Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 septembre 2006

Marielle de Sarnez à l'Imprévu (bientôt)

Retrouvez dès lundi prochain le premier épisode de l'interview - co-réalisée avec vos questions - que Marielle de Sarnez nous a accordée le 15 septembre dernier à l'Imprévu, place Flora Tristan (75014)...

Pierre

Plus d'info :
+ Toutes nos interviews.
+ Vos vidéos sur TéléParis14 ? Connectez-vous DailyMotion.com et publiez vos vidéos dans le groupe TéléParis14.

jeudi, 28 septembre 2006

Le cinéma (et les DVD) de Jive : Septembre 2006

Chaque mois, Jive, notre cinéphile quatorzièmois, nous livre ses critiques de DVD et ses bons plans... En ce début septembre très chargé en sorties, Jive fait le point sur l’actualité des films. En vous souhaitant une bonne rentrée dvdphile…


Le coup de cœur du mois : medium_SYRIANA.3.jpgSYRIANA (Warner)
Réalisateur : Stephen GAGHAN - Acteurs : Georges CLOONEY, Matt DAMON - durée : 123 mn

Résumé : Héritier du trône d'un émirat arabe, le Prince Nasir, réformiste et progressiste, décide d'accorder les droits de forage de gaz naturel à une compagnie chinoise, au détriment du géant texan Connex Oil. Connex rachète alors la petite compagnie Killen, une fusion qui attire l'attention du Ministère de la Justice à Washington. Benett Holiday, ambitieux avocat du cabinet Sloan Whiting, veille au bon déroulement de cette opération douteuse. Bob Barnes, vétéran de la CIA qui se préparait à "pantoufler", se voit proposer une dernière mission : éliminer le prince Nasir…

Critique : On raille trop souvent à tort le cinéma américain mais force est de constater qu’il est un des rares pays à ne pas avoir peur de traiter des problèmes politiques de notre temps. C’est sous l’impulsion de Georges Clooney que ce film a pu voir le jour. Un film qui ose aborder le Pétrole et le Hezbollah n’est pas chose courant dans le cinéma surtout sur une durée de 2 heures. Premier film du scénariste de Traffic le réalisateur nous propose un court de géopolitique passionnant mais parfois un peu trop complexe. Ce film demande d’être tranquillement assis afin de rester concentré pour ne manquer aucune des informations divulgué tout au long de ses deux heures complexes mais passionnantes.

Bonus : Entretien avec George CLOONEY (9mn12 – vost). Mais en tant que producteur exécutif on aurait souhaité une interview de Clooney plus rigoureuse et moins accès sur extraits du film. - Réalité et drame (26mn08 – vost) : Le seul module digne d’intérêt bien qu’un peu court où l’on peut admirer les comédiens au travail sous la direction de ce réalisateur sous le charme de son impressionnant casting - Entretien de Matt DAMON (7mn15 – vost) : même critique que pour interview de Clooney. - Make change, make a difference (11mn20 – vost) : Dommage le sujet est passionnant mais bien trop bien trop court pour rentrer dans le vif du sujet.

------------------------------------------

medium_bubbahoptep.3.JPGBUBBA HOP (TEP WE Productions)
Réalisateur : Don COSCARELLI - Acteurs : Bruce CAMPBELL, Ossie DAVIS - durée : 88 mn

Résumé : Une petite ville de l'Amérique profonde est menacée par une terrible momie, Bubba Ho-tep, qui veut absorber l'énergie vitale des habitants. Afin de la combattre, deux pensionnaires de l'asile local unissent leurs forces. Parmi eux, l'authentique Elvis Presley et un homme qui se prend pour Jack Kennedy.


Critique : Il aura fallu la reconnaissance des fans du réalisateur et de l’acteur d’Evil Dead de Sam RAIMI pour que ce petit ovni cinématographique voit le jour chez nous. Un film au scénario rocambolesque où Elvis ne serait pas mort et où JFK serait transformé en Afro américain. Vous rajoutez un peu de graveleux, une petite dose d’effets spéciaux, un momie redoutable qui attaque un hospice de vieux pour se régénérer et vous obtenez un film culte qui parle formidablement de la vieillesse qui nous attend tous…
Petit budget mais plein d’idées on peut juste regretter une réalisation un brin molle. Il faut souligner aussi que c’est grâce aussi à Internet que ce film a pu trouver un écho ...Comme quoi il ne faut pas taper systématiquement sur le peer to peer. Il permet souvent de découvrir des petits bijoux que les distributeurs refusent pour nous engraisser de grosses machines de plus en plus indigestes…

Bonus : Commentaires audio de Bruce CAMPBELL et du réalisateur. L’idée géniale est d’avoir laissé l’acteur imiter Elvis Presley tout au long de ce commentaire audio, curieux mais très original si on accepte le concept. - Making of (46min05) : Monté en quatre parties il nous permet d’avoir une vision global de ce film à petit budget. - Interview de Bruce Campbell un peu trop courte on aurait souhaité avoir un vari documentaire sur ce comédien si singulier. - Avant première à Londres en présence d’un des réalisateurs de Shaun of the dead. - Court métrage : Debil Dead (3mns 08) la petite cerise sur le gâteau avec ce petit film d’animation franchement drôle qui nous conte la rencontre inattendue du héros de Evil dead avec notre Christophe Lambert National en Highlander…

