Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 08 décembre 2007

Le mois des créateurs

6c7c12a0220aa9a941239046906295d8.jpgSpécialement organisé pour les fêtes, l’exposition « le mois des créateurs », propose plein d'idées cadeaux: peintures, bijoux, livres, photographies , gravures, terres cuites, graffitis… les créateurs vous proposent des œuvres uniques ou multiples. Des idées cadeaux pour les fêtes à la fois originales et abordables... de 5 à 500 euros! De quoi vous faire plaisir ou faire plaisir, sans se ruiner !

Venez prendre un verre en découvrant l'exposition ainsi que les artistes lors du vernissage le dimanche 9 décembre à partir de 14h30. Entrée libre!!!

Pour ceux qui ne peuvent pas être là, l'exposition dure jusqu'au 5 janvier 2008, mais dépêchez-vous, beaucoup de pièces sont des modèles uniques qui partent très très vite !!! 

Solenn 

Plus d'info:
+ Galerie de l'entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé 75014 Paris - Métro Pernety
+ Horaires d'ouverture de la galerie: du lundi au vendredi de 10 à 19h et le dimanche de 14h30 à 18h30. Et ouverture exceptionnelle les samedis 15 et 22 décembre...

vendredi, 07 décembre 2007

Visages & Photographismes : une p'tite expo express

Léonard écrit, peint et photographie depuis plus de 10 ans... En découvrant le graphisme, il a aussi découvert un moyen de mélanger ces différentes formes d’expression les unes aux autres.

Son travail utilisait des fonds noirs qui permettaient un fort contraste coloré, mais qui plongeaient le spectateur dans un univers lourd et mélancolique. Petit à petit, il a enlevé ces sombres épaisseurs pour enfin arriver au Blanc, à sa lumière, sa pureté et sa légèreté.

Les eaux acides de la vérité décomposent nos apparences.
Les ombres se cachent. Ne reste que Blanc.

C’est aussi la première fois qu’il travaille avec des éléments figuratifs, en utilisant des instantanés de son quotidien : des portraits d’amis, d’étrangers, des silhouettes inconnues, ou des autoportraits. Ses photos sont superposées et mélangées avec ses peintures scannées, mêlant les mouvements hasardeux de la main et ceux de l’ordinateur.

De ces opérations, il ne reste que la marque d’un visage, l’anonymat d’une humeur, l’intensité d’un regard, ou encore l’expression d’une silhouette.

A force de gestes hasardeux et répétitifs, des visages se dessinent…
Des faciès éclatent.
Mille humeurs apparaissent comme de troubles facéties du monde.

Pour finir, chaque impression devient unique grâce à l’application d’un gel qui retient les traces du pinceau et redonne la texture originelle de la peinture.

Auparavant, l’interaction entre ses poèmes et ses images était un aspect fondamental de son travail. Dans cette exposition, l’expression des visages a remplacé les poèmes. Les humeurs ont remplacé les mots.

Marie

Plus d'info :
+ Exposition-vente à "L’Atelier In Quarto", de 16 heures à 20 heures Vendredi 7, Samedi 8 et Dimanche 9 Décembre 2007 - 21 rue Beaunier 75014 Paris – Métro Porte d’Orléans.

mercredi, 05 décembre 2007

Yves Lion, architecte-urbaniste (4)

4e épisode de notre rencontre avec Yves Lion, architecte urbaniste et Grand Prix d'Urbanisme 2007...

...Où l'on parle de geste architectural, d'immeubles de grande hauteur et de tours "écologiques".

Plus d'info :
+ L'agence d'architecture (on dit "atelier" dans la profession) d'Yves Lion est située rue Didot dans le XIVe arrondissement. Visitez le site des Ateliers Lion --> www.atelierslion.com.
+ Un projet de tour "verte" évoqué dans notre entretien : HyperGreen de Jacques Ferrier.

mardi, 04 décembre 2007

Bonne fête de Hanoukka !

