Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 février 2005

Plan Local d'Urbanisme : un COS à 3 ?

Depuis hier, le Plan Local d'Urbanisme est en débat au Conseil de Paris (voir notre article du 31 janvier). Conclusion ce soir avec l'adoption du projet par une courte majorité de nos 163 Conseillers de Paris (l'équivalent des Conseillers généraux dans un département).

Ce Conseil a donné lieu à de nombreuses passes d'armes au sein même de la majorité municipale. Les Verts ont fait pression pour faire descendre le Coefficient d'Occupation des Sols (COS) à 3, au lieu du 4-2 prévu par la Ville et soutenu par le PS. Les négociations et les débats ont duré une bonne partie de la nuit, et le PLU devrait être voté aujourd’hui.

Selon les Verts, la remise à un niveau de 3 sur le COS devrait faire baisser la pression de la promotion immobilière sur les petites parcelles (comme celles des maisons de faubourg du 14e - à 1 ou 2 étages), et au delà permettre une meilleure préservation de ce petit patrimoine typiquement parisien, où l’on retrouve une véritable mixité sociale.

De son côté, la droite poursuit son opposition ferme au projet de PLU. Elle a ainsi déposé 250 amendements (contre 1200 pour les Verts !) et s'est exprimé par la voix de Philippe Goujon (sénateur UMP de Paris) : « Paris a perdu 200 000 emplois en dix ans, dont 40 000 en 2003. Les entreprises parisiennes se fragilisent, Paris est touché dans son commerce et, quand il s'en créait 100 en 1993, il ne s'en ouvre plus que 77. Conserver l'existant, c'est bien, mais prendre des mesures qui brident le développement, c'est antiéconomique. »

Fin des débats ce soir, tard dans la nuit... Mais comme hier, vous pouvez les suivre en direct (version audio uniquement) en cliquant ici...

Dan

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu sur le PLU.
+ Sur le site de la Ville de Paris : la liste des débats et délibérations relatives au PLU.
+ Et pourquoi débattons-nous du PLU ? Peut-être parce qu'il y a 3 millions de mal logés en France comme nous le confirmait hier le Figaro. Article à lire avant le passage en archives payantes...
...
+ L'article que le journal Le Parisien consacre ce jour au PLU : "Urbanisme : Comment Paris redessine son avenir"
+ L'article du Figaro sur le même sujet : "Plan d'urbanisme : les Verts jouent avec les nerfs de Delanoë".

Pierre Castagnou : des voeux très sélect...

...C'était le 20 janvier dernier. Pierre Castagnou faisait ses voeux à la Mairie du 14e. Nous, on n'a pas été invité et on s'étonne que ces voeux n'aient même pas été annoncés sur le site de la Mairie du 14e.

Alors si vous faites partie des "Happy few", n'hésitez pas à nous raconter tous ces beaux voeux que notre Maire formule pour nous :-)

Pierre

PS. A part ça, le Maire du 14e n'est pas très réactif lorsqu'il est sollicité via le site de la Mairie. Nous lui avons demandé il y a déjà une bonne vingtaine de jours combien de personnes avaient signé la pétition de soutien à Christian Chesnot et Georges Malbrunot... Et toujours pas de réponse... Si vous avez l'info, merci de nous l'envoyer !

lundi, 31 janvier 2005

Hôpital Saint-Vincent de Paul et Quai d'Orsay : la colère du Maire du 14e

Suite à l'annonce faîte du transfert du Ministère des Affaires Etrangères sur le site de l'Hôpital Saint-Vincent de Paul, Pierre Castagnou, Maire du 14e arrondissement fait part sur le site de la Mairie du 14e de son mécontentement.

Nous vous livrons ci-après sa réaction.

------------------------------

L'annonce du premier ministre de transférer sur les terrains de l'hôpital Saint-Vincent de Paul les bureaux du ministère des Affaires étrangères a fait "sortir de ses gonds" le maire du 14e arrondissement, Pierre Castagnou. celui-ci rappelle son opposition et celle du maire de Paris à toute remise en cause de la vocation médico-sociale du site.