------------------------------------------

medium_un_jourenseptembre.5.JPG Le choc du mois : UN JOUR EN SEPTEMBRE (M6)
Réalisateur : Kevin MC DONALD - Documentaire : 1h32

Résumé : 1972. Jeux Olympiques de Munich. 121 nations, 7 123 athlètes. Pour la première fois, les chaînes de télévision du monde entier sont là pour retransmettre en direct l’évènement. Des millions de spectateurs découvrent bientôt l’impensable : un groupe de terroristes palestiniens vient de prendre en otage onze athlètes israéliens et exige la libération de 200 prisonniers politiques. Démarre alors un infernal compte à rebours... 30 ans plus tard, de nombreux témoins, dont l’un des terroristes rescapés, éclairent d’une lumière nouvelle cet événement.

Critique : Avant les images chocs du 11 septembre 2001, il y avait eu ce drame effroyable pendant les Jeux Olympiques de Munich en septembre 1972. A quelques jours de la sortie DVD du film de Steven Spielberg Munich, il est recommandé d’acheter ce documentaire absolument remarquable.
Une réalisation et un montage digne des meilleurs films de fictions qui nous assène une grande claque et nous fait prendre conscience de ce drame tant du côté des victimes que des terroristes. Des images d’archives minutieusement choisies sont la grande force du film avec le témoignage poignant du seul terroriste encore vivant aujourd’ hui.

------------------------------------------


medium_images-2.5.jpgROUTE ONE USA (Editions Montparnasse)
Réalisateur Robert KRAMER - Documentaire : 4heures 20

Résumé : La Route One a tout vu, tout entendu, des coups de génie aux errances les plus folles de l’Amérique. Un étalage bizarre de 300 années d’histoire nationale où se condensent toutes les strates de la population, des régions isolées et rurales, aux kilomètres de motels, en passant par les grandes zones métropolitaines, ces « îles modernes d’acier et de verre ».
Robert KRAMER,cinéaste américain indépendant, est revenu en Amérique, qu'il avait quittée quelques années, afin de descendre et de filmer la route numéro 1, 5 000 Kms de bitume parcourant la côte Est, de la frontière canadienne à Key West, au sud de la Floride.

Critique : un film documentaire de plus de 4 heures vous allez croire que je suis devenu fou… Non, ce film qui est avant tout Mi-fiction, mi-autobiographie, sur fond de variations jazz par Michel Petrucciani et Barre Phillips,est une œuvre phare devenu culte dans le monde du documentaire.
Cette histoire d’un exilé qui rentre au pays à la des années 80 (juste avant la Guerre du Golfe), après des années d’absence et tout simplement saisissante,.
On y découvre une’Amérique vraie, forcément surprenante, pleine de contradictions , d’espoir mais aussi de pauvreté…
Un constat qui sonne encore juste même 20 ans plus tard

Bonus : Pour la première fois et grâce à l’acharnement des éditions Montparnasse on découvre la BO complète du film.

------------------------------------------

A rédécouvrir : medium_images-1.4.jpgCoffret Jacques TOURNEUR (Editions Montparnasse) avec LA FELINE, VAUDOU, L’HOMME LEOPARD

Critique : 3 purs joyaux du cinéma fantastique dans un écrin signé par un maître du cinéma que vous pouvez retrouver dans un très beau coffret ou tout simplement en cliquant sur le lien ci -dessous. Vous pourrez y découvrir beaucoup de grands classiques du cinéma à télécharger ou à visionner pour quelques euros.

------------------------------------------

...Les 2 perles du mois

medium_spécialiste3d.5.jpgLE SPECIALISTE (MK2)
Réalisateur : Sergio CORBUCCI - Acteurs : Johnny HALLYDAY, Sylvie FENNEC, Françoise FABIAN
Durée: 1h39

Résumé : Hud est « le spécialiste », le pistolero le plus redouté de l’Ouest. Il arrive dans la ville de Blackstone, déterminé à venger son frère Charlie, lynché par les habitants du village après avoir dérobé l’argent de la banque. Mais le magot est resté introuvable… Pris entre les habitants de Blackstone et les bandits menés par le sanguinaire El Diablo, tous déterminés à lui arracher le lieu de cachette de l’argent de la banque, Hud pourra-t-il assouvir sa vengeance sans y perdre la vie ?

Critique : Quoi ! Johnny en Cowboy, pas possible !!! Ca existe ? Oui et en plus il se débrouille pas si mal… Beaucoup de tics empruntés à Clint Eastwood mais la mise en scène de Corbucci emballe le tout avec un certain savoir faire qui culmine une avec la séquence finale qu’on serai bien en peine de faire aujourd hui. Quand on revois tous ces vieux western spaghetti on se dit que
1/ Quentin Tarantino les a tous vu
2 / la soit disant violence du cinéma des années 2000 et bien en dessous des films Italiens qui n’avaient aucune limite ni tabous.
Notre cinéma s’est aseptisé et c’est fort dommage , y’a bien que dans le séries télés qu’on retrouve de la perversité, cruauté et humour noir c’est peut être d’ailleurs ce qui explique leur succés en ce moment

Bonus : Préface de Philippe Lombard, journaliste 5’ - Préface décalée d’une ligue d’improvisation 5’ - Un spécialiste : Jean-Claude Morchoisne, dessinateur 9’ - Entretien avec Olivier Père, critique : Histoire d'un genre 14’ - Bande-annonce 3’.