La fête juive de Hanoukka, qu’est-ce que c’est ? Célébrée le 25 du mois de Kislev (selon le calendrier hébraïque), cette fête dite « des lumières » dure huit jours, à savoir cette année du mardi 4 décembre (au soir) au mercredi 12 décembre 2007. Chaque soir (qui est un nouveau jour dans le calendrier hébraïque), un membre de la famille allume une lumière sur le chandelier à neuf branches, appelé pour cela « hanoukkia ».

 

Cette fête commémore la victoire des frères Macchabées sur les armées Syriennes et surtout la civilisation Hellénistique, qui avait alors main mise sur la totalité du royaume. Cette victoire contribua à la restauration (provisoire) du Temple de Jérusalem profané, mais surtout à poursuivre le monothéisme et la pratique des lois juives (en particulier le respect du shabbat et la nourriture cachère).

 

Le livre de la Bible qui porte le nom des (frères) Macchabées, indique qu’en restaurant les objets de culte juif dans le temple retrouvé, il fut découvert une fiole d’huile servant à alimenter le chandelier. Un miracle se produisit : au lieu de ne brûler qu’une seule journée, cette fiole se consuma pendant 8 jours.

 

Pour se souvenir du miracle, les familles se réunissent autour d’un chandelier à huit branches, et l’un de ses membres allume la branche centrale du chandelier - ou « chammach » - et une lumière le premier soir ; puis le chammach et deux lumières le deuxième soir, et ainsi de suite, jusqu’au 8ème soir.

 

Si le sens premier de la fête de hanoukka est la volonté de préserver les pratiques instaurées par les lois juives quelles que soient les circonstances de son histoire - et ainsi faire perdurer le « miracle », on peut aussi se poser la question sur ce qui séparait autant le monde grec (occidental à l'époque) du monde juif. Outre les pratiques, les croyances et les rites que l’on sait, c'est la notion d’exil qui y montre un sens au-combien opposé. Si par exemple chez Homère l’exil d’Ulysse n’est qu’un état de passage le temps d'une odyssée (comme pour mieux rentrer chez soi par la suite), l’exil est chez le peuple juif une partie fondatrice inscrite dans la tradition biblique (le jardin d’Eden, l’Egypte…), comme dans son histoire ancienne puis contemporaine.

 

Dan

 

+ d’infos : mardi 4 au soir, la communauté est invitée place Victor et Hélène Basch à partir de 19h pour un "allumage de bougies".

lundi, 03 décembre 2007

Yves lion, architecte-urbaniste (3)

...Troisième partie de notre entretien avec Yves Lion, architecte urbaniste.

Pierre

Plus d'info :
+ www.atelierslion.com.
+ Le grand prix d'urbanisme 2007 sera prochainement remis à Yves Lion par Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables lors d'une cérémonie officielle... A suivre...

dimanche, 25 novembre 2007

Retrouvons-nous...

...Deux rendez-vous à vous signaler !

Si vous êtes blogueurs ou lecteur de blogs (comme Paris14.info !), nouvel événement le 27 novembre 2007 à l'Entrepôt (7/9 rue Francis de Pressensé - métro Pernety), lieu familier du peuple des connectés... Inscription (gratuite) en ligne en cliquant sur la petite animation ci-dessous (déjà plus de 170 inscrits).

27 novembre 2007, Time to buzz ?

...Et le 5 décembre (19h) à l'Imprévu (place Flora Tristan - métro Pernety), à l'initiative du groupe Paris 14e sur Facebook, le 1er apéro des Facebookers quatorzièmois (déjà une trentaine d'inscrits)...

Alors, parce qu'un verre entre voisins, ça ne se refuse pas, à très bientôt !

Pierre

Plus d'info :
+ Notre rubrique sorties et bons plans...

mardi, 06 novembre 2007

Regards sur le Plan Climat : René Dutrey (5)

Paris a adopté son Plan Climat pour lutter contre le réchauffement climatique et réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Suite et fin de notre rencontre avec René Dutrey, Président du groupe Vert au Conseil de Paris, qui revient sur l'adoption de ce plan et sur ses objectifs... Et sur Bertrand Delanoë.

Part. 5.