Informé de cette décision par une dépêche AFP, Pierre Castagnou, s'insurge contre ce nouvel effet d'annonce du 1er ministre qui ne gouverne plus que par communiqué de presse".

Le maire du 14e dénonce le mépris du 1er ministre pour la Mairie de Paris, les élus et les Parisiens : "Nous ne sommes plus au temps où Paris était administré par le Préfet de la Seine qui décidait pour les Parisiens".

La décision d'installer le Quai d'Orsay sur le site de Saint-Vincent de Paul "ignore le projet de Plan Local d'Urbanisme, fruit de 2 ans de concertation avec la population, qui va être adopté par le Conseil de Paris, mardi 1er février. Elle fait fi du principe de non densification du secteur", ajoute Pierre Castagnou, pour qui le projet de pôle médico-social de prise en charge du handicap de l'enfant et de l'adolescent, que le conseil d'administration de l'AP-HP a prévu d'y réaliser, reste la priorité absolue.

Le maire du 14e assure, qu'après avoir combattu le projet de transfert du Tribunal de Grande Instance sur St Vincent de Paul, il s'opposera, avec le maire de Paris, les élus du 14e, le comité de sauvegarde de l'hôpital et la population, à cette nouvelle manoeuvre du gouvernement.


------------------------------

Camille

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu consacré à l'Hôpital Saint-Vincent de Paul.
+ ...Et toujours en direct vos réactions à ce déménagement - il suffit de cliquer sur le lien "commentaires" ci-après"...

Plan Local d'Urbanisme : écoutez la séance en direct...

C'est le grand jour pour le PLU dont nos élus débattent (vivement) en ce moment au Conseil de Paris.

Fait exceptionnel, la séance est retransmise en direct (en audio). Avis aux amateurs...

Voici le lien : http://streaming.paris.fr/retransmission_audio.html

Pierre

Plus d'info :
+ Notre fil d'actu sur le PLU.
+ Sur le site de la Ville de Paris : la liste des débats et délibérations relatives au PLU.
+ Et pourquoi débattons-nous du PLU ? Parce qu'il y a 3 millions de mal logés en France comme nous le confirme ce jour le Figaro. Article à lire avant le passage en archives payantes...

Mazziamo et Antonio : le soulagement ?

Nous vous en avions parlé en dans notre article du 23 décembre dernier... Il semble que la mobilisation de l'école Pierre Larousse pour Mazziamo et Antonio ait été suivie d'effet. Nous vous livrons donc le dernier message du Collectif.

-----------------------------

Peut-être lisez vous les journaux ? Sinon voici un rapide message pour vous dire qu'un recours gracieux a été déposé et que notre requête a été accueillie avec bienveillance.

Il nous semble plus prudent d'attendre la réponse définitive des autorités compétentes, c'est à dire la carte de séjour d'Antonio, pour nous réjouir définitivement. Nous vous donnerons des nouvelles dès que possible.

Cordialement à vous tous.

Le collectif

Merci à tous ceux qui ont signé la pétition !


-----------------------------

A suivre...

Julie

Plus d'info :
+ Ce message est toujours en ligne sur http://maia1.free.fr/


dimanche, 30 janvier 2005

RATP 2004 Awards : bus et métro plus fréquentés...

La RATP vient de publier ses chiffres de fréquentation pour 2004 : record historique pour l'Ile-de-France avec 2,77 milliards de voyages (+5,5% par rapport à 2003).

Le métro est en hausse avec 1,3 milliard de passagers, + 6,2% en un an. Pour les bus, le nombre de voyageurs a dépassé le milliard (1002,3 millions exactement) pour la première fois, + 3,1%. Le réseau Mobilien (PC, Trans-Val-de-Marne, tramways T1 et T2) a transporté 446,8 millions de voyageurs, une augmentation de 3,2%.

