Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 avril 2006

L'agenda du XIVe : Avril 2006...

...Il est complété avec le concours des Internautes qui nous adressent leurs infos.

Voici donc l'agenda du XIVe arrondissement pour le mois en cours et au-delà...

Avril 2006

01 / Histoires de doudous - lecture pour les petits (3-6 ans) - Librairie les Minots - 121, rue du Château - 11h.
01 / A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, au ciné avec bébé - L'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé - 11h.
01 / Tremplin Hip hop #3 (c'est bientôt la finale !) - découvrez le talent des jeunes du quartier !!! - Centre d'animation Vercingétorix - 181-183, rue Vercingétorix - à partir de 19h.
01 / ...De 18h à l'aube, 2ème édition du Festival nocturne de création musicale - Cité Universitaire Internationale - Tarifs : de 15 à 25 euros (forfait nuit avec petit déjeuner) - Télécharger le programme...
01 / ...Et 2 avril, retrouvez Dora Maar au Puces de Vanves !
04 /  Conseil de Quartier Montparnasse / Raspail - Ecole élémentaire 24, rue Delambre - 19 h 30. Ordre du jour, ici...
04 / Concert du conservatoire (gratuit) : Bach, Girard, Escaich, Mozart avec l'orchestre des élèves (2e et 3e cycles) - Salle des fêtes mairie annexe, 12, rue Durouchoux - 20h.
05 / Marie-George Buffet vient à la rencontre des habitants du 156, rue Raymond Losserand - 17h.
05 / Nous nous sommes tant aimés de E. Scola - Ciné Club du XIVe avec les Conseils de quartier Didot - Porte de Vanves et Pernety - L'Entrepôt - 7 rue Francis de Pressensé - 20h - 4€.
05 / Concert du conservatoire (gratuit) - à 19h, orchestre du 1er cycle - à 20h, orchestre d'instruments à vent avc l'orchestre d'élèves et l'ensemble de saxophones d'Ile de France - Salle des fêtes mairie annexe, 12, rue Durouchoux - 20h.
05 / Avec Aventure du bout du monde,et dans le cadre des "Projections du mercredi", Sur la route du Gange - FIAP, salle Bruxelles, niveau inférieur, 30 rue Cabanis - Possibilité de dîner au restaurant du FIAP de 18h30 à 20h30 (non compris dans prix d'entrée) - Début des projections à 20h30 - Tarifs : Adhérents 3 €, non-adhérents 6 €.
06 / A la découverte de l'AMAP du Moulin des Lapins... - 9, place de la Garenne - 20h à 22h.
06 / ...A la Fondation Cartier pour l'Art Contemporain, soirée Soul Jazz - 20h30.
07 / Jazz Manouche au Moulin à Café - 9, place de la Garenne - 19h.
07 / Présentation du livre Hérode, par l'auteur Claude-Henri Rocquet qui s'entretiendra ensuite avec le public et signera son livre. - Couvent des Franciscains - 7, rue Marie-Rose - 20h30.
07 / 24 chansons en noir et blanc avec Antoine Larcher et Fred Chabus - au 24bis - rue Gassendi - 21h.
08 /  A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, au ciné avec bébé - L'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé - 11h.
08 / ...Et jusqu'au 21 avril, "La Cité Universitaire : un cadre de rêve" - vernissage de l'expo photo - Cité Universitaire Internationale, Collège Franco-Britannique - 19h30.
11 / Le médecin malgré lui - représentation théâtrale (texte de Molière et Musique de Gounod) - mise en scène Jean-Paul Vauquelin - musique par l'association lyrique du 1ème arrondissement - mairie du XIVe - salle des fêtes - 20h.
12 / ZigZags par la Compagnie Miel de Lune - Spectacle pour petits et grands, balade poétique et drôle au gré de différents tableaux où les danseurs-comédiens illustrent chacun une façon de vivre sa relation à l'autre ...Un zapping ludique aux allures de clip vidéo - à partir de 18h30.
13 / ...Pour les Catholiques de l'arrondissement, c'est le Jeudi Saint.
13 / ...A la Fondation Cartier pour l'Art Contemporain, Archie Shepp joue et c'est un événement ENORME - 20h30.
14 / ...Pour les Catholiques de l'arrondissement, c'est le Vendredi Saint.
15 / ...Inscriptions ouvertes pour le vide grenier de la rue Didot.
16 / ...Dimanche de Pâques.
20 / ...A la Fondation Cartier pour l'Art Contemporain, Dälek et Subtitle - 20h30.
22 / Amateur de vin ? Faîtes un tour chez Giufeli.
23 / Formation au 1ers secours avec la Croix-Rouge du XIVe - 9h à 19h.
25 / Concert du conservatoire (gratuit) - Chorale du Conservatoire I "Contes de l'enfance" - Salle des fêtes mairie annexe, 12, rue Durouchoux - 20h.
26 / Réunion « Les parents ont la parole » (sommeil, alimentation, allaitement, éducation...) - Café associatif "Le moulin à café", Place de la garenne - 18h30 à 20h.
25 / « Mots d’ici venus d’ailleurs », lectures et voyage littéraire au cœur d’œuvres d’auteurs d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, des Caraïbes, d’Europe, d’Orient et du Maghreb - Avec  Simone Hérault - Textes de Maïssa Bey, Tahar Ben Jelloun, René Depestre, Dany Laferrière, Nancy Huston, Léopold Sedar Senghor, Emmanuel Dougala, Amin Maalouf… - Libre participation - L’Entrepôt, la Galerie - 7/9  rue Francis de Pressensé - Tél 01 45 40 07 50 (Métro Pernéty).
26 / ...Et jusqu'au 13 juillet, nouvelle expo à la Fondation Henri Cartier-Bresson - "Les gens du Raval" par le photographe barcelonais Joan Colom - 2, impasse Lebouis...
26 / Conseil de quartier Pernety - Gymnase Rosa Parks de la ZAC Didot - 19h30.
27 / Conseil de quartier Didot / Porte de Vanves - 181, rue Vercingétorix - 19h30.
27 / ...A la Fondation Cartier pour l'Art Contemporain, performance artistique avec Senga Nengundi et Maren Hassinger suivie de la poésie de Steve Cannon - 20h30.
28 / Avec l'association "la Ronde des Bébés" et Olivier Morel (professeur / auteur de « la fessée »), conférence sur le thème "Comment dire non à son enfant" - 181 rue Vercingétorix - 20h.
29 / Ciné-ma différence...
29 / Ateliers populaires d’urbanisme avec le Collectif Redessinons Broussais.

