Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 octobre 2006

La sélection de votre libraire...

...est désormais dans notre colonne de gauche. Nous vous proposons en effet un lien permanent vers la rubrique "coups de coeur" du site internet de la Librairie Tropiques. Rentrée littéraire, sorties poches, livres jeunesse, si vous avez une p'tite fringale de lecture, vous trouverez certainement une bonne idée ici.

medium_librairie_tropiques.jpg

Pierre

Plus d'info :
+ Librairie Tropiques - 63, rue Raymond Losserand (voir le plan du quartier) - 75014 Paris. Tél. 01 43 22 75 95 - M° Pernety - Bus: 88, 91, 62, 68.
+ La librairie Tropiques a été créée en 1995 par Valérie Alvim, qui a dirigé pendant 13 ans le "département livres" de la FNAC Etoile, et Sophie Barets, co-fondatrice de la librairie et des Editions "Temps Futurs". Aurélie Morisset, après des études de lettres modernes, les rejoint en 2003.

jeudi, 12 octobre 2006

Piétonnisation : succès et maux

Les aménagements de voirie - la transformation d'une rue en espace piéton et autres quartiers verts - provoquent parfois des réactions diverses. Jalousies, rupture des usages traditionnels, appropriation de l'espace public, irrespect... Nous recevons ce mail très symptomatique de Cécile... De l'art de vivre ensemble en ville...

------------------------------

Rue du Moulin Vert : l'abus d'une rue piétonne

Voilà 5 ans que j'habite le quartier Alésia rue des Plantes, quartier charmant, vivant mais voilà que depuis la rentrée de septembre, je m'étonne de plus en plus de l'évolution des mentalités des habitants localisés sur la rue du Moulin Vert, vous savez cette portion de route qui a été mise rue piétonne pour je ne sais quelles raisons... Pour les commerces ? Aucun !!! Pour l' école maternelle et élémentaire qui est dans la rue adjacente ? Probablement mais dans ce cas-là, faîtes de toutes les rues proches des écoles des rues piétonnes - une logique qui ne ferait pas de privilégiés. Faîtes par exemple de la rue Severo une rue piétonne - ou transformez toute la rue du Moulin Vert en rue piétonne puisqu'il y a également une crèche dans cette rue !!!

L'empruntant 4 fois par jour pour emmener et  chercher mon enfant à l'école, je découvre avec amusement comment ses chers habitants s'approprient le concept de "rue piétonne" : pots de fleurs sur le trottoir (à quand les chaises longues en été) ou carrément harcèlement auprès des automobilistes genre je me plante devant la voiture et j'engueule le conducteur. Mais là hier c'était trop... Trop risible, trop primaire... Il fallait que j'aide ses pauvres habitants qui sont bien fiers d'avoir leurs petits avantages, leur petite rue fermée à la circulation avec leurs si beaux poteaux qui ne servent à rien si ce n'est à se mettre sur la rue mais au danger des voitures qui sortent de 3 garages sur une portion de 100 m.

Alors hier un père avec sa fille en poussette qui était sur le trottoir s'est fait insulter et a reçu un coup de poing d'un de ses habitants parce qu'en passant en poussette, il a renversé le pot de fleur sur le trottoir devant l'hôtel… Le trottoir qui appartient aux piétons pas définition... Que se passe-t-il ? Ils sont devenus fous ??? L'autochtone (car ils sont devenus une classe à part dans le XIVème) criait à qui voulait l'entendre "c'est une rue piétonne !!!" comme pour se justifier de son acte. Risible,  je vous le disais !! Car, moi, mère ayant utilisé la poussette et maintenant avec mon enfant, je ne suis pas en sécurité dans cette rue où les voitures sortent des garages, où les copains des autochtones arrivent dans les deux sens en deux roues !!! Et maintenant des agressions si on ne coopère pas.