Si l'on tient compte du trafic par jour ouvrable, la RATP transporte 9,14 millions d'usagers par jour, une hausse de 2,8% et un nouveau record. 4,32 millions de voyages dans le métro, soit + 3,6 % par rapport à 2003, 1,5 million sur le RER, soit 4,2 %, 3,3 millions sur le réseau d’autobus.

Allez, encore un petit effort et je suis sûr que l'année prochaine la pollution va baisser en Ile-de-France !

Camille

Plus d'info :
+ Le web des voyageurs franciliens (autrement dit du Syndicat des Transports d'Ile-de-France) - malheureusement en "opération de maintenance" à l'heure où j'écris ces lignes (ça s'invente pas...) - qui gère et développe nos réseau de transports régionaux...
+ Le site de la Mairie de Paris consacré aux lignes Mobilien : www.mobilien.paris.fr.
+ Le site de la Mairie de Paris consacré au Tramway des Maréchaux Sud (TMS).
...
+ Et pour cette info, merci à l'équipe de 13 Esprit Village !

samedi, 29 janvier 2005

Paris Accordéon Forever

Pour les amoureux de l'accordéon (et les curieux), il est dans le 14e une adresse à connaître ! Avant de vous la révéler, petit résumé de l'origine ou de l'histoire de l'accordéon...

L'instrument est né en 1829 à Vienne en Autriche. Si, depuis sa naissance, il a toujours été au centre des fêtes et des divertissements en tout genre, il a connu un passage à vide dans les décénnies 80-90. Mais depuis quelques années, il retrouve une seconde jeunesse et toute sa vitalité au travers d'instruments de concert adoptés aujourd'hui par des musiciens accomplis comme Alain Abott, Grand Prix de Rome. Je suis certaine qu'en citant quelques noms célèbres comme Aldo Romano, Yvette Horner, André Vershuren, Armand Lassagne, Marcel Azola, Joss Baselli, Gus Viseur, Clifton Chernier, Jo Privat pour ne citer qu'eux, vous avez un air de musette en tête !

Que dire sur l'instrument et son histoire ?

Le mot "accordéon" apparaît de façon régulière vers la fin du XIXème siècle et sa popularité est immense. Il sert à jouer des transcriptions d'œuvres pour clavier (orgue ou piano). Instrument à vent comme l'harmonica ou l'harmonium, le son est produit par un système d'anches libres (languette fine et élastique en bois introduite dans l'embouchure de certains instruments à vent). L'accordéon traditionnel le plus fréquemment utilisé a été associé à la musique ethnique, folklorique et populaire. Début 1900, Paris verra la vogue de l'instrument qui prend des proportions gigantesques. Il sera, au XXème siècle, l'un des instruments les plus joués au monde.

Puis, l'"Harmonica" de Paolo Soprani (1897) est vite baptisé accordéon "chromatique" en raison de ses claviers et, par opposition, tous les autres modèles seront des accordéons "diatoniques". Il bouleverse les traditions et ceux qu'attire la musique "classique", n'hésiterons pas à le choisir car ils le trouvent irremplaçable. En 1907, grâce à Giovani Gagliardi, excellent instrumentiste, l'accordéon devient l'instrument dont tout Montmartre parle, c'est-à-dire les habitués du Bateau-Lavoir, du Lapin-Agile ou du Moulin-de-la-Galette.

Après 1910, l'instrument acquiert un grand prestige auprès d'un public nouveau. De la salle de danse, il passe dans les bals des "gens de maison", dans les petits orchestres, en soliste dans les cafés, dans les spectacles et les salons. Les Harmonies du Nord de la France et Belges vont donner un essor inattendu à l'accordéon. La vogue de l'accordéon tient alors du délire ! Après la Première Guerre, la fameuse polka "Perles de Cristal, de Humel est jouée pour la première fois. L'accordéon est partout et il s'intègre dans les orchestres de jazz et de tango nouveaux venus.