------------------------------------------

medium_visuel3dcontinent.3.jpgLE CONTINENT DES HOMMES POISSONS (Neo publishing)
Réalisateur : Sergio MARTINO - Acteurs : Barbara BACH, Joseph COTTEN - Durée : 1h25

Résumé : En 1891, un bateau transportant des esclaves vers Cayenne sombre dans la mer des Antilles. Le médecin de bord, Claude de Ross, et quatre autres rescapés parviennent à rejoindre une île. Deux des hommes sont massacrés sauvagement. Claude et ses compagnons tombent alors sur un groupe d'indigènes dirigés par un despote superstitieux, Edmond Rackham. Ce dernier est accompagné d'une jeune femme servile, Amanda. Claude découvre que Rackham retient prisonnier un biologiste, Comble de l'horreur, le scientifique a créé des mutants, des hommes-poissons, capables de nager à d'importantes profondeurs….

Critique : Le réalisateur ici tente vainement de reproduire ce qui était alors à la mode à l’époque essayant de renouveler le genre en s’inspirant de L’île du Docteur Moreau de l’immense écrivain HG Welles. On retrouve avec plaisir Joseph Cotten dans un de ce dernier rôle aux côtés de la starlette de l ’époque tout auréolée de son succès dans le dernier Bond L’espion qui m’aimait.
Pas un grand film mais une réalisation pêchue ont font un divertissement tout à fait honorable si on est pas trop regardant sur les costumes des hommes poissons.

Bonus : Sergio MARTINO sur « L'isola degli uomini pesce » (9 min) - Petit désordre entre amis, secondo tempo : interview croisée des responsables des effets spéciaux, décors - Diaporama des dessins de préparation de Geleng - Galerie photo.

------------------------------------------

medium_Petites_Confidences.jpgPETITES CONFIDENCES A MA PSY (M6 Vidéo)
Réalisateur : Ben YOUNGER - Acteurs : Meryl STREEP, Uma THURMAN… - Durée : 1h45

Résumé : Récemment divorcée, Rafi surmonte difficilement l'épreuve, mais son coup de foudre pour David, un peintre beaucoup plus jeune qu'elle, lui redonne goût à la vie. C'est naturellement qu'elle en parle à sa psychanalyste, le Dr Lisa Metzger, qui s'efforce de l'aider à renouer avec les hommes.
Pourtant, lorsque la psy découvre que le David en question n'est autre que son fils unique, les choses se compliquent vraiment. Au-delà de leur passion, Rafi et David vont avoir l'occasion de mesurer tout ce qui les sépare, aussi bien en termes d'âge que de culture

Critique : Excellente idée que de confronter Meryl STREEP et Uma THURMANN dans cette petite comédie fort bien écrite avec laquelle on passe un moment fort agréable grâce au plaisir évident qu’on les comédiens à jouer ce petit vaudeville.

Bonus : Bandes-annones - Interview de Uma THURMAN - Scènes coupées - Séquences - Commentaires audio du réalisateur et des productrices.

------------------------------------------

medium_unevieinachevéjpg.2.jpgUNE VIE INACHEVEE (TF1)
Réalisateur : Lasse HALLSTROM - Acteurs : Robert REDFORD, Morgan FREEMAN, Jennifer LOPEZ - Durée : 1h41

Résumé : Le Wyoming, de nos jours. Fermier à la retraite, Einar Gilkyson est un homme endurci qui a tiré un trait sur son passé. Encore affecté par la mort de son fils unique, survenue dix ans plus tôt, il a laissé son ranch, tout comme son mariage, partir à vau-l'eau. Il n'a désormais d'estime que pour son vieil ami et employé Mitch grièvement blessé par un grizzli…
Critique : Toujours un plaisir immense à retrouver Robert Redford dans un décor qu’il connaît bien qui semble rappeler Jérémiah Johnson. C’est un beau drame sans trop de lourdeurs que le réalisateur nous conte et dans lequel les comédiens sont tous remarquables justesse. Y’a bien longtemps qu’on avait pas vu la miss Lopez dans un bon film, dommage que son rôle ne soit pas plus développé. Un film agréable mais qui ne sort pas forcément des sentiers battus.

Bonus : Autre sortie Chaos, excellent polar avec le héros du transporteur et revolver avec aussi W. Snipes.

