Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 octobre 2005

Les yeux de la mémoire : une expo pas comme les autres

Allez sans hésiter voir cette exposition à la Mairie annexe : 60 ans après la libération du camp d’Auschwitz, ce sont « les yeux de la mémoire ». Les paroles ne sont en effet pas assez fortes pour montrer ce que des hommes ont été capables de faire.

Une exposition sans mots inutiles ; l’affiche représente un bras sur lequel est tatoué le n°126094. Photos, pièces d’archives et témoignages sont mis en place par l’Association Fonds Mémoire d’Auschwitz. Courez-y au plus vite, si possible avec des jeunes qui sont en âge de comprendre cela...

Dan

Plus d'info :
+ Jusqu’au 24 octobre, du lundi au samedi, de 11h à 17h (jeudi 19h). A la Mairie annexe, 12 rue Durouchoux. Visites, groupes et scolaires : AFMA 01 44 54 75 59.
+ Egalement une lecture spectacle le dimanche 23 octobre à 16h et 18h30 : « Je rapporterai ces paroles », textes de déportés, au Conservatoire Darius Milhaud – entrée par le 26, rue Mouton Duvernet.


 

jeudi, 13 octobre 2005

Conseil de quartier Montparnasse - Raspail : un premier compte-rendu (2/2)

Suite et fin du compte-rendu présenté hier.

Les Absents remplacés ...ou presque

Le remplacement par tirage au sort de 4 membres du Conseil de quartier qui avaient brillés par leur absence lors des 4 séances précédentes. 2 femmes, 2 hommes à remplacer. Dont un ancien Président excusez du peu. Les suppléants (prévus par la Charte des Conseils) ont été prévenus par téléphone. Annie et Emmanuelle puis Alain et Clément sont tirés au sort. Ils sont tous absents...

25/27 rue de la gaité - la façade revue ?

C'est en tout cas l'avis de l'Architecte et du Conseil de quartier. La première façade du nouvel immeuble présenté, de béton brut et de verre, ne faisait pas l'unanimité et le Conseil de quartier avait demandé à l'architecte de revoir sa copie. Chose faite donc,  mais simplement avec un nouvel enduit "béton gris / béton blanc" qui présente plus d'homogénéité avec les immeubles alentours. Il faut dire que ce projet étant le résultat d'un concours entre plusieurs agences, il ne pouvait être remis en cause sous peine de remettre le concours lui-même en cause ! L'assistance semblait donc partagée entre partisans et opposants de cette modification pour le moins mineure puisque ce qui semblait faire débat dans les réunions précédentes était l'insertion d'un bloc à l'architecture très rectiligne à côté du Théâtre Montparnasse...

Reste que le projet est au point mort car un sex-shop refuse de déménager en dépit des décisions de justice qui l'enjoignent de le faire. Dans un arrondissement où il semble assez facile d'obtenir des expulsions, voir un projet faisant la part belle au logement social prendre du retard pour de telles raisons suscitait hier soir une certaine indignation...

Rue Emile Richard : des vélos sur le trottoir ?

La requalification de la rue Emile Richard et la création de place de stationnement rend le dépassement des cyclistes difficile. 3 propositions sont faîtes :
- la création d'une piste cyclable sur le trottoir côté Est.
- la réalisation de 3 coussins berlinois (dos d'ânes partiels).
- le stationnement alterné.
La piste cyclable semble tenir la corde...

Maine-Mouchotte : la concertation (toujours) en question.

Nous nous en sommes récemment fait l'écho. Le débat a repris hier soir au Conseil de quartier. Concertation ? Information ? Manque d'information ? Le débat reste ouvert depuis le début des travaux le 19 septembre dernier et devrait se poursuivre jusqu'à leur conclusion en mars 2006 prochain. D'ici là, vous êtes toujours sur un blog et vous pouvez continuer à débattre (courtoisement) en ligne ci-après.

Contre Allée Georges Besse : Bourdelle or not Bourdelle ?

...La question n'est toujours pas tranchée car le Comité de l'art dans la Ville a été reporté mais de toute manière c'est Bertrand Delanoë qui décidera nous apprend la personne en charge du dossier !