Mai 2006

02 / Conseil d'arrondissement - Mairie du XIVe arrondissement, salle des mariages - 19h.
03 / La prisonnière du désert de J. Ford - Ciné Club du XIVe avec les Conseils de quartier Didot - Porte de Vanves et Pernety - L'Entrepôt - 7 rue Francis de Pressensé - 20h - 4€.
06 /  A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, au ciné avec bébé - L'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé - 11h.
06 / Contes d'Iran et d'ailleurs - Espace Moulin à Café - Place de la Garenne... Spectacle suivi d'un goûter. Réservation au 06 79 01 33 25 - 15h.
08 / ...Et jusqu'au 3 juin, Borges + Goya par Rodrigo Garcia - Théâtre de la Cité Universitaire.
11 / ...A la Fondation Cartier pour l'Art Contenporain, concert avec Jalal Nuriddin "le grand-père du RAP" - 20h30.
13 / Bourse aux vélos avec l'association Mieux se déplacer à Bicyclette...
13 /  A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, au ciné avec bébé - L'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé - 11h.
13 / Ateliers populaires d’urbanisme avec le Collectif Redessinons Broussais.
14 / Vide-grenier spécial bébé place Ferdinand Brunot - 9h à 17h.
15 / ...Et jusqu'au 19 mai, Chevaliers sans armure par Paco Dècina - Théâtre de la Cité Universitaire.
20 / Ciné-ma différence...
20 / A l'initiative de l'association "La ronde des bébés", atelier portage - 12, rue du moulin des lapins (niveau 140 rue du château) - 16h.
21 / Le Secours Catholique fête son 60ème anniversaire sur le thème "être Parisien autrement" - Les équipes du 14ème arrondissement vous invitent à venir vivre cet évènement - Au programme : 11 - 13h, portes ouvertes au 25 rue Sarrette / 13 - 15h, rallye-découverte du 14ème arrondissement / 15 - 17h, activités sur le parvis de la mairie.
29 / Conseil d'arrondissement - Mairie du XIVe arrondissement, salle des mariages - 19h.
31 / Réunion « Les parents ont la parole » (sommeil, alimentation, allaitement, éducation...) - Café associatif "Le moulin à café", Place de la garenne - 18h30 à 20h.

Juin 2006

03 /  A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, au ciné avec bébé - L'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé - 11h.
07 / Soirée courts métrages - Ciné Club du XIVe avec les Conseils de quartier Didot - Porte de Vanves et Pernety - L'Entrepôt - 7 rue Francis de Pressensé - 20h - 4€.
09 / Avec l'association "la Ronde des Bébés" et Francine Dauphin (sage femme), conférence sur le thème "la naissance" - 181 rue Vercingétorix - 20h.
10 /  A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, au ciné avec bébé - L'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé - 11h.
10 / Contes d'Iran et d'ailleurs - Espace Moulin à Café - Place de la Garenne... Spectacle suivi d'un goûter. Réservation au 06 79 01 33 25 - 15h.
10 / ...Et 11 juin, fête de la rue Campagne-Première. Dîner de rue, expos, performances artistiques. Promenez-vous !!!
12 / ...Et jusqu'au 20 juin - Festival "Scène ouverte à l'insolite" - Théâtre de la Cité Universitaire.
13 / Conseil de Quartier Jean Moulin / Porte d’Orléans - Ecole élémentaire 5, rue Prisse d’Avennes - 19h30.
14 / Conseil de quartier Pernety - lieu à préciser.
17 / Vide-grenier de la rue Didot - Plus d'info et inscription sur www.acadidot.com...
17 / Ateliers populaires d’urbanisme avec le Collectif Redessinons Broussais.
20 / Conseil de Quartier Montparnasse / Raspail - Ecole élémentaire 24, rue Delambre - 19h30.
24 / Ciné-ma différence...
25 /  A l'inititative de l'association la Ronde des Bébés, pique-nique au Parc Montsouris...
26 / Conseil d'arrondissement - Mairie du XIVe arrondissement, salle des mariages - 19h.
28 / Réunion « Les parents ont la parole » (sommeil, alimentation, allaitement, éducation...) - Café associatif "Le moulin à café", Place de la garenne - 18h30 à 20h.