Ils sont devenus fous et il faut venir en aide à ces pauvres parisiens qui s'approprient si bien leur rue qu'ils deviennent agressifs. Cela va devenir un no man's land dans ce quartier. Quelle dommage... J'ajoute que je ne suis pas automobiliste mais piétonne et que je suis pour des aménagements mais, pour le cas, je trouve déplacé. Soutenons ces habitants, car ma foi en ces temps de chômage, de précarité, les problèmes de santé, la pollution, la défense d'une rue piétonne est devenu un maux de la société. Alors je détourne le slogan des communistes tchèques réagissant à l'invasion soviétique, "Pierre Castagnou, réveillez-vous, ils sont devenus fous!". Mettez des vigiles pour surveiller ces habitants, nous ne sommes plus en sécurité !!!

Cécile

Plus d'info :
+ La rue du Moulin Vert n'est pas officiellement "piétonne" mais plutôt une rue "priorité aux piétons" puisque l'accès des automobiles est autorisée pour les riverains ou possesseurs de parkings. Effet induit, une "privatisation" de l'espace public qui génère des réactions diverses et bien des énervements.
+ ...Elle détient sans doute le record du nombre de plots sur moins de 100 mètres. Combien ces aménagements coûtent-ils ? Les plots en plastique "temporaires" coûtent près de 100 € pièce TTC...

mercredi, 11 octobre 2006

Marielle de Sarnez à l'Imprévu - Part. IV

Quatrième épisode de l'interview de Marielle de Sarnez, Député européen, Présidente de la Fédération UDF de Paris et candidate déclarée à la Mairie de Paris... Aujourd'hui, "travail parlementaire, séparation des pouvoirs et VIe République".

Pierre

Plus d'info :
+ Interview réalisée à l'Imprévu, place Flora Tristan (75014), le 15 septembre 2006. Propos recueillis par Dan Krajcman et Pierre Vallet.
+ Le site de la délégation UDF au Parlement européen.
+ Toutes nos interviews.
+ Vos vidéos sur TéléParis14 ? Connectez-vous DailyMotion.com et publiez vos vidéos dans le groupe TéléParis14.

mardi, 10 octobre 2006

Mais que va-t-il se passer en 2007 …?

Bertrand Delanoë, Maire de paris, s’est engagé à ne plus créer de chantier sur voirie durant une année : 2007. Certes, il met le paquet sur le dernier trimestre 2006. Combien de rues et d’avenues transformées en gruyère en ce moment ? Ainsi, les bruits de chantier auquel tout Parisien s’était habitué depuis cinq ans, disparaîtront sur demande en 2007. Sauf Porte de Vanves, où le démarrage de la couverture a pris deux années de retard, et où il faut terminer ce qui a été commencé. Alors tactique ou nécessités de la Politique ?

Très bien, admettons. Zéro chantier et zéro aménagements puisqu'en 2007 ce seront les élections Présidentielles et Législatives. Mais à part les visites sur les marchés, que feront et que produiront pour nous en 2007 nos hommes et femmes élus locaux ? Des promesses, c’est sur ! Nous nous dirigeons vers une année sabbatique en Politique de la Ville, de notre Paris, de notre quartier, pour une année phare en politique politicienne. Le problème, c’est que la Ville (et ses habitants), contrairement à la politique, ne s’arrête pas tout les cinq ans, comme elle ne réclame pas non plus, il faut le souligner, un lifting permanent : entre le trop plein d’idées et l’immobilité, n’y en auraient-ils pas quelques uns pour nous parler de ce que va être notre quotidien en 2007 ?

Dans ma très modeste condition d’habitant et de citoyen, j’attire l’attention de ceux qui gèrent nos services et notre espace public, pour ne pas être laissé pour compte, abandonné aux politiques idéologiques et aux grandes idées. Mes transports urbains seront-ils plus confortables et nombreux en 2007 qu’en 2006 ? Pourrai-je en 2007 garer mon véhicule plus facilement en rentrant chez moi ? La pollution va-t-elle être moins forte en 2007 qu’en 2006 ? Aurais-je en 2007 une place en crèche pour mon bébé né en 2006 ? Vais-je enfin pouvoir obtenir mon logement social en 2007, mon dossier aura dépassé les cinq ans d’attente ? Tiens, et si en 2007 ils plantaient un arbre dans ce coin de rue, ce serait plus beau… Ouh là…

NON ! en 2007, vous aurez un nouveau Président de la République, une nouvelle Assemblée Nationale, en 2008 ce seront les Municipales, mais rien d’autre n’est annoncé. Pas vu un seul projet. Rien entendu, mis à part les règlements de compte et les négociations de listes et de têtes de listes. Alors si vous n’avez pas une tête à être "listé", je vous donne un bon conseil (de citoyen) : bougez-vous maintenant ! Allez réclamer, quémander, négocier – car le 1er janvier 2007, ce sera trop tard, nous ne serons plus que des spectateurs votants ! Demandez pour rire, si notre quotidien sera différent de celui de l’année passée, si 2007 sera antérieur ou postérieur à 2006, si nous n’allons pas vieillir d’un an sans voir le temps passer !