------------------------------------------

medium_verslesud.3.jpgVERS LE SUD (Edition Montparnasse)
Réalisateur : Laurent CANTET - Acteurs :Charlotte RAMPLING, Karen YOUNG, Louise PORTAL - Durée : 1h55

Résumé : En Haïti,deux clientes américaines d'une cinquantaine d'années, en mal de tendresse et de sexe, voient leur vie bouleversée par la véritable passion amoureuse qu'elles éprouvent l'une et l'autre pour Legba, dix-huit ans tout au plus et beau comme un dieu, qu'elles viennent retrouver là chaque année…

Critique : Peu de films peuvent se vanter de parler aussi bien du désir féminin. Ce troisième film de Laurent Cantet après le magnifique l’emploi du temps confirme le talent de ce cinéaste pour raconter des histoires humaines où la misère affective rejoint ici la misère sociale. Il faut saluer ici les prestations remarquables et le talent toujours aussi fort et grand de Charlotte Rampling qui mériterait bien son césar…

Bonus : Faute de bonus, on devra se satisfaire de la bande-annonce. Dommage, on aurait vraiment aimé en savoir davantage sur les conditions de tournage…

 ------------------------------------------

medium_EXPERTS-MANHATTAN.2.jpgLES EXPERTS (TF1)
Miami saison 3 partie 1 - Manhattan saison 1 partie 2 - Las Vegas saison 5 partie 1

Pour les inconditionnels de la série Experts, voilà 3 nouveaux coffrets des nouvelles saisons avec plein d’épisodes sublimes. A découvrir toujours dans le bon format et en VOST pour apprécier le talent et les vraies voix des acteurs David CARUSO, William L PETERSEN et Gary SINISE dans des villes aussi différentes que Miami, Las Vegas et maintenant New-York.

------------------------------------------

medium_ledesertrouge.2.jpgLE DESERT ROUGE (Carlotta FILMS)
Réalisateur : Michelangelo ANTONIONI - Acteurs : Monica Vitti, Richard Harris… - Durée 1h55

Résumé : Giuliana mariée à un industriel, Ugo, et mère d'un petit garçon, Valerio, est sujette à de fréquentes crises d'angoisse. Elle erre dans la triste banlieue industrielle de Ravenne tout en essayant de donner sens au monde qui l'entoure. Elle recherche le réconfort auprès de Corrado, un ami de son mari venu recruter de la main d'oeuvre pour fonder une usine en Patagonie.

Critique : Certainement le film le plus connu du grand public, une œuvre charnière pour ce grand réalisateur italien passionné par la vie du couple, frustration , silence, incompréhension, malentendu et rapport intime sont ici analysés et disséqués dans ce film magnifique dont la copie restaurée permet d’apprécier la beauté des images et du travail remarquable sur le cadre.

Bonus : Le désert et l'oasis (12min26) - Les sens suspendus (17min42) - Les écrans de la ville : entretien avec Antonioni (11min48) - Rushs inédits (6min12).

------------------------------------------

Autres sorties du mois à signaler... A bout de Course de Sidney LUMET avec River Phoénix, Pee Wee de Tim BURTON, Un Nommé Cable Hogue de sam PECKINPAH


Plus d'infos :
+ Retrouvez toutes les chroniques et interviews de Jive - notre cinéphile quatorzièmois - dans notre rubrique Cinéma.
+ Un cinoche dans le XIVe ? Toutes les séances accessibles en clic dans notre colonne de gauche !

mercredi, 27 septembre 2006

Ferme Montsouris : où en sommes-nous ?

...le point avec Thomas Dufresne, Président du Collectif de sauvegarde du site.

Pierre

Plus d'info :
+ Notre rubrique Ferme Montsouris.
+ Toutes nos interviews.

lundi, 25 septembre 2006

Développement durable : la Mairie de Paris engage la concertation (sans blague !)

Le 18 septembre 2006 s’est clôturé l’appel d’offre lancé par la mairie de Paris pour un « Accompagnement dans l'élaboration du diagnostic partagé du futur Agenda 21 parisien » qui consiste à assister la Ville de Paris pour le diagnostic partagé de son territoire. Il s'agit de « proposer une structure de concertation, animer la concertation, définir un label Agenda 21 et proposer des indicateurs de développement durable pertinents ».

Si cet appel d’offre à retenu l’attention de Paris14.info, c’est parce que le 7 avril 2006, nous avions poussé un cri d’alarme sur ce blog et lancé un appel pour un Agenda 21 dans notre arrondissement.

En effet, l’Agenda 21 local est un outil permettant d’intégrer le développement durable dans les politiques territoriales d’une ville. Né à la suite de la conférence de Rio en 1992, il n’a pris son essor en France que depuis peu. Pour rappel, sa mise en œuvre se déroule en 3 étapes :
- La réalisation d’un état des lieux des politiques sociales, environnementales et économiques (les 3 piliers du développement durable) du territoire.
- Ce travail permet de faire le diagnostic du territoire qui est ensuite partagé avec tous les habitants et acteurs de la ville (généralement au travers de forums citoyens, d’ateliers, d’enquêtes…). Le processus de concertation est un des principaux piliers d’un Agenda 21 local.
- Une stratégie territoriale de développement durable est élaborée permettant de dresser un plan d’actions qui va orienter les politiques de développement durable à court, moyen et long terme de la collectivité.

Evidemment, lancer un tel processus est salutaire pour Paris afin de concilier les dimensions sociales, économiques et environnementales des politiques territoriales futures de la capitale en toute connaissance de cause et en collaboration avec les habitants et les usagers parisiens.

Mais après les choix d’un tram et de lourds aménagements des grands axes (soit un total de près de 750 millions d’euro) plutôt que de doubler le nombre de dessertes banlieue à Paris et banlieue à banlieue de la proche couronne (même coût de revient), dommage de recourir enfin à l’outil de base pour la mise en œuvre du développement durable, en fin de mandat, sachant qu’un Agenda 21 prend au moins 2 ans pour aboutir et certainement plus pour une capitale comme Paris.