...Et si le Maire de Paris ne prend pas en compte ou ne peut prendre en compte (l'accord du Conservateur du musée Bourdelle est nécessaire / les services techniques doivent faire une étude de faisabilité) la volonté des habitants du quartier, 4 autres propositions devraient être faîtes...

Pierre

Traits d'humour se mobilise pour Amnesty

Bien sûr, il y a Poivre et sa fureur des Mots... Mais il y a aussi, dans le cadre des Nuits d’Amnesty International du 13 au 16 octobre, la librairie « Traits d’humour » qui nous / vous invite à rencontrer :
— LUZ (Charlie hebdo), le 13 octobre, à partir de 17h03  pour l’ensemble de son œuvre
— Lounis DAHMANI, le 15 octobre, à partir de 15h06 pour Algérie ; L’humour au temps du terrorisme
et
— SERGUEI (Le Monde) le 16 octobre, à partir de 16h02 pour Revolution tanguera, double CD + bande dessinée (Nocturne).

Des délégués d’Amnesty seront présents les 13 et 15 ; une urne vous permettra de déposer vos dons pour l’association. Vous pouvez également vous rendre sur le site www.amnesty.asso.fr/ pour consulter les pétitions électroniques à signer et consulter le programme.

Pierre-Antoine Dubourg
Créateur et gérant de "Traits d'humour"

Plus d'info :
+ Librairie « Traits d’humour » : 88, rue Didot, 75014 ; Paris.
Tél. : 01 45 40 64 88 ; Courriel : traitshumour@free.fr
Métro : Plaisance (n°13) ou Alésia (n°4) ; Bus : 58, 62, PC 1.

mercredi, 12 octobre 2005

Conseil de quartier Montparnasse - Raspail : un premier compte-rendu (1/2)

Guillaume a assisté au Conseil de quartier Montparnasse - Raspail. Un peu remonté, il nous adressait de bon matin un premier commentaire relatif à la déshérence du site officiel de la Mairie... Il nous adresse maintenant son compte-rendu de la réunion d'hier. Nous vous le retransmettons.

-------------------------------------------------

Des accidents Boulevard Montparnasse ? Où ça ?

A la demande des habitants, le Conseil de Quartier Montparnasse – Raspail souhaite connaître les statistiques des accidents sur le boulevard Montparnasse, et ce depuis le réaménagement avec ses couloirs de bus centraux. Un vœux pieu ? Réponse au prochain Conseil le mardi 4 avril.

La Mairie de Paris impose de nouveaux horaires aux Conseils de Quartier.

En toute fin de Conseil de Quartier Montparnasse – Raspail, une annonce surprenante : dorénavant, les Conseils débuteront de 19h 30 à 21h 30 et non plus de 20h à 22h. Donc, à vos agendas. C’est un nouveau règlement de la Mairie de Paris, pris dans et pour une bonne concertation avec les habitants. Certainement.

Statu quo pour le square Gaston Baty

Lors du Conseil de Quartier Montparnasse – Raspail du 15 juin 2005, avait été abordé l’état du square Gaston Baty, situé entre les rues Gaîté, Jollivet, Maine, Poinsot. Des rats s’y baladaient, et comme une petite aire de jeux  pour enfants y est installée, une habitante demandait l’intervention des services d’hygiène de la ville. Ce qui a du être fait.
Lors du même Conseil de quartier, le 11 octobre, le square Gaston Baty revient à l’ordre du jour lorsqu’une mère de famille s’inquiète de la fréquentation assidue par une population à l’alcoolémie très élevée, du peu d’entretien des espaces verts et de l’ensemble du parc. Résultat : les enfants et leurs parents désertent petit à petit ce lieu de vie, les boulistes désertent un terrain réaménagé qui donnait un peu d’animation avec les beaux jours.
Malheureusement, il a été répondu qu’il n’y avait « pas d’argent dans les caisses pour mettre en œuvre le réaménagement » bien que le projet soit estimé, budgétisé. Donc, un projet d’aménagement est dans les cartons ? (A quand la consultation populaire ?).
La maman souligne que sur le boulevard du Montparnasse, près de l’Église Notre Dame des Champs, une aire de jeux fort agréable, verdoyante et fleurie, était à disposition des enfants du quartier, et très fréquentée. Le 14ème, arrondissement vert, ne peut-il pas faire aussi bien que le 6ème arrondissement ?

