Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 décembre 2004

Antennes relais : halte au feu !

Le Conseil de quartier Mouton-Duvernet qui se réunissait hier soir, mardi 30 novembre 2004, rue Boulard, a débattu longuement de la question des antennes-relais pour la téléphonie mobile. Compte-rendu.

Trois opérateurs développent en ce moment leur réseau sur Paris. Dans le 14e arrondissement, de nouvelles antennes relais sont en voie d'installation, notamment rue Ernest Cresson (n°7 et 18) et square Delormel. Il s'agit d'antennes-relais de 800, 900 et 2100 megahertz.

Ces installations sont rentables pour une copropriété. Elles rapportent entre 8 et 15 000 Euros par an (pour une durée de 12 ans). Une somme non-négligeable si l'on considère qu'une des propriétés de ces antennes est de produire un rayonnement beaucoup plus fort sur les immeubles alentours que sur l'immeuble hôte. En résumé, ce ne sont pas ceux qui encaissent qui subissent les nuisances...

La Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile se sont mis d'accord sur une Charte d'installation. Celle-ci prévoit un rayonnement inférieur à 2 volts / mètre (en moyenne sur 24 heures) ce qui est plus contraignant pour les opérateurs que la réglementation nationale. Pourtant, selon l'exposé présenté en Conseil de quartier, la seule étude (hollandaise !) disponible sur les mobiles de 3e génération (UMTS) démontre un risque sanitaire au-delà de 0,6 volt / mètre (seuil maximal indépassable).

Ces seuils de rayonnement sont contrôlés par la société Veritas, mais ces contrôles sont financés par les opérateurs eux-même. De nombreux habitants ont donc suggéré qu'une agence réellement indépendante puisse réaliser de telles mesures.

Il existe une solution alternatives à ces antennes : la multiplication d'antennes moins puissantes apparemment neutres sur le plan sanitaire.

En l'absence de représentant des opérateurs, les débats ont été mené de manière très convaincante à leur encontre. Il reste que le manque de transparence dans ce développement suscite bien des craintes. L'installation des antennes est désormais interdite à moins de 500 mètres d'une école...

Dès lors, le Conseil de quartier a demandé à l'unanimité que la Mairie d'arrondissement émette un avis négatif pour ces nouvelles installations. Une première pour un Conseil de quartier.

Plus d'infos :
+ Si vous souhaitez contester une implantation, vous pouvez déposer un recours devant le tribunal administratif. Si c'est le maire qui a accordé l'autorisation, cette requête doit être impérativement déposée dans les deux mois suivant l'affichage en mairie du vote de la délibération contestée. Si c'est l'assemblée des copropriétaires qui a donné son accord, le vote peut être contesté dans le délai de deux mois.
+ Sur un plan associatif, vous pouvez vous rapprocher de l'association Priartem - Pour une Réglementation des Implantations d'Antennes Relais de Téléphonie Mobile. E-mail : contact@priartem.com
Vous pouvez également vous adresser à l'Association Robin des Toits. A noter, Etienne Cendrier, son porte-parole, est poursuivi en justice par les 3 opérateurs pour avoir tenu les propos suivants dans le Journal du Dimanche :
- «La téléphonie mobile doit être compatible avec la santé publique. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Les opérateurs dissimulent les vraies expositions de la population pour une histoire de gros sous.»
- «Nous pensons en effet que les opérateurs sont prévenus en amont, ce qui leur permet de tricher en baissant les puissances.»
- «Savez-vous qu'il y a actuellement à Paris un chercheur qui trouve des résultats élevés quand il fait des mesures tout seul et des expositions minimales quand il travaille en prévenant les opérateurs ?»

Il risque une condamnation à 600 000 Euros d'amende.
+ Pour savoir s'il y a une antenne près de chez vous, l'Agence nationale des fréquences propose une cartographie interactive... Où l'on voir que le 14e arrondissement est déjà truffé d'antennes... http://www.cartoradio.fr/

En savoir toujours plus :
+ ...Sur le portail que Bouygues Telecom consacre au risque sanitaire.

Et pour rire un peu...
+ Le Conseil de Quartier Pernety organisait le 3 mars 2004 une réunion sur les antennes relais à laquelle assistait Yves Cochet, député de la 11e circonscription de Paris (qui couvre une large partie du 14e arrondissement). Il paraît que notre député s'y est fort ennuyé et se serait senti un peu seul. C'est en tout cas ce que suggère le diaporama disponible sur son site Internet :-) Allez Yves, courage...

mardi, 30 novembre 2004

Antenne Jeunes Information Kezako ?

L'Antenne Jeunes Information a pour but l'accueil des jeunes de 10 à 25 ans pour répondre à des demandes précises, telles que :
- Informations (scolarité, santé, emploi, formation, loisirs...)
- Aide aux démarches administratives (aide à la rédaction de lattres, de documents...)
- Aide aux devoirs (17h à 18h45)

Située au 38/40 rue Didot dans le 14e arrondissement, l'Antenne Jeunes Information est ouverte du lundi au vendredi de 14h à 18h30 (sauf jeudi et Vendredi: ouverture à 13h30) et propose en plus de nombreuses annonces pour des évènements, des salons, des réunions thématiques...