Or justement, les délais d’exécution annoncés sont du 04 décembre 2006 au 15 juillet 2007, soit quelques 7 mois pour faire l’état des lieux, c'est-à-dire évaluer l’ensemble des politiques parisiennes dans toutes les thématiques du développement durable (Air, eau, sol, déchets, transport, bruit, santé, énergie, espaces verts, biodiversité, politiques sociales, urbanisme, déplacements, emploi, éducation à l’environnement…), d’organiser la concertation, de lancer les débats dans 20 arrondissements, de réunir les entreprises, les usagers parisiens, opter pour les bons indicateurs (les thématiques d’Agenda 21 se comptent par dizaines avec tout autant d’indicateurs).  Il n’y a qu’à voir les délais du PLU pour se rendre compte du travail à mener qui est aussi important. De qui se moque-t-on ???

Restera enfin à choisir l’équipe qui accompagnera la Mairie de Paris. Depuis quelques années, de (très) grosses boîtes de consultants issus du management environnemental en entreprise, grands spécialistes de « la com’ », se sont mis à concurrencer les équipes d’experts pluridisciplinaires des bureaux d’étude en s’attaquant au marché des Agendas 21. Il va sans dire que leur expérience de la ville et du développement durable est insuffisante – mais l’effet « poudre aux yeux » est garanti. Reste qu'une équipe sérieuse aurait bien du mal à mener un Agenda 21 local dans des délais aussi brefs...

Angélie

Plus d'info :
+ Oui. Pour le guide des bonnes pratiques, consultez http://www.agenda21france.org/.

dimanche, 24 septembre 2006

Forum des Sports : foule des grands jours pour le cru 2006

Arnaud Bâtissier, Président de la Jeunesse Athlétique de Montrouge nous adresse ce compte rendu du tout récent Forum des Sports du XIVe. Nous vous le retransmettons...

----------------------------

Le 16/09/2006 s’est déroulé, sur la place Jacques Demy, le Forum des Sports du 14è arrondissement de 11h à 16h.

En effet l’OMS14 (Office du Mouvement Sportif du 14è) a démontré une organisation sans faille avec le concours de la Mairie pour que ce forum soit exemplaire. Il est bon de rappeler que l’OMS14 se compose de toutes les associations sportives qui y cotisent. Cet organisme organise aussi d’autres compétitions : 10kms du 14è, course cycliste, compétitions de boxe, etc ….

Le forum se composait de 22 associations qui exposaient leurs spécialités sportives (gymnastique, sports de combat, football, athlétisme, boxe, boules, basket, escalade, danse fusion, échec, tennis, tennis de table, taï-chi, natation...). Nous avons eu droit à des démonstrations  sportives de premier ordre (gymnastique, sports de combat, tennis de table, basket, cyclisme). Tous les spectateurs étaient attentifs et ravis. Les applaudissements crépitaient de toutes parts. Les quartorzièmois s'étaient déplacés en masse pour se renseigner sur les diverses activités sportives que proposaient nos clubs. Bien que très difficile à évaluer, 2000 de nos concitoyens se sont déplacés pour cette journée.

Différentes personnalités élues de la Mairie du 14è (messieurs Pierre Castagnou et Pascal Cherki, madame Carine Petit) sont venues en voisin pour prendre la « température sportive » de nos clubs. Elles se sont entretenues avec les dirigeants sportifs qui tenaient leurs stands des problèmes qu’ils rencontraient dans leurs associations respectives.

Ce fut une belle journée mémorable qui restera gravée dans les archives de notre cher OMS14.

Il faut féliciter le Président et tous les bénévoles qui se sont investis ainsi que les agents de la Mairie qui ont participé à ce forum.

Cette année est un bon cru pour l’OMS14.

Encore une fois BRAVO. Le sport n’est pas mort dans le 14è, à condition que la Mairie augmente nos moyens financiers pour continuer.

Arnaud BATISSIER

Plus d'info :
+ Le site officiel de l'OMS14.
+ Le site officiel de la Jeunesse Athlétique de Montrouge.

samedi, 23 septembre 2006

Une nouvelle crèche dans le XIVe

medium_creche_75014_paris.jpgSituée 6, villa Moderne, cette nouvelle crèche a été inaugurée par Pierre Castagnou, Maire du XIVe, le 12 septembre dernier. Cette structure d'accueil de la petite enfance intitulée La planète des enfants est associative et subventionnée par la Caisse d'allocation familiale et la Mairie de Paris. Elle offre 20 places supplémentaires en multi-accueil ce qui représente des capacités d'accueil pour une trentaine de familles.

L'équipe d'accueil compte 9 personnes pour 175 m2 de locaux.

A noter, le site de la Mairie du XIVe nous apprend que 4 autres crèches représentant près de 178 places vont ouvrir dans notre arrondissement d'ici la fin 2007. Près de 300 places auront été créées depuis 2001.

Est-ce suffisant ? Cédons la parole à Pierre Castagnou qui abordait le sujet dans une interview publiée récemment sur notre site :

PC : Il y a très exactement 1758 places de crèche pour un total de 3900 enfants de moins de 3 ans. Nous aurons attribué en fin d’année 2005 un peu plus de 600 places sur 1600 demandes. La manque de places est un vrai problème, même si, en la matière, le 14e n’est pas l’arrondissement le plus mal loti. 

