Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 septembre 2006

Maréchaux : Tramway 1 - Vélo 0

Les Maréchaux retrouvent peu à peu leur relative quiétude. Les premiers tramways ont fait leur apparition avec leur design médiocre de rame de métro égarée en surface. Allez, ne boudons pas notre plaisir, même avec son dessin raté et peu innovant, les avantages de ce nouveau mode de transport - accessibilité aux personnes à mobilité réduite, ainsi qu'aux mamans et papas armés d'une poussette notamment - devraient nous permettre d'avaler sans trop de difficulté la pillule... Nous parlons ici des riverains et usagers - et sans doute pas des quelques dizaines de commerces divers qui n'auront pas eu les reins suffisamment solide pour encaisser le manque à gagner généré par les travaux et auront cédé leur commerce avant qu'une pelouse jonchée de papiers gras (qui fait le ménage ? les parcs et  jardins ?) ne vienne verdir devant leur pas de porte...

...Nous voilà donc avec des Maréchaux réinventés selon le vocable officiel de la Mission Tramway. Las, on n'invente pas la poudre tous les jours et cette invention là risque de décevoir un grand nombre d'usagers au premier rang desquels les amis de la petite reine qui découvriront dans les semaines à venir que 300 millions d'euro n'auront pas permis de dessiner tout le long du parcours du tramway une piste cyclabe clairement identifiable par les automobilistes, les piétons et les cyclistes eux-même, en site propre et a minima protégée de la légendaire indiscipline de nos concitoyens franciliens. La preuve en image, entre la porte de Châtillon et la Porte d'Orléans...

Certes, nous nous attendions aux problèmes générés par l'incivilité des uns - ou tout simplement l'absence de places de livraisons pour les autres... Exemple avec ce véhicule de livraison garé tant bien que mal sur ce qui devrait un jour être une piste cyclable...

medium_17092006219.jpg

...Mais nous ne pensions pas que cette piste cyclable serait conçue de manière aussi ...imbécile. !  Exemple au carrefour de l'avenue Jean Moulin. Car, cette piste cyclable (photo ci-dessous), où arrive-t-elle ?

medium_17092006223.jpg

...Sur ce superbe panneau...

medium_17092006224.jpg

...Qui signifie bel et bien "fin de piste cyclable". Sur la suite du parcours, les cyclistes joueront donc - à l'ancienne - à cache-cache avec les automobilistes, bien à l'étroit entre le tracé du tramway et le trottoir (photo ci-dessous). Et en l'absence de trottoir réhaussé, devinez où les cyclistes choisiront de se réfugier ? Parmi leurs amis piétons...

medium_17092006222.jpg

 ...Mais pour peu qu'un automobiliste ait pas décidé d'aller acheter ses cigarettes, no problem, vous le retrouverez sur le passage piéton...

medium_17092006221.jpg

Cela pourrait prêter à rire, mais vu le montant du chèque, on pourrait se mettre à pleurer devant la bêtise d'un urbanisme aussi mal maîtrisé et un cahier des charges aussi limité. Car on pouvait tout de même penser que tout cet argent dépensé aurait permis de faire cohabiter intelligemment piéton, tramway, voiture et vélo en toute sécurité, notamment en prévoyant d'intégrer tout au long du parcours du tramway une piste cyclable en site propre... Ce ne sera pas le cas. Affligeant...

Depuis son ouverture Paris14.info s'est efforcé de promouvoir la construction d'un tramway intelligent. Avons-nous été entendu ? Vous avez la parole...

Pierre

Plus d'info :
+ Notre rubrique Tramway.

lundi, 18 septembre 2006

Vérités et mensonges circulatoires... by Morgand

Nous recevons ce message - très remonté - de Morgand relatif à nos amis automobilistes... Alors, minorité libertaire et inconscientes ou habitants piégés par leur travail ou mode de vie ? Le débat se poursuit...

----------------------------------------

Vérités et mensonges circulatoires...

J'en ai absolument marre d'entendre les plaintes d'une minorité d'automobilistes - de cette minorité d’usagers, que sont déjà les automobilistes. Car 70 % des Parisiens et habitants de proche banlieue utilisent les transports en commun. Donc ce n'est pas de gauche ou de droite, mais depuis quand fait-on une politique pour moins de 15 % des gens ?