Juillet

05 / Tous en scène de Vincente Minelli, LE chef d'oeuvre de la Comédie musicale - Ciné Club du XIVe avec les Conseils de quartier Didot - Porte de Vanves et Pernety - L'Entrepôt - 7 rue Francis de Pressensé - 20h - 4€.

Pierre

Plus d'info :
+ Votre info, votre actualité ne figure pas encore sur cet agenda ? Ecrivez-nous le plut tôt possible (pour les pièces jointes type "programmes détaillés et photos d'illustration") ou laissez-nous tout de suite un commentaire !
+ C'était en Mars 2006...

jeudi, 30 mars 2006

Denis Baupin, deuxième acte : une réunion citoyenne.

De retour dans notre arrondissement lundi 27 mars après une première réunion consacrée au Plan de Déplacements Parisien (dit PDP) le 7 novembre 2005, le Premier adjoint au Maire de Paris chargé de la circulation et des transports a pu constater tout l’intérêt que portait la population du 14ème arrondissement à ce fameux PDP. Seconde réunion donc, avec les mêmes acteurs, sauf qu’en quelques mois un travail monumental des six Conseils de quartier est venu, non pas étoffer ou s’ajouter, mais plutôt centupler les précédents travaux d’études faits par la Ville.

Les six Conseils de quartier auxquels s'est joint le Conseil de la jeunesse, ont ainsi réalisé un travail énorme en matière de propositions et de suggestions, rues par rues, places par places, cernant les problèmes le plus localement possible, et mettant également en parallèle les flux de transit venant des proches et moyennes banlieues. Ce travail n’avait d’ailleurs pas pu encore être décortiqué, ni par les services techniques ni par les élus, au vu des épais dossiers remis au Maire du 14ème. Depuis en effet six mois, les Conseils de quartier enchaînent les groupes de travail, suivis de réunions publiques exceptionnelles s'ajoutant à celles prévues d’ordinaire. Pierre Castagnou a ainsi remercié l’ensemble des membres de ces Conseils, habitants, associations, et acteurs sociaux économiques, pour leurs travaux bénévoles en grande quantité et de haute qualité.

La démocratie locale a ainsi marqué de son sceau non seulement le PDP mais la politique municipale en général, et c’est ce qui a été le plus frappant lundi soir : si cette réunion nous a appris que Denis Baupin allait continuer sur la même voie sa politique mise en place depuis 2001, elle a en revanche marquée un cap dans ce que l’on nomme avec raison la démocratie participative, celle où les habitants prennent la parole et les dossiers sous le bras, pour suggérer, proposer, ou questionner les élus qui ont en charge les prises de décision. Contrairement à la première réunion de novembre 2005, le public a posé cette fois des questions d’intérêt général et non plus d'intéret particulier, ce qui a fait avancer par construction un débat bien engagé, tant sur le terrain que politiquement. Une personne membre d’un Conseil de quartier a ainsi demandé à Denis Baupin de participer aux comités de réflexion lorsqu’il s’agit de son quartier, ce à quoi l’élu a répondu : « Mais on y est ! ».

Avoir ainsi invité la population à s’exprimer sur un sujet éminemment politique n’amène-t-il pas à revoir la manière de considérer cette même population ? Mieux informée, plus intéressée par ce qui se décide en haut lieux, et prête à consacrer du temps pour améliorer la Ville, la population locale devient un électorat érudit, et hautement informé au moment des élections. Comment après cela oser dénigrer les Conseils de quartiers ? Comment après la somme des travaux remis par ces Conseils d’habitants, un parti politique quel qu’il soit pourrait-il se permettre d’ignorer les propositions émises ? C’est sur le constat qu’une nouvelle vie politique locale est née dans Paris, que cette réunion a permis de valider : on ne pourra plus faire de la politique en  2007 comme on en faisait en 2001 ou avant, car désormais les électeurs sont des citoyens actifs dans les prises de décisions dans la Ville.

Dan

Plus d'info :
+ A noter, afin de leur donner le plus large écho, nous proposerons à tous les Conseils de quartier du XIVe de publier leurs propositions concernant le PDP sur ce blog citoyen, dans un proche avenir.
+ Présents à cette dernière réunion, vous souhaitez en commenter le déroulement et / ou les propositions émises... Vous êtes sur un blog, vous avez la parole :-)

lundi, 27 mars 2006

Agenda du XIVe : faîtes parler de vous !

Lieux de culture, commerçants de quartier, associations, nouveaux business du XIVe, vous avez une actualité à nous signaler pour les mois à venir avant la parution de notre agenda des sorties et bons plans du made in 75014 ? C'est le moment !

Camille

Plus d'info :
+ Chaque mois, l'agenda du XIVe est également adressé par mail à nos plus de 4500 abonnés à notre lettre d'info (cf. ci-contre colonne de droite).
+ Notre agenda du mois de mars.

Fermeture pour rénovation du métro Alésia : bonne nouvelle ? (2/2)

Usagers de la ligne 4 Porte d'Orléans - Porte de Cligancourt, attention : la station de métro Alésia sera fermée du 27 mars au 9 juin inclus pour rénovation. Un métro plus moderne, bonne nouvelle me direz-vous... Presque car cette rénovation a un petit parfum d'inachevé... [suite de notre article d'hier]

...Environnement, gestion des déchets, meilleur éclairage, sécurité des passagers, mais que demande le peuple ? Cette rénovation se présenterait donc sous les meilleures auspices...