[...] A la fin de la mandature, nous aurons créé 290 places. C’est encore insuffisant, bien évidemment, mais le retard accumulé est important et ne pouvait pas être comblé en une mandature. Cela d’autant plus qu’au niveau parisien les arrondissements de l’Est parisien souffraient d’un manque encore plus important qu’il a fallu essayer de combler.

P14 : A combien estimez-vous les besoins ?

PC : Un millier de demandes n’ont pu être satisfaites cette année. Mais parfois les parents peuvent trouver une solution avec la garde à domicile... Ce qu’il faut, c’est, au minimum, pouvoir satisfaire les demandes des familles qui financièrement n’ont pas d’autres solutions que les crèches.

[lire l'intégralité de cette interview]

Une insuffisance qu'entend combattre le Conseil de quartier Jean Moulin / Porte d'Orléans. Il proposera le 26 septembre prochain de débattre du manque de crèche sur son secteur. Un voeu à suivre, proposé à l'intention des Conseils de Paris et d'arrondissement.

Maroun

Plus d'info :
+ La Planète des Enfants - 6, villa Moderne (accès par le 17, rue des Plantes - voir le plan du quartier) - Tél. 01 45 40 06 46.
+ Toutes les dates des Conseils de quartier dans notre Agenda.
+ Notre rubrique Petite enfance - et toutes nos rubriques ci-contre colonne de gauche.

vendredi, 22 septembre 2006

Téléphonie mobile et antennes relais (suite)

Notre article sur le revers subi par les opérateurs de téléphonie mobile (sur la question de l'indépendance des expertises de dangerosité des téléphones portables) a suscité un commentaire de René Dutrey, Premier adjoint au Maire du XIVe et Président du groupe Vert au Conseil de Paris. Nous vous le retransmettons.

------------------------------

A la demande du Conseil de Paris, B. Delanoë avait saisi le Conseil Scientifique de la Ville de Paris par lettre du 23 janvier 2006, lui demandant de faire un bilan critique des diverses études ayant conduit à penser que le seuil retenu à Paris pour les antennes d’émissions et de réception de téléphonie mobile était très en dessous des niveaux pouvant présenter des dangers sanitaires. Le Conseil avait ainsi adopté à l’unanimité le 16 juin dernier les conclusions formulées dans le rapport d’un groupe de travail ad hoc. La Ville avait fait sien cet avis en publiant ses conclusions dans le dernier journal « A Paris ».

Ce groupe de travail avait suivi les positions de deux experts, Bernard Veyret et René De Seze, étayées par deux rapports : un rapport de l’OPECST (l’office parlementaire des choix scientifiques et technologiques) de 2002, et une étude de l’AFSSET de Juin 2005. Les deux experts en questions sont également les co-auteurs de ces deux études. Les autres éléments examinés allant à l’opposé des positions de ces deux experts avaient été purement et simplement écartés : une étude du TNO – Septembre 2003, les « Documents du CRIIREM » ainsi que les auditions de Michèle Rivasi, Madeleine Madoré et Pierre Le Ruz.

Or voici qu'un rapport de l’IGAS de janvier 2006, a été rendu public ce mois, et met très clairement en cause l’expertise de l’AFSSET tant sur ses méthodes, ses moyens, que sur l’indépendance de ses experts. Dans ce rapport, il est pris comme exemple de ces dysfonctionnements, le dossier de la téléphonie mobile. Il est noté en particulier l’existence de liens financiers avérés (directs ou indirects) entre les opérateurs de téléphonie mobile et certains de ces experts, dont font partie MM Bernard Veyret et René De Seze.

Ce nouvel élément, confirmant la position des associations travaillant dans ce domaine qui mettent en cause depuis des années l’indépendance des experts, porte gravement atteinte à la crédibilité de cet avis.

D'où une proposition de voeu du groupe Les Verts au prochain Conseil de Paris, que voici : "Le conseil de Paris émet le vœu que le Maire de Paris demande au Conseil Scientifique de la Ville de Paris de retirer cet avis. Qu’une communication dans le journal « A paris » annonce cette décision. Et qu’en tout état de cause, il ne soit tenu aucun compte de l’avis du conseil scientifique de la Ville de Paris sur les antennes de téléphonie mobile et que celui-ci soit retiré de toute communication de la ville."

René Dutrey, Premier adjoint au Maire du 14ème, Président du groupe Vert au Conseil de Paris.

------------------------------

Pierre

Plus d'info :
+ Notre rubrique Antennes Relais.

jeudi, 21 septembre 2006

Circulation automobile (suite)

...Le débat sur la place de l'automobile dans une grande ville comme Paris continue à être très animé et de plus en plus documenté... Il faut dire que nous sommes en pleine actualité.