Le Plan de Déplacements Parisiens, la dernière chance d’écouter les habitants ?

Après la formidable campagne de communication pour les JO de Paris 2012 et la campagne très timorée pour le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Paris clôturée mi-juillet 2005, allons-nous assister à une réelle concertation avec les habitants pour le Plan de Déplacements Parisiens. Il semble bien que celui-ci soit complémentaire du PLU.

Une possibilité de rattraper un rendez-vous manqué avec les Parisiens lors de l’enquête publique du PLU ? Espérons-le si la Mairie de Paris met autant de moyens à communiquer pour intéresser réellement les habitants à l’avenir de leur ville et de leur arrondissement, qu’à accepter le chantier du Tramway jusqu’à sa mise en service. 

Au Conseil de Quartier Montparnasse – Raspail du 11 octobre, la philosophie du PDP et son calendrier ont été annoncés : pour les 15 ans à venir, fédérer les actions de la ville en matière de transports en métro, bus, deux roues, piétons, automobiles, d’accessibilité publique des handicapés et de places de stationnement.
Pour le 14ème arrondissement, la concertation s’engage pour 4 mois afin d’élaborer le Plan de Déplacements Parisiens qui sera soumis au Conseil de Paris, puis aux associations, aux habitants au Conseil de Quartier, avant de lancer l’enquête publique.

Premier rendez-vous à ne pas manquer le lundi 7 novembre à 19 h, Salle des Mariages de la Mairie du 14ème avec Denis Baupin, Maire adjoint aux Transports.
Un site est déjà dédié au PDP : www.debatdeplacements.paris.fr [ndlr. A l'heure où nous publions cet article, le site ne propose qu'une page d'accueil].

Paris, ville propre ?

L’automne est là. Les feuilles mortes envahissent les rues, obstruent les bouches d’égout (grillagées pour cause de Vigipirate), et provoquent même, d’après un témoignage, des inondations après des pluies qui ne peuvent plus s’écouler. Et l’arrondissement est ressenti comme sale par les habitants présents au Conseil de Quartier Montparnasse – Raspail, le 11 octobre dernier. Ils appellent à une plus forte implication des cantonniers dans leur travail.

En réponse, Romain Paris, chargé de l’Urbanisme à la Mairie du 14ème, nous rappelle que ce métier est difficile, et qu’il faut de temps à autre, féliciter nos cantonniers quand nous sommes contents de l’état de nos rues. Et aux détours de ses échanges avec les habitants, l’élu du 14ème fait une surprenante confidence : 3 ans d’impuissance pour réorganiser le service public de propreté de la Ville de Paris ; il avoue la difficulté de faire bouger les 8 000 agents du service de la propreté et des pressions syndicales opposées à toute réorganisation ( ?!). Et sur l’ensemble de la Ville de Paris, il confie que moins d’une centaine d’agents verbalisent les citoyens contrevenants, ceux qui jettent les papiers sur la voie publique, les chiens qui promènent leurs déjections, les commerçants qui déposent des cartons usagers…  La tâche paraît donc difficilement surmontable. Bref, une large campagne de communication est  actuellement lancée par la Mairie de Paris appelant chacun à un comportement plus civique, développant une pédagogie dans les écoles pour que les enfants rééduquent les parents, etc.

Guillaume

Plus d'info :
+ ...Nous complèterons ce compte-rendu en ajoutant que le tout début de soirée a été occupé par d'autres sujets (ancien entrepôt Inno 25/27, rue de la Gaîté, rue Emile Richard, travaux Maine-Mouchotte...). Compte-rendu à suivre et compléter demain.
+ Sur la campagne "propreté de Paris", notre article d'hier.

mardi, 11 octobre 2005

Quand Bertrand Delanoë décroche son téléphone…

tout va mieux ! Voilà ce qui le 2 septembre, aurait pu éviter aux familles du 26, rue de la Tombe Issoire, une expulsion manu militari.