Allez jeter un coup d'oeil régulièrement. Non seulement vous aurez ainsi l'occasion de vous informer et de sortir, mais en plus, l'Antenne pourra vous conseiller, voire vous aider dans vos projets.

Plus d'info : 01 45 39 51 90 ou sur le portail Jeunesse de la Mairie de Paris, rubrique "Antenne Jeunes".

Bon, ben, maintenant, si vous avez déjà utilisé les services de l'antenne Jeunes du 14e, n'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires...

Angélie

lundi, 29 novembre 2004

Conseil de quartier Mouton-Duvernet

La prochaine réunion du Conseil de quartier Mouton Duvernet aura lieu demain, Mardi 30 novembre de 20h à 22h à l'Ecole élémentaire, 46 rue Boulard.

Seront abordés à l'ordre du jour :
- Rue Daguerre : évaluation de l'opération "Paris-Respire" c'est-à-dire des tentatives de piétonnisation de l'ensemble de la rue le dimanche.
- Tirage au sort des nouveaux membres des Conseils de quartier.
- Exposé sur la visite d'un centre de tri.

Cette réunion est bien entendu ouverte au public. La parole est généralement donnée aux habitants - quand le temps imparti le permet - en fin de séance afin que les habitants du quartier puissent faire part de leurs propositions pour améliorer la vie du quartier ou évoquer les difficultés qu'ils rencontrent.

Pierre

dimanche, 28 novembre 2004

Pétition pour Christian Chesnot et Georges Malbrunot

Aujourd'hui, 27 novembre 2004, c'est le 100e jour de captivité pour Christian Chesnot et Georges Malbrunot. 100 jours que nos deux compatriotes sont retenus en otages en Irak.

Pour témoigner de votre solidarité, deux pétitions sont disponibles.

L'une est accessible en ligne, sur le site de Reporter Sans Frontières (lien direct). L'autre est à la Mairie du 14e.

Nous sommes souvent sollicités pour apporter notre soutien à telle ou telle cause. Nous ne trouvons pas toujours le temps où la volonté de faire ces petits gestes... Pourront-ils compter sur votre soutien ?

Juliette

Conseil d'arrondissement : ordre du jour indisponible...

Le prochain Conseil d'arrondissement aura lieu demain à la Mairie du 14e - 2, place Ferdinand Brunot - à partir de 19 heures.

Hélas, comme d'habitude, l'ordre du jour n'est pas disponible sur le site de la Mairie... Il faut dire que cet ordre du jour est parfois bousculé à l'heure même où ce Conseil débute !

Nous reviendrons vers vous avec un compte-rendu détaillé très prochainement.

Plus d'info :
Un document de synthèse - en format .pdf et donc inacessible aux non-voyants - est disponible sur le site de la Mairie. Il présente sur le Conseil d'arrondissement, sa composition, son utilité, son mode de fonctionnement...

Pierre

samedi, 27 novembre 2004

Raymond Depardon - Une dédicace exceptionnelle

Une dédicace exceptionnelle du catalogue de Raymond Depardon a lieu aujourd'hui, 27 novembre de 15h à 17h à la Fondation Cartier (261 boulevard Raspail). R. Depardon est reporter depuis 1958 et a ainsi photographié et filmé des paysages aussi variés que l’Afrique, Berlin (voir une bio in English sur le site Magnum Photo). Explorant la vie dans la cité, il a aussi tourné des films dans des lieux jusqu’ici peu visités par les caméras : salle d’audience, hôpitaux psychiatriques. Pour son exposition actuelle, il nous exprime son rapport à la ville, frappé par ses inquiétudes mais aussi par ses fascinations. A ne pas louper…

Frédy

vendredi, 26 novembre 2004

Ciné-Bébés à l'Entrepôt

Se faire une toile avec bébé, c'est désormais possible ! Fini les départs sous les hués d'un public intolérant... L'Entretpôt, "lieu de culture" comme il se définit lui-même (7 / 9, rue Francis de Pressensé) propose chaque samedi à 11 heures une séance spéciale mamas' & papas' accompagnés de leur nouveau né...

La formule est donc toute simple : seuls les jeunes parents étant conviés, les gazouillis de leur dernière merveille seront mieux acceptés... Et tout est étudié pour parer au plus pressé : tables à langer, coin poussette, volume sonore approprié et verre de l'amitié en fin de séance, histoire de partager ses émotions... Et vous qui insistiez pour rester sagement à la maison !!!

Plus d'info :
+ Le site officiel de l'Entrepôt : www.lentrepot.fr
+ Plan d'accès.
+ Samedi prochain, "Joue-la comme Beckham" et après vous pouvez consulter le programme !
+ Le téléphone : 01 45 40 07 50.
+ Le mail : cinema@lentrepot.fr

jeudi, 25 novembre 2004

Musique russe au Couvent Saint-François

Si le froid sibérien de ce début décembre vous donne l'impression d'avoir déménagé à Irkoutsk, venez prolonger l'expérience dimanche 28 novembre 2004 prochain au Couvent Saint-François - 7, rue Marie-Rose. A partir de 16 heures, la compagnie Zorongo proposera un échantillon varié et animé de musiques et chants russes et tsiganes...