 

Plus d'info :
+ René succède juste dans cette série à Jean-Louis Borloo et Nathalie Kosciusko-Morizet. C'est quand même la classe...
+ Notre rubrique Développement durable.

dimanche, 04 novembre 2007

Dédicace Minh Tran Huy, auteur du XIVe

Le premier roman de Minh Tran Huy porte un titre taillé sur mesure pour un conte. La princesse et le pêcheur n’est pourtant pas un livre de contes, bien qu’il y en ait plusieurs dans ces pages. Ils éclairent le récit, de leur lumière un peu mystérieuse qui masque autant qu’elle dévoile. Lan est née en France. Ses parents sont Vietnamiens. Son histoire est faite de plusieurs terres, d’une multitude d’histoires. Est-ce la raison pour laquelle elle aime lire ? Au passage, on se dit qu’elle doit ressembler à Minh Tran Huy : celle-ci est née à Clamart, elle porte un nom vietnamien, elle est devenue critique littéraire. Mais il s’agit d’un roman, ne cherchons rien d’autre.

C’est le roman de Lan et de Nam. Celui-ci est né au Vietnam. La fille et le garçon se lient d’une amitié à laquelle il ne faudrait pas grand-chose pour se transformer en amour. Mais ils portent tous deux les cicatrices d’un passé qui ne leur appartient pas tout en étant leur héritage. Un héritage lourd. Empli de secrets différents, qu’ils ne peuvent partager vraiment car ils ne vivent pas de la même manière leur relation avec les origines.

Minh Tran Huy semble toujours au bord d’une grande joie ou d’une immense catastrophe. Elle avance les mots avec prudence, hésite avant de les lâcher. Elle voudrait probablement retenir Nam, pareille en cela à Lam. Mais les personnages ont leur vie. Celle de Nam lui impose sa disparition. Comme Shimamoto-san, dans un roman de Murakami. Quand Lam rencontre l’auteur japonais, tout à la fin du roman, elle voudrait lui poser la question : qu’est-elle devenue ? La question ne sera pas posée. Un silence de plus dans un livre qui trouve le ton exact de chaque parole. Exprimée ou non.

...Et pour compléter cette présentation, une interview de Minh Tran Huy...

Pierre Maury

Plus d'info :
+ Dédicace de Minh Tran Huy, auteur de "La Princesse et le Pêcheur" (éd. Actes Sud) - Le 10 novembre à partir de 16h à la Librairie Tropiques - 63 rue Raymond Losserand 75014 Paris.
+ Le roman, qui conte une histoire d'amitié amoureuse sur fond de mémoire du Vietnam, est classé 21e dans la sélection des romans français préférés des libraires de la rentrée (source : Livres Hebdo), et figure sur plusieurs listes de prix.

jeudi, 01 novembre 2007

C'est la Toussaint...

...Et comme toujours c'est peut-être sur wikipedia que vous en apprendrez le plus sur cette fête catholique.

Et pour celles et ceux qui vont à la Messe en ce jour, vous trouverez tous les horaires de ces célébrations sur les sites web des principaux lieux de culte du XIVe arrondissement :
Saint Pierre de Montrouge
Notre Dame du Rosaire
Notre Dame du Travail
Saint Dominique
Franciscains de la rue Marie-Rose

Plus d'info :
+ Lieux de culte dont nous vous rappelons que vous pouvez trouver les liens de façon permanente ci-contre dans notre colonne de gauche.Pierre

mardi, 30 octobre 2007

François de Roubaix par Jive

François de Roubaix, c'est le compositeur culte par excellence... Parce qu'il influence encore aujourd hui toute une génération de musiciens ...et qui s'en revediquent d'ailleurs !

Incontournable du cinéma français (le samourai, les aventuriers, les grandes gueules, la scoumoune chapi ichapo, les chevaliers du ciel, le vieux fusil c'est lui etc...), François de Roubaix est le compositeur qui a le plus vendu de BO. Il est aujourd'hui le héros d'un film de 52mns - réalisé par Jive, notre cinéphile quatorzièmois - qui retrace sa vie, son parcours et sa passion pour la plongée sous-marine qui lui coutera la vie à 36 ans...

Ce film est diffusé la semaine prochaine. Nous vous en proposons la bande-annonce.

Pierre

Plus d'info :
+ Ici !