Presque. Passons sur le budget de l'opération qu'il aurait été bon de porter à la connaissance des usagers ou sur l'absence d'adresse mail ou de renvoi vers un site web pour plus d'info. Nous sommes au 21e siècle et la RATP - comme d'autres institutions - a bien du mal à comprendre que les citoyens usagers aimeraient la voir adopter des méthodes de communication plus interactives... Devrions-nous prendre la mouche pour autant ?

...Que nenni. L'objet de notre couroux ? L'accessibilité. Pas un mot sur le sujet. Ainsi, l'une des stations les plus importantes de notre arrondissement restera fermée pendant deux mois et demie sans qu'aucune amélioration ne soit apportée à destination des "personnes à besoins spécifiques" - entendre par là une population importante : personnes handicapées, personnes âgées, jeunes parents en galère avec leur poussette... Alors, on cherche, on creuse, on jette un coup d'oeil sur le site de la RATP sur les pages dédiées à cette opération renouveau - parce qu'on se dit qu'on doit rêver ou cauchemarder et qu'il doit bien y avoir quelque chose de prévu pour ces usagers qui comme les autres doivent pouvoir bénéficier de transports en commun... Rien. Pas un mot (y compris sur la "page accessibilité" du site officiel de la RATP). Sincèrement scandaleux.

medium_renouveau_du_metro.jpg

Rappelons que 3 stations de métro / RER seulement sont accessibles aux personnes à "besoins spécifiques" selon le jargon èratepéen : gare Montparnasse, Denfert-Rochereau et Cité Universitaire. Oui, trois seulement sur les 11 que compte notre arrondissement. "On vous fait un métro plus beau" affirme le slogan de l'opération. Ouais. Ca nous fait une belle jambe, mais cela ne marchera pas pour tout le monde... Minable.

Bien sûr, comme Paris ou Rome, le métro ne s'est pas fait en un jour... Mais ne pas saisir l'occasion de travaux important pour développer l'accessibilité n'est-il pas objectivement idiot ??? Alors que pouvons-nous faire ? Commencer par écrire à la Mission Accessibilité de la RATP pour lui dire ce que nous pensons de ce renouveau à l'ancienne. Il n'est peut-être pas trop tard. N'hésitez pas à nous mettre en copie. Nous publierons avec plaisir les réponses...

Alors, bien sûr, d'ici là, il reste le PAM (Paris Accompagnement Mobilité) mis en place par la Ville. Un service formidable qui rencontre un franc succès, dont nous ne sommes malheureusement pas près de pouvoir nous passer...

Pierre

Plus d'info :
+ Les stations accessibles ? Une carte disponible sur le site de la RATP.
+ En rade à cause de la RATP ? Utilisez le PAM.

dimanche, 26 mars 2006

Fermeture pour rénovation de la station de métro Alésia : une bonne nouvelle ? (1/2)

Usagers de la ligne 4 Porte d'Orléans - Porte de Cligancourt, attention : la station de métro Alésia va fermer pendant près de 2 mois et demie ! C'est ce que nous explique la RATP dans un joli courrier que vous aurez peut-être eu la chance de découvrir dans votre boite à lettre... En voici le contenu :

------------------------------------------

Chère Madame, Cher Monsieur,

Afin d'améliorer la qualité de l'aménagement de ses espaces, les rendre plus accueillants, plus sécurisants, la RATP a engagé un vaste programme de rénovation du métro. L'éclairage sera modernisé, le carrelage rénové et une nouvelle signalétique mise en place. Ainsi, d'ici 2010, la majorité des stations de métro aura été en partie rénovée.

Dans le cadre de ce projet baptisé "Renouveau du métro", la station Alésia va bénéficier maintenant de travaux importants et simultanés impliquant pour des raisons de sécurité et de rapidité, une fermeture totale aux voyageurs.

La station sera donc fermée du 27 mars au 9 juin 2006 inclus. Néanmoins la ligne 4 restera accessible par les stations Mouton-Duvernet (355 m) ou Porte d'Orléans (520 m).

Les accès, la salle des billets et les couloirs connaîtront une modernisation de l'éclairage par la pose de nouveaux bandeaux lumineux, un habillage complet des murs par du carrelage neuf, et une signalétique répondant aux nouvelles normes sera mise en place.

Par ailleurs, afin de préserver de manière durable l'environnement, la RATP souhaite mener une opération "chantier vert" à la station Alésia. Un plan spécifique de gestion des déchets et de protection de l'environnement sera mis en place : enlèvement et acheminement vers un centre de traitement, réduction des nuisances sonores, décantation des eaux de nettoyage, prévention des pollutions...

Dès l'ouverture de la ligne, le 10 juin 2006 au matin, la station entièrement rénovée sera prête à vous accueillir.

Nous vous prions d'accepter toutes nos excuses pour les désagréments causés par ces travaux et vous remercions de votre compréhension et de votre coopération.

Bernard Fercoq
Chef de projet

------------------------------------------

Devons-nous accueillir la nouvelle de cette fermeture avec le sourire ? Presque car tout cela a un sérieux goût d'inachevé... [demain, la suite de notre article...]

Pierre

Plus d'info :
+ Avant-Après rénovation, quelle différence ? Quelques photos sur le site de la RATP...
+ Porte d'Orléans - Porte de Clignancourt : le plan de la ligne 4.

vendredi, 24 mars 2006

20 Minutes sur les blogs :-)

Merci au quotidien 20 Minutes qui nous consacre quelques lignes dans un article du jour : "la démocratie locale revisitée par les blogs"... Extrait :

"Réinventer la participation citoyenne. Samedi, l'Hôtel de Ville organise le 4e Printemps de la démocratie locale, qui réunira les Parisiens participant aux conseils de quartier et de la jeunesse. Mais l'initiative cache mal le manque d'enthousiasme suscité par ces instances (lire ci-dessous).