 Ainsi, une dépêche AFP nous apprenait que le weekend dernier la ville de Stockholm avait adopté un péage urbain pour limiter la circulation automobile. Cas isolé ? Londres a ouvert la voie. Depuis février 2003, une "taxe d'embouteillage" a été mise en place. D'un montant de 8 livres (près de 12 €), elle doit actuellement être payée par tous les Londoniens qui circulent dans le centre-ville, soit environ 20 km2 autour de la City et de Westminster. L'opération étant aujourd'hui considérée comme ayant fait ses preuves, à partir de février 2007, la zone sera plus que doublée. Elle englobera les quartiers chics de Knightsbridge, Kensington et Chelsea - malgré l'opposition des Londoniens à cette extension, manifestée lors d'une consultation publique. Selon des chiffres fournis en septembre 2005 par la mairie de Londres, la taxe d'embouteillages a permis de réduire de 15% la circulation dans le centre de la capitale, soit 70.000 véhicules en moins par jour. Et les conducteurs passeraient un tiers de leur temps en moins dans les bouchons.

Autre exemple avec la ville-Etat de Singapour (4,3 millions d'habitants) : les automobilistes, taxis compris, y paient avec une carte rechargeable à chaque entrée dans des zones restreintes ou à chaque fois qu'ils empruntent les voies rapides. En période de pointe, l'accès au financial district revient dès lors à $1.6, soit plus que le métro.

Citons également le modèle romain, envisagé un temps à Paris... Ainsi, le centre historique de Rome est divisé en plusieurs zones interdites aux véhicules particuliers dépourvus d'un permis spécial. Ces permis sont valables soit pour une zone (A,B,C,D,E,F,G) soit pour tout le centre (X,T). Ils sont délivrés, en règle générale, soit aux habitants de ces zones, soit aux personnes y travaillant. Le prix maximum d'un permis spécial (X) permettant également de se garer, est d'environ 350€ par an.

D'autres métropoles réfléchissent à des solutions similaires. Milan souhaite instaurer à partir de 2007 un péage pour les voitures des non-résidents afin de diminuer la pollution. Outre Atlantique, la ville de San-Francisco (California - USA), étudie la faisabilité d'un péage urbain aux heures de pointe, comparable à celui de Londres. Cette étude ne devrait pas aboutir avant 2008.

Autant de solutions qui ne font bien entendu pas l'unanimité. A Paris, la diminution de l'espace dévolu à l'automobile se heurte en outre à l'absence de mesures d'accompagnement et d'une offre alternative crédible de transports en commun supplémentaires - notamment à l'échelle francilienne. Toute fermeture de voirie est donc l'occasion d'une nouvelle levée de boucliers comme en témoigne l'appel (*) du Collectif contre la fermeture de la Porte de Vanves - collectif dont on peut légitimement penser qu'il milite pour le droit le plus ouvert en matière de circulation automobile bien qu'il soit favorable à la couverture du périphérique...

L'occasion pour Paris14.info de consulter ses lecteurs en leur proposant un nouveau sondage express directement inspiré de celui qui l'a précédé et dont nous vous livrons pour mémoire les derniers résultats...

medium_sondage_lutte_contre_la_pollution.jpg

Les 220 lecteurs ayant répondu à ce sondage express jugeant très largement inefficaces les mesures anti-pollution mises en oeuvre, et l'usage de l'automobile étant l'un des facteurs reconnu de pollution atmosphérique, abordons la question suivante : quelles solutions pour limiter l'utilisation de la voiture ? Faut-il contraindre, éduquer, inciter, laisse-faire, taxer... Vous souhaitez vous exprimer, commencez par un petit clic dans notre colonne de gauche... Et si vous souhaitez expliciter votre choix, vous avez la parole via notre lien "commentaires" ci-après.

Pierre

(*) Les habitants du 14ème et 15ème arrondissement de Paris ainsi que les habitants de Vanves membres du collectif contre la fermeture définitive de la porte de Vanves appellent à une grande manifestation le mercredi 27 Septembre 2006 à partir de 19H00 contre la fermeture définitive de la porte de Vanves et contre la politique dogmatique de la Mairie de Paris et du Conseil Régional. RDV Angle de l'Avenue de la Porte Brancion et le Boulevard Lefebvre (devant la station service) pour une marche jusqu'à la porte de Vanves.

Plus d'info :
+ Nos rubriques Circulation & Transports en commun.

mercredi, 20 septembre 2006

La compagnie Catherine Hubeau et Marie-Do Fréval vous invitent à venir découvrir GARE GARE

GARE GARE s'est construit à partir des interviews et des groupes de parole imaginaire, animés toute l'année dans les 10ième, 13ième, 14ième et 15ième arrondissements de Paris.

Ce spectacle musical est la quatrième création de la Troupe du Cabaret Feuilleton. Il débarque sans crier gare dans une cour, un bout de rue ou une caserne. Les comédiens chanteurs et musiciens sillonnent les murs et les palissades d'une gare absurde et improvisée. Le temps est déréglé et les destins de plus de trente personnages se croisent sans se rencontrer.

medium_theatre_paris_75014.jpg

Dans notre 14ième arrondissement, la prochaine animation aura lieu demain, jeudi 21 septembre, devant le Château Ouvrier (69 - 71 rue Raymond Losserand). Elle débute avec un pique nique (n'oubliez pas d'apporter votre panier !) à 19h30, le spectacle commence lui à 20h30. Bonne soirée !