Nous la voyons venir, cette année 2007 : aussi ce sera pour ma part au niveau local et citoyen, celui des Conseils de quartier par exemple, où la veille s’organisera : pour qu’en 2007, la vie puisse continuer, mieux qu'en 2006.

Dan

Plus d'info :
+ Via Pierre Vallet, animateur de ce blog, qui vous informe que Dan Krajcman, auteur de cet article et plume régulière de www.paris14.info, vient d'être élu Président du Conseil de quartier Jean Moulin Porte d’Orléans et vice-président FCPE du groupe scolaire Prisse d’Avennes – Sarrette. Félicitations Dan !
+ Le Conseil de quartier Jean Moulin Porte d’Orléans a demandé la création d’une crèche sur le secteur précis de la Porte d’Orléans, a voté un vœu à cet effet. Il a obtenu qu’un projet de crèche de 600m² donnant Bd Jourdan, sur les terrains de la RATP, soit mis à l’étude.
+ Les travaux du quartier Vert Alésia / Tombe-Issoire ont débuté un beau matin de juillet 2002, quelques jours à peine après les dernières élections législatives.

lundi, 09 octobre 2006

Marielle de Sarnez à l'Imprévu - Part. III

Troisième épisode de l'interview de Marielle de Sarnez, Député européen, Présidente de la Fédération UDF de Paris et candidate déclarée à la Mairie de Paris... Aujourd'hui "Parlement européen, centrisme et proportionnelle".

Pierre

Plus d'info :
+ Interview réalisée à l'Imprévu, place Flora Tristan (75014), le 15 septembre 2006. Propos recueillis par Dan Krajcman et Pierre Vallet.
+ Le site de la délégation UDF au Parlement européen.
+ Toutes nos interviews.
+ Vos vidéos sur TéléParis14 ? Connectez-vous DailyMotion.com et publiez vos vidéos dans le groupe TéléParis14.

dimanche, 08 octobre 2006

Conseil d’arrondissement à 19h : ça va chauffer ?

Ce lundi, il y a un Conseil d’Arrondissement à la Mairie. C'est à 19h en salle des mariages. Il est public, ouvert à tous, et c’est l’arène politique de notre arrondissement. Son ordre du jour est disponible sur le site de la Mairie en cliquant ici (en trois pages), mais aussi et surtout les projets de délibération sont également proposés, avec moult détails (cette fois en 42 pages) – c’est une nouveauté. L’information va donc circuler beaucoup mieux en qualité et en détails, on ne pourra que s’en féliciter.

Il faudra attendre le moment des vœux pour avoir droit à l'animation : les Verts demandent en effet l’augmentation des moyens de prévention en matière de sécurité, ce à quoi les élus socialistes (dont celui à la prévention) leurs rétorquent le manque de tranquillité dans les espaces verts de l’arrondissement. Des déchirements en public pour le couple PS-Verts. Dans la salle des mariage, un comble...

Dan

Plus d'info :
+ Nous vous rappellons que toute personne peut questionner le Conseil sur une délibération (dès lors que la question porte sur le sujet à débattre) - à l'exception des voeux débattus en fin de séance.
+ Mairie du XIVe, 2 place Ferdinand Brunot (vu du ciel, c'est ici)...

En chemin avec Marie... d'Istambul à Katmandou

Et si après des années de travail sage et consciencieux, on se prend à déterrer de vieux rêves. Et si après une vie sociale dans les normes, appartement parisien, famille et amis tous au bon endroit, on veut se jeter sur la route en nomade. Et si après avoir régler un quotidien balisé sans surprise, on s’imagine improviser chaque journée… Faut-il pour autant nous traiter de fada, de fugitive, d’immature ? Bien sûr, lorsqu’on apprend que le voyage en question, d’Istanbul à Katmandou on veut le faire à vélo, là, je suis d’accord, il y a de quoi s’inquiéter !

