyages (+5,5% par rapport à 2003).

Le métro est en hausse avec 1,3 milliard de passagers, + 6,2% en un an. Pour les bus, le nombre de voyageurs a dépassé le milliard (1002,3 millions exactement) pour la première fois, + 3,1%. Le réseau Mobilien (PC, Trans-Val-de-Marne, tramways T1 et T2) a transporté 446,8 millions de voyageurs, une augmentation de 3,2%.

Si l'on tient compte du trafic par jour ouvrable, la RATP transporte 9,14 millions d'usagers par jour, une hausse de 2,8% et un nouveau record. 4,32 millions de voyages dans le métro, soit + 3,6 % par rapport à 2003, 1,5 million sur le RER, soit 4,2 %, 3,3 millions sur le réseau d’autobus.

Allez, encore un petit effort et je suis sûr que l'année prochaine la pollution va baisser en Ile-de-France !

Camille

Plus d'info :
+ Le web des voyageurs franciliens (autrement dit du Syndicat des Transports d'Ile-de-France) - malheureusement en "opération de maintenance" à l'heure où j'écris ces lignes (ça s'invente pas...) - qui gère et développe nos réseau de transports régionaux...
+ Le site de la Mairie de Paris consacré aux lignes Mobilien : www.mobilien.paris.fr.
+ Le site de la Mairie de Paris consacré au Tramway des Maréchaux Sud (TMS).
...
+ Et pour cette info, merci à l'équipe de 13 Esprit Village !