Les travaux, oui, c'est chiant c'est une évidence. Une grosse lapalissade. Mais certains ont la mémoire courte, par exemple rue Raymond Losserand. Rappelons nous  la demande incessante des vieux, des jeunes, des mères avec poussettes ou sans et des commerçants, pour avoir des trottoirs un peu plus larges.
<< Avant on ne passait pas. C'était la foire. Le bordel ! >>
Certains ont oublié que la majorité des parisiens veut respirer. Au propre et au figuré.
<< Les nouvelles installations de voirie cassent le bizness ! >>
Comme si la consommation baissait juste à cause de gens qui ne viendrait plus chercher leur baguette en voiture ?!
(Ce qui au passage fait un prix de revient excessif pour cette baguette )
La crise économique et morale des français ça n'existe pas ?
Je travaille dans les clubs de musique, les bars:
Tout le monde constate une frilosité des consommateurs depuis longtemps.
Et il est vrai qu’il faut du temps pour que les gens reviennent.
Enfin ces travaux ne sont pas tombés de l’hyper espace. Ils ont été demandés par des habitants de Paris.

Il y aussi la rumeur que les pompiers ne passent plus dans certaines rues refaites, quand finalement ce sont des cars de touriste irresponsables qui ont bloqué ces rues.

Je pousse un coup de gueule contre cette minorité de xxxxx qui sont fiers de vouloir faire tomber la mairie, juste par ce qu'ils ne roulent pas en toute liberté. Qu’elle soit de gauche ou de droite cette mairie... pour moi ne change rien...dans la stupidité de ce prétendu combat. C'est vraiment minable de réduire l'activité et la gestion d'une des plus grandes villes du monde, à ce caprice. Toutes les mairies européennes doivent alors tomber. Et celle de Bordeaux aussi.

Quand je prends la voiture de mes parents, de temps en temps, avec mes parents qui ne marchent plus, là, c'est effectivement le cauchemar. Quand je vois le nombre de véhicules imposants occupés par une seule personne.
Je me dis que c'est pas Delanoe ou Sarko qui m’emmerdent, mais ces gens égoïstes et masos à la fois.
Alors là, on va sortir la fameuse phrase 
 << Je suis obligé de prendre la voiture ?! >>
Oui, il y a des gens qui doivent travailler en voiture et qui mériteraient effectivement d'avoir un statut. Des facilités. Une vignette. Mais ils sont très très peu nombreux.

Il y a aussi l’idée que tout ça c’est contre les pauvres... Le coût moyen mensuel d’une voiture est de plus de 500€ (chiffres de l’ INSEE ou du CNC ) quand le coût annuel d’une carte orange annuelle étant de 500€. Faites le calcul.
Moi je n’ai pas les moyens de toute façons d’avoir, d’entretenir, et d’assurer un véhicule. Et je ne prétends pas être pauvre. Je suis étonné que des journalistes reprennent cet angle.

Voilà, j'en ai marre de ce tissu de bêtises disproportionnées sur la circulation, de ces faux messages de liberté.
La liberté de tous ces véhicules climatisés de faire respirer leur gaz, devant les restaurants ou les écoles ? Parce que c'est cool de dormir, ou de téléphoner, ou de lire, plein gaz à l'arrêt ?! Surtout les jours de canicule. La liberté de bloquer les rues ? De foutre la trouille aux vélos ou même de taper les gens au pare choc (des vieux comme dans le 75015 - deux morts l’été dernier)...

Allez, je m'emballe, car il y une majorité d'automobilistes qui sont raisonnables et raisonnants. Alors est-ce une manipulation ou juste une colère existentielle qui se cristallise sur le bitume ? Je vous pose la question.

Morgand

dimanche, 17 septembre 2006

Chasseurs de dédicaces, à vos marques...