C’est donc sur un animal à deux roues que je suis partie un matin pour cheminer à travers le monde. La folie, je l’ai de croire que le monde n’est pas si grand pour moi. La fuite, je la prend pour décider moi-même de la direction vers laquelle je veux avancer, loin des schémas tout tracés. L’enfant, il est là en moi plein d’innocence pour aller vers les autres, plein de rires pour regarder les obstacles et les aléas de la route sans se décourager.

Sans pouvoir la justifier, l’envie d’ailleurs m’habite et me fait prendre le chemin vers l’Orient le 16 Juillet 2005 : le temps de créer un site internet et de m’équiper d’un vélo et de sacoches. Je ne me sens ni courageuse, ni baroudeuse, encore moins illuminée. Je brûle seulement de curiosité de franchir ma ligne d’horizon quotidienne, de savourer le goût du vent… Rien de plus simple, il suffit d’un premier coup de pédale !

medium_marie_demont.JPG

Au fil déroulé depuis la Turquie jusqu’au Népal, seule ou en compagnie, à pédale ou à moteur, j’ai appris à dompter l’animal à roulettes ! Ce vélo, devenu compagnon à part entière sur le chemin est baptisé dès les premiers tours de roue : Pégazou. Que ne vanterais-je encore une fois ses qualités ! Il va partout où m’en prend l’envie. Léger il se glisse dans tous les transports imaginables : camion, rickshaw, train, bus, taxi, avion... Il ne fait pas de bruit et ne réclame pas de fourrage à la halte. Il est simple, peu précieux et attire la sympathie de tous. Il avance bien : 60 à 80 kilomètres par jour et ces traits de route parcourue visibles sur une carte à grande échelle m’impressionnent encore. Et puis il m’a permis d’être active, de vivre le chemin avec toute ma tête et tous mes sens.

Avancer, changer d’horizon chaque matin, parcourir avec son corps le monde, vivre en nomade pendant cinq mois, ne poser son sac que le temps d’une halte. Et manger du vent, de l’azur et de l’espace. Délice de l’éphémère, liberté du lendemain toujours neuf, plaisir de la route. J’ai 28 ans et réalise un beau rêve à travers ce grand voyage qui laisse une place majeure à l’improvisation, la rencontre et la providence. Toutes seront au rendez-vous sur ce chemin parcouru en Turquie, en Iran, au Pakistan, en Inde et au Népal.

Je mets les pas dans ceux de Nicolas Bouvier, découvert il y a plusieurs années à travers son récit "L’usage du monde", voyage initiatique à la découverte du monde, de ses habitants et de lui-même. Ce sont ces mots que j’emprunte souvent : un voyage se passe de motifs; il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait ou vous défait.

Ce chemin, qu’en ai-je retenu ? Les rencontres, ces centaines de rencontres d’un instant ou d’un peu plus, preuves de la fraternité qui nous réunit de par le monde. Turcs, iraniens, pakistanais, indiens, népalis, mes frères et soeurs, nous avons une langue commune basée sur la richesse de nos différences. Ne jamais se comparer ou décider du meilleur : le meilleur pays, la meilleure ville, la meilleure religion... Qu’est-ce que cela signifie ? Simplement différent, ce qui multiplie l’intérêt de se rencontrer ! L’anglais est devenu le vecteur de cette communication le long de la route. Et pourquoi pas si l’on voit cette langue comme ce qu’elle est : une façon universelle de s’exprimer et se comprendre. L’anglais n’est pas forcément l’anglicisation des cultures.

