Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 05 août 2005

Que lire sur la plage ?

...Ou sur Paris-Plage ou sur Ocagne Beach ? Avez-vous consulté la sélection estivale d'Anastasia (cf. notre colonne de gauche ci-contre) ?

Sinon, ça sert à quoi qu'on se décarcasse ?

Julie

dimanche, 31 juillet 2005

Scandale au coeur de l'été : la Ville dépouille les SDF...

Nous vous parlions de Jean-Marie dans un article du 28 juin 2005 : il cherchait du travail et un appartement. Il nous disait qu'avec l'aide des médias et de Pierre Castagnou, il devrait s'en sortir prochainement...

 

Une nuit et un jour d'absence, un petit coup de fil de Madame la Directrice de la bibliothèque, bâtiment où il s'était posé, et les services de la municipalité font embarquer ses affaires personnelles dans un camion-benne. Dépouillé de tout, voila notre homme encore plus à la rue qu’avant : plus de matelas, plus d’affaires, plus de papiers, plus de médicaments, plus de quoi se soigner, plus rien. Tout à la décharge.

 

Jean-Marie est écoeuré, mais il nous a encore dit aujourd’hui sa préoccupation pour les autres SDF du quartier : "Si ils font ça à tout le monde, que vont devenir ceux de la rue d'Alésia devant la caserne des pompiers, ceux de l'Avenue du Général Leclerc, ceux de la rue du Père Corentin, ceux à l'angle des rues Friant et Poirier de Narçay ?". Il essaye de tenir ; il a trouvé un squat dans un garage pour dormir cette nuit, les passants l’aident un peu, ils le connaissent...

 

Des jardinières contre l'implantation des SDF...

 

La Mairie sur qui il s'appuyait, a commandé à l’Hôtel de Ville des jardinières pour les installer devant cette fameuse bibliothèque Georges Brassens… Cette info délirante, c’est René Dutrey lui-même qui est venu nous l’apprendre, outré, offusqué devant ce qui s'est produit et qui continue à se produire, au milieu de la période des grandes vacances – en catimini.

Le Premier adjoint (Vert) de Pierre Castagnou (PS) a tenu dans la foulée à nous adresser le communiqué suivant...

----------------------------------

 

La chasse aux SDF a commencé.

L'accroissement du nombre de sans domicile fixe dans les rues de Paris, signe d'une forte dégradation sociale dans notre pays est mal vécu par un certain nombre de nos concitoyens. La responsabilité de l'Etat tant vis à vis de cette précarisation grandissante que vis à vis du manque de moyens pour prendre en charge de telles situations est indéniable.
Localement, sous la pression de certains habitants ayant quelques difficultés à concevoir qu'une telle situation puisse perdurer dans leurs quartiers, certains sont tentés d'éradiquer, non pas le problème, mais la simple vision du problème.

 

 

 

Une partie de bancs publics de Paris a ainsi disparu à la demande de riverains ou d'élus persuadés que ces lieux attiraient trop de personnes indésirables. De même, sous prétexte d'amélioration du confort des stations, la RATP modifie l'ergonomie de ses sièges pour que l'on ne puisse plus s'y allonger ou les supprime purement et simplement. Cette raréfaction des bancs publics avait d'ailleurs été dénoncée par les Verts au sein du Conseil de Paris en décembre 2004, comme une forme insidieuse et silencieuse d'expulsion des exclus.
Après les bancs, voici venu le temps des jardinières. Ainsi le Maire du 14ème arrondissement a-t-il pris la décision d'installer à l'entrée de la bibliothèque Georges Brassens, rue Gassendi, deux jardinières afin d'éviter toute nouvelle installation de personnes sans domicile fixe à cet endroit.
Si les Verts sont favorables à la végétalisation de l'espace public, ils ne sauraient l'être quant à l'objectif poursuivi.

 

 

 

Je désapprouve totalement cette décision qui n'a d'effet que de déplacer ou de faire disparaître de notre champ de vision un problème social bien réel et qui contredit les objectifs que s'est fixée notre équipe municipale. Le "14ème solidaire", c'est la solidarité pour tous ses habitants.
Il est de notre rôle de continuer à interpeller le Conseil de Paris mais aussi le gouvernement afin d'obtenir des améliorations du système en place, avec plus de moyens humains et financiers. Et non pas de "jardiniériser la question sociale", en attendant que tout cela s'arrange.
René Dutrey
Premier Adjoint au Maire du 14e

 

Président du groupe Les Verts au Conseil de Paris

 

 

 

----------------------------------

 

Par ce soutien, nous souhaitons à Jean-Marie de pouvoir accéder au plus vite à un logement social digne de lui. Même si les temps sont durs, ils sont encore plus durs pour celui qui vaut moins que le prix de deux jardinières.