Fans de BD, c'est un monstre sacré qui viendra le vendredi 29 septembre prochain dans le XIVe... A l'invitation de la librairie Traits d'Humour, Cabu viendra y dédicacer son dernier opus Cabu et Paris à partir de 17h06 précises. Comme nous en informe son sympathique animateur, vous y serez les bienvenus, même si vous êtes de droite :-)

Autre séance de dédicace à vous signaler samedi 30 septembre de 16h30 à 19h cette fois-ci à la librairie Tropiques  (dont nous vous reparlerons très bientôt) qui recevra Emmanuel Davidenkoff pour son ouvrage Réveille-toi Jules Ferry, ils sont devenus fou (Editions Oh!). Les aberrations des programmes et des manuels scolaires du collège sont passées au crible par ce spécialiste de l'éducation, chroniqueur à France Info et rédacteur en chef-adjoint de la revue Phosphore. Parents, profs et, pourquoi pas, élèves, venez débattre avec lui. Vous ne serez pas déçus...
 
Pierre

Plus d'info :
+ Librairie Traits d'humour - 88, rue Didot - 75014 Paris.
+ Librairie Tropiques - 63, rue Raymond Losserand - 75014 Paris.

samedi, 16 septembre 2006

Journées du Patrimoine : c'est parti...

medium_journee_europeenne_patrimoine.gif...Envie de découvrir de nouvelles facettes de notre arrondissement ? Aujourd'hui et demain, 16 et 17 septembre 2006, le patrimoine du XIVe s'ouvre à vos yeux - y compris un certain nombre de lieux habituellement fermés au public - puisque ce sont les Journées Européenne du Patrimoine.

 Le Ministère de la Culture publie sur un site dédié la liste des lieux que vous pourrez visiter. A consulter en cliquant ici.

Dans un autre registre, les commerçants du village Losserand organisent dimanche (17 septembre) de 9h à 18h rue des Arbustes, square Auguste Renoir et au Métro Porte de Vanves. Une fanfare animera le quartier et il devrait y avoir près de 160 stands. Avis aux amateurs !

Pierre

vendredi, 15 septembre 2006

Exposition Yutaka Yamamoto, photographe

Pour la première fois à Paris, Chambre avec Vues (www.chambre-avec-vues.com) présente le travail personnel du photographe nippon Yutaka Yamamoto.

medium_YUTAKA-2.JPG

Dans son studio de Saint-Germain des Prés, qui n'est pas sans rappeler ceux des photographes du début du siècle dernier, il réalise ses photographies en alliant la rigueur des techniques classiques et la simplicité de ses thèmes. Il rend à ceux-ci l'élégance et l'humilité.

medium_YUTAKA-3.JPG

Les images de Yutaka Yamamoto vont à l'essentiel, démontrant que ses sujets, loin d'être une part infime d'un tout, portent en eux une réalité. C'est cette intimité que Yutaka Yamamoto nous permet d'approcher silencieusement…

medium_YUTAKA-4.JPG

Yutaka Yamamoto est né au Japon en 1955. Après des études à l'Ecole Supérieure de Design de Tokyo Kuwazawa Institut, école dont l'esprit est basé sur le concept du Bauhaus, il fonde en 1979 le " Design Office Hotel**", et assure la direction artistique de plusieurs magazines féminins japonais, ainsi que du magazine de Toshiba. Il sera également directeur artistique de Madame Figaro Japon. Il s'installe à Paris en 1990 et collabore avec de nombreux magazines français et étrangers tels que Dépèche Mode, Madame Figaro, Marie-Claire Maison, Votre Beauté, View on Color, Grazia, Vogue Entertaining, Vogue Bambini, Vogue Sposa, Martha Stewart Living, Hi-Fashion, So-En, Missis ou Kateigaho… Photographe publicitaire, il collabore avec Yohji Yamamoto, Cacharel, Michel Klein (Guy Laroche), Kenzo, Hermès, Nespresso, Descamps… et réalise les photographies du livre "Dom Perignon Vintage 1988". Il a exposé en 2002, 2004 et 2005 à la galerie Wattsu, à Tokyo.

YUTAKA YAMAMOTO, photographies
13 septembre – 21 octobre 2006
56 bis rue des Plantes 75014 Paris
01 40 52 53 00

jeudi, 14 septembre 2006

Interview Marielle de Sarnez : c'est demain

Notre rencontre avec Marielle de Sarnez, député européen et élue (UDF) du XIVe, est programmée demain à 11h dans un café du quartier Didot.