Quant à la musique, saviez-vous que le "genre musette" tire ses origines d'un instrument très ancien : la musette ? Tout a commencé au XIXème siècle par les bals auvergnats de Paris, animés par des joueurs de cabrettes (famille des cornemuses) aussi appelées musette d'où l'appellation de "bal à la musette". Mais l'accordéon n'y a pas encore droit de cité bien au contraire. Plus tard les Auvergnats se mirent à l'accordéon "diatonique". Citons entre autres Bouscatel dont le café "Le Chalet" devient le centre attractif de la rue de Lappe (… le monde entier va chez Bousca …). Le Bousca de la rue de Lappe continuera à faire la joie des danseurs de musette jusqu'en 1950. Emile Vacher (1883-1969) est l'une des figures les plus originales du monde de l'accordéon, il sera le premier à mettre des javas à son répertoire.

En fait, le "bal musette" existe depuis 1715 au travers des bals masqués, des cabarets, des guinguettes où l'on venait se distraire au son du violon, de la vielle, de la musette accompagnés parfois d'un piston ou d'une clarinette et puis au fil du temps d'autres instruments vendront s'incorporer : le banjo, la guitare et une batterie de jazz. De nouvelles formations introduiront la clarinette, la trompette, le saxophone mais l'accordéon reste le centre de ces ensembles qui, sans lui, ne seraient plus "musette.

L'accordéon se prête à tous les répertoires : musique classique et contemporaine, traditionnelle, jazz. Le "Carrefour Mondial de l'Accordéon de Montmagny (Canada) en est la démonstration (http://accordeon.montmagny.com) ou, plus près, la "Rencontre Européenne de l'Accordéon" à Chartes (www.rencontre-accordeon.com). A consulter aussi "Trad Magazine (www.tradmagazine.com).

En tout cas, une adresse à ne pas manquer : "Paris Accordéon" au 80 de la rue Daguerre.
La boutique existe depuis 1944 grâce à Alfred Marceau Magnier son fondateur puis en 1962 le jeune Patrick Quichaud y entre pour la première fois … Vous trouverez la suite de l'histoire sur le site www.parisaccordeon.com mais que cela ne vous empêche pas de pousser la porte de cette sympathique boutique jaune à la belle enseigne où vous serez accueilli par le non moins sympathique et chaleureux Patrick Quichaud, le spécialiste assisté de son équipe. Vous trouverez là une ambiance, des informations, des trésors, vous entendrez quelques notes et ferez certainement des découvertes. Si vous voulez acheter un instrument il n'y a que l'embarras du choix et un service après-vente comme seuls les passionnés savent en offrir. Alors, n'hésitez surtout pas !

Nicole

vendredi, 28 janvier 2005

Hôpital Saint-Vincent de Paul : ça déménage...

Avalanche d'article suite à la dépêche AFP que nous vous communiquions hier, annonçant l'installation du Ministère des Affaires Etrangères sur le site de Saint-Vincent de Paul.

Petite revue de web :

Libération : "Le quai s'invite à l'Hôpital.".
Le Figaro : "Le tribunal de grande instance et le Quai d'Orsay vont déménager."
Reuters : "Polémique Raffarin-Delanoë sur le transfert de bâtiments d'Etat".
Nouvel Observateur : "Le TGI va à Tolbiac, le Quai d'Orsay à Saint-Vincent de Paul".
Batiactu : "Le maire de Paris reproche le «comportement impérial» du Premier ministre".
France 3 : "Les Affaires Etrangères dans le XIVe".

Vous habitez le 14e ? Faîtes-nous part de vos réactions en cliquant sur le lien ci-après "Commentaires". Nous publierons dans quelques jours un article reprenant les principaux extraits de ces derniers...

Pierre

PLU : l’association Monts14 mécontente….

Loin d'avoir obtenu les protections souhaitées en matière de petit patrimoine dans le projet du futur PLU, l’association Monts14 souhaiterait faire une communication publique lors des prochaines réunions des six Conseils de Quartier. Elle a déjà commencé lors du dernier Conseil de quartier Montsouris - Dareau. Elle poursuivra ces communications le 8 février prochain lors du Conseil de quartier Jean Moulin - Porte d'Orléans.