 

Habitants, nous sommes désarmés face à ce problème. Il ne nous reste que la possibilité d’emprunter un livre de Zola ou d’Hugo à cette bibliothèque du nom de Georges Brassens, l’auteur de Chanson pour l’Auvergnat. Histoire, s'il n'y en a pas assez de disponibles, d’en faire racheter pour les faire lire et relire.

 

Dan

dimanche, 10 juillet 2005

Lectures estivales : la sélection d'Anastasia

...Pour vos vacances, Anastasia (*) vous a préparé une petite sélection de livres à retrouver dans notre colonne de gauche.

Il y en a pour tous les âges et tous les goûts : polar, heroïc fantasy, pratique, nouveau, ancien, à découvrir ou re-découvrir...

Alors, profitez de l'été pour faire ce que vous n'avez jamais le temps de faire : vous poser et lire tranquille !!!

Philippine

Plus d'info :
+ Anastasia Gnassounou, c'est notre excellente libraire de la rue de l'Ouest. Vous la retrouverez à "La Maison de Cézanne" - 67, rue de l'Ouest - 75014 Paris - tél. 01 70 08 26 28. Attention : la librairie devrait fermer du 14 au 31 juillet...
+ ...A la fin de chaque article sur les bouquins que nous vous recommandons, il y a un lien pour acheter le livre en ligne. Il est bien entendu réservé à celles ou ceux qui n'auraient pas le courage, le temps ou la possibilité d'aller chez leur petit libraire de quartier chez lequel il trouveront toujours chaleur et conseils d'achats appropriés :-)

lundi, 04 juillet 2005

Quand Aragon évoquait le 14e arrondissement...

...C'était dans recueil de poèmes "Il ne m'est Paris que d'Elsa" (Seghers, 1975). Cela commence ainsi...

Quatorzième arrondissement

Lieux sans visage que le vent
Ô ma jeunesse rue de Vanves
Passants passés Printemps d'avant
Vous me revenez bien souvent

Quartier pauvre où je me promène
Reconnais celui qui t'aima
La sonnette du cinéma
S'entendait avenue du Maine

Très tôt tes maisons s'aveuglaient
Je m'enfonçais dans tes façades
Les affiches des palissades
Avaient des loques et des plaies

J'arrivais au chemin de fer
Qui bordait la ville et la vie
Au fossé tant de fois suivi
Sans savoir vraiment pour quoi faire

Les trains n'y passaient presque plus
C'était un lieu d'herbe et de flâne
Où dans l'ortie et le pas d'âne
Des papiers ornaient les talus

Les amants guère n'y séjournent
Aujourd'hui plus qu'en ce temps-là
Comme alors j'en suis vite las
Et dans la rue Didot je tourne

lire l'intégralité du poême

Maroun

Plus d'info :
+ Merci à nos jeunes amis du Collectif des Puces de Vanves qui viennent de créer leur blog et qui nous ont fait découvrir ce poême. Nous vous recommandons de leur rendre visite on & off line bien sûr :-)

samedi, 25 juin 2005

Daniel Pennac : le plaisir de lire

C'était en septembre 1985. Il y a presque 20 ans. J'étais lycéen. Un élève de 1ère comme les autres qui prépare son bac français.

Je me souviens de ce professeur avec sa drôle de bouche en canard et ses petites luntettes rondes d'animateur trotskyste. Il rentre dans la classe et sort de sa veste en velour noir "Le Parfum" de Patrick Süskind [NDLR : Que nous ajoutons exceptionnellement à notre liste de recommandations dans la colonne de gauche]. Il s'installe sur l'estrade branlante derrière un bureau vermoulu et dégradé, victime expiatoire de l'éternel affrontement entre élèves et maîtres. Il ne dit pas un mot. Il nous regarde. La classe s'interroge. Qu'est-ce que c'est que ce zozo ? Voilà qu'il se met à lire les premières pages du roman, pages que je n'ai jamais oubliées. C'est lhistoire de Jean-Baptiste Grenouille, un bébé abandonné devant un couvent, recueilli par un prêtre attendri puis effrayé car ce bébé n'a pas d'odeur...

Le petit jeu va durer à notre grand effroi près de deux mois, occupant un espace temporel crucial tandis que nous devrions préparer des textes pour notre baccalauréat et poursuivre notre entraînement à la dissertation. Enfin, la première arriva. Sujet : Flaubert a dit "Lisez pour vivre". Commentez. Quelle joie j'avais eu à expliquer à ce vieux bonhomme que l'histoire étant née avec l'invention de l'écrit, l'historien était un assassin qui avait eu la peau du préhistorien qui lui ne savait pas lire et en était mort... Flaubert avait donc raison... Hin, hin, hin...