Maroun

Plus d'info :
+ Conception et mise en scène : Marie-Do Fréval - Auteurs : Céline Caussimon, Martine Demaret, Marie-Do Fréval, Annie Papin, Catherine Tullat - Compositeurs : Gabi Levasseur, Bertrand Lemarchand, Benoît Urbain - Décors et costumes : Valentin Bechade et Marie-Do Fréval - Comédiens-chanteurs : Céline Caussimon, Martine Demaret, Pascal Dujour, Catherine Hubeau - Annie Papin , Jean-Pierre Poisson, Tommaso Simioni - Musicien : Gabi Levasseur - Lumières: Fabienne Breitman - Régie décor: Greg.
+ Cie Catherine Hubeau - 5 rue de Viroflay 75015 Paris - Tél : 01 42 50 26 75 / 06 60 11 38 79  - ciech@noos.fr.

Les experts de la téléphonie, très mobiles

La téléphonie mobile vient d'avoir ses premières interférences. Deux articles, parus dans le Parisien et Libération (éditions du 13/09/06), ont mis en lumière un rapport explosif de l’IGAS, l’Inspection Générale Des Affaires Sociales d’une part, et de l'IGE, L'inspection Générale de l'Environnement d’autre part : les deux mettent en cause les méthodes de l'AFSSET, l’Agence Française De Sécurité Sanitaire et de l'Environnement. Ces rapports, restés enterrés huit mois au LMinistère des affaires sociales et dans celui de l’Environnement, n'ont été rendu publics que récemment, sous la pression de deux associations, Priartem et Agir pour l’environnement.

Les "experts de la mesure" semblent en avoir pas mal manqué puisqu'ils ont fini par se faire épingler. Ils auraient ainsi, en contradiction avec le règlement intérieur de l'Agence, entretenu des liens financiers avec les opérateurs de téléphonie mobile : pointé du doigt par les Inspecteurs Généraux, on apprend que l'expert en chef mandaté pour mener de façon indépendante le rapport sur les dangers des portables remis en 2003, était payé par Bouygues Télécom à titre permanent, puisqu’il faisait parti du conseil scientifique de cette entreprise. On apprend aussi que trois membres du comité d'experts ont leur laboratoire financé par les trois opérateurs… Pour les mesures établies, on pourrait donc reprendre le fameux slogan de Pierre Desproges : étonnant, non ?!

Le journaliste du Parisien, Eric Giacometti, précise : « les enquêteurs notent que ces experts n'ont pas auditionné certains scientifiques (plus critiques) ou analysé l'investigation sur les cas de cancer de Saint-Cyr-l'Ecole (dans les Yvelines). Les conséquences en termes judiciaires ne sont pas écartées ».

Un bref historique : le 17 mai 2003, l'AFSSET présentait son rapport qui innocentait les dangers des portables, alors que des cas douteux de tumeur au cerveau étaient apparus chez des enfants de Saint-Cyr-l'Ecole après l'installation d'une antenne relais. La polémique avait rebondi, certains experts du rapport ayant livré les conclusions quatre mois avant dans un document de l'opérateur Orange (« le Parisien » du 17 avril 2003). En 2005, Le Pr. Zmirou, directeur scientifique de l'AFSSET, démissionne avec fracas. Le 10 octobre, le président de la même agence, Guy Paillotin, provoque un tollé au Sénat en révélant à propos du rapport de 2003 que « c'est une expertise que je considère comme n'existant pas (...) car elle ne tenait pas devant une expertise juridique (...) ».

Stephen Kerchove, délégué général de l'association Agir pour l'environnement, ajoute : « Cette enquête était enterrée et nous les avons obligé, avec Priartem, à la rendre publique. Ce rapport a été rendu aux ministres de la Santé et de l'Environnement il y a huit mois. Nous l'avons demandé, aucune réponse. Avec un avocat, nous sommes revenus à la charge et avons saisi la Commission administrative d'accès aux documents, l'arme ultime pour faire plier l'Etat. Quelques jours plus tard, l'enquête était mise en ligne en catimini sur le site de la Documentation française... ».

Aujourd'hui, ces deux associations réclament une « expertise pluraliste, contradictoire et transparente » sur les effets sanitaires de la téléphonie mobile. Ce que dénonçait (dans notre dossier antennes relais) Etienne Cendrier, lors d’un récent procès (qu’il a gagné), nous interpelle ici dans notre arrondissement, qui a vu trois de ses six Conseils de quartier demander il y a deux ans au Maire d’appliquer pour l’implantation des antennes relais, le principe de précaution établi par l’OMS, à savoir 0,6 volts par mètre en pic - et non comme la loi Française l'y autorise 45 v/m, ou la charte de Paris négociée avec les opérateurs par Yves Contassot à 2,5 v/m (en moyenne). Pierre Castagnou s'était engagé publiquement - notamment devant le Conseil de quartier Jean Moulin / Porte d'Orléans réuni en séance pleinière - à soutenir ces voeux issus des Conseils de quartier. Quelques mois plus tard, en Conseil d'arrondissement, il se rétractait adoptant une position plus mobile...

Dan

Plus d'info :
+ Le site officiel de Priartem : www.priartem.com
+ Le site officiel d'Agir pour l'environnement : www.agirpourlenvironnement.org
+ Rappelons que cet enjeu de santé publique - la limitation de la puissance des antennes-relais - a fait l'objet d'une proposition de loi commune à des députés de gauche et de droite, preuve s'il en est que ce débat peut échapper à la bêtise d'un affrontement partisan...