A ce jour, voici pour mémoire les questions ou remarques - brut de décoffrage - qui nous ont été adressées. Mais l'interview ne sera "bouclée" qu'une heure ou deux avant la rencontre. Si vous avez de nouvelles questions à nous adresser, il est donc encore temps...

Pierre

Plus d'info :
+  Pour cette interview co-réalisée avec vos questions, nous passons en mode vidéo. Moins de travail de restranscription, plus de rapidité et tout simplement plus de vie... Bon, maintenant, pour les conditions du tournage, ce sera roots. Nous sommes sur un blog et tout est réalisé avec les moyens du bord. Merci de votre compréhension.
+ Notre dernière interview ? Pierre Castagnou, Maire du XIVe arrondissement.

mercredi, 13 septembre 2006

Entrepreneurs du XIVe : Christophe Becker, Geneanet

Rencontre avec un jeune entrepreneur du XIVe arrondissement de Paris, Christophe Becker, directeur de Geneanet, leader européen des sites de généalogie...

Pierre

Plus d'info :
+ Cette vidéo est la première d'une série d'interviews que nous consacrerons aux entrepreneurs du XIVe arrondissement... Dans une volonté de vous faire découvrir celles et ceux qui font la vie du XIVe au quotidien !
+ Notre rubrique Interviews.

 

mardi, 12 septembre 2006

Violences scolaires : les chiffres dans le XIVe arrondissement

Après une longue bataille avec l'Education Nationale, le magazine Le Point est parvenu à obtenir le chiffre des violences scolaires recensées établissement par établissement.

Voici les résultats de son enquête en ce qui concerne le XIVe arrondissement (cliquer sur le chiffre pour le détail des faits recensés) :
- Collège Giacommetti : 5
- Collège Jean Moulin : 19
- Collège Alphonse Daudet : 14
- Collège Paul Bert : 27
- Collège François Villon : 10
- Collège Saint-Exupery : 1
- Etablissement régional enseignement adapté Croce Spinelli : 4
- Lycée Paul Bert : 10
- Lycée François Villon : 5
- Lycée des métiers Raspail : 9
- Lycée Emile Dubois : 2
- Lycée professionnel Erik Satie : 23

Pierre

Plus d'info :
+ Toutes les statistiques recueillies par la rédaction du Point.
+ Nos fil d'actu Education et Jeunesse.

 

lundi, 11 septembre 2006

Conseil d'arrondissement ce soir à 19h à la Mairie

Et une fois n'est pas coutume, l'ordre du jour est disponible en ligne ! Il est même très long, et sera dans sa première partie dédié à la petite enfance, avec des subventions allouées à de nombreuses crèches de l'arrondissement (délibérations présentées par Mme Marianne Auffret).

Un ordre du jour qui parlera également de l'indemnisation de certains commerçants, situés sur les boulevards des Maréchaux, suite aux travaux du tramway et à la perte importante de leur chiffre d'affaires (présenté par Mme Padovani). Ce sujet préoccupait beaucoup de riverains, et avait trouvé des relais dans les Conseils de quartier.

Le Conseil d'arrondissement est ouvert à tous, la prise de parole est possible sur les délibérations (et non les voeux), du moment où l'intervention respecte le sujet de cette délibération. Un Conseil qui se terminera tard dans la nuit, et où nous espérons y voir l'ensemble des élus - majorité comme opposition... La politique, la voilà.

Dan

dimanche, 10 septembre 2006

Le dimanche et la rentrée sur Paris le soir

Qui n'est pas rentré de week end sur Paris, par l'autoroute A6 le dimanche soir ? Congestionnée, saturée, bouchée, cette artère (sur laquelle vient se greffer l'A10, l'A11, l'A5 et l'A77) est le purgatoire de ceux qui ont voulu s'évader de la capitale pour prendre l'air. Ils arrivent à la Porte d'Orléans, après une heure de touche-touche (depuis la barrière de péage) et reconnaissent notre arrondissement comme étant un emblême de l'enfer (ou sa sortie). Sans imaginer le tramway qui rajoutera un obstacle de plus à partir de décembre.

Alors, des témoignages avec du vécu ? N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires...

Dan