Justement, je pensais trouver moins de particularismes régionaux, moins d’habits traditionnels, moins de coutumes locales... Je pensais trouver une certaine uniformisation venue de nos pays occidentaux. Mais voilà que non, le village planétaire si redouté n’est pas arrivé là où j’ai fait rouler mes pneus... Peut-être est-ce encore un mérite de Pégazou de pouvoir sortir des voies touristiques.

medium_carnet_marie_demont.2.JPG

Et puis en chemin, je réalisais un autre rêve, celui d’écrire. Récit créé dans l’action, il attend aujourd’hui patiemment de mûrir pour devenir d’autres mots d’aventure à lire auprès des dessins et des photos récoltés au bord du chemin. Vous pouvez le trouver tel quel sur mon site : http://en.chemin.marie.free.fr.

C’est de retour sur Paris qu’il me fallait partager autrement. La Case d’ABM (Aventures du Bout du Monde) est là pour orienter le voyageur désorienté. On ne peut reprendre la vie comme on l’a laissé : le voyage nous a fait, ou plutôt nous a défait comme le dirait Bouvier. Décapées les couches d’impatience, d’impuissance, d’intolérance... Et ce que l’on a découvert, on a envie de le crier aux gens d’ici. Bon, je ne vais pas crier, promis ! Mais je vais vous harmoniser toutes ces rencontres, couleurs et odeurs cueillis sur le chemin dans une projection organisée par ABM le Mercredi 11 octobre au FIAP (Paris 14).

Marie Demont

Plus d'info :
+ En chemin avec Marie... - mercredi 11 Octobre à 20h30 au FIAP (salle Lisbonne) - 30 rue Cabanis 75014 Paris (M° St Jacques, RER : Denfert –Rochereau) avec ABM – Aventure du Bout du Monde.
+ Pégazou sera absent de cette réunion. Marie se l'est fait voler ...quelques jours après son retour à Paris.

 

samedi, 07 octobre 2006

Vide-placard demain...

Le groupement des locataires de la RIVP de la Porte d'Orléans organise son second vide-placard, après le succès qu'a obtenu la première édition.

C'est demain, dimanche 8 octobre, de 8h30 à 18h00 sur la Place située entre les rues Monticelli et l'Avenue Paul Appell, face au stade Elizabeth. L'occasion de découvrir aussi un quartier, de rencontrer des habitants, de se lier au 14ème...

 Dan

Plus d'info :
+ Les rendez-vous du XIVe arrondissement ? Consultez notre agenda.

Guignol au Parc Montsouris : retrouvez le chemin de votre enfance

Une institution du XIVe arrondissement fait ses premiers pas en ligne : le Théâtre de Guignol du Parc Montsouris.

Comment y aller ? Combien ça coûte ? Programmation ? Tout y est avec en prime quelques extraits vidéo. Alors, ça fait longtemps que vous n'avez pas fait le guignol ? Retombez en enfance et offrez à vos chérubins une petite sortie :-)

Maroun

Plus d'info :
+ L'adresse du site : http://guignol14.skyblog.com/

vendredi, 06 octobre 2006

Rue de la Tombe-Issoire : un nouveau sens-interdit surprise

Depuis quelques jours, la rue de la Tombe Issoire est à "sens interdit" entre le boulevard Saint-Jacques et l'avenue René Coty. En même temps, des travaux ont commencé devant le Siège des Caisses d'Epargne (voir le plan du quartier). Pourquoi ces travaux, pourquoi ce nouveau "sens unique" ? Aucune annonce n'a été faite par la Mairie, aucune affiche n'en indique la raison. Rien sur la rubrique "travaux de voirie" du site internet de la Mairie du XIVe... S'agit-il d'une mesure provisoire ?
 
La construction d'une piste cyclable protégée, nécessitant l'installation d'un sens unique, avait été annoncée en conseil de quartier Montsouris-Dareau le 15 décembre 2005. Cependant, des discussions devaient avoir lieu entre la Mairie et les représentants des immeubles de la rue de la Tombe Issoire (à la demande de ces derniers) en mai/juin 2006. Ces discussions ont-elles abouti ? Ce Conseil ne s'est malheureusement plus réuni depuis plus d'un an, une faillite locale bien regrettable (à quand une nouvelle réunion ?).
 
Bref, la Mairie n'a pas cru nécessaire d'annoncer la mesure aux habitants de cette partie de la Tombe Issoire. Est-ce normal ?

Maroun

Plus d'info :
+ Ben, là, justement, on voit pas trop où ?