Lundi 10 octobre au matin, un scénario identique se préparait dans un squat du 19ème, passage de la Brie (rebaptisé pour l’occasion passage des sans-abri !) : la police avait prévenu, l’expulsion aurait lieu. Mobilisation de nombreux élus dont Roger Madec (Maire du 19ème, PS), et René Dutrey (Président du groupe Verts au Conseil de Paris), journalistes et caméras, habitants en nombre, bref le remake du matin du 2 septembre dans le 14ème, en plus imposant.

Mais il y eut en plus un appel téléphonique de Bertrand Delanoë au Préfet de police, pour lui demander de surseoir à l’exécution de cette expulsion. Ça marche ! On s’en félicite, donc, dans le communiqué de Roger Madec sur le site de la Mairie du 19ème arrondissement, d’autant que ces immeubles sont en passe d’être réhabilités par la SIEMP. Ce qui a fait dire à son Président René Dutrey (également Premier Adjoint au Maire dans le 14ème) que « le bonheur, c’est simple comme un coup de fil ! ».

L’immeuble du 26 de la rue de la tombe Issoire était quand à lui dans un bien meilleur état, l’expert devant venir le constater l’après-midi même du jour de l’expulsion, mais le promoteur ne lui a pas permis de passer.

Dan

Plus d'info :
+ Communiqué de Presse de Bertrand Delanoë en cliquant ici.
+ Etaient également présents Jean-Yves Mano (délégué au Logement), Denis Baupin et Yves Contassot, adjoints de B. Delanoë à la Mairie de Paris.

lundi, 10 octobre 2005

Travaux Maine Mouchotte rue du départ : la concertation en question

Nous recevons ce mail de Sophie...

------------------------------------------

Merci de nous donner la parole, car nous ne savons plus quoi faire pour nous faire entendre. Ce n'est pas un article, juste une précision.

La mairie du XIV vient de faire démarrer des travaux avenue du Maine et rue du Départ. Si des améliorations ont bien été demandées par les habitants du quartier, en particulier le Comité de la rue Mouchotte, il est faux d'affirmer, comme l'écrit la Mairie dans la feuille d'information qu'elle a distribuée dans toutes les boîtes aux lettres, que les nouveaux aménagements ont été décidés après une large concertation avec les habitants du quartier.

Ceux-ci, en particulier le Comité de quartier et le Comité de défense de la rue Mouchotte ont protesté plusieurs fois contre les travaux proposés estimant qu'ils n'amélioreraient pas la circulation dans ce quartier. Mais Mme Bellenger [ndlr : adjointe auprès du Maire du 14e en charge de la voirie] ne veut rien savoir. Elle confond "mise devant le fait accompli" avec "concertation". Merci de rétablir la vérité.

------------------------------------------

Sans nous prononcer sur le sujet évoqué (vos témoignages en "commentaires" de cette note infirmeront ou corroboreront...), il reste que la concertation n'est pas chose facile. De nombreuses réunions publiques rassemblant parfois jusqu'à plusieurs dizaines d'habitants - notamment lors des Conseils de quartier - restent hélas extrêmement confidentielles au regard des populations concernées par tel ou tel projet d'aménagement urbain. L'information locale peine toujours à circuler vers le plus grand nombre.

De plus, cette information, ces débats ne présagent en rien d'un accord des parties présentes - a minima élus + services techniques de la Ville + représentants des commerçants et habitants... Le calendrier politique et les engagements électoraux pouvant au final bousculer les meilleures intentions de départ.

Alors, cette concertation dont tout le monde parle aux 4 coins de l'arrondissement, paroles, paroles ou réalité bien ancrée dans ces (nouvelles) méthodes de gestion urbaine qui président à toutes décisions de requalification d'un axe, de modification d'un carrefour, etc. ? Vous avez la parole (*)...

Pierre

(*) ...Merci de rester courtois !

dimanche, 09 octobre 2005

Yves Cochet à l'Entrepôt

L'Entrepôt affirme à nouveau son caractère de lieu de culture non-partisan. Après Laurent Fabius et Claude Goasguen, c'est Yves Cochet, député Vert de la 11e circonscription de Paris (14e arrondissement) qui investira l'Entrepôt pour une conférence organisée par l'association R.E.V.E de Olivier Duhamel.

Thème de la conférence : la crise pétrolière - un sujet sur lequel Yves Cochet vient de publier un livre : "Pétrole Apocalypse".