Du coup, Internet prend le relais. Parisneuvieme.com, Paris14.info ou encore Pariszine.info : ces blogs d'arrondissement, dont l'objectif est de dynamiser la vie locale, sont perçus par leurs créateurs non comme des journaux intimes mais comme des lieux de rencontre. « Je trouvais dommage que les blogueurs s'intéressent tant à leur nombril ou au monde entier, et pas à ce qui se passe en bas de chez eux ! », raconte Pierre Vallet, créateur du blog du 14e, Paris14.info, qui publie toutes les contributions sur la vie du quartier et transforme le site en assemblée virtuelle." [lire l'intégralité de l'article sur le site de 20 Minutes]

Pierre

Un entretien avec Pierre Castagnou - Part. II (3/3)

...Suite et fin de la deuxième partie de notre entretien avec le Maire du XIVe (*)...

--------------------------------------

Paris14 (P14) : Vous nous avez dit que pour être un bon Maire, il faut être un bon manager… Vous devez donc gérer une équipe municipale. Lorsqu’on assiste au Conseil d’arrondissement, on constate que, la politique ayant horreur du vide, il semble que l’espace laissé un peu « libre » - nous ne parlerons pas de vacance - par l’opposition a tendance à être rempli par les élus Verts. On pourrait presque parler d’opposition en votre sein. La tension est parfois perceptible et les rapports semblent musclés. Etes-vous finalement satisfait du fonctionnement de votre équipe municipale ? Qu’aimeriez-vous améliorer ?

Pierre Castagnou (PC) : Vous êtes un très bon observateur de la vie politique locale. Mais vous remarquerez que les Conseils d’arrondissement se déroulent quand même de manière plus paisible que les séances du Conseil de Paris…

P14 : Je parle vraiment du niveau local. On a aussi besoin d’une opposition au niveau local…

PC : Je souhaiterais effectivement avoir une opposition plus présente. Mais je ne vais pas décider à sa place. Quand l’opposition ne remplit pas vraiment son rôle, un espace se crée, et à ce moment là, le débat a tendance à avoir lieu au sein de la majorité. Comme elle est diverse et que cette diversité fait partie de sa richesse, on assiste à des débats - pas systématiques - mais parfois animés. C’est intéressant d’ailleurs. Les Verts sont la deuxième force de la majorité au niveau de l’arrondissement comme de Paris... Alors quelquefois, je dis à mes amis : « Nous ne sommes pas en réunion interne à la majorité. Faîtes attention à cela… »

Mais s’il y a des divergences entre telle ou telle composante de la majorité municipale, pourquoi ne s’exprimeraient-elles pas au sein du Conseil d’arrondissement. Mais il faut aussi qu'il y ait une solidarité... Cependant, vous remarquerez qu’il est très rare qu’il n’y ait pas de vote unanime de la majorité municipale…

P14 : Sauf sur les vœux…

PC : …Même sur les vœux.

P14 : …Sur des points très précis…

PC : Oui. Il existe forcément des différences entre nous, sinon nous serions tous dans le même parti politique.

P14 : Le fait que votre Premier Adjoint [ ndlr : René Dutrey ] soit devenu en cours de mandature Président du groupe des Verts au Conseil de Paris, alors que vous-même êtes vice-Président du groupe PS, est-ce que cela n’interfère pas avec la vie locale du 14e ? Cela ne fait-il pas entrer le jeu politique parisien au sein du Conseil d’Arrondissement ? …Pas nécessairement au détriment des habitants du 14e, mais on a parfois le sentiment que cela fait monter la pression un peu inutilement…

PC : Je disais il y a quelques minutes que vous étiez un très bon observateur. Je confirme. Vous avez raison, mais c’est le débat démocratique et la vie politique... Cela ne date pas du moment où René Dutrey que je n’ai pas d’ailleurs pas choisi comme 1er adjoint, vous le savez…

P14 : Non. Vous ne l’avez pas choisi ? C'est-à-dire ?

PC : J’ouvre une parenthèse. Le Premier Adjoint est en général de la même formation politique que le Maire. C’est son bras droit. Il a une forte délégation, il remplace le Maire, etc… Là, je n’ai pas choisi René Dutrey. C'est la conséquence d'un accord électoral entre le Parti Socialiste et les Verts entre le premier et le second tour des élections municipales de 2001.

Je reviens à votre question. Le fait que je vais évoquer ne date pas de l’accession de René Dutrey à le présidence des Verts au Conseil de Paris… On vote des vœux en Conseil d’arrondissement. Ces vœux sont normalement destinés au Maire de Paris qui répond au Conseil d'arrondissement. Un jour j'ai vu s'instaurer une pratique nouvelle, qui ne m’a pas choqué en soi, mais qui m’a interpellé : les vœux votés au Conseil d'arrondissement étaient transformés en voeux au Conseil de Paris.

P14 : Ils étaient donc votés deux fois…

PC : …On me dit que cela leur donne plus de force…. Certes ce n'est pas faux. Mais c’est une façon d’introduire aussi le débat politique parisien global au niveau du conseil d'arrondissement parce que déposer un vœu au Conseil d’arrondissement permet maintenant de le déposer au Conseil de Paris… Et lorsqu’on veut introduire un sujet au Conseil de Paris, on dépose d’abord un vœu au Conseil d’arrondissement… On inverse le problème…

Cela dit, je dois le reconnaître, depuis que René Dutrey est Président du groupe des verts à l'Hôtel de Ville, les relations entre la majorité socialiste – les socialistes sont majoritaires - et les Verts n'ont pas été modifiées.

P14 : …A ceci près que parfois pour l'assistance, le Conseil d'arrondissement s'étire en longueur… Pour la qualité des débats, ne faudrait-il pas qu’il ait lieu en deux séances ?

PC : C’est difficile. Les projets de délibérations soumis - à quelques rares exceptions - au Conseil d’arrondissement sont des projets transmis par la Mairie centrale. Leur inscription est prévue à la séance suivante du Conseil de Paris.

P14 : …parce que parfois à minuit…

PC : Non, mais je suis d’accord avec vous… Je me méfie d’ailleurs beaucoup des ordres du jour courts ! Quand la majorité municipale se réunit avant le Conseil d’arrondissement, je dis souvent à mes amis :  « Ce n'est pas parce que vous serez long que vous serez mieux entendu » ! Je ne sais plus qui a dit : « les discours éternels ne sont pas nécessairement voués à l’immortalité ! ».

P14 : Alors il n’y a pas d’opposition entre Verts et PS ?

PC : Non.

P14 : Quelquefois, sur certains dossiers, c’est un peu flou pour le public du Conseil d’arrondissement…

PC : Il y avait une tradition, avant 1995, les élus de la majorité avaient le doigt sur la couture du pantalon ! Les séances du Conseil d'arrondissement étaient très courtes. Qui les animait ? Les élus de l’opposition ! Moi, en tant que leader de l’opposition c’était ma tribune… Les élus de la majorité d’alors ne pipaient mot. Cela a changé quand la droite a commencé à se déchirer entre 1995 et 2001…

P14 : Dans la vie spécifiquement locale du 14e qu’est-ce que cela signifie « être fabiusien » ? Ca apporte quelque chose ? Vous êtes classé comme tel…

PC : On aime bien étiqueter les gens, mais moi, je suis le maire de tous les habitants du 14e. Ma couleur politique est connue. Je ne crois pas être un homme sectaire. Je n'ai pratiqué aucune chasse aux sorcières. Quand j’exerce ma fonction de Maire, je considère qu’il ne doit pas y avoir de considération partisane au sens politicien du terme. Mais, je n’ai pas pour autant mon drapeau dans la poche. J’agis en fonction de mes convictions et des valeurs auxquelles je crois.

P14 : Au niveau local, qu’est ce qui différencie la droite de la gauche ? Y-a-t-il des dossiers « politiques » ?

PC : On parle bien de politique locale. Alors tout est politique. Les électeurs en 2001 ont choisi entre un programme de gauche et un autre de droite. Il y a bien une différence entre la gauche et la droite. Par exemple en matière de politique de logement social ou de solidarité. Nous avons beaucoup agi dans le 14ème en faveur de la réalisation de résidences sociales pour personnes en difficultés, pour l’instauration du quotient familial dans les cantines et les centres de loisirs, pour la construction d’équipements collectifs…

Est-ce que pour autant, parce qu'on mène une politique de gauche – et je considère que nous menons une politique de gauche - il faut que cette politique soit partisane. Non, non et non. Notre politique répond à une certaine conception de la ville, celle d’une ville pour tous où la mixité sociale et le mieux vivre ensemble soient une réalité.

Tenez, pour preuve que notre action n’est pas partisane, tout en étant inspirée par des conceptions de gauche, nous avons mis en place des commissions de transparence pour l’attribution des logements et des places de crèches. L’opposition y est représentée et participe aux décisions. Une vraie révolution par rapport au passé !!

P14 : Lors de la cérémonie des « vœux pour 2006 » vous avez fait part de votre « motivation intacte ». Cela veut-il dire dit que vous serez candidat à un second mandat ?

PC : Ecoutez, il vaut mieux garder sa motivation intacte tant que la mandature n’est pas terminée !

P14 : Vous serez candidat à un deuxième mandat ?

PC : Je me place dans la situation où je ne commence pas à préparer ma retraite ! Car à ce moment là, ça risquerait d’être un facteur de démotivation.

Après, ce seront les militants du parti socialiste dans les deux sections du 14ème, qui désigneront leur candidat. Vous voulez savoir si je serai candidat ? Le moment venu, je prendrai ma décision et je le ferai savoir :-)

P14 : Si vous étiez à nouveau candidat, quel projet vous tiendrait le plus à cœur dans l’arrondissement ? Une idée phare sur un deuxième mandat ?

PC : Mais le problème ne se pose pas tout à fait en ces termes selon moi. De toute façon, il appartiendra à la majorité sortante de faire aux parisiennes et aux parisiens, aux habitants du 14e, des propositions fortes, dynamiques, qui leur donnent envie de nous renouveler leur confiance.

Nous n’avons pas à rougir de notre bilan. Loin de là ! Et qu’il s’agisse de Paris ou de notre arrondissement.
Nous avons mis le 14ème en mouvement. Logement, crèches, transports, équipements publics, vie locale, emploi… jamais autant n’a été engagé en si peu de temps.  Mais si nous ne sommes pas capables de proposer aux habitants du 14e, comme nous l’avons fait en 2001, un projet stimulant qui réponde aux besoins et aux nouvelles attentes, qui incarne un nouveau souffle, alors…

Tout ce que nous avons lancé ne pourra pas être terminé d'ici à la fin de la mandature. Sept ans, c’est à la fois court et long…

P14 : ...Eh... C’est déjà long pour un Président :-)

PC : …Nous avons engagé des opérations qui n'aboutiront qu’après 2008 : la couverture du périphérique, le renouvellement urbain de Plaisance Porte de Vanves, l’aménagement de Broussais... Voila, quelques gros dossiers qui sont devant nous…

--------------------------------------

(*) Propos recueillis par Pierre Vallet et Dan Krajcman. Merci à MRV pour son aide dans le travail de retranscription.

Plus d'info :
+ Un entretien avec Pierre Castagnou - Part. I / épisodes 1, 2 et 3.

jeudi, 23 mars 2006

Venez découvrir les véhicules propres du futur !

Réduire la pollution et le bruit, sans nuire à la facilité des déplacements à Paris, c’est possible ! L'association Monts 14 invite la presse et le public à une présentation de véhicules propres du futur.

Cette présentation aura lieu le samedi 25 mars prochain à 15h, Place Denfert-Rochereau (côté avenue René-Coty -Métro : Denfert Rochereau).

Seront successivement présentés un Carver, tricycle pendulaire venu spécialement de Rotterdam, des véhicules fonctionnant à l'électricité et un bus hybride, fonctionnant à la fois à l'essence et à l'électricité, consommant 16 l aux 100 km.

Cette manifestation est organisée avec l'assistance d'un ingénieur Hollandais, vivant à Paris, spécialiste des prototypes automobiles, ayant travaillé lui-même, en tant que pionnier, à la réalisation de tels véhicules.

Patrice

Plus d'info :
+ Le site officiel de l'association Monts14.

mercredi, 22 mars 2006

Un entretien avec Pierre Castagnou - Part. II (2/3)

...Part. II / épisode 2... Suite de notre entretien (*)...

---------------------------------------------

Paris14.info (P14) : Peut-on avoir une idée du budget que vous gérez en tant que Maire du 14e ?

Pierre Castagnou (PC) : Vous savez que le Maire de Paris s'est engagé dans une politique de décentralisation et confié de nouvelles responsabilités aux arrondissements pour être plus efficaces. Au début de la mandature, je gérais 70 équipements de proximité ; aujourd’hui, 132. Le budget de fonctionnement de la Mairie du 14e a été multiplié par 5 : on est passé à 5 millions d'euros en 2005.

Quant au budget d'investissement localisé, qui concerne les équipements publics, la voirie, les parcs et jardins, il s’élevait à 15 millions d'euros en 2005.

En tant que maire d’arrondissement, je ne suis pas un maire de plein exercice. Ce n’est pas moi par exemple qui délivre les permis de construire ou de démolir. Je donne mon avis.

Mais, là où il n’a pas de pouvoir de décision, le maire d’arrondissement peut toujours agir, influer, peser. C’est ce que je fais par exemple pour la reconversion de Broussais avec l’arrivée de la Croix-Rouge et le rachat de pavillons par la Ville.

P14 : Sur le site Web de la Mairie, il n’y a pas de chapitre budget. Quand Bertrand Delanoë vient faire un compte rendu de mandat, on lui fait remarquer que le livret remis aux participants n'a pas de partie budget. Comme on le lui a fait remarquer, il a dit qu'il l'avait bien noté pour l'année prochaine. Nous aussi, nous l’avons noté. Et l’année prochaine nous vérifierons qu’il l’a bien noté… Vous n’avez pas le sentiment que dans la communication de la Ville, aujourd’hui, on est de plus en plus dans le registre publicitaire, promotionnel, et pas assez dans l’information ?

PC : Non, je ne dirais pas ça.

P14 : Ce sont pourtant des éléments concrets…

PC : Oui, l'information sera plus complète lorsqu’elle intègrera des éléments budgétaires. Et ce qui a été dit par le Maire de Paris, je le fais mien pour notre arrondissement. Mais votre remarque est justifiée et pertinente. Cependant, attention : le problème est de savoir comment cette information est reçue par les habitants. Quand on entre dans les questions de budget, les choses deviennent particulièrement techniques… Et on le voit bien aujourd’hui avec le budget participatif des Conseils de quartier : il faut expliquer et répéter encore les explications. Là, faut faire un effort de pédagogie.

P14 : …Sachant que l’analyse d’un budget est le premier outil de l’opposition mais également de la proposition. C’est important. C’est un élément clé qui permet d'expliciter une politique. Le débat – on pourrait parler de polémique - sur l'usage fait par la Ville des droits de mutation en est un excellent exemple. On a d’un côté une priorité affichée par la Ville au logement et puis finalement les recettes en plein boom des droits de mutation ne sont pas intégralement consacrées à cette question (**)… Pouvoir le constater, c’est la seule manière de mettre en perspective une politique…

PC : Vous avez raison…

P14 : Vous êtes Vice-président du groupe socialiste et radical de gauche au Conseil de Paris, Président de la mission locale "Pari avenir » pour l'emploi et l'insertion des jeunes de 16 à 25 ans, vous siégez au conseil d'administration de l'AP-HP, Maire du 14e, Président de la Caisse des écoles, vous exercez toujours vos fonctions de Contrôleur Général, ça ne fait pas trop de casquettes ?

PC : Attendez… Vous n’allez pas me taxer d'être cumulard !

P14 : Comment pouvez-vous gérer tout cela ?

PC : C’est une question d’organisation. Je délègue aussi beaucoup. Et puis, les fonctions dont vous parlez sont complémentaires avec mon mandat municipal. Je suis administrateur de l’AP-HP. Ça me permet de suivre de près les dossiers de Broussais ou de St Vincent de Paul et notre arrondissement compte de nombreux hôpitaux... La présidence de la Mission locale ? C’est un levier d’action pour l’insertion et l’emploi des jeunes. Une question fondamentale qui me préoccupe.

En tous cas, je ne suis ni député, ni conseiller régional. Je suis pour le mandat unique. Mais il faut que cette règle s’impose à tout le monde. Et je pense d’ailleurs qu'on va y arriver, car la fonction de Maire, surtout d’une « commune » de 133 000 habitants, est très absorbante.

P14 : La Caisse des écoles…

PC : C’est la loi. Le maire d’arrondissement est président de la caisse des écoles. C’est une fonction importante. Vous savez combien nous servons de repas chaque année ? Un million !

P14 : Vice-Président du groupe socialiste…

PC : Je suis Vice-président et trésorier du groupe socialiste, ce n’est pas franchement une fonction qui me prend beaucoup de temps, mais elle me donne encore davantage de poids politique.

(...suite de notre entretien après-demain...)

---------------------------------------

(*) Propos recueillis par Pierre Vallet et Dan Krajcman. Merci à MRV pour son aide dans le travail de retranscription.

(**) La Mairie perçoit 4,8% du prix sur chaque mètre carré parisien vendu. Des droits de mutation en plein boom, qui lui rapportent aujourd’hui autant que la taxe professionnelle. La flambée immobilière a donc largement profité aux caisses de la Ville : de 484 millions d’euros en 2001, ces droits de mutation ont rapporté. Source Nouvel Observateur.

Plus d'info :
+ Un entretien avec Pierre Castagnou - Part. I / épisodes 1, 2 et 3.

mardi, 21 mars 2006

Les traverses de la RATP

Traverse Bièvre – Montsouris : en trois mois d’exploitation, ce minibus de quartier a véhiculé l’équivalent d’une année prévue de trafic. Rappelons-nous que ce bus a été réclamé en 2001 par la Ville et des associations locales, et qu’il avait été refusé ; il a finalement été accordé fin 2005. On en conclu que les prévisions de trafic étaient donc bien erronées de 400 %, et en total retard avec les besoins d’au moins quatre ans ! Quelle entreprise de cette taille en France pourrait-elle faire de si grandes erreurs en terme de prévision, dans le temps et dans la quantité, sans en être affectée ?

Bien évidemment, tous auront compris que ce bus qui traverse deux quartiers s’est transformé en bus palliatif et antidote : remède à l’épouvantable 62 sur les rues d’Alésia et de Tolbiac, et médicament pour les usagers du PC, bus englué depuis les travaux du tramway dans les bouchons entre Porte d’Orléans et Porte d’Italie. Bientôt, le tramway : vive fin 2006 !

Récemment, des articles et nombreux commentaires sur ce blog ont actés une liste des bus qui ne marchent pas, et donc qui ne répondent pas du tout aux besoins actuels. Dans le 14ème les 58, 68, 28, 88, PC, et 62 ; si je me penche un peu vers le 13ème, le 67. Or depuis vingt ans (cinquante ans ?), la fréquence de ces bus et leurs horaires de fonctionnement sont restés les mêmes (le 88 est une ligne récente). Finalement, seul le 38 (le 21 ?) fonctionne correctement. Un comble, pour une grande ville soumise au grave problème de la pollution et réclamant chaque jour un peu plus de mobilité. Quelle entreprise de cette taille en France pourrait-elle se permettre d’être autant insensible aux évolutions démographiques et économiques, concernant sa clientèle appelée de surcroît usagers ?

Le problème est justement que les usagers ne sont pas considérés comme des clients, sauf lorsqu’il s’agit d’acheter cartes, tickets et coupons. L’autre problème tient au fait que contrairement aux autres villes de France, la municipalité parisienne n’a que peu d’influence sur ses transports. Ne pouvant offrir que de l’espace public (comme des couloirs de bus), la Ville ne peut gérer la qualité et la quantité du matériel roulant. La RATP peut même devenir un opposant politique à la Ville lorsqu’ Etat et Municipalité ne sont pas du même bord… Cocasse contradiction.

Les calculs de la RATP sont donc aux yeux des parisiens entièrement à refaire, et on ne s’en privera pas de le dire et redire ici sur ce blog d’habitants ; la participation récemment majoritaire de la Région Ile de France dans le STIF (Syndicat des Transports en Ile de France), aurait (on l’espère) tendance à rapprocher les cadres de cette grande entreprise monopolistique de transports, au gens qui l’utilise, peuple qui sait se faire électeur tous les cinq, six ou sept ans, et qui partout ailleurs a un espace pour se faire entendre… sauf à Paris. Il est temps pour la RATP de s’associer à ses usagers, de considérer leurs besoins en les étudiant un minimum, et surtout de répondre au plus vite aux attentes. On peut déjà souffler à notre Régie Autonome de Transports qu'une seconde traverse sera sans nul doute réclamée sur la moitié ouest de notre arrondissement, or la RATP pourra cette fois y prévoir un second (très) bon retour sur investissement.

Dan