Que repproche Monts14 au projet de PLU ? Pour Patrice Maire, Président de l'association, la liste des protections apparaît bien amaigrie au regard de ce qu’il avait obtenu dans le précédent Plan d'Occupation des Sols (POS). Patrice Maire estime que tout ce qu'il avait demandé avait été « validé » par les fonctionnaires de la Ville, mais que, lorsque le PLU a enfin été dévoilé au public, aux élus et aux associations en décembre 2004 (pour un vote quelques semaines après), il n'y avait plus rien des résultats des concertations entreprises durant deux ans. On peut comprendre un certain agacement, voir énervement ! Pour Monts14, le futur PLU fait bien trop de place à la promotion immobilière (voir ci-après "Plus d'info").

Pourtant, cette vision d'un Paris encore plus densifié ne paraît pas correspondre aux attentes des Parisiens. En effet, les résultats du questionnaire de la Ville de Paris démontraient l'attachement des Parisiens à la protection du petit patrimoine, au bien-être des familles et des enfants (espaces verts), ainsi qu'à une meilleure approche du logement social.

Mais - et c'est un fait nouveau - ce qui a l’air d’intéresser les Parisiens, c'est la valeur sociale des anciens lotissements, qui permettent encore à des familles ayant des revenus modestes de se loger à Paris (sans subventions),. Ainsi, dans ces vieux immeubles de type faubourien, bien entretenus par leurs propriétaires, le logement est là "social" de fait, et la préservation de ce patrimoine n'en est que plus importante.

Ce point de vue est celui exposé en conseil d'arrondissement par René Dutrey (1er adjoint au Maire), dont le mouvement politique (les Verts), s’est abstenu de valider tel quel le projet de PLU ...dont ils étaient (les Verts) pourtant les rapporteurs... A noter, en privé, d'autres élus de la majorité PS en auraient fait de même !

En somme, si le PLU marque quelques avancées sociales et environnementales, il dévoile une conception assez étroite de l’immobilier : tout pour la promotion et la réhabilitation - rien pour la rénovation et la préservation. Toutes ces concertations pour en arriver là ou las... Affaire à suivre.

Dan

Plus d'info :
+ Le projet de PLU en l'état propose de faire passer le Coéfficient d'Occupation des Sols (COS) de 3 à 4 sur les 15 premiers mètres de profondeur (d'une parcelle). Associé à la perte des protections sur le petit bâtit en hauteur, cet élément entraîneraient selon l'association Monts14 une densification encore plus forte de l'habitat parisien et une nouvelle envolée des prix de l'immobilier puisque la valeur d'un bien reflète d'abord le nombre de m² constructibles...
+ Notre rubrique plan local d'urbanisme...
+ Nos articles du 5 au 10 janvier :
- PLU : Un rendez-vous important à la Mairie du 14e (1/4).
- PLU : des protections amoindries ? (2/4).
- PLU : je construis dans mon jardin... (3/4).
- PLU : faîtes votre appartement ! (4/4).

jeudi, 27 janvier 2005

Hôpital Saint-Vincent de Paul : Raffarin choisit le Ministère des Affaires Etrangères

Nous l'évoquions ce matin, et l'AFP confirme.

-------------------------

PARIS, 27 jan 2005 (AFP) - Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé jeudi dans un communiqué qu'il avait choisi l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris (XIVè arrondissement) pour "le transfert des bureaux du ministère des Affaires étrangères".


-------------------------

Dans ce contexte, on peut s'interroger sur le devenir du grand pôle médico-social du handicap de l'enfant et de l'adolescent que l'AP-HP entendait construire sur ce site...

Camille

Plus d'info :
+ Le site de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP).
+ Le Comité de Sauvegarde de Saint-Vincent : www.sauvonssaintvincent.com
+ Tous nos articles consacrés au devenir l'Hôpital Saint-Vincent de Paul.