Mais la grogne était sourde et s'élevait peu à peu. Nous perdions notre temps à ne pas le gagner et en plus, il fallait supporter ça, cette lecture à haute voix d'un mauvais prof ou d'un bon acteur qui jouait avec les mots. Combien de temps cela allait-il durer ?

Certains, mécontents, finissaient par acheter le livre dans l'espoir que la fin dévoilée leur épargnerait le calvaire d'une histoire inachevée. D'autres, plus langoureux, se laisseront bercer jusqu'à la fin.

Notre classe de 1ère présenta finalement très peu de textes au bac, et nos examinateurs semblaient insensibles à notre thème de l'année : le temps dans la poésie amoureuse. En ce qui me concerne, j'héritais à l'oral d'un magnifique poème de Prévert (un auteur du 14e) : le Jardin (qui se trouve être le Parc Montsouris dans le 14e). Il y a des choses qui ne s'inventent pas.

Le professeur s'appelait Daniel Pennac. Enfin, son nom était un peu plus long à l'époque, mais Pennac, ça sonne mieux. Ca claque comme le pétard d'une vieille à la sortie du cabas. Les résultats de notre classe ne furent pas meilleurs ou plus mauvais que ceux d'une autre. Mais ils sont nombreux parmi ceux qui usèrent leur fond de culotte sur les bancs de cette classe là, à ne plus avoir jamais laché un bouquin de leur vie ...quand d'autres passent leur temps à astiquer un clavier AZERTY de leurs 10 doigts menés par les quelques neurones qu'il leur reste.

Cette expérience, nous vous proposons de la revivre dans le 14e. Cela s'appelle "Lire, Lire, Lire. Quel Plaisir". Nous avons découvert ce petit flyer qui sent bon les couvertures et le papier jauni au détour d'une conversation avec Hugues Aubin autour d'un stand à la Fête du journal La Page.

medium_comme_un_roman.jpg


Alors, faîtes l'essai. "Le savoir, des pierres dans un sac. La culture, une graîne dans un pot." Qui a bien pu dire ça...

Pierre Vallet

vendredi, 17 juin 2005

Librairie "Traits d'humour" : deux séances de dédicaces

Pierre-Antoine Dubourg, créateur et gérant de la librairie "Traits d'humour" vous adresse cette invitation - ainsi que ses "Cordiales et humoristiques salutations"...

------------------------------------------------------

La librairie « Traits d’humour » vous invite à rencontrer :

- demain, samedi 18 juin à partir de 16 h 07, M. Pierre Etaix, clown, cinéaste, à l’occasion de la parution de son ouvrage "Pierre qui roule ménage sa monture" (Le Cherche Midi éditeur). M. Pierre Etaix dédicacera également des œuvres antérieures.
- ...et jeudi 30 juin à partir de 17h09, Jul à l’occasion de la parution de son ouvrage "Il faut tuer José Bové" (Albin Michel), et Charb dont le tome 1 de sa série "Maurice et Patapon" vient d’être réédité en couleur aux éditions Hoëbeke. Charb et Jul, de Charlie Hebdo, dédicaceront également des œuvres antérieures.


------------------------------------------------------

Camille

Plus d'info :
Librairie « Traits d’humour » - 88, rue Didot (voir le plan du quartier) - tél. : 01 45 40 64 88 - ou par courriel en cliquant ici.

lundi, 30 mai 2005

Petites annonces de proximité : profitez de notre offre de lancement gratuite

Paris14.info se prépare lentement à prendre ses quartiers d'été. Des vacances ? Pas exactement puisque nous profiterons de ces quelques semaines de répit pour vous concocter un blog enrichi...

Ainsi, dès la rentrée, nous lancerons un service de petites annonces. Depuis quelques temps déjà, nous recevions des demandes ponctuelles d'habitants du 14e en quête d'un appart', d'une nourrice...

Alors, emploi, immobilier, garde partagée, baby-sitters, aide aux seniors, soutien scolaire, cours de musique, d'informatique ou de langues, échange de parkings, troc, dons, etc., nous vous ouvrons nos colonnes afin que vous puissiez trouver près de chez vous le service attendu - parce qu'à 3 heures du mat', c'est tout de même plus pratique de raccompagner sa baby-sitter au coin de la rue plutôt qu'à Suresnes, non ?

Dès maintenant, nous vous proposons donc de diffuser vos annonces - gratuitement - afin que vous puissiez préparer la rentrée en toute sérénité.