Pierre

Plus d'info :
+ Conférence sur la crise pétrolière - lundi 10 octobre 2005 à partir de 19h à l'Entrepôt - 7/9 rue Francis de Pressensé - Métro Pernety.
+ ...Sur le site perso d'Yves Cochet : www.yvescochet.net

vendredi, 07 octobre 2005

Inauguration de la place Marcel Paul dans le 14e arrondissement

Aujourd'hui, vendredi 7 octobre à partir de 15h45, sera inaugurée la place Marcel Paul (1900-1982), au niveau du 69 rue Raymond Losserand (voir le plan du quartier).

Marcel Paul était pupille de l'Assistance publique. Agé de deux jours, il est retrouvé abandonné sur un banc de la place Denfert-Rochereau. De père et de mère inconnus, il est déclaré à l'état civil sous le nom de Marcel.

Résistant, déporté, conseiller d'arrondissement et député communiste du XIVe, cofondateur de la FNDIRP, Marcel Paul fut, au lendemain de la guerre, Ministre de la Production industrielle du Général de Gaulle. Il pilote la nationalisation des industries électriques et gazières, porte sur les fonts baptismaux EDF-GDF et le statut des personnels du groupe public (électriciens et gaziers).

Depuis 1988, la FNDIRP attribue un prix portant son nom.

Brice

Plus d'info :
+ Dans les archives de l'Humanité, un article consacré à Marcel Paul.

jeudi, 06 octobre 2005

Rue Alphonse Daudet : c’est parti

A la demande des riverains et des commerçants de la rue Alphonse Daudet, le Conseil de quartier Jean Moulin Porte d’Orléans a été entendu par la Mairie, et les travaux ont déjà commencé. La demande sur cet endroit portait sur la plantation de deux arbres – arbres demandés par les riverains depuis plus de dix ans.

medium_angle_daudet_leneveux.jpg

Pour cette plantation, les services de la voirie ont étudié un réaménagement global de l’angle des deux rues, lieux où les piétons traversaient sans protection sur la rue Daudet, et où les voitures étaient garées la plupart du temps sur le passage protégé de la rue Leneveux.

Budget accordé

Un reliquat du budget de voirie, basculé sur ce secteur va permettre de réaliser les travaux : création d’un nouveau passage piétons rue Alphonse Daudet, création de deux oreilles de trottoirs pour le cheminement piéton, déviation des réseaux souterrains EDF et GDF, création d’une bouche d’égouts, d’une bouche de lavage et d’une bouche d’arrosage en sous sols, pour enfin permettre la plantation des deux arbres, qui devraient être des poiriers à fleurs blanches. Le coût estimé de 58000 euros ne pèsera donc pas sur les autres projets de voirie du 14ème, le budget devant être utilisé au plus vite sous peine d’être retiré de l’arrondissement d'ici la fin de l'année.

Quand un Conseil de quartier est énergique et soudé, il peut se faire entendre (...et encore plus sur un sujet consensuel), et revendique ici sa première réalisation concrète pour l'amélioration du paysage urbain. D'autre réalisations issues des Conseils suivront sans aucun doute dans l'arrondissement, au vu et au nombre des projets déposés devant les services techniques, et c'est on ne peut plus encourageant pour affirmer la nécessité et la réalité des engagements citoyens pour une démocratie de proximité.

Dan

Plus d'info :
+ ...Sur le quartier Alésia - Porte d'Orléans ? Notre fil d'actu.

mercredi, 05 octobre 2005

Chat avec René Dutrey : le compte-rendu

René Dutrey, 1er adjoint Vert à la Mairie du 14e (en charge de l’environnement, des espaces verts et du tri sélectif) et Président du groupe des Verts au Conseil de Paris était hier, l'invité des Forums du NouvelObs.com pour un échange - parfois plein d'humour - avec les internautes. Le compte-rendu de ce jeu de questions-réponses est disponible en ligne. Lien direct en cliquant ici.

Pierre

Plus d'info :
+ Allez, pour ceux qui n'iront pas voir ce compte-rendu, notre extrait préféré :
Question :   Que répondez-vous à ceux qui disent que les Verts ne sont pas murs ?
René Dutrey :   Je préfère qu’ils ne soient pas tout à fait murs que déjà tout à fait séniles !