Entrée 10 Euros - étudiants et chômeurs 7 Euros...

Plus d'info : 01 40 52 12 70 ou ofm-paris@wanadoo.fr.

Pierre

mercredi, 24 novembre 2004

Tri sélectif : une visite organisée

Le Conseil de Quartier Jean Moulin - Porte d’Orléans et la Mairie du 14e ont organisé le jeudi 4 novembre 2004 dernier une visite du centre de tri sélectif de Nanterre. Une trentaine de personnes ont participé à cette visite qui a été jugée très utile par la plupart des participants. L'objectif était de permettre aux habitants de mieux cerner les enjeux et le mode de fonctionnement de ce système de ramassage des ordures... Compte-rendu d'un visiteur.

Pour répondre à la montée en puissance des collectes sélectives d’emballages ménagers un 3ème Centre de Tri du Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères de la région parisienne (SYCTOM) a ouvert à Nanterre. Il représente un investissement global de 22 Millions d’euros et emploie près de 80 personnes.

D’une capacité annuelle de 40 000 tonnes a terme, 30 000 dès maintenant, il reçoit les collectes sélectives d’environ 1 million d’habitants des communes de l’ouest parisien.

Les produits sont triés par type de matériaux. Les emballages cartons, les plastiques, l’acier, l’aluminium, les journaux - magazines, y sont conditionnés. Puis ils partent vers leur filière de recyclage avant d’être transformés en de nouveaux produits.

Au total, les centres de tri de l’agglomération parisienne traitent et valorisent 2,7 millions de tonnes de déchets ménagers produit par 5,5 millions d’habitants résidant sur 89 communes adhérentes réparties sur 5 départements (Paris, Hauts-de-Seine, Yvelines, Seine Saint Denis, Val de Marne).

Plus d’information sur le site du SYCTOM : www.syctom-paris.fr

Alain

Couloir de bus Montparnasse - Vavin : une réaction d'un usager...

En réaction à notre article du 21 novembre 2004 dernier, Laurence nous a adressé ce commentaire... N'hésitez pas à votre tour à réagir ci-après ou à nous faire parvenir vos infos, coups de gueule ou bons plans sur contact@paris14.info.

------------------------

Inauguration de la voie centrale par mes 2 valises de 15-20 kg chacune...

Cette voie centrale est une aberration! Ignorant que celle ci venait d'être inaugurée, me voici en 58, accompagnée d'1 copine pour m'aider avec mes 2 valises, avec pour objectif un changement express pour prendre le 91 et me rendre à la gare de lyon. Mais, ô surprise, le 58 tourne dans le boulevard montparnasse, puis continue sa route pour emprunter une petite rue... en fait, j'apprends que le 58 reprend son initéraire d'antan, qu'il aurait fallu que je m'arrête à la station d'avant. Merci de prévenir sur les arrêts d'autobus 'poteaux'...

Je descends en catastrophe et me voila donc obligée de traverser l'avenue (au passage piéton prévu), manquant de près une voiture passée à l'orange-rouge, et roulant au milieu de ces voies de bus sans aucune protection qu'un microscopique bout de trottoir. Car, oui, le troittoir n'est élargi que sur quelques m à l'emplacement des arrêts. J'ai ensuite eu la joie de poirauter 5mn engoncée entre les embouteillages.

Alors... innovation pour réduire la pollution??? zéro pointé. Réduire les embouteillages? re-zéro pointé. Faciliter l'accès aux usagers? c'est tout le contraire. Rendre l'utilisation plus agréable? ô que non!

Rapidité des bus? Certainement pas car l'entrée des bus dans ce goulot place du 18 juin entraine des catastrophes en terme d'embouteillage (je suis restée coincée près de 7mn sur la place car tous les véhicules étaient emmêlés... bus, camions, voitures, plus personne n'arrivait à avancer...).

De surcroît, avant tous ces travaux, j'utilisais très régulièrement le 91 qui n'était qu'à peine freiné dans le boulevard (bouchons plutôt côté Gobelins...).

Bref, ce n'est pas parce que d'autres villes intègrent ce genre de structure qu'il faut faire pareil à Paris.

Paris, c'est plus de 8 millions d'habitants avec les banlieusards. Quelle autre ville a à gérer autant de densité urbaine, avec son brassage et ses échanges Paris-banlieue et Paris-Paris??? On ne peut pas appliquer les mêmes systèmes sans tenir compte des différences d'échelles et j'ai la sensation que les politiques (en tout cas, à Paris) n'ont aucune notion d'urbanisme!!! C'est à se demander s'ils s'entourent au moins une fois dans leur vie de professionnels compétents.

Désolée pour le coup de gueule, je ne suis pas pro voiture et quand je vois le bordel qu'est devenu Montparnasse, moi qui adore marcher, je me refuse à me promener dans ce quartier qui est dorénavant devenu beaucoup trop pollué à mon gout à cause des embouteillages.

Laurence