--> publier une annonce dans la catégorie Offre et recherche d'emploi
--> publier une annonce dans la catégorie Petite enfance (baby-sitters / garde partagée)
--> publier une annonce dans la catégorie Aide aux seniors
--> publier une annonce dans la catégorie Immobilier (vente / location)
--> publier une annonce dans la catégorie Automobile (vente / échange de parkings)
--> publier une annonce dans la catégorie Soutien scolaire / cours de musique / cours de langues, web & informatique
--> publier une annonce dans la catégorie Dons (offre de bénévolat / vêtements / objets divers)
--> publier une annonce dans la catégorie Aide à domicile (repassage / ménage / travaux domestiques)
--> publier une annonce dans la catégorie Jardinage et balcons (arrosage de plantes / entretien)
--> publier une annonce dans la catégorie Animaux domestiques (chiens / chats / poissons / souris / crapauds...)
--> publier une annonce dans la catégorie Divers...

...Toutes vos annonces seront mises en ligne dans un délai de 24 à 48 heures. Dans un premier temps, les personnes intéressées pourront y répondre en utilisant les coordonnées personnelles que vous nous adresserez et / ou via la fonction commentaires de chaque note. Alors, elle est pas belle la vie ?

Pierre
Animateur de Paris14.info

Plus d'info :
+ Nos annonces étant gratuites pendant leur période de lancement, nous n'accepterons pas les annnonces "publicitaires". Idem pour les annonces du type "Monsieur recherche Madame" ou "Madame recherche Monsieur"... Pour ces dernières, il y a des sites spécialisés qui vous permettront, nous n'en doutons pas de trouver toute la proximité voulue :-)

vendredi, 14 janvier 2005

Anastasia Gnassounou : a star is born ...rue de l'Ouest (suite)

Nous vous en informions dès hier et ça y est ! Ce midi, c'était le baptème du feu pour Anastasia Gnassounou, notre libraire favorite de la rue de l'Ouest, qui intervenait pour la première fois dans l'émission "Coups de coeur des libraires" sur LCI animée par Valérie Expert. Bien que toute rouge - pardonnez-moi - elle s'en est super bien tirée (malgré la présence sur le plateau de deux vieux routiers de l'émission littéraire télévisée : Gérard Collard et Jean-Paul Collet). Anastasia vous recommande donc les livres suivants :
- Une sale histoire de Luis Sepulveda qui nous avait déjà tant ému avec son vieux qui lisait des romans d'amour...
- On a volé Napoléon de Richard Jones - Les éditions du Léopard Masqué
- Les déjantées (vol. 4) - Maïtena – éditions Métailié
- et dans un autre genre, Commis d’office de Hannelore Cayre – éditions Métailié.
...Maintenant, si vous vous demandez où acheter ces livres, les bonnes librairies ne manquent pas dans le 14e arrondissement et vous pouvez toujours aller rue de l'Ouest à la Maison de Cézanne :-)

Pierre

Plus d'info :
+ La Maison de Cézanne - Librairie, papeterie, cadeaux - 67, rue de l'Ouest (voir le plan d'accès).
Tél. 01 43 35 03 28. Ouvert de 10h30 à 19h30 du mardi au samedi et le lundi de 13h30 à 19h30.
+ Les coups de coeur des libraires. Emission animée par Valérie Expert. Vendredi 14 à 12h10. Rediffusion à 13h40 et le dimanche à 21h40.

jeudi, 13 janvier 2005

Anastasia Gnassounou : a star is born (rue de l'Ouest)...

...Juste quelques lignes pour que vous n'oubliez pas de regarder LCI demain à 12 heures 10. Anastasia Gnassounou, notre libraire favorite de la rue de l'Ouest, fait en effet ses débuts dans l'émission littéraire de la Chaîne Info, "Les coups de coeur des libraires". Elle y reviendra notamment sur ses choix de livres en cette rentrée...

Comme quoi, à force de bien faire son métier, on finit toujours par se faire remarquer... C'est Sandrine qui doit être toute fière (sans oublier les gamins de l'école primaire d'à côté qui font les pîtres en passant devant la vitrine !) :-)

Pierre

Plus d'info :
+ La Maison de Cézanne - Librairie, papeterie, cadeaux - 67, rue de l'Ouest (voir le plan d'accès).
Tél. 01 43 35 03 28. Ouvert de 10h30 à 19h30 du mardi au samedi et le lundi de 13h30 à 19h30.
+ Les coups de coeur des libraires. Emission animée par Valérie Expert. Vendredi 14 à 12h10. Rediffusion à 13h40 et le dimanche à 21h40.

samedi, 13 novembre 2004

Des livres et le 14e...

Le 14e arrondissement a souvent été le théâtre de nombreux romans... Vous souhaitez nous en faire connaître un ? C'est le moment de prendre la plume...

L'équipe de Paris14